L’insupportable arrogance allemande


Je n’éprouve aucune sorte de tendresse vis-à-vis des Allemands pris dans leur ensemble.

C’est mon droit.

Je ne les ai jamais aimés ; il me sera difficile de les aimer un jour.

C’est idiot mais c’est ainsi.

Ils me sont aussi sympathiques que ma voisine quand elle se met à revisiter les œuvres complètes de Nana Mouskouri en tâchant de rivaliser avec elle.

Ou quand elle se met à suspendre son linge entre deux poteaux carrés.

C’est dire.

Même Claudia Schiffer m’insupporte.

C’est sans espoir.

Alors quand je vois les dirigeants allemands oser venir donner des leçons de bonne conduite au peuple grec, quand je les entends proclamer leur farouche opposition à tout effacement de la dette, quand je les écoute pérorer que la Grèce n’a que ce qu’elle mérite, je ressens comme une furieuse envie de les renvoyer dans leurs pénates, de les inviter à revisiter leur propre histoire, de se souvenir d’où ils viennent. 

Voici donc une nation qui a ensanglanté l’Europe comme jamais elle ne le fut, qui a jeté l’humanité dans les fosses communes de la barbarie la plus échevelée, qui a commis des crimes si monstrueux qu’il est impossible de les décrire sans les pervertir, venir nous expliquer, avec toute l’arrogance requise en pareille circonstance, que mieux vaut laisser choir l’indolente Grèce que de continuer à la soutenir.

Ben voyons.

Il est vrai qu’un peuple qui a inventé et les chambres à gaz et les fours crématoires peut se targuer d’avoir contribué à l’essor de la civilisation européenne d’une manière bien plus déterminante que ces jean-foutre de Grecs qui, hormis quelques vaseux concepts philosophiques érigés dans des temps reculés, furent aussi utiles à l’Europe que les Juifs à la marche du monde.

Que pèsent donc Socrate, Platon, Sophocle comparés à Goebbels, Göring, Himmler ? 

Pas grand chose, en effet. (Oui je sais, Beethoven, Goethe, Schiller…mais aujourd’hui ils sont remplaçants, ils ont séché l’entraînement hier)

Helmudt Schmidt, fervent européen et ancien chancelier allemand de 1974 à 1982, l’a fort bien expliqué : ”Les Allemands sont exclus de leadership en Europe pour les prochains siècles, car ce sont eux qui sont responsables de la Seconde Guerre mondiale. Et pour la Première, ils y ont largement contribué. Nous sommes responsables, et uniquement nous, de la mort de plus de six millions de Juifs, dont la plus grande partie des Juifs polonais. Et tous les gens, même ceux qui sont nés aujourd’hui, portent cette responsabilité que cette histoire allemande horrible ne se répète jamais”.

Si jamais nous devions aujourd’hui recommencer le procès de Nuremberg avec le supplétif d’informations que les historiens nous ont apporté ces dernières décennies, le degré avéré d’adhésion au national-socialisme présent dans toutes les couches de la société, ce n’est pas à vingt ans, pas à cent ans, mais à des millions d’années de travaux forcés que la nation allemande serait condamnée.

Et je n’évoque même pas ici la question de l’effacement de la dette qui, en d’autres temps, combla d’aise nos très chers cousins germains.

Non, je ne parle ici qu’au nom de la morale élémentaire.

Quand on s’est compromis à ce point, quand on a pensé, organisé, mis à exécution la plus immonde tragédie jamais perpétrée sur terre, quand on a assassiné l’idée même d’humanité, la moindre chose serait de remercier ad vitam æternam les bienfaitrices nations qui décidèrent de leur laisser la vie sauve, et leur permirent de réintégrer, à moindre frais, la communauté internationale.

Ou autrement dit, en des termes moins policés, de fermer sa grande gueule, de filer doux et de se montrer, en toutes circonstances, sous un jour des plus affables.

Et si, de toute évidence, les hommes et femmes qui dirigent de nos jours la grande nation allemande ne sont en rien coupables des monstrueux forfaits commis par leurs aînés, le simple fait qu’ils se soient produits à l’intérieur de leurs propres frontières devrait les amener à agir avec la plus grande mansuétude quand il s’agit de décider de l’avenir d’un pays voisin.

Pas de leur aboyer dessus pour leur demander de déguerpir.


Question de décence.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Pour suivre l’actualité de ce blog, c’est par ici : https://www.facebook.com/pages/Un-juif-en-cavale-Laurent-Sagalovitsch/373236056096087?skip_nax_wizard=true

99 commentaires pour “L’insupportable arrogance allemande”

  1. Oh le mauvais article ……..Sagalovitsch nous avait habitué à plus d’intelligence …….

  2. Les Allemands ne sont pas plus coupables que le reste des nations européennes lorsqu’il s’agit de massacres et de génocides humanitaires. Je ne citerai que la traite négrière et les guerres déclenchées par les petits “puissants” de ce monde.
    À bon entendeur.

  3. C’est l’être humain qui est capable des pires atrocités, quelle que soit sa nationalité.

  4. Indignation rétrograde, je vois en ce moment précis, bien d autres massacres tout aussi révoltants commis à nos portes et qui n ont pas l heur de titiller ni vous, ni notre gouvernement de couards aveugles. Alors, monsieur Sagalovitsch, ne vous trompez pas de combat. Il est bel et bien commencé sans pour autant susciter de votre part,une seule phrase de compassion. J ai toujours aimé et admiré le peuple juif mais en ce moment, voyez vous,ce n est pas l Allemagne qu il combat.Daesh Isis sont à nos portes sur notre sol,et vous parlez des Nazis. En voici d autres tout aussi pourri,s et dépourvus d humanité. Remontez votre

  5. C’est la canicule qui te fait sauter les plombs camarade ?

  6. Je suis à 100% d’accord et pourtant je suis d’ascendance germanique : l’allemagne a une tendance naturelle à l’arrogance et à l’agressivité. L’allemagne se prend en raison de son succès économique pour la grande nation européenne et souhaite faire plier tous les autres pays de la zone sous on joug et répandre son idéologie. Je ne veux pas vivre sous l’Imperium allemand. Donc l’allemagne oui, est invitée à fermer sa gueule !

