Torchwood en interview

Demain soir, la nouvelle saison de Torchwood, intitulée Le Jour du Miracle, débute sur NRJ12. La série britannique, désormais coproduite entre Starz et la BBC, reprend sur une idée simple mais étonnante : soudainement, plus personne ne meurt. Même ceux qui sont victimes de graves accidents “ressuscitent.” Comment expliquer ce “miracle” ? L’équipe de Torchwood (enfin, ce qu’il en reste, donc le Captain Jack et Gwen Cooper) est sur le coup…
J’ai eu la chance, lors du dernier MIPTV à Cannes, de passer 20 minutes en compagnie de John Barrowman, alias le Captain Jack Harkness, Bill Pullman, qui incarne dans Miracle Day Oswald Danes, un condamné à mort “ressuscité” — et le “méchant” de l’histoire — et Julie Gardner, la productrice exécutive britannique. Comme de temps en temps sur ce blog, je (re)poste en entier cette discussion, où vous pourrez juger de la bonne humeur de Barrowman (c’est le premier à prendre la parole, Pullman ayant une voix plus grave). Bien entendu, c’est en V.O. Enjoy !

Image de Une : Torchwood Le Jour du Miracle (BBC/Starz/NRJ12)

lire le billet

Et si la grippe tuait 99% de l’humanité ?

survivors

Pas de panique. A priori, ça ne risque pas d’arriver. A priori. C’est ce que se disait le gouvernement britannique de Survivors, série lancée l’an passé sur la BBC – adapté d’une série diffusée en 1975 – et qui arrive sur nos écrans la semaine prochaine (sur NRJ12 le mardi soir). Son pitch, a priori anodin, prend une coloration très particulière en cette période sérieusement grippée : en quelques jours à peine, l’immense majorité de l’humanité est tuée par un virus mutant de la grippe qui ferait passer la peste bubonique pour un vulgaire rhume. Seule une poignée de « chanceux », visiblement immunisés, survit. Dans un monde déserté, ils vont devoir s’organiser, apprendre à cohabiter, à s’unir… ou à lutter les uns contre les autres, sans électricité, sans eau, et bientôt sans pétrole. Lire la suite…

lire le billet