Le Top 10 de 2009-2010

community

Cette fois-ci, c’est la bonne. La saison 2009-2010 est bouclée, période estivale comprise. Il est donc plus que temps de se livrer au petit exercice du Top 10 des nouveautés de l’année. Je me permets de commencer, et je vous incite à faire votre classement en commentaire. Parce que forcément, on ne va pas s’entendre sur tout. Pour éviter les malentendus, je vais tenter d’expliciter mes choix, qui sont, comme toujours, un mélange de pure critique objective (ce qui est en soit un oxymore…) et de pur plaisir. A noter, vous le remarquerez, que 80% de mes choix sont américains. L’Anglaise et la Française qui se glissent dans ce classement sont les seules à avoir vraiment marqué mon esprit…

10. Misfits. Une petite merveille d’E4, la chaîne britannique qui nous a déjà offert Skins et Dead Set, notamment. Pour faire vite, un mélange entre Skins et Heroes, cette histoire d’ados dotés de superpouvoirs est un régal d’humour, qui prend à contre pied les règles du genre “superhéros” pour broder un quasi huis clos, nerveux, un poil maniéré mais d’une rare inventivité. Son casting, fait d’inconnus, est à la hauteur du projet. Une seconde saison est en tournage, que l’on attend de pied ferme.

WALLP002

9. Caprica. L’exercice du spin-off, du prequel ou de tout autre dérivé d’une série est un casse-gueule terrible, qui peut rapidement déboucher sur un produit marketing que seuls ses promoteurs qualifieront d’œuvre télévisuelle. Fort heureusement, Ron Moore, créateur de Battlestar Galactica et donc de ce très réussi Caprica, est un homme intelligent. En revenant aux sources de son histoire, il change de ton, balaye le space opera pour s’essayer au drame antique retro futuriste. C’est osé, esthétiquement bluffant, et loin de n’être qu’un “sous-BSG“.

caprica

8. Pigalle, la nuit. Pour beaucoup, la série d’Hervé Hadmar et Marc Herpoux mériterait de figurer plus haut dans ce classement. C’est en effet une réussite incontestable, la meilleure nouveauté française de cette saison. Réalisation impeccable au cœur de Pigalle, acteurs bluffants (Simon Abkarian est grand), ambiance unique, personnages d’une rare profondeur, tout y est… ou presque. Intrigues secondaires inégales, longueurs (souvent nécessaires, parfois gênantes), Pigalle, la nuit n’échappe pas aux hésitations de première saison. Reste une œuvre passionnante, dont la seconde saison, qu’on risque d’attendre pendant deux ans, sera à n’en pas douter un événement.

Pigalle_la_nuit_Armelle_Deutsch

7. Louie. La comédie la plus radicale de la saison. Certaines scènes — notamment la déjà culte partie de poker du deuxième épisode — offrent une démonstration d’humour borderline, de blagues politiquement incorrectes rarement vues à la télévision. Jamais gratuitement vulgaire, la série de Louis C.K est une merveille de semi-amateurisme, truffée de séquences géniales et… de ratés. Le naturel de cette entreprise, qui semble en bonne partie improvisée, pousse au respect.

louie-fx-2

6. Rubicon. La nouvelle série d’AMC pourrait gagner des places d’ici quelques semaines, mais on attend d’en voir plus. Disons seulement que, sans rien inventer, elle reprend le genre du thriller politique avec brio, trouve rapidement son ton — lent, sombre — et soigne ses personnages. L’intrigue, très patiemment construite, promet aussi de sérieux maux de tête à ceux qui s’accrocheront, et qui suivront jusqu’au bout les aventures de l’excellent James Badge Dale, décidément très tendance en ce moment (il est aussi dans The Pacific).

rubicon-episode-1-4748629wgktn

5. Bored to Death. Certes, Bored to Death n’a pas la profondeur d’un Rubicon, ni même d’un Pigalle, la nuit, mais quel plaisir ! Cette comédie dépressivo-épicurienne portée par l’excellentissime Jason Schwartzman, polar foutraque et ode à New York, est un pur amusement pour intello de la série télé. Poseur ? Narcissique (le héros s’appelle comme son créateur, Jonathan Ames) ? Bobo à mort ? Sans doute, mais on s’en fout. On adore.