  7. Cet article est une honte.

  8. Aïe. Même au 4ème degré, ça pique un peu… On est habitué à plus mordant/fin/sagalovitschien !

  9. “Avant tout, une mise au point. A priori, je ne vous aime pas et je me contrefous de savoir si vous m’aimez ou si vous allez apprécier ou pas ce que je vais pouvoir radoter à longueur d’article”

    Je m’en fous, je vous le dis quand même

    D’ordinaire, je ne vous aime pas trop.
    Aujourd’hui, je vous aime bien

  10. Quel article minable ! Rarement lu autant d’âneries, beaucoup de haine dans ce billet…

    Nul n’est responsable des crimes commis par ses ancêtres !

  11. Il est navrant de lire ces quelques lignes écrites en très mauvais francais, décidément indigne pour une personne se prétendant écrivain de langue francaise.
    Il l’est d’autant plus de lire de tels amalgames pseudo–historiques loin d’être, si ne serait-ce pertinent, séduisants.
    Je vous conseille de lire par exemple un ouvrage de base sur le régime de Vichy ou sur la guerre d’Algérie pour contrer ce chauvinisme primaire et cet antigermanisme rétrograde. Vous pourrez aussi constater la lenteur et la longueur des mentalités francaises à faire face à leur propre histoire -noire-, quelque fois, comme dans chaque pays. Et ici ne sont que deux exemples connus et fameux du 20e siècle.
    Chaque pays possède ses faces sombres et il ne s’agit pas de nier quoi que ce soit dans l’histoire du Troisième Reich. Loin de là, je pourrais vous inviter à aller dans les villes allemandes pour remarquer à quel point chaque citoyen allemand fait face à son histoire, avec de multiples places et monuments commémoratifs dénoncant les attrocités commises par leurs aieux quelques décennies auparavant. Vous remarqueriez alors le sérieux avec lequel ce pays a affronté son histoire et à quel point il s’agit de comprendre ce qui s’est passé après la Première Guerre mondiale jusqu’au suicide de Hitler. Et vous comprendriez, en faisant preuve ne serait-ce qu’un brin d’intelligence et de bon sens, à quel point ces générations suite à la guerre ont souffert d’un passé pour lequel leur pays était responsable sans pour autant l’être directement. Et la souffrance en grandissant à faire face à ses stéréotypes chaque fois qu’un contact avec l’étranger se réalise.
    Si l’Allemagne ne gère peut-être pas la situation de la meilleure manière, je vous invite néanmoins à ne pas commettre de fallacieux parallèles qui ne vont que dans l’intensification de tensions profitables pour une extrême droite qui ne montrerait envers certains êtres humains, n’ayant pas choisi leur couleur de peau ou leur origine à leur naissance, qu’intolérance et propos haineux… comme dans cette Allemagne intolérante il y a plus 70 ans.. et non celle d’aujourd’hui.
    Réflechissez à ce que vous voulez pour votre pays, avant d’écrire de pareilles idioties.

  12. Voila ce qu’on obtient lorsqu’un mauvais auteur essaye de mettre en relation le présent avec le passé :
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin

    PS : l’Allemagne, ce n’est plus le III Reich bonhomme.

  13. Les parallèles historiques sont dégoûtants. Toujours le passé pour culpabiliser. Toujours est-il que l’Allemagne a des finances saines et que le gouvernement Grec a dépensé plus que de raison, quasiment à 300% du PIB. Ce même gouvernement qui a loué les services de Godlman Sachs est loin d’être le digne héritier malheureux des philosophes grecs.
    On est plus sur des considérations idéologiques ou historiques mais purement économiques.

  14. Article inutile, xénophobe, réducteur et partial. Décevant de la part de Slate qui nous habitue à plus d’analyse. Oubliée la part de responsabilté dans tous les points soulevé des autres pays européens et particulièrement de la France?
    Indignation facile lorsque nous ne représentons pas le moteur économique. Les allemands jouent leur rôle et cela vous arrange bien.
    Emmanuel Macron l’a justement fait remarquer:
    Attention au traité de Versailles.
    Posez vous la question de savoir quel pays a insisté pour que l’entière et seule responsabilité de la première guerre mondiale soit imputée aux allemands. Et surtout de ses conséquences.
    Et laissez Nana Mouskouri et Claudia Schiffer en dehors de ça. Elles ne font de mal à personne. Bien au contraire.

  15. Je suis pour le soutien de la dette grecque, mais ne peux en aucun cas adhérer à votre “article”. Vous avez une réaction profondément faible – à l’image des antisémites que pourtant vous clamez haïr – en cédant à la haine et en basculant dans la germanophobie. En tant que journaliste vous devriez comprendre que liberté d’expression et esprit critique ne devrait jamais mener à ce genre de dérives racistes. Vous faites vraiment honte à la France et à toute l’Europe et je regrette presque de commenter votre article car cela pourrait vous donner l’illusion d’avoir une quelconque importance.

  16. Que c’est nul !! Des la premiere photo ca donne envie de plus lire ! Vraiment minable tout dans l’emotionnel …on va regler des conflits financiers et economiques dans l’emotionnel oui oui oui

  17. Quel ramassis de conneries.

  18. WELTMEISTER

  19. Aucun rapport avec ce papier, mais je trouve que les verts, lesquels n’ont rien gagné depuis trente ans, vivent sur leur passé, et que bon, la roue a tourné. J’espère que la réponse à cette sotte remarque sera cinglante et appropriée.

