La planning de la rentrée US

La rentrée télé américaine, c’est le mardi 6 septembre, dans un peu plus d’une semaine. Une rentrée très, très chargée (comme tous les ans, en fait), avec pas moins de 30 nouveautés (et encore, je m’arrête de compter en novembre), et le retour de plein de séries, dont certaines pour la dernière fois (Desperate Housewives, peut-être Dr House). On aura l’occasion d’en reparle, sur ce blog, dans l’Hebdo Séries, qui continuera d’égayer ces pages, ou dans Saison 1, Épisode 1, mon émission que j’aurai le plaisir d’animer chaque samedi sur Le Mouv’ (ces deux émissions ont des pages facebook, l’Hebdo Série ici et Saison 1, Episode 1 ici. Devenez fans !). Voici donc le programme (en rouge, les nouveautés).
Lire la suite…

lire le billet

Saison des networks 2011-2012 : Mes 10 favoris

Maintenant que la semaine des upfronts est finie, et qu’on a tous eu le temps de regarder les bandes annonces de la quarantaine de nouveautés que les networks diffuseront l’année prochaine – du moins celles pour lesquelles une bande annonce est visible – tentons de faire des pronostiques. Soyons d’abord honnête : il n’y a pas grand-chose de très excitant dans tout ça. Quelques comédies un peu déjantées et une présence lourde du genre fantastique, sous toutes ses formes, ainsi qu’une double tentatives de surfer sur la mode Mad Men. Plutôt que de faire un bête « top 10 », j’ai choisi de vous dire pourquoi j’attends un peu plus de 10 séries – et un peu moins des autres. Parce que c’est plus fort que moi, j’irai quand même en montant dans l’excitomètre… Lire la suite…

lire le billet

2011, saison féminine

La saison des pilotes 2010 aux Etats-Unis avait été une des pires de l’histoire pour les scénaristes femmes. Le site Deadline annonçait hier, sous la plume enthousiaste de Neely Swanson, une prof de l’Université de Californie du Sud et ancienne cadre de David E. Kelley Productions, que 2011 est autrement plus égalitaire. Je reprends ici les grandes lignes de son analyse des 81 pilotes commandés par les 4 principales networks : ABC, NBC, CBS et Fox – plus la CW, championne de la parité. Lire la suite…

lire le billet

Une bitch de saison des pilotes

MV5BMTA5MTAyMDk1ODVeQTJeQWpwZ15BbWU3MDE5NTQ2NTI@._V1._SX600_SY400_

Un papier d’EW m’inspire un petit post du dimanche… James Hibberd y soulève une triple occurrence dans les titres de pilotes récemment validés. Visiblement inspirés par $#*! My Dad Says — comprenez Shit My Dad Saysles networks tentent leur chance avec des titres contenant de vilains gros mots — dans l’espoir, sans doute, de créer une polémique avec le Parents Television Council. Une excellente stratégie venue à la base des scénaristes, qui cherchent à attirer la curiosité des studios et des chaînes, puis, si elle assumée par les commanditaires, sert à faire parler la presse… Lire la suite…

lire le billet

Glee de partout

glee-gq-hed

Glee a beau connaître quelques déconvenues dans les audiences ces temps-ci, elle truste avec une remarquable constance la scène médiatique. Ryan Murphy, son créateur, était connu pour son sens de la provocation. Le voici devenu maître es communication. En ce samedi matin, il y a pas moins de 4 articles sur la série de la Fox en une du site du Hollywood Reporter. Dont deux vidéos particulièrement tentantes (voir en fin de post). Je ne suis pas un inconditionnel de Glee, mais j’ai l’impression de vivre les deux pieds dedans… Lire la suite…

lire le billet

PTC, comme Pas Très Content !

2010profanitystudycoverLe PTC n’est pas content. Le Parent Television Council, association conservatrice obsédée par la victoire du puritanisme sur les écrans américains, vient de publier son rapport annuel, joliment titré “An Habitat for Profanity”, “Une Maison pour les Insultes” — la télé. Et c’est moche. Très moche. Une catastrophe. Des jurons, plein. Des fucks… pardon, des “F words” et des shits… pardon, des “S words” partout (même s’ils sont généralement “bipés”). Le PTC s’est fâché tout rouge. Du coup, nous, on est super content. Lire la suite…

lire le billet

A mort l’originalité !

