Jag älskar Sverige !

millenium_haut

En Suède, il n’y a pas qu’Ikea. Il n’y a pas qu’Abba, Ace of Base et Europe (citons aussi, sous peine de se faire rouer de commentaires assassins, Jay-Jay Johanson, Herman Düne, Peter von Poehl, José González, I’m From Barcelona, The Knife, Anna Ternheim etc.). Il y aussi de très bonnes séries télé. Heureuse coïncidence ou véritable tendance, deux excellents polars venu du pays des Vikings ont montré le bout de leurs crimes sur le Paf ces temps-ci. Il y a d’abord eu Wallander (prononcez Oualendeur), sur Arte, et, depuis hier soir, Millenium, l’adaptation en format série de la trilogie de Stieg Larsson, sur Canal+. Deux excellents crus issus de la production télé d’un pays que nous n’avons pas forcément l’habitude de voir en prime time.

Certes, me direz-vous, Wallander n’est pas une série suédoise (il existe néanmoins une version suédoise, aussi diffusée chez nous), mais un pur produit british made in BBC, avec le très… Irlandais du Nord Kenneth Branagh dans le rôle titre. Elle n’en reste pas moins l’adaptation des best-sellers d’Henning Mankell, auteur suédois, aussi coproducteur, et a été filmée à Ystad même, donc en Suède. On n’y parle pas suédois (c’est dommage), mais on y respire la Suède à pleins poumons : ses grands espaces, ses champs de colza, ses maisons en bois, ses lagunes, ses bords de mer, sa nuit qui tombe à 16h, ses Saab, ses Volvo (Wallander en conduit une), et bien entendu ses tueurs en série. Car Wallander, comme Millenium, sont des adaptations de polars.

1228303870_Wallander

C’est sans doute la meilleure explication de cette vague suédoise : les nordiques écrivent de chouettes histoires de meurtres et d’enquêtes, sombres au possible. Millenium, immense carton littéraire, adapté au cinéma avant de passer à la télé (il s’agit de la même adaptation, mais en version remontée, plus longue, et bien meilleure), en est l’exemple le plus marquant (quoi que je garde personnellement une certaine tendresse pour ce cher Wallander). Malgré un format encombrant (6 x 90 minutes), on se laisse embarquer dans le mystère traqué par Blomkvist et Salander… qui pèserait sans doute bien moins lourd s’il n’y avait son décor, une Suède glaciale, nocturne, violente. Une Suède qui prend son temps, qui nous prend aux tripes, qui doucement nous enterre, assumant pleinement son identité (à voir d’ailleurs si possible en V.O pour Millenium) sans jamais sombrer dans l’esthétique pub pour petits pains au froment, avec sauna et jolies blondes. Jag älskar Sverige ! J’aime la Suède !

Image de Une : Millenium / Image texte : Wallander.


Un commentaire pour “Jag älskar Sverige !”

  1. en suede malheuresement il n’y a que ABBA et les chanteurs pop et la musique traditionelle geniale
    pour le reste c’est un pays ennuyeux et ses polars sont vraiment pire que derrik tout comme les polars francais
    heureusement qu’il y’a les vrais polars british comme ‘jeux de guerre’

« »