  20. Limite raciste, tellement minable … pas spécialement étonnant vu l’auteur

  21. On remarquera l’édition du billet pour passer de “je n’aime pas les Allemands” à “Je n’éprouve aucune sorte de tendresse”

  22. Je n’aime pas Sagalovitsch je le hais c’est con mais c’est comme je n’y peux rien, c’est mon droit. Je n’ai jamais aimé les personnes de son genre y compris ses origines c’est mon droit.

  23. Bonjour,

    A l’opposé de votre opinion, j’ai une tendresse particulière pour le peuple Allemand. J’y ai vécu quelques moi là bas. Et il y a une douceur de vivre, une façon de discuter et d’arriver à s’entendre qui me manque qq part en France.

    Et puis, point crucial, ce sont des gens plutôt honnêtes et de bonne volonté. De bons élèves en qq sorte. Moi j’aime bien les gens honnêtes et simple comme ça, qui essaient de bien faire sans se la péter. Qui ont le goût de l’effort. Ca change des grands discours politique à la française où l’on campe sur ses principes et … on fait avec des moyens dérisoire.

    Oui, les allemands doivent lâcher du lest sur la dette grecque. Oui leur démographie vieillissante fait qu’ils ont du mal à le faire. Mais demandez à un retraité aisé français d’aller prêter de l’argent à des SDF de la ville voisine puis annoncez-lui que finalement son argent, il n’en reverra que 10% de ce qu’il a prêté. Vous verrez la réaction.

    Quant au nazisme, ça me fait penser à un certain discours d’intellectuel africain qui se réfugient derrière la colonisation pour expliquer tout les maux actuels de leur pays sans se poser la question pourquoi des pays comme le Bénin, l’Afrique du Sud s’en sortent mieux.

    En résumé … votre billet fleure bon le discours généreux basé sur des principes que tiennent bc de nos politiques discours qui éloigne les gens de la réalité et crée des désillusions.

  24. Si vous connaissiez vraiment bien l’Allemagne, vous n’auriez pas pu écrire une seule de ces lignes.

    1. Déjà, comment peut-on faire de telles généralités sur « le peuple allemand » ?

    2. Ensuite, avez-vous seulement la moindre idée du rapport qu’ont les Allemands avec leur passé ?

    3. Enfin, ça vous dérangerait d’utiliser les bons termes ? Allemagne nazie / nazis ≠ Allemagne / peuple allemand. Je trouve ça un peu lâche de jouer sur des amalgames.

    Cet article n’est pour moi que racisme et ignorance.

  25. Un article nauséabond et ouvertement xénophobe qui clame haut et fort la haine d’une autre nation et d’un autre peuple.

    “un peuple qui a inventé et les chambres à gaz et les fours crématoires”: ne rejetons pas sur les générations d’aujourd’hui la faute de leurs parents. Les français ont eux inventé la révolution et la guillotine. Les russes, le goulag. Les italiens, les chemises noires. Les cambodgiens, les khmers rouges.

    Ces peuples sont pourtant tous égaux. Grecs et allemands. Indiens et ougandais. Hiérarchiser les peuples en se basant sur leur histoire, leur culture, leur langue est le chemin direct vers les pires atrocités, qui sont pourtant décriées dans ce billet.

    Il y a une hiérarchie de la xénophobie en France, certains racismes sont plus ou moins acceptés. Celui-ci ne vaut pas mieux qu’un autre.

  26. que dirais-tu d’un ancien camarade d’école primaire à qui tu avais cassé sa calculette à l’époque, qui , devenu chirurgien, te refuserais une opération vitale pour cette unique raison?
    ça me rappel une vidéo d’un couple allemand dans une salle d’attente méprisant un jeune arabe venu s’assoir à coté d’eux avant de se rendre compte, devant le médecin, que c’est le donneur d’organe leur permettant de sauver leur enfant! cette situation va dans les 2 sens!

  27. Je n’éprouve aucune sorte de tendresse vis-à-vis des Juifs pris dans leur ensemble.
    C’est mon droit.
    Je ne les ai jamais aimés ; il me sera difficile de les aimer un jour.
    C’est idiot mais c’est ainsi.
    Ils me sont aussi sympathiques que mon voisin quand elle se met à revisiter les œuvres complètes d’Enrico Matias en tâchant de rivaliser avec lui.
    Ou quand elle se met à suspendre son linge entre deux poteaux carrés.
    C’est dire.
    Même Bernard Henri Levy m’insupporte.
    C’est sans espoir.

    Être aussi bête que vous: ✔️ c’est fait.

  28. bref: le laxisme grec ne peut qu’apprendre de la rigueur allemande, mais si c’est pour voir ces pays mal gerés car mal gouvernés entrainer dans leur chutte les pays qui ont fait le plus d’éffort pour l’éviter; le mieux (ou plutot le “moins pire”) est bel et bien de les écarter.
    De toute façon d’autres pays de l’europe vont suivre… jusqu’à une dissolution complète de l’europe pour les mêmes raisons et ce sera seulement à ce moment là qu’on se rendra compte que l’europe aura été une belle connerie.

  29. On respire et on boit frais. J’ai eu exactement ce genre de pensées (celle de l’article) formulées dans ma tête. Sans déconner, deux poids, deux mesures et il faut savoir que l’état vivant éternellement à crédit, tout ce que coûterait l’annulation d’une grosse partie de la dette qui ne sert qu’à rembourser des intérêts serait minime (8 euros par français). le taux d’imposition des emprunts grecs est honteux… Et l’Allemagne n’a en effet aucune leçon à donner et on peut pas comparer l’incomparable : on parle d’un génocide organisé, comparé à de la saloperie d’état… On parle de choses qui se sont passées au 20ème siècle : la France n’a jamais massacré autant que l’Allemagne. Le discours dans les médias est honteux et n’analyse pas la réalité des faits. Je suis du côté des grecs ou des islandais qui ont dit mayrde aux enfoirés qui spéculent sur une dette et se font du beurre là-dessus. Le ton de l’article anti-germanique (sous le sceau d’un humour noir de bon aloi) ne sera pas forcément pris au second degré par tous, mais respirez, buvez frais, il y a quelque chose d’éminemment juste dans la dette de l’Allemagne à l’Europe… Sans déconner.

