La stratégie du has been

tumblr_left48gCkY1qf8yek

J’ai toujours eu de l’affection pour James Van der Beek. Sa tête à claques a accompagné mon adolescence, saison après saison, Dawson faisant de moi un indécrottable romantique, persuadé qu’un jour j’irai compter fleurette à ma blonde – ou ma brune, selon les scénarios – assis sur un ponton face à la lagune. J’aimais bien Dawson Leery, j’aimais aussi son interprétation un peu poussive mais réjouissante de Sean Bateman dans l’adaptation ciné des Lois de l’attraction. Et puis je n’ai plus eu grand-chose a aimer. Contrairement à ses collègues Joshua Jackson, parfait dans Fringe, Michelle Williams, brillante sur le grand écran ou même Katie Holmes, qui a fait deux ou trois bonnes choses avant de devenir Mme Cruise, James Van der Beek est devenu has been… et c’est paradoxalement ce qui pourrait le sauver. Lire la suite…

lire le billet