bored_to_death_3

4. How to Make it in America. Comme pour Bored to Death, sa compagne d’HBO, on est ici en bonne partie dans la subjectivité et le plaisir téléphage. Pour faire comme tout le monde et tomber dans le raccourci, disons que HTMIA remplace dans nos cœurs Entourage, en fin de vie. Générique extraordinaire (le meilleur du moment, au coude à coude avec True Blood), bande son 5 étoiles, décors new-yorkais excellemment filmés, acteurs immédiatement attachants, tout y est. Il ne se passe pas grand-chose dans ce portrait d’une Amérique qui tente de se relever de la crise, mais la “bromance” des deux héros, leurs errances, leurs soirées branchées sont autant de raisons de se ruer sur ce plaisir pas si coupable que ça.

how-to-make-it-in-america-05-1024

3. Justified. Dur dur de ne pas placer Justified encore plus haut dans ce classement tant la série inspirée de l’œuvre d’Elmore Leonard a secoué la mi-saison. Western moderne, polar nonchalant, plongée romancée dans l’Amérique profonde, Justified impose son style unique, plus cool tu meurs, dès son pilote. Timothy Olyphant, sans doute né avec un Stetson sur la tête, est magistral. De toutes ces excellentes séries, la plus “mortelle”, la plus “bonnard”, etc. Si vous voyez ce que veux dire…

fith-20090528-198

2. Treme. Si la nouvelle série de David Simon n’est pas en haut de ce classement, c’est parce qu’elle demande un temps d’adaptation pas forcément réjouissant. Comme tous les grands chefs d’œuvres, Mad Men, Breaking Bad, The Wire, etc. Car Treme est un chef d’œuvre, qui dépasse de beaucoup toute la production actuelle en terme d’écriture, proposant des personnages d’une richesse unique, simplement réels, humains, crédibles, qu’on jurerait pouvoir croiser dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Témoignage culturel unique, brûlot politique qui cache bien mal la colère de son auteur contre le gouvernement Bush, hommage électrisant au jazz, à tous les jazz, Treme est une série à part. Elle devrait d’ailleurs être hors classement…

arts-treme-584

1. Community. Sans blague ? Une comédie de NBC devant Treme, Justified et l’armada de séries câblées de cette liste ? Et bien oui. Parce que ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas autant amusé, parce que Community est bourré d’inventions comiques, de guests hilarants (Jack Black !), de répliques tordantes, de parodies excellentes (Batman !), parce qu’elle nous fait du bien, elle mérite de grimper sur la première marche de ce classement. Les comédies sont généralement plus inspirées que les drames ces temps-ci (même si elles sont en minorité dans ce classement). Community est la meilleure d’entre-elles.

Image de Une : Community, NBC.

17 commentaires pour “Le Top 10 de 2009-2010”

  1. Très bon top ! Je ne sais pas si j’aurais gardé le même ordre, mais tout le monde y est (enfin je crois, je n’ai pas encore jeter un oeil approfondi sur men of a certain age, the bridge et persons unknown, mais là, ce serait plutôt de l’ordre du top 20. On a vraiment eut du bon cette année).
    Par contre, certaines séries n’ayant rien à faire dans un tel top (en raison de leur caractère beaucoup plus léger) se sont également révélée très agréables. Je prend par exemple beaucoup plus de plaisir à regarder The good guys, “l’idiot” vampire diaries ou The Glades, voire la dernière mouture de Stargate que je n’en ai eut à suivre Caprica (que j’ai lâché en cours de route, même s’il faudra s’y remettre).

    Si je devais vraiment faire un top vite fait sans trop réfléchir (top qui changera dans 5 minutes) :
    1- Rubicon
    2- Community
    3- Louie
    4- Treme
    5- Misfits
    6- Bored to death
    7- Justified
    8- Pigalle, la nuit
    9- How to make it in America
    10- The Pacific

  2. Alors mon top :
    1. Mongrels (BBC3)
    2. Community
    3. Pigalle
    4. Rubicon
    5. Louie
    6. Lunch Monkeys
    7. Braquo
    8. Rev
    9. Sherlock
    10. La Commanderie

    Pour que je mette LM ou Braquo dans mon top… clairement, à l’image de 2008-2009, 2009-2010 n’est toujours pas une grande saison. Ceci dit, je suis content de l’évolution des anciennes séries. Dexter s’est rattrapée de son épouvantable saison 3, Breaking Bad est de meilleure en meilleure, How Not To Live Your Life continue son petit bonhomme de chemin et la saison 3 de The Thick of It était exceptionnelle.
    A rattraper perso : The Good Wife et Treme

