Les 10 films les plus attendus de 2014

Par E.C

Après une année 2013 riche en cinéma, voici les films les plus attendus  par Viddy Well en 2014. Les choix qui suivent sont donc bien évidemment  subjectifs (on a même parfois triché), libre à vous d’être d’accord ou pas.

 

banner-12-years-a-slave-TEMP-Image_1_2

 

 

1. 12 Years A Slave de Steve McQueen (sortie le 22 janvier)

Sorti depuis déjà plusieurs mois aux USA, le nouveau film très attendu de Steve McQueen arrive enfin sur les écrans français. Tricherie numéro une: Viddy Well l’a déjà vu. S’il y a un film à ne pas rater cette année, c’est bien celui-ci. McQueen montre sans détours les atrocités de l’esclavage tout en approfondissant une réflexion déjà entamée avec Hunger et Shame sur la perversion et l’enfermement mental. Ne vous fiez pas aux jaloux qui accusent McQueen d’académisme : le film est un chef-d’oeuvre incontestable. Et si le film apparaît plus classique ce n’est qu’en surface : artiste visuel hors pair et monteur exceptionnel, McQueen représente avec virtuosité la machine implacable de l’esclavagisme. (voir la bande-annonce)

2. Under the Skin de Jonathan Glazer (sortie le 25 juin)

Voilà dix ans qu’on attendait un nouveau film de Jonathan Glazer, après l’intriguant Birth en 2004. Le film offrait à Nicole Kidman ce qui restera une de ses plus belles performances d’actrice. Le cinéaste revient cette fois avec Scarlett Johansson pour vedette, en alien qui se nourrit d’hommes sous la pluie écossaise. Le film a reçu des critiques dithyrambiques à la Mostra de Venise, et la bande-annonce angoissante et lynchienne à souhait nous fait trépigner d’impatience… (voir la bande-annonce)

3. American Bluff de David O’Russell (sortie le 5 février)  ET The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson (sortie le 26 février)

Voilà deux films qu’on attend tellement qu’on regarde la bande-annonce au moins une fois par jour au bureau en faisant semblant de travailler !  David O’ Russell, ce génie du dialogue, le seul cinéaste ayant su moderniser la comédie screwball sans la rendre vulgaire ou idiote, nous offre cette année American Hustle (American Bluff pour nos chers traducteurs, qui poussent désormais leur flegme jusqu’à traduire  des titres anglais en… anglais !!!). Christian Bale, Bradley Cooper, Amy Adams, Jennifer Lawrence… Le tout en paillettes des années 70. (voir la bande-annonce)

Quand au film de Wes Anderson, le casting est éclatant. On est ravis de retrouver la fine équipe du plus parisien des new-yorkais, qui après l’appartement, le train et les scouts, nous propose de découvrir les dessous d’un hôtel à Budapest pendant l’entre-deux guerres, et les aventures de son concierge séducteur de vieilles dames. Tout cela s’annonce jouissif ! (voir la bande-annonce)

4. Her de Spike Jonze (sortie le 19 mars)

Le film, couvert de louanges outre-Atlantique, a reçu le prix de la meilleure interprétation féminine au festival de Rome. Un exploit puisqu’il s’agit d’une interprétation vocale uniquement : Scarlett Johansson prête en effet sa voix suave à un ordinateur. Le film de Spike Jonze (adoré de la critique depuis le délirant Dans la peau de John Malkovitch) a pour héros Joaquin Phoenix en âme solitaire qui tombe amoureux de son ordinateur. Autres présences notables et toujours délicates : Amy Adams (dont la versatilité ne cesse d’étonner) et la poétique et romantique Rooney Mara. (voir la bande-annonce)

5. Saint Laurent de Bertrand Bonello (sortie le 14 mai)

Si  la presse semble plébisciter à l’avance le film de Jalil Lespert sur le roi de la haute couture, nous, on préfère suivre les pas de Gilles Jacob et parier sur la version de Bonello. Du film on ne connaît pour l’instant que l’affiche et le casting. Quelques doutes persistent sur les capacités de Gaspard Ulliel, en revanche on danse comme les claudettes à l’idée de revoir Jérémie Rénier dans un rôle à sa mesure (il joue Pierre Bergé) et la belle Léa Seydoux. En plus, si L’Apollonide nous a bien appris quelque chose, c’est que question mise en scène et direction d’acteurs, Bonello assure.

6. Night Moves de Kelly Reichardt (sortie le 30 avril)

Viddy Well a toujours eu un faible pour la réalisatrice américaine, auteure de film ultra-indépendants, qui filme avec grâce et une poésie dure les paysages américains (à voir absolument si ce n’est déjà fait, ses trois premiers films, Old Joy, Wendy and Lucy et La dernière piste). Toujours adepte de films intimistes, Reichardt s’entoure cette fois d’un trio exceptionnel, Jesse Eisenberg, Dakota Fanning et Peter Saarsgard, sur fond de terrorisme écologique. (voir la bande-annonce)

7. Son épouse de Michel Spinosa (sortie le 12 mars)

Eclipsé par d’autres gros succès français à sa sortie, Anna M., le précédent film de Michel Spinosa, est un des films les plus passionnants et les plus perturbants qui aient été donnés de voir au cinéma français ces dernières années. Isabelle Carré y livrait une performance courageuse et profonde, dont on regrette beaucoup qu’elle ait si peu marqué les esprits. Pour son nouveau film, Spinosa a choisi de réunir un des couples phares du cinéma français : Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg.

8. Only Lovers Left Alive de Jim Jarmusch (sortie le 19 février)

Tom Hiddleston – Tilda Swinton – Mia Wasikowska. Une romance de vampires rockeurs. Jim Jarmusch. Doit-on vraiment vous en dire plus ? (voir la bande-annonce)

9. Dans la cour de Pierre Salvadori (sortie le 23 avril)

Qu’il soit réussi ou raté, un film de Pierre Salvadori fait toujours plaisir. Surprise, cette année, Salvadori délaisse sa muse de ces dernières années, Audrey Tautou. Mais puisque c’est pour la plus grande actrice du cinéma français, l’immense Catherine Deneuve, qui pourrait l’en blâmer ?

10. The Monuments Men de George Clooney (sortie le 12 mars)

S’il y a quelque chose d’encore plus alléchant qu’un film avec George “What Else” Clooney, c’est un film de George Clooney. L’acteur-cinéaste s’est bien entouré pour cette aventure de soldats américains chargés de récupérer des oeuvres d’art volées par les nazis : Matt Damon, Bill Murray, John Goodman et Jean Dujardin ! Une seule petite réserve : l’inquiétude de voir Cate Blanchett s’essayer à passer pour une Française… (voir la bande-annonce)

Bonus: Dates de sorties inconnues pour le prochain Tim Burton, Big Eyes, pour lequel le cinéaste a (enfin) réengagé de bons scénaristes et un casting éblouissant (Amy Adams, Christoph Waltz entre autres), Sils Maria d’Olivier Assayas avec Juliette Binoche et … Kristen Stewart (!), et Gone Girl, adaptation du bestseller par David Fincher.

Et vous quelles sont vos attentes pour 2014 ?

Viddy Well !
lire le billet