  30. Il est tout simplement insupportable de lire ces lignes….en 2015 !
    Ce qui c’est passé pendant les guerres, oui, c’est inacceptable et nous devons veiller à ce que cela ne se reproduisent plus jamais …..mais arrivez vous à ouvrir vos yeux et oreilles pour voir et entendre – oui, je dis bien entendre et non seulement écouter – ce qui se passe de nos jours ?
    Votre article est rempli de propos qui amènent à détester les autres …il me semble y trouver quelques similitudes avec justement les événements terribles que vous – et moi – condamnez.
    J’aurais donc tendance, de prime abord, de vous détester à la lecture de votre article, mais l’intelligence humaine que je pense posséder en quelque sorte m’interdit ce comportement primaire qu’est le vôtre.
    Cette intelligence dont je pense vous êtes dépourvu – du moins sur le sujet en débat – aurait pu vous permettre de distinguer le passé du présent et du futur et ne pas mettre tout un peuple “dans le même sac”.
    Quel malheur pour le présent et le futur de penser comme vous le faites !

  31. Les allemands d aujourd’hui ne sont pas les allemands d’hier et ils ont prouve qu’ ils etaient democrates. Article provocateur pour tester les reactions des lecteurs?

  32. M. Sagalovitsch – Mais de quoi parlez-vous?

    Comment osez-vous parler de décence après avoir rédiger un article aussi scandaleux? J’ai d’abord cru que Slate avait permi à un stagiaire de 15 ans de publier un article sans se faire relire.

    Outre votre ton ironique sur quelques passages et le semblant de culture que vous tentez d’étaler, en vain, c’est évidemment le message que vous passez qui irrite. Vous transmettez un message de haine en donnant 5 lignes à des sujets qui méritent 50 pages.

    Arrêtez de faire la gueule au monde entier, c’est votre vie que vous gachez, pas la nôtre. Vous devez être bien triste en vous couchant le soir. Sortez de votre bureau, parlez aux gens, renseignez vous svp. Vous avez clairement besoin de prendre l’air.

    Sachez que si Slate vous donne la parole c’est uniquement pour créer du traffic sur son site et fairre perdre du temps à des gens comme moi.

    Commencez par changer cette photo de vous ca sera déjà pas mal. Merci

  33. même en sachant que vous le faites exprès, que c’est de la provoc, c’est trop faible. il y a un millions de choses à répondre mais ce serait “tomber dans le panneau” peut-être? en tous cas dire que les allemands sont le problème et l’ennemi c’est irresponsable.

  34. Bel amalgame !
    Encore plus subjectif il y a moyen ?
    Faudrait peut-être penser à tirer un trait sur le passé non ?
    En substance, article à vomir complètement dénué d’intérêt mais par contre bourré de haine. Vous ne valez pas mieux que les nazis que vous décriez!
    Vous parlez de décence… Ouvrez un dico et appliquez ce terme à vous même svp.

  35. Courageux article,

    Le point de vue est cependant biaisé en bien des points… les guerres mondiales sont bien plus complexe qu’un simple “les méchants allemands” . L’holocauste ? Nous français aurions beaucoup a en apprendre sur ce sujet! Apparemment, la France est un des pays qui aurait le plus collaboré dans la déportation de juifs et les archives de la police sont remplies de lettres de dénonciations adressées à la GESTAPO. Mal placés pour dénoncer les allemands !

    L’effacement de la dette Allemande est pertinent par contre. Les circonstance ne sont pas les mêmes et il faut équilibrer son raisonnement face à cette question, les grecs ont géré leurs pays comme des autruches durant toute ces années en toute souveraineté et doivent rendre des comptes aujourd’hui. Alors, ne pas les asphyxier ok ! mais il doit y avoir des contreparties car on ne peut pas établir un précédent genre: Eclate-toi fils, les allemands vont gueuler mais c’est l’Europe qui paye ! laisser aux grecs une chance, tout a fait d’accord ! Mais il faut aussi les responsabiliser. C’est le destin de l’EUROPE qui se joue et pas seulement la Grèce.

    Pour le petit parallèle Nazi, je ne le souhaite pas mais il serait aussi intéressant de voir comment évolue la popularité d’ « Aube Dorée » si l’économie s’écroule en Grèce. Enlevez tout espoir à un peuple et vous verrez de quel monstre il accouche, ce n’est pas un monopole Allemand.

  36. “Je suis un bouffon. Un pitre. Un petit con hargneux. Un individu sans intérêt qui aime jouer à l’intéressant”
    En effet. Quoique plus con que pitre: les bouffons, au moins, sont drôles.

  37. Où est la différence entre la haine, l’agression et votre comportement généralisé envers les Allemands et la haine et l’agression des Nazis (pas des Allemands en général) envers les Juifs…?

  38. Mêler Allemagne et nazisme c’est quand même petit.
    Faut rappeler que Napoléon était semblable à Hitler, à la différence que les allemands ne sont pas fiers de cet épisode tragique de leur histoire, à la différence des français…
    On peut rappeler aussi toute la période colonialiste, la guerre d’Algérie c’est quand même bien dégueu. Il est temps qu’on soit condamné à notre juste valeur pour cela au lieu de critiquer les allemands…
    C’est ça l’arrogance française, elle passe par le fait de ne pas accepter ses erreurs, mais au contraire, de les glorifier.

  39. En dehors de ces élites, un peuple entier a été, de prés ou de loin, associé à l’entreprise de la gigantesque extermination; un peuple unanimement groupé autour de son chef qu’il avait maintes fois plébiscité avec frénésie, à qui il confirma son adhésion enthousiaste, en qui il se reconnaissait. Nous avons encore dans l’oreille les affreux hurlements des congrès de Nuremberg. Qu’un peuple débonnaire ait pu devenir ce peuple de chiens enragés, voilà un sujet inépuisable de perplexité et de stupéfaction. On nous reprochera de comparer ces malfaiteurs à des chiens ? Je l’avoue en effet : la comparaison est injurieuse pour les chiens. Des chiens n’auraient pas inventé les fours crématoires, ni pensé à faire des piqûres de phénol dans le cœur des enfants.

