10 “plaisirs coupables”

chuck_nbc_tv_show

Nous parlions ici-même en début de semaine de Chuck, qualifié de “plaisir coupable” du moment. Difficile de définir ce qu’est un plaisir “coupable” (aucun plaisir ne devrait être coupable…), mais la notion est omniprésente dans la critique, aussi ai-je décidé de mettre à profit ce post du week-end pour tenter de sortir du lot de toutes les séries que je regarde mes dix “plaisirs coupables”, cinq en cours de diffusion et cinq “anciens” (mais récents, car un “plaisir coupable” daté devient rapidement “culte.”) A chacun son sens du “plaisir coupable.” Je tenterais cette définition : la série plaisir coupable est souvent pauvrement considérée par la critique, œuvre mineure ou trop grand public, imparfaite, qu’il ne fait guère bon citer comme référence lors d’un débat érudit et que, pourtant, on apprécie, voire qu’on ne manquerait sous aucun prétexte. Voici donc, d’abord, mes cinq plaisirs coupables du moment… Lire la suite…

lire le billet