Paris vu par Hollywood: notre sélection

par E.C

À l’occasion de l’exposition organisée par la Mairie de Paris, nous nous sommes replongés dans ces merveilles du cinéma hollywoodien ayant choisi Paris comme décor principal. En couleur ou noir et blanc, drame ou comédie, voici les films qu’on ne se lasse jamais de voir et revoir sur Viddy Well :

Les films chantants :

Paris danse, et Paris chante à Hollywood ! Car tout le monde sait que Paris est la ville des artistes et des amants heureux. N’est-ce pas à Paris que Jerry Mulligan (Gene Kelly) trouve l’amour et le succès ? Ou que la charmante Jo (Audrey Hepburn) s’amuse à jouer les mannequins tout en philosophant ? Les couleurs et la danse sont à l’honneur dans les quatre films que nous vous proposons. Et bonus, tous ont été (du moins en partie) tournés à Paris ! C’est bien notre ville que nous découvrons à l’écran, magnifiée par le travail de ces grands cinéastes, tout aussi amoureux de Paris que de leurs personnages.

Un Américain à Paris (1951), de Vincente Minnelli. Avec Gene Kelly, Leslie Caron et Oscar Levant.

Drôle de frimousse (1957), de Stanley Donen. Avec Audrey Hepburn, Fred Astaire et Kay Thompson.

Tout le monde dit I love you (1996), de Woody Allen. Avec Woody Allen, Julia Roberts, Goldie Hawn, Alan Alda, Drew Barrymore et Edward Norton.

Les Girls (1957), de George Cukor. Avec Gene Kelly, Mitzi Gaynor, et Kay Kendall.

Les comédies romantiques :

Comment parler de Paris et Hollywood sans penser à l’inoubliable Audrey Hepburn ? L’actrice avait un amour peu commun pour la culture et la langue françaises. Il n’est donc guère étonnant que l’actrice ait autant tourné à Paris. Avec Donen, Wilder ou Wyler, Hepburn s’installe dans la ville avec ses costumes Givenchy et son Français impeccable. Cela dit, la belle trouvera toujours l’amour avec des anglophones ! Mais bon, vu que ces derniers se nomment Cary Grant, Gary Cooper et Peter O’Toole, on ne lui en tient guère rigueur ! Quant aux délices de la vie parisienne (du luxe au cliché de la prostituée française), ils sont au premier plan des merveilleuses comédies de Lubitsch et Wilder.

La trilogie Audrey Hepburn :

Charade (1963), de Stanley Donen. Avec Audrey Hepburn, Cary Grant, Walter Matthau et James Coburn.

Ariane (1957), de Billy Wilder. Avec Audrey Hepburn, Gary Cooper, Maurice Chevalier.

Comment voler un million de dollars (1966), de William Wyler. Avec Audrey Hepburn, Peter O’Toole, Charles Boyer et Eli Wallach.

et aussi :

Ninotchka (1939), de Ernst Lubitsch. Avec Greta Garbo, Melvyn Douglas et Bela Lugosi.

Irma la Douce (1963), de Billy Wilder. Avec Jack Lemmon, Shirley MacLaine.

Les films en costume :

Paris sans son histoire, voilà qui est impossible ! C’est ce que ce sont dits de nombreux réalisateurs, qui ont puisé dans nos grands personnages historiques et nos classiques littéraires pour trouver l’inspiration. Et le résultat est grandiose. Lon Chaney n’est-il pas le Fantôme le plus terrifiant que l’Opéra Garnier ait jamais connu ? Et Garbo et Taylor les plus beaux interprètes de Marguerite Gautier et Armand Duval ? On ne se lassera jamais de voir Gene Kelly se trémousser dans son costume de D’Artagnan ou Stewart Granger jouer Scaramouche. N’oublions pas la noble Norma Shearer, notre Marie-Antoinette préférée.

Le Fantôme de l’Opéra (1925), de Rupert Julian. Avec Lon Chaney, Mary Philbin.

Le roman de Marguerite Gautier (1936), de George Cukor. Avec Greta Garbo, Robert Taylor et Lionel Barrymore.

Les trois mousquetaires (1948), de George Sidney. Avec Gene Kelly, Lana Turner, June Allyson, Van Heflin, Angela Lansbury et Vincent Price.

Scaramouche (1952), de George Sidney. Avec Stewart Granger, Janet Leigh, Mel Ferrer et Eleanor Parker.

Marie-Antoinette (1938), de W.S Van Dyke. Avec Norma Shearer, Tyrone Power et John Barrymore.

Viddy Well !

 

Laissez un commentaire

« »