    Wladimir Jankélévitch. L’imprescriptible.

    http://www.jankelevitch.fr/my_pictures2/jankelevitch_2d_l27imprescriptible.pdf

  40. Votre texte et tellement grossier que j’aurais presque envie de vous rencontrer. Et je suis même plutôt sérieux là. (Vous pouvez me contacter, le mail que j’ai donné existe.)

    Signé: Un Allemand insupportablement arrogant, résidant à Paris, historien et même un peu journaliste – je vous imagine profondément dégoûté.

  41. “Le pardon ! Mais nous ont-ils jamais demandé pardon ? C’est la détresse et la déréliction du coupable qui seules donneraient un sens et une raison d’être au pardon. Quand le coupable est gras, bien nourri, prospère, enrichi par le ” miracle économique”, le pardon est une sinistre plaisanterie. Non le pardon n’est pas fait pour les porcs et leurs truies. Le pardon est mort dans les camps de la mort.”

    Wladimir Jankélévitch. L’imprescriptible.

  42. Bien. Les choses ayant l’air de se calmer, quelques mises au point.
    Je sais d’expérience que nombre de gens qui viennent s’épancher sur ce blog ou d’autres possèdent des lacunes intellectuelles telles qu’elles ne leur permettent point de saisir les subtilités d’un tel texte qui pourtant ne gravite pas à des latitudes vertigineuses.
    C’est tout à fait normal et je ne leur jette pas la pierre.
    La preuve est qu’alors que j’aurais tout le loisir de retirer leurs propos du blog, je les laisse prospérer.
    Ce sont des réactions primitives, parfois primaires, déclenchées par ce qu’ils pensent être des propos outranciers.
    Les niveaux de langage non maîtrisés, les référents culturels non repérés, un vocabulaire non assimilé, engendrent inévitablement de telles réactions.

    Quant au fond exprimé dans le papier, c’est mon point de vue et je le partage comme dirait l’autre.
    Je ne cherche à convaincre personne; je ne fais qu’exprimer là un sentiment.
    Après, si dans le premier paragraphe, vous ne saisissez ni le clin d’œil à Nana Mouskouri, ni celui aux poteaux carrés, autant de comparaisons qui sont là précisément pour contre balancer et désamorcer la violence de la première phrase, je ne peux rien pour vous.
    C’est juste une mauvaise rencontre.

  43. (maître de conférences à Paris, d’origine allemande qui aime (et parfois pas) les humains)

    Comme Ph. et les autres… vous faites cela pour avoir des commentaires, n’est-ce pas? Vous sentir heureux des réactions énervées à votre article montrant l’émotion et le côté imbécile de l’humain? C’est tout ce que je peux lire ici.
    C’est étrange car finalement vous correspondez tout à fait aux Allemands que vous décrivez ici. Et c’est votre DROIT d’être ignorant, en effet. Heureusement… vos lectrices et lecteurs ne sont pas dupes.

  44. À quoi sert pareille montée de rancœur ? Vous le dites vous-même : « Les hommes et femmes qui dirigent de nos jours la grande nation allemande ne sont en rien coupables des monstrueux forfaits commis par leurs aînés ». De même, les Turcs d’aujourd’hui : du génocide arménien ; de même, les Français d’aujourd’hui : des royales têtes coupées durant la Révolution et de celles, nombreuses, sous la Terreur ; de même encore, les Français vivants : des charniers causés par les guerres que mena Napoléon Ier, un sacré amateur de sang et le créateur des combats de masse, etc. Si vous saviez, dieux et démons, comme on en passe, des massacres !

    Connaître l’Histoire et n’en rien oublier ne doit pas se confondre avec une inextinguible rancune. À mon sens.

    Évidemment, vous pouvez affirmer : « C’est mon droit » de n’éprouver « aucune sorte de tendresse vis-à-vis des Allemands pris dans leur ensemble » (les résistants allemands à l’hitlérisme s’extrairont tout seuls, ou leurs fils le feront pour eux, de votre charmant « dans leur ensemble »). Vous ne parlez ici, précisez-vous, « qu’au nom de la morale élémentaire ». Que votre sens moral soit sincèrement salué. Cela étant, votre post (et tant d’autres avant) atteste que vous ne confondez pas Realpolitik – fût-elle économique ou financière – et morale. Tout prêteur de fonds souhaite rentrer dans ses frais ! La solidarité ne se confond pas avec la charité. La charité, à la longue, est humiliante. L’on n’aide jamais mieux (et l’on n’éduque) qu’en rappelant les engagements pris : de solidarité pour tous et, pour les débiteurs, d’efforts de remboursement. Pas moins que les Grecs, les Allemands – comme tout peuple – ont leur dignité, qui doit être ménagée, pour être préservée.

    La décence voudrait que l’on rééchelonne, et même allège, la dette grecque, dont les intérêts devraient être réglés régulièrement. La décence voudrait aussi que le peuple allemand d’aujourd’hui, dont certes l’histoire témoigne des crimes passés, ne soit pas injustement voué aux gémonies, car les descendants de ceux qui perpétrèrent lesdits crimes n’en peuvent être rendus rétroactivement responsables.

  45. C’est article est un collection des mensonges et de la haine. Parait que y a des gens qui sont JALOUX aux succés allemand……c’est claire que ce la provoque de la haine et du racisme contre les allemands.

    Les allemands ne sont pas les créateur de l’EURO, cet miserable auteur ne le savait pas. En effet, les Allemand sont eté CONTRE l Euro.

