A l’Ascension, la laïcité encore bafouée


Quoi ? Qu’entends-je ? Qu’ouïs-je ? Que me dites-vous là ?

Qu’au Royaume de France, en ce pays qui a érigé la laïcité comme un dogme absolu, on fait aujourd’hui relâche afin de célébrer comme il se doit l’ascension dans les cieux éternels du Christ rédempteur, cet enfant dévoyé du judaïsme, ce petit yid qui a mal tourné, ce voleur éhonté d’Ancien testament ?

On aura tout vu.

Il faudra m’expliquer comment, dans un pays où l’on sort le bazooka au premier voile aperçu, où l’on se méfie comme de la peste de toute intrusion du religieux dans la vie publique, où l’on légifère à tout-va afin de circonscrire les pratiques religieuses à la seule sphère privée, on peut, dans le même temps, forcer l’ensemble de la communauté nationale à commémorer les retrouvailles, fussent-elles célestes, entre un Père et son Fils ?

ascension

Certes on ne va pas s’en plaindre.

S’offrir un quart d’heure de repos en plein milieu de la semaine, voilà de quoi vous réconcilier à tout jamais avec le christianisme, à souhaiter que Dieu, atteint d’un priapisme féroce, eût multiplié acrobaties et foucades divines avec Marie, qu’une marmaille de petits christs aient vu le jour afin que le miracle des jours fériés se multipliât comme des petits pains, que du premier jour de l’an jusqu’à la Saint-Sylvestre, on passât sa vie entière à célébrer les faits de gloire des garnements ainsi sanctifiés !

Une véritable orgie de jours fériés. Une année de jours fériés.

Il est vrai aussi que la France est la fille aînée de l’Église, ce qui n’est pas rien.

Et qu’un tel titre vous oblige à commettre quelques entorses au principe de notre laïcité aussi chérie soit-elle.

Quand vous êtes la fille aînée d’une entreprise florissante qui possède son siège social au Vatican, avec des succursales réparties un peu partout sur la planète, des adeptes par millions, des curés pédophiles par dizaines, vous vous devez de montrer l’exemple et de marcher droit sur le chemin de la sanctification.

Il y a un cahier des charges à respecter, des délais de livraison à honorer, des stages de remise à niveau à organiser, des lettres de rappel à envoyer, des fournisseurs à flatter, des dettes à rembourser, des cloches à sonner, des vêpres à célébrer et donc, comme de bien entendu, des jours fériés à fêter.

3954363-les-drh-veulent-banaliser-trois-jours-feries-chretiens

Et tant pis si en agissant de la sorte, on en vient à bafouer le principe même qui depuis plus d’un siècle permet à la France de tenir bon face aux montées des communautarismes, à affirmer la prédominance de l’État dans les affaires publiques, à permettre au vivre ensemble de fonctionner tant bien que mal : j’ai nommé cette belle dame gracile et fragile, la laïcité.

Sans parler du bras d’honneur adressé à ceux qui de la religion font des sachets à thé, à ceux qui mettent en haut du mat de leur panthéon personnel Mahomet, et à ceux qui ont préféré décerner le ballon d’or de leurs croyances à Moïse plutôt qu’à Jésus, joueur surcoté, formé au club pourtant, pas mauvais balle au pied mais jeu de tête déplorable, qui a mal tourné sitôt qu’il a commencé à fumer des rameaux d’olivier aux abords de la Mer Morte.


Cependant, rendons au Seigneur ce qui appartient au Seigneur, remercions-le pour ce cadeau tombé du ciel, et rassurons-nous : goy ou pas, nous irons tout au paradis.

