Nathalie Baye et le triste bazar des Hommes de l’ombre

Hier, on apprenait que Nathalie Baye, candidate à la présidentielle dans la saison 1 des Hommes de l’ombre, sur France 2 l’an passé, ne rempilerait pas pour la saison 2. Une décision annoncée tardivement à la presse, mais visiblement prise de longue date, qui met un sacré bazar dans les plans de la chaîne publique, forcée de décaler le tournage, et de faire réécrire le scénario en quatrième vitesse. Un imprévu pas si imprévu, dont je voudrais dire un mot ici en m’appuyant sur la réponse du scénariste Dan Franck à Télé 2 Semaines. Pour expliquer pourquoi Baye ne reviendrait pas, il commence : « Ce n’est pas une surprise. Nathalie Baye n’est pas une actrice télé. Elle avait toujours dit qu’elle ne ferait pas la saison 2 […] » D’où deux questions : si ce n’est « pas une surprise », alors pourquoi avoir écrit les scénarios ? Et : c’est quoi « une actrice de télé » ? Lire la suite…

lire le billet

Des hommes (presque) politiques

Demain soir, France 2 lance Les Hommes de l’ombre, une série annoncée de longue date, qu’on espérait plus ou moins secrètement pouvoir appeler “politique”, pour enfin se débarrasser de cette malédiction française qui voudrait qu’on ne puisse pas parler de la chose publique dans nos séries — au mieux, dans quelques films et téléfilms. Les Hommes de l’ombre suit une femme de centre droit, Anne Visage (Nathalie Baye), lancée dans une campagne présidentielle éclair suite au décès du Chef de l’État dans un attentat. Les “hommes de l’ombre” du titre sont son responsable de la communication, Simon Kapita (Bruno Wolkowitch) et le “spin-doctor” de son adversaire, Ludovic Demeuze (Grégory Fitoussi). Des hommes politiques ? Oui et non… Lire la suite…

lire le billet