  46. D’ailleurs il paraît même que Merkel se serait adressée à Tsipras en ces mots : “écoute moi bien mon pote, le travail rend libre et puis c’est tout”.

  47. Vous êtes un idiot fini. Ou alors vous cachez bien votre jeu.

  48. Vous êtes pathétique, vos arguments font pitié et vous avec….et la retraite, vous y pensez?

  49. En terme d’arrogance, je trouve qu’actuellement la France a aussi son poinds en tonne :

    Déjà, en terme d’acceptation de l’histoire par exemple, refuser à un pays voisin, la Belgique, d’éditer une pièce de collection pour commémorer la défaite de la France mais la victoire de l’Europe coalisée et ne se faire représenter que par son ambassadeur aux commémoration, là ou l’Allemagne ne rechigne pas à faire face à son passé et à envoyer ses plus hauts dignitaires sur le lieu de ses défaites (commémoration du débarquement en Normandie). La défaite de Waterloo date d’il y a 200 ans, la Seconde Guerre mondiale d’il y a moins d’un siècle : On peut dire qu’il y a un problème d’arrogance et d’orgueil plus élevé en France qu’en Allemagne.
    Aussi, j’habite en Alsace et il m’arrive de faire de temps en temps un passage en Allemagne. Je les trouve plus francs qu’une grande partie de mes compatriotes. Ainsi, la parole est sacrée chez eux : essayez de les entourlouper ne serait-ce qu’une seule fois et vous pouvez les oublier car pour eux vous ne serez jamais plus qu’un “faux”, un traitre à sa parole. Aussi, étant Alsacien, dois-je forcément tenir rancune de l’annexion de 1940 ? De l’enrôlement de force dans la Wehrmacht ? De la nazification ? De l’envoie sur le front Russe de bon nombre d’Alsaciens ? Moi je sais que les Allemands ont changé, qu’ils sont devenus de fervents démocrates et que je les considère comme plus démocrate que la France dont le système jacobin ultra-centralisé n’en fini pas d’étouffer les Français.

    Bref, à la lecture de votre article, je me dit que ça n’est pas l’Allemagne qui doit se remettre en question, mais bien vous-même qui semblez voir l’Histoire par le petit bout de la lunette.

  50. Ce que vous exprimez là, nous l’avons étouffé des années, parce que les Allemands faisaient profil bas. Or, là, ils redeviennent insupportables. Pas étonnant que la rancoeur refasse surface avec la méfiance. Un peuple qui a été capable de tout, peut bien recommencer. Et il faut bien le dire, au musée des horreurs humaines, l’Allemagne est sur la première marche du podium.

  51. J’ai lu cet ‘article’ et j’ai eu envie d’exploser de rire, tellement tout est ridicule. Monsieur, vous n’etes pas credible une seule seconde, je ne PEUX pas vous prendre au serieux. Je ne pense pas que la haine emise ici, aussi bien envers l’Allemagne qu’envers les lecteurs est reelle. Vous cherchez juste a provoquer, vous avez besoin de creer la polemique pour vous valoriser, c’est triste, j’ai de la peine pour vous. Commencez par faire la paix avec vous-meme et vous vous sentirez mieux, je vous assure :)

  52. J’espérais que ce fut de l’humour, jusqu’au dernier moment, j’espérais une phrase du type “vous lisez ça et vous êtes en partie d’accord ? Alors vous êtes totalement con”.
    Mais non… C’est n’importe quoi, ça pue le racisme, ça pue tout ce que ça voudrait dénoncer, à vrai dire.
    On peut parler d’arrogance du gouvernement allemand, encore que ça serait partir à charge. Mais admettons…
    Mais là, vraiment, cet article pue toute la bêtise du monde.

  53. C’est ça qui tue l’Europe: un européen contre un autre (Allemagne, Grèce) et un autre européen contre un autre (vous et votre haine de notre voisin germanique). Il serait temps de faire preuve d’ouverture (et) d’esprit, à quoi bon la haine quand elle ne mène à rien?
    Terrible article, qui prouve, d’ailleurs, que la haine n’est pas allemande, en France aussi il y a des haineux.
    Ayez honte de vos propos écoeurants, vous évoquez le Reich et le nazisme, mais vous, faîtes-vous figure d’exemple?

  54. Renseignez-vous, dans le monde entier les français sont reconus comme les plus arrogants.

    Que de mensonges, de raccourcis et de xenophobie dans cet article.

  55. Avec des gens comme l’aiteur on en serait deja a la 5e guerre mondiale.

  56. Un sondage IFOP montre que les francais ont plus envie de laisser tomber les grecs que les allemands …

    A mediter

  57. J’adore !
    Je vais le copier , remplacer Allemands par Arabes et le poster su FB !

  58. Article dégoulinant de bêtise arrogante franchouillarde.

    Pour vivre en Allemagne, je sais que les Teutons sont bien moins arrogants que nous autres les Frantsouzes.

    En outre, l’auteur de cet article nauséabond ne maîtrise même pas le français le plus élémentaire: en effet, ce cuistre confond “supplétif” avec “supplément”! Quel triste individu, aussi prétentieux qu’ignorant et velléitaire.

    Tirons donc la chasse sur ce germanophobe aigri! Splouuuuuusch!

  59. A ce jour, se sont les Grecs qui se sont mis dans ce pétrin, ils ont tout fait pour payer le moins d’impôts possible en travaillant au black, en n’acceptant que des payement en liquide, ils ont affaiblis leur Pays. Leurs différents Gouvernements n’ont pas pris les mesures qui aurait pu redresser la Grèce. Voter pour les Extrêmes ne changera rien a tout ça !!!!!

  60. Quoiqu’un brin provocateur voilà un article rafraichissant et intelligent. Les réactions sans recul aucun qui suivent l’article en attestent.

    On ne peut pas plaire à tout le monde.