                                                                                                                                                                                                                           Pour suivre l’actualité de ce blog, c’est par ici : https://www.facebook.com/pages/Un-juif-en-cavale-Laurent-Sagalovitsch/373236056096087?skip_nax_wizard=true

11 commentaires pour “A l’Ascension, la laïcité encore bafouée”

  1. J’aime bien votre manière de donner un grand coup de pied dans la fourmilière!
    Par contre, comme beaucoup, vous vous méprenez sur ce qu’est la laïcité (ou alors vous êtes fourbe, et vous faites semblant). L’idée de la laïcité, c’est seulement d’empêcher la mainmise de l’Église sur les esprits, notamment via l’école… Maître Eolas l’explique bien mieux que je ne le pourrai :
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2012/08/15/Pour-en-finir-avec-la-la%C3%AFcit%C3%A9
    Rien d’incompatible donc, ni avec des jours fériés d’origine religieuse (c’est historique), ni avec le voile ou tout autre signe religieux, tant qu’il n’est pas porté par une personne représentant l’Etat… et depuis 2004 par nos chères têtes blondes qui pourraient s’influencer ou s’embrigader les uns les autres…
    Ceci dit, il y avait eu une proposition d’un député d’ajouter 2 jours fériés : un pour les juifs et un pour les musulmans. Franchement, je suis pour! Dommage que cela n’ait pas été fait.

  2. Vous êtes le dernier des cons, c’est quoi votre problème? Que ce ne soit pas en concordance avec le principe de laïcité français, ok mais de là à insulter le christianisme? Et le respect alors? C’est quoi cet article plein de mauvaise foi?
    On ne peut pas plaire à tout le monde, la France est un pays dont la quasi-totalité de la culture et des instructions sont basés sur le christianisme alors évidemment que ça prend le dessus sur le reste, là n’est pas le pb. On ne demande pas aux pays musulmans d’adopter les jours fériés chrétiens et on ne leur reproche pas de respecter d’autres dates que je sache. Au juifs non plus. Qu’est-ce vous voulez? Qu’on respecte les jours fériés de toutes les religions? Ou alors on n’en célèbre aucuns? Plus de vacances non plus alors? On travaille du 2 janvier aux 31 décembre avec pour seules pauses le nouvel an, le 11 novembre, le 8 mai et le 14 juillet? Ça va pas plaire à bcp ça, peu importe la région. Une société ça se base sur quelque chose, si ça vous offusque autant, il faut vivre où la société vous plaît le mieux. Votre article est tourné de la manière la plus stupide qui soit, juste une occasion d’insulter les autres sans provocations.

  3. Le mec qui a écrit ça est un Jean Foutre.
    Un Ignare. Zéro culture.
    La république et ses institution sont laïques, pas la France.
    Au lieu de voir dans le christianisme un rempart solide face au libéralisme, ces connard de gaucho gueule contre l’obscurantisme et l’atteinte à la laicité.
    La laicité n’a pas été inventé en 1905, c’est une loi purement anti catholique et anti chrétienne. Les rois se sont toujours mis sur la gueule avec les papes, mais était étroitement lié au clergé qui assurait une continuité administrative et de nombreux services publics. La république jacobine a remplacé tout ça avec de froides administrations qui sont inhumaines, en s’introduisant toujours plus loin dans notre vie privée, jusque maintenant, au nom de la laïcité, nous retirer des jours fériés.

  4. Je tiens les jours fériés pour une compensation pour des siècles d’obscurantisme et les milliers de morts que le catholicisme a engendrés dans ce pays. Et aussi pour devoir se fader l’avis des catholiques sur tous les sujets de société qui ne les regardent pas.

    Plus sérieusement, je suis pour les “jours fériés flottants” que chacun pourrait prendre quand il le souhaite, sur les fêtes religieuses pour ceux qui adhèrent à une religion quelconque (parce que la laïcité ce n’est pas non plus empêcher les gens de pratiquer leur religion, mais ce serait plus juste pour les musulmans ou les wiccans, au hasard). Et ceux qui n’en ont pas pourraient les prendre quand ça leur plaît. Moi par exemple, j’aimerais bien ne pas travailler le jour de mon anniversaire, pour moi c’est beaucoup plus sacré que Pâques. Mais bon, ça serait compliqué à mettre en place, malheureusement…

