Un film avec des vrais morceaux de séries dedans

The Narrows Movie Poster

Les acteurs de cinéma font des séries, et on en parle. Dustin Hoffman sera dans le prochain projet de David Milch (Deadwood) et Michael Mann pour HBO, ça fait du bruit. On parle en revanche souvent moins des acteurs de séries qui font des piges pour le grand écran. Quand c’est Michael C. Hall, alias Dexter, qui signe pour un nanar certifié (Ultime Game), les affiches se multiplient dans le métro. Quand Matthew Fox se trouve un second rôle dans un polar de milieu de tableau (Angles d’attaque), la presse se précipite pour avoir son avis. On fait de ces jobs d’été (ce qu’ils sont, littéralement parlant) des événements. Et on oublie que la quasi totalité des acteurs de séries, quand ils ne tournent pas pour le petit écran, se trouvent une place, où ils peuvent, au cinéma.

Qui d’entre vous a entendu parler de The Last Shot, qui sort ces jours-ci en DVD ? Avouez-le, personne. A moins que vous ne soyez fan des Frères Scott. Ou fan de New York Section Criminelle. Ou des Experts Manhattan. Ou de Dawson. Parce que les trois quart du casting de ce petit film indépendant jamais diffusé au cinéma chez nous est composé d’acteurs de séries. Sophia Bush des Frères Scott, Eddie Cahill des Experts Manhattan, Monica Keena de Dawson et (même s’il est un acteur de cinéma avant toutes choses), Vincent D’Onofrio de New York Section Criminelle. Sur la jaquette du DVD (et dans la voix de l’attachée de presse chargée d’en faire parler) : “Avec trois vedettes de séries TV à succès” (la pauvre Monica Keena n’aura pas marqué les esprits…). Une stratégie qui peut s’avérer payante, surtout quand les “vedettes” (le mot est un peu fort) en question sont ici utilisées à contre emploi (Cahill en vétéran d’Irak suicidaire, notamment).

KevinZegers_Mike_EddieCahill_Nikky

Pour les acteurs, ces petits films, souvent tournés en un temps record, sont un excellent moyen d’arrondir les fins de mois, de garder le rythme pendant l’été, et d’essayer de (partiellement) casser leur image sérielle, en prouvant qu’ils peuvent jouer sur un autre registre. Surtout, une carrière télé n’est pas éternelle, et un film, même médiocre, est toujours bon pour le CV. De plus en plus de ces productions plus ou moins indépendantes font donc appel aux acteurs de séries. Ce peut être intéressant, comme dans le cas des Lois de l’attraction, adaptation du roman de Bret Easton Ellis, où James “Dawson” Van der Beek interprétait Sean Bateman (le frère de Patrick “American Psycho” Bateman), un taré obsédé sexuel, courtisé par une version très gay de Ian Somerhalder (qu’on verra plus tard dans Lost et The Vampire Diaries), avec aussi Jessica Biel, fille de pasteur dans Sept à la maison, ici allumeuse alcoolique célèbre pour avoir coucher avec toute l’équipe de foot de la fac…

Le principe marketing est donc là : donner envie aux fans de voir leurs actrices et acteurs favoris dans un rôle différent et, dans le cas des films qui atteignent le grand écran, de leur offrir une dose de ces derniers en attendant la diffusion de leur série. Les communicants profite au passage de l’intérêt que sont susceptibles d’avoir les canards télé, très puissants, pour ces productions (une interview “pour le film” finira en 9 questions sur la série et une sur ledit film, avec en bonus une photo et l’annonce de l’arrivée en salle de la bobine). Ce petit jeu là donne rarement des chefs d’oeuvre, mais il ne manque certainement pas d’intelligence. Une bonne nouvelle, The Last Shot se laisse tout à fait regarder…

The Last Shot, un DVD Koba Films.

Image de Une et d’intérieur : The Last Shot (The Narrows, en VO)

Les commentaires sont fermés !

« »