Génération X-Files

J’ai 32 ans. En 1993, quand “Aux frontières du réel” a débarqué à la télé, j’en avais 12 (13, quand M6 l’a lancé en France en juin 1994). J’étais encore un peu tendre pour les aliens, les monstres, la paranoïa et la tension sexuelle à faire sauter les boutons de tailleurs de Scully. Aussi, quand on me demande quelle série la première m’a fait apercevoir ma future sériephilie, je réponds Urgences. Mais, avec le temps, les rediffs, les DVD, les VHS même, les X-Files ont eu raison de moi. Presque sans m’en rendre compte, je suis devenu un enfant de Mulder et Scully. Un ado de la génération X-Files. Et finalement un nostalgique de la série, qui fête aujourd’hui même ses 20 ans. Qu’est-ce qui fait de moi ce sériephile là ? Voici ma réponse en 10 points (et un peu de second degré). Et parce qu’un anniversaire sans cadeaux, ce n’est pas un anniversaire, retrouvez ci-dessous une brève interview inédite, que m’a donné Gillian Anderson l’an dernier, et un entretien avec Chris Carter datant de 2008, à la sortie du film I Want to Believe (Régénération, en VF), et publiée à l’époque dans le regretté magazine Générique(s). La vérité est ci-dessous… Lire la suite…

lire le billet

Les idoles des jaunes

the-simpsons

Les Simpson ont vingt ans. Je dois être le 42e journaliste, bloggeur ou chroniqueur à vous le dire. Tant pis. En fait, ils n’ont pas encore vingt ans, et ils ont bien plus que ça… Ils ont été inventés en 1987, soit il y a 22 ans, mais ils sont devenu une série le 17 décembre 1989. Au bout de vingt ans, il devient impossible de révéler quoi que ce soit, de déterrer un secret de fabrication, de faire avancer le schmilblick le plus jaune de la planète télé. Restent les prises de positions, et les avis – désespérément – originaux. Je choisirai donc celui-ci : Les Simpson incarnent une des réussites les plus frappantes des envies « fédératrices » de la télévision. Lire la suite…

lire le billet