Zombie, vampire, sorcière, alien… qui est le plus monstrueux ?

On vient de l’apprendre : Gale Anne Hurd, la productrice de The Walking Dead, va s’occuper de l’adaptation à la télé de Zone 51, une série sur… la zone 51, fameuse base militaire où se cacheraient les secrets extraterrestres découverts par les Américains. Autrement dit, une histoire de petits hommes verts. Du coup, après avoir testé les hommes les plus demandés des séries, je me suis dit que j’allais faire une petite compet’ de « monstres », au sens large du terme : vampires, loups-garous, zombies, sorcières et aliens. Qui est le plus intéressant, qui est le plus tendance, qui est mon favori : comme dirait un des acteurs du pilote de The Walking Dead : Arrrgggllleeeeuuhhh. Lire la suite…

lire le billet

True Blood, du sexe et du sang

Cette semaine L’Hebdo Séries fait des galipettes avec les vampires de TRUE BLOOD. Le mythe du vampire est depuis longtemps enveloppé au cinéma d’un parfum d’érotisme ou de romantisme effarouché. Mais TRUE BLOOD, depuis son lancement en 2008, joue à fond la carte charnelle avec ses buveurs de sang véritables bêtes de sexe à la libido débridée. Alors ? Le sexe dans TRUE BLOOD, unique plaisir des yeux ou fonction narrative majeure ?

Également au sommaire :

– Projets et castings pour les networks U.S.
Dis-moi quelle série tu regardes et je te dirai qui tu es !
– LIFE UNEXPECTED nous fait voir la vie en rose
– Ça bouge dans les hôpitaux !

En bonus, pour finir, Jon Hamm casse son image d’homme à femmes dans un pastiche très gay de la série Chips.

Bonne émission !

L’Hebdo Séries, c’est votre émission de référence sur les séries. Chaque jeudi, retrouvez toute l’actu de vos séries préférées en 7 minutes chrono ! News, reportages, interviews, tendance, sélec…Toutes les émissions sur http://www.canalplus.fr/hebdoseries

lire le billet

Respectons les droits des vampires !

True_blood_Poster_S2_5

La diffusion de la seconde saison de True Blood a débutée mardi soir sur Orange Cinémax. L’occasion de revenir sur la délicieuse et ô combien intelligente métaphore que tisse la série d’Allan Ball (Six Feet Under) autour des discriminations dont souffrent les minorités aux États-Unis. Sur un des sites internet consacrés à la série, le faux blog Blood Copy, la chaîne HBO proposait l’an passé deux vidéos particulièrement savoureuses, proposant deux points de vues opposés sur le fictif « Vampire Rights Amendment », censé ajouter à la Constitution américaine des droits pour les vampires – devenus une minorité presque comme les autres dans la série. Dans chacune de ces vidéos, un panel de citoyens de sexes et d’origines diverses s’exprime sur le sujet. Le résultat est criant de réalisme (voir les vidéos). Lire la suite…

lire le billet

Vampires en série

On ne parle plus que ça: les vampires sont partout. Depuis Twilight, on en a fait le fin du fin, et transformé ce qui fut une métaphore sanglante de la sexualité en une recette miracle pour attirer les midinettes. Pourtant, cela fait quelques saisons déjà que les vampires font du bon boulot. True Blood, lancée l’an passé par Allan Ball, le créateur de Six Feet Under, en est le meilleur exemple. Ce samedi commence sur Orange Cinéma Séries une autre vraie réussite vampirique, Being Human.

Sans doute en partie pour se défaire de l’étiquette fashionable de «série de vampires», ces deux œuvres mélangent les genres. On croise ainsi dans True Blood un type capable de se transformer en chien, une demi déesse capable de contrôler les désirs sexuels de ceux qui l’entourent, une télépathe, etc. Côté Being Human, le vampire de l’histoire fait colloc’ avec un loup-garou et une fantôme. Ridicule? Bien au contraire.

En prenant leurs distances avec les conventions, True Blood et Being Human modernisent la figure du vampire et lui confèrent une profondeur dramatique unique, parfait mélange de bestialité sensuelle et de souffrance existentielle – voir ceux qu’on aime vieillir et mourir, quoi de plus tragique? Mieux, en faisant d’eux une classe sociale presque comme les autres, True Blood tisse une métaphore maline du racisme et de l’homophobie. Ça ne nous empêchera pas d’aimer les voir mordre une ou deux victimes, mais ça nous changera des bons vieux vampires.

Being Human, le samedi à 20h40 sur Orange Ciné novo.

lire le billet