  5. C’est la deuxième fois de ma vie que laisse un commentaire sur un forum de ce genre…
    D’abord, parce que mon avis tout le monde s’en tape !
    Ensuite, parce que je ne suis même pas sûr d’avoir un avis…
    Mais je voulais juste dire à :
    [Marie-Josée, le 5 May, 2016 à 3:49 pm who Said: Vous êtes le dernier des cons, c’est quoi votre problème?] qu’elle m’a fait beaucoup rire à s’exciter comme une puce sur un blog d’humeur.
    [Laurent Sagalovitch] Continuez à déclencher les foudres des pisse-vinaigre, j’ai un mot du docteur comme quoi je dois rire plusieurs fois par semaine !

  6. La laïcité est un sujet sensible et Sagalovitsch aime à titiller là où ça gratouille : les gueulements d’indignation doivent être suaves à ses oreilles.

    Cela étant dit, pourquoi la France, qui est à majorité chrétienne depuis 1500 ans, devrait-elle abolir ses traditions ?…

    D’autant plus que le christianisme est très profondément inscrit dans son histoire, dans ses architectures, ses paysages, sa littérature etc.

    Et puis, les chrétiens sont aujourd’hui les croyants les plus persécutés (certains, martyrisés). Dès lors, il peut être décent de ne pas les effacer dans le pays qui a été longtemps été “la fille ainée de l’église”.

  7. Merci. Merci déclencher ces réactions de cathos énervés dont je devine l ulcère en rédigeant leur commentaires haineux et d une pauvreté argumentaire remarquable. J aurai pu rebondir sur les ajustements historiques et culturels mais on ne redresse pas les bananes. Alors merci pour l humour et je vous découvre je vais donc vous suivre histoire de voir si vos billets sont tous aussi sympas.
    Ah oui aussi :

    😉

  8. Si on commence à raisonner comme ça, il faut aussi abolir le dimanche, parce que ça vient de la bible tout ça… je ne vois pas pourquoi je devrais me reposer le même jour que le Dieu judéo-chrétien.
    Il faut supprimer le nom des jours de la semaine, ça a une connotation beaucoup trop gréco-romaine à mon goût. Non à la mythologie !
    Abolir tous les jours fériés, travaillons tous les jours. A moins qu’il existe une religion qui prône le travail journalier, dans ce cas, il faudra aussi supprimer le travail, sinon ce ne serait pas “laïque”.

    Il faut aussi supprimer les jours fériés dit “civils”, qui ont tous une origine politique. La politique a tout ce qu’il y a de plus religieux, et possède toutes les caractéristiques qu’on reproche aux religions : la promesse d’un hypothétique salut dans un monde futur qui arrivera peut-être, mais certainement pas de son vivant : il suffit d’y croire non ? La politique a aussi ses prophètes idolâtrés détenteurs de ladite vérité, ses gourous, ses bouffons tapageurs, ses croyants et fervents défenseurs qui tuent en son nom.
    “aide-toi, le ciel et la politique t’aidera” devrait-on dire.

    Mais continuons de combattre en à grand coup de j’aime sur facebook, de partage d’articles engagés “dénonçant” des vérités que tout le monde connaît déjà, c’est sur que ça va vachement changer les choses.
    Et puis, c’est clair que l’origine des jours fériés est problème de taille à combattre, à n’en pas douter. Je suppose que la personne qui a écrit cet article doit jubiler d’auto-satisfaction pour son “grand coup de pied dans la fourmilière”. Quel courage, je pourrais presque l’envier.

    M’enfin, ça ouvre un nouveau débat vain et stérile, créé pour rien à partir de rien, une fois n’est pas coutume.

  9. Bonjour, Ma- jo .
    Lisez Raymond A
    Alors c’ est qui qu’est c ..

  10. Je regrette que celui qui nous a refourgué ces salades n’ai pas fait de ce périple un long cheminement d’une semaine….

  11. Passionnant vendredi où Pierre Assouline nous explique comment s’épiler le maillot http://passouline.blog.lemonde.fr/

Laissez un commentaire

« »