  61. Je découvre ce blog au détour d’un fil Facebook.
    Ce sont des conditionnements liés à la frustration et à la pensée négative qui tiennent la plume. Rien d’autre.
    j’encourage l’auteur à apprendre à s’aimer pour découvrir qu’il est rapidement lassant de lire de l’aigreur artificielle.

    Bonnes continuations.

  62. Franchement, il y a encore des gens comme vous au 21è s ? Si vous étiez nez allemand au début du 20ès, je suis certain que vous seriez devenu un grand disciple du Führer…

    Quelques questions : qui a déclaré la guerre à la Prusse en 1870 ? C’est la France !
    Entre 1871 et 1914, quelle est la nation qui a enseigné l’esprit de revanche dans toutes les écoles de la république ? C’est la France. Qui est ce qui voulait neutraliser l’Allemagne pour l’empêcher de développer ses colonies à cette période ? C’est la France…
    Qui est ce qui a appauvrie et humilié l’Allemagne jusqu’à l’os avec le traité de Versailles ? C’est la France…

    En gros qui est ce qui a créé le terreau du K.O. dans toute l’Europe entre 1870 et 1945 ? Bref, la France et les Français donnent toujours des leçons au reste du monde mais il n’y a jamais de remise en question ni de repentance à l’Ouest du Rhin…

  63. Un bien mauvais article avec une utilisation de raccourcis et de ficelles aussi gros que le tunnel sous la Manche (on parle bien d’Europe, n’est-ce-pas ?) Vous avez aussi oublié de parler de Vichy aussi tant que vous y êtes dans les collaborations de la 2ème guerre mondiale….
    Je ne ne vous dirai qu’une seule chose : vous êtes hors sujet et le pauvre de ces petits esprits. Au lieu d’élever le débat vous l’appauvrissez et faites le lit de tous ces populismes qui gangrènent l’Europe en général et la France en particulier. Que la Grèce ait agi comme un joueur de poker depuis que Tsipras est au gouvernement c’est un fait ; maintenant que le référendum est voté, Mme Lagarde affirme que la dette doit être restructurée. Auraient-ils donc en partie raison finalement les grecs ? Oui la Grèce doit s’engager de façon claire et précise dans une batterie de réformes qui permet de restaurer une confiance largement écornée par les volte-face de Tsipras dans la façon de négocier. L’Europe, Le FMI doivent aussi avancer d’un pas en présentant un calendrier de négociation permettant un réaménagement de la dette. La solidarité a joué du côté de l’ensemble de partenaires européens par les garanties apportées. La Grèce doit avoir la responsabilité de les respecter au vu de ces engagements.
    Et ce n’est pas avec un discours d’une bêtise aussi crasse que la vôtre qui rabaisse le débat à ce point que nous sommes sûrs de trouver une solution. C’est justement en l’élevant un peu plus qu’il y aura sûrement matière à trouver un compromis.
    Doit-on vous rappeler la devise de l’Union Européenne ? “Unis dans la diversité”.
    Votre discours ne fait que rajouter de l’huile sur le feu et renforce les égotismes nationaux. Vous faites tout simplement le lit des extrêmes.
    Je ne vous prie pas d’agréer, cher monsieur, mes respectueuses salutations mais les plus abjectes.

  64. Cet articl est absolument insuppoortable.

    D’autant plus que celui qui l’écrit se comporte comme ce qu’il dénonce.

    Avec quelques pulsion et un zest d’auto-humour décrété.

  65. Les Allemands sont des bosseurs, point à la ligne…!!!!

    Ceux qui ne bossent pas sont les profiteurs,point à la ligne….!!!!

  66. N’importe quoi !

  67. Sans compter que l’allemand parlé par un bavarois est déjà un crime contre l’humanité !

  68. C’est le genre de diatribe stupide et réductrice que l’on écrit lorsque l’on à jamais visité un pays, rencontré ses jeunes, et que l’on écrit sans rien connaitre d’autre que les clichés les plus éculés du présent et du passé…… Oui l’Allemagne à un lourd passé, comme quasiment tous les peuples qui à un moment de leur histoire en ont asservi un autre par conviction politique, religieuse, ou interêt économique. Oui la Grèce mérite d’être sauvée et les instances Européennes réformées. Bravo monsieur amalgame, réservez donc votre prose pour écrire sur un sujet que vous avez réfléchi et étudié.

  69. Précisément l’extermination du peuple juif ne répond à aucun de ces trois critères – politique, religion, économique. C’est pour cela que l’on nomme un crime métaphysique qui le différencie de tout autre. On a exterminé un peuple parce qu’il était.

  70. Article minable.
    Comme si les jeunes allemands étaient responsables des délires de leurs grand-parents !.. Les Italiens sont bannis de la scène diplomatique mondiale pour les exactions de romains sur les chrétiens ? C’est la même logique. C’est le raisonnement le plus faible qu’il m’ait été donné de lire sur le sujet…

  71. Je pensais à un moment ou à un autre déceler une phrase qui aurait pu me renseigner sur le fait que tout ceci n’était que de l’humour du troisième degré qui vous caractérise d’habitude, mais non…

    “Par principe et par instinct, je n’ai aucune sympathie pour l’Allemagne ou pour la Pologne.”

    Si je puis me permettre, cette simple phrase révèle à elle seule toute votre bêtise sur le sujet, et votre aveuglement. On pourrait pardonner l’auteur de cette phrase s’il possédait “des lacunes intellectuelles”, mais de la part d’un homme de lettres tel que vous prétendez l’être, c’est tout simplement scandaleux. Vous qui faites référence à Goebels, je pense que celui-ci s’est également dit un jour, dans sa jeunesse “Par principe et par instinct, je n’ai aucune sympathie pour les Juifs”. Vous qui parlez de “référents culturels non repérés” dans un commentaire, votre article laisse planer le doute sur le fait que vous en ayez justement suffisamment…
    Vous écrivez simplement avec votre mépris et votre ressenti par rapport à ce qui s’est déroulé il y a 70 ans, et ceux-ci entravent votre raison.