My-Generation-ABC

Et de deux. Après Lone Star mercredi, c’est My Generation qui vient de prendre la porte. La série d’ABC est passée sous la barre fatidique des 4 millions de téléspectateurs, et le couperet est tombé. Deux épisodes et puis s’en va. “C’est la vie”, comme on dit là-bas. Cette drôle de série en forme de documentaire, qui suivait les retrouvailles d’un groupe de lycéens de l’an 2000 en 2010, n’était pas un chef d’œuvre, loin de là. Elle était bourrée de défauts, même, d’exagérations, de ratés. Mais elle proposait quelque chose d’autre. Pas un polar, pas un drame légal, pas un soap, pas un bidule fantastique sans âme à la The Event. Elle osait. Mal, mais elle osait. Et elle a pris la porte. Lone Star, My Generation, deux des séries les plus originales de l’année américaine ont donc fait leurs cartons les premières. Et, oui, je me répète, mais l’inquiétude monte. L’ambition serait-elle sur le point d’être bannie des networks américaines ? Lire la suite…

lire le billet

Sauvez Lone Star !

fox-lonestar

Aujourd’hui, c’est lundi, et lundi c’est critique de séries. Cette semaine, comme la semaine passée, un petit plaidoyer vaut mieux qu’une chronique tiède. Surtout quand la vie d’une œuvre est en jeu. Même s’il y a peu de chances que ces quelques lignes permettent à Lone Star d’échapper au sort terrible qui semble lui être réservé. Cette série lancée sur la Fox le 20 septembre dernier (et dont le second épisode sera donc diffusé ce soir outre-Atlantique) est une des rares nouveautés satisfaisantes de cette rentrée… et elle risque fort d’être annulée. Un gâchis non seulement triste pour tout amateur de bonnes séries, mais qui pourrait avoir de vilaines conséquences sur la qualité des futurs projets des grandes chaînes américaines… Lire la suite…

lire le billet

La plus grande gueule des séries

Kurt-Sutter-Charlie-Hunnam-590x392

Ce type-là va mal finir. Ce n’est pas moi qui lui ferait mal, mais un jour, une de ses cibles va craquer et lui en coller une. Kurt Sutter, le créateur de Sons of Anarchy, ancien de The Shield, possède la plus grande gueule du monde des séries, le caractère le plus trempé, et le blog le plus incroyable du moment, où il envoie balader tous ses détracteurs à coups de petits noms pas toujours raffinés. Et comme si ça ne suffisait pas, il twitte. Personnage entier, forte tête, auteur d’une bonne série, Sutter mérite le respect. Sa prose, elle, laisse pantois, à la fois sidéré, hilare, accablé et rafraichi. Ce lundi, j’ai décidé de vous traduire son dernier post, où il s’en prend violemment… aux critiques de séries. Morceaux choisis. Attention, âmes sensibles s’abstenir. Lire la suite…

lire le billet

Tous à poil !

19246158.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100209_123737

J’avoue, mon titre est racoleur. Si vous lisez ceci, c’est sans doute que le racolage a fonctionné. Vous vous attendez sans doute à ce que je vous parle d’effeuillage dans les séries télé. Que nenni. Je voudrais vous parler de moustache. Je sais, le sujet n’a rien de neuf. Depuis Magnum, on s’extasie régulièrement sur les dessous de nez fournis de certains acteurs. Dernièrement, George Clooney et Brad Pitt ont relancé la mode. Rien de plus cool que de tenter la moustache, même si on a l’air franchement con. Le ridicule ne tue plus, il rend tendance, décalé, fun, sexy pour les plus chanceux. Je ne pensais plus aux moustaches, quand je suis tombé sur la bande annonce d’une prochaine série de la Fox, The Good Guys (voir la vidéo ci-dessous), qui débutera dans deux semaines aux États-Unis. Un polar inventé par le créateur de Burn Notice et dont le principal argument de vente est… la moustache de Bradley Whitford (A la Maison Blanche), un de ses héros. Lire la suite…

lire le billet