  3. Community est pour moi la meilleure surprise de l’année passée. Les multiples références, sans que cela ne gâche l’intrigue pour ceux qui ne les comprennent pas, les seconds rôles, qui font généralement le succès des bonnes séries, et l’humour permanent rendent la série attachante. Je trouve qu’il manque Modern family, l’histoire de trois familles américaines, l’une avec une forte différence d’âge, l’autre “nucléaire” et la dernière homosexuelle, avec Ed O’Neill, l’acteur de Mariés, deux enfants, et The Pacific, la série soeur de Band Of Brothers consacrée au conflit de la Deuxième Guerre mondiale dans le Pacifique.
    MC

  4. Je trouve que la série qui a été diffusée sur Arte “Les Invincibles” devrait y figurer, pour une fois qu’une série française donne quelque chose.!

  5. FLASHFORWARD est la meilleurs séries

  6. Je suis d’accord, Community, Misfits et How to make it in America c’est du tout bon.

    Par contre j’ai vraiment pas accroché à Bored to death.

    Je vais me laisser tenter par Treme, Justified et Rubicon.

    Louie j’arrive pas à trouver les sous-titres (fansubbers si tu nous lis ;)).

    A+

  7. Je plussoie pour Flashforward aussi. L’intrigue est surprenante.

  8. Ouah, j’ai encore des trucs à voir, moi !! (un top 7 suffira, je n’ai pas découvert grand chose… )

    Sur l’année, je dirai :

    1)Treme, parce que la musique de la nouvelle Orléans et le génie de David Simon
    2)Men of a certain age, moi j’adore, et j’attends avec impatience la suite
    3)Louie, méchant et drôle, surtout de cette qualité, c’est toujours bon.
    4)How to make it in America, parce que c’est drôle, intelligent et très bien écrit.
    5)Modern family, les sitcoms se consomment tellement facilement, s’ils sont bons… et celui-là l’est !
    6)SG Universe, très différent des autres SG, et un univers tellement bien monté qu’on s’y replonge avec plaisir.
    7)The middle, toujours parce que les sitcoms.

    Je vois que j’ai encore des sitcoms et dramas à découvrir avant la rentrée. Au boulot :) (donc la liste des à voir : Community, Justified, Rubicon et Pigalle, s’il est sorti en DVD )

  9. En drama US, il manque quand même l’excellente “The Good” de CBS. Une écriture brillante et subtile, un casting parfait avec Julianna Margulies et Archie Panjabi compensent largement un rythme parfois un peu lent des épisodes.
    C’est un must seen!

    En comédie il manque aussi “Parks & Recreation” qui, après une très courte – et moyenne – première saison de 6 épisodes, a relevé son niveau d’écriture avec une saison 2 de très bonne facture, très drôle.

    Comme cela a déjà été dit, “Community” est hilarante: l’épisode1/23 “Urban Warfare” est mythique: http://www.youtube.com/watch?v=qnV7p2cC6Bk.

    Une déception avec “Glee”: les épisodes sont assez inégaux où les bons/moyens succèdent aux complètement soporifiques.

    Parmi les anciennes séries,” Friday Night Lights” (drama) et “The Big Bang Theory” (sitcom) confirment leurs positions de série de référence dans leur genre respectif.

    “How I Met Your Mother” reste une série assez drôle même si elle tourne un peut en rond.

    En revanche, après deux très bonnes saisons, “Chuck” été sabordé par ses auteurs et la saison 3 est pathétique.

    Ma grande déception de 2010 reste l’arrêt pur et simple de “Better Off Ted” par ABC: elle était pourtant hilarante et originale cette série…

  10. La première constatation que je fais, c’est que je n’ai regardé que 3 séries de ton top : Community, Bored to Death et How to Make it in America. Mais je compte bien me mettre à plusieurs séries comme Treme, Justified et Rubicon, il faut juste que je me décide.

    Autre constatation, j’ai certainement regardé beaucoup de nouvelles séries que toi du coup mon top contient pratiquement tout ce que j’ai vu.

    1) The Good Wife
    2) Modern Family
    3) The Middle
    4) Vampire Diaries
    5) How to Make it in America
    6) Parenthood
    7) Community
    8) Huge
    9) Spartacus
    10) Glee

  11. Une grosse pensée quand même pour Breaking Bad…

  12. 1- True Blood (saison 3) (je trouve l’histoire vraiment prenante et j’adore tout ce qui est fantastique)
    2- Weeds (la nouvelle saison vient de débuter :) )
    3- Dexter (la dernière saison est tout simplement géniale )
    4- How to make it in america ( pour Kid Cudi !! )
    5- Justified
    6- Bored to death
    7- Hung (Génial à voir pour ceux qui ne connaisse pas, ça parle d’un type qui va devenir gigolo pour subvenir à ces besoins car il possède un gros sexe, mais c’est vraiment drôle !)
    8- Breaking bad (of course ! )
    9- Lie to me (Tim Roth est énorme dans cette série, même si ça commence à devenir lassant)
    10- Misfits

    Je suis aussi un grand accros de Gossip Girl mais bon vous allez me dire que c’est cucu ^^!!

    Bye !

  13. comme toujours, il faudra confirmer pour une seconde saison, ce qui est assez dur. Globalement, je pense que l’âge d’or des séries décline un peu à savoir que la grève des scénaristes et l’exigence des spectateurs font que l’on tourne en rond. Marre des CSI et autres, marre des séries où l’on vend du mystère pour cacher un vide scénaristique et un manque d’imagination (Flashforward: une bonne idée ne fait pas une série)..
    Treme n’est pas aussi fort que the wire et si HBO nous gratifie d’un Pacific puissant et émouvant, elle peine à retrouver la force d’antan avec les Oz 6fu, Wire et autres..

  14. fascinée par ce top 10 des uns et des autres… Il me permet de me rendre compte de mon retard énorme en série, J’ai du loupé une année ou même deux, mais au fait, il faut combien de temps libre pour rattraper mon retard ?!! bien j ‘opterais pour les trois en tête de liste… pas le choix !! Community, Trade et Justified . Merci pour les tuyaux …

  15. J’ajouterai bien Luther, une série anglaise, avec Idris Elba, sur BBC one. Extrêmement ambigüe, sous tension permanente, un délice. Tout à fait d’accord avec The Misfits, dont on attend impérativement la suite (ils peuvent pas nous laisser comme ça !!), et j’a

  16. oops fausse manip, si vous pouvez modérer et corrigez :
    j’ai donc aussi beaucoup beaucoup aimé Justified (la grande classe) et là, au huitième épisode de Rubicon, je décroche plus (j’en rêve la nuit). Et merci pour les séries que j’ai ratées, et sur lesquelles je vais me précipiter.

  17. Treme est une série différente !
    D’une rare qualité tant au niveau de la forme que du fond .
    Dialogues , prises de vue , bande-sonore ; tout a été travaillé dans le sens du réalisme , de la subtilité , du clin-d’oeil . On est ici aux antipodes de la caricature et de l’à-peu-près … Loin de la narration , de l’action , tout n’est que brillante volonté d’évocation de la Nouvelle-Orléans , ce trésor culturel , berceau et avenir du jazz , qui , au lieu d’être laissé à l’abandon , devrait être sauvée et inscrite au patrimoine de l’humanité !
    Tout y est ; la scandaleuse politique locale et nationale , la forte culture passée et actuelle , les personnages hauts en couleur des quartiers de la ville .La plupart , notamment les musiciens mais pas seulement , existent vraiment et certains jouent leur propre rôle !
    Ainsi Davis : un acteur joue son rôle ( Zahn , très bon ) .Mais le vrai Davis existe dans la vrai vie et on l’aperçoit à la fin de l’épisode 1 , dans la scène avec Elvis Costello : l’acteur pose la main sur son épaule ! Clin d’oeil !
    De même , certaines scènes se passent dans son vrai appartement : personnes d’autres que lui aux States ne peut avoir l’affiche du fameux groupe de funk français Ceux-Qui-Marchent-Debout (http://www.cqmd.net ) .
    J’en passe , et des meilleures !
    Au fait ! pourquoi Elvis Costello ? C’est un musicien célèbre certes mais aussi critique musical et grand amateur de jazz . Il n’est pas de la Nouvelle Orléans , tout le monde le sait ! Il symbolise , justement , l’interrêt , le respect , la curiosité que devrait avoir le monde et surtout le reste des Etats-Unis pour cette ville et son peuple , sa culture !
    Treme , c’est différent ! C’est ça qui est bien !

« »