    Ne m’en voulez pas si je ne vous souhaite pas un bon après-midi.

  72. Cet article est assez nauséabond, il faut bien le dire, pas la peine d’expliquer pourquoi.
    Néanmoins, l’auteur soulève quand même un point assez pertinent, c’est assez agaçant de voir le gouvernement (et grosso modo l’opinion publique Allemande) se montrer aussi intransigeant et sans pitié envers le peuple Grec, surtout compte tenu de leur passif.
    Certes la Grèce à commis des erreurs, mais il faut tout de même rapeller qu’elle a accepté d’annuler la dette Allemande au sortir de la deuxième guerre mondial, probablement la plus grosse erreur de toute l’histoire de l’Humanité, commise par l’Allemagne elle meme.
    D’autant plus qu’aujourd’hui c’est l’Allemagne, quasiment à elle seule qui dicte le politique européenne, et elle le fait uniquement dans ses intérêt, l’exemple le plus flagrant c’est l’euro, resté très fort pendant des années, alors que ca ne sert les intérêt d’aucun Etat en Europe (ou presque) sauf pour l’Allemagne.
    Alors je suis d’accord que la dette permanente ce n’est pas viable et que des solution doivent être trouvées.
    Mais il faut accepter de AU MOINS restructurer la dette grecque.
    Les mesures d’austérité pures ne fonctionnent pas et entraines la Grèce encore plus profondément dans le calvaire de la dette.
    En plus de faire souffrir le peuple qu’on force à vivre dans une précarité extrême. C’est inacceptable.

  73. D’abord: Je suis moi-même allemand et je vis en France. Je veux dire deux choses: 1) Je suis totalement choqué par cet article même si son seul but et la provocation. 2) Je vous remercie tous de réagir comme des vrais démocrates dont l’auteur ne semble pas faire partie. Ce qu’il intéresse, c’est la haine, la provocation – des choses qui éloignent les peuples. Je trouve assez étonnant et décevant en même temps de publier ce genre d’articles sur slate.fr. Critiques les politiques menés autour de la crise économique et de la dette grecque oui bien sûr. Mais pas sur base de haine. Cet article est minable.

  74. Avec le physique qu’il a, on comprend pourquoi il hait tant les ariens.

  75. J’adore meme si je ne partage pas la meme detestation pour les Allemands, ça fait du bien de lire des textes aussi violents en ces temps de douceâtres opinions consensuelles, je reste poli. Les commentaires outrés sont également un régal. Que les gens

    Je ne connaissais pas ce blog : le texte d’introduction est magnifique.

    Continuez ainsi à hair tout le monde, M. Sagalovitch, c’est revigorant !

  76. « Je méprise profondément la nation allemande pour son immense bêtise et je rougis de lui appartenir »

    Schopenhauer

  77. J’ai essayé de me faire votre avocat sur Facebook mais c’est difficile. Dès que l’on “ose” vous défendre, c’est un déchaînement de passion aveugle. Vous avez provoqué des réactions très très révélatrices, continuez ! https://www.facebook.com/lui.mezigue/posts/366104370266999

  78. Arien ? par la sainte trinité
    Amen RED

  79. Que c’est petit si ce n’est carrément minable…
    Vous vous payez même le luxe de vous contredire dans le même texte !
    Je cite “de les inviter à revisiter leur propre histoire” et plus loin, a l’aise, citant Helmut Scmidt “Les Allemands sont exclus de leadership en Europe pour les prochains siècles, car ce sont eux qui sont responsables de la Seconde Guerre mondiale”.
    En bref, je pense que vous n’y connaissez pas grand chose à l’Allemagne…
    Eux, au moins, ont su regarder leur propre histoire en face pas comme d’autres “illustres” nations.

  80. L’historien Pierre Desproges le disait fort justement sur son blog: les juifs, à l’époque, faisaient montre d’une arrogance incroyable à l’égard du peuple allemand – il conclut d’ailleurs qu’ils n’ont eu que ce qu’ils méritaient. Ne l’oublions pas.

  81. je suis assez d’accord avec cet

  82. Allemands = méchants.
    Voilà à quoi on est réduit, une haine envers les gens différents de nous, à croire que l’histoire se répète…

    L’Allemagne est un pays avec autant de défauts et autant de qualités qu’un autre, et faire des généralités sur tout un peuple est franchement loin d’être intelligent – en fait ça ne l’est pas du tout -. Les gens ont tendance à imaginer que toute la France pendant la guerre était dans la Résistance, désolé de vous décevoir mais il y a autant de salauds que de gentils dans n’importe quel autre pays, et encore là je généralise parce que personne n’est ni totalement bon ni totalement mauvais et si aujourd’hui une dictature revenait en France, beaucoup suivraient le mouvement en ne faisant rien.

    Alors oui, il y eu Hitler (il était Autrichien au passage), mais se limiter aux arguments de base sur fond de nazis et compagnie vole tellement bas.

    Les idées n’ont pas de frontières et un génie ou un imbécile peut naitre autant en France que dans un autre pays dans le monde.

  83. Cher Monsieur,

    Je ne vais même pas discuter sur les allemands… Je me limite à Claudia Schiffer et votre voisine. Pourquoi exprimer cette haine et ce mépris? Pourquoi démontrer tant d’attachement à ces sentiments, comme si votre fierté d’être humain pensant et cultivé y dépendait? Cette négativité vous fait du mal, j’en suis persuadé. Pensez-y si un jour vous vous trouvez en souffrance. Quelques pistes, si jamais ça vous intéresse: googlez “Samadeva” ou “Art of Living”. Deux groupes qui savent — chacun de sa manière, ils sont assez différents l’un de l’autre — nous redonner, spécialement à nous occidentaux, l’amour de son prochain et qui nous font redécouvrir l’humanité et la richesse dans chacun des individus et des groupes humains. Ça, avec d’autres choses qu’ils combinent dans leur offre, peut faire beaucoup de bien au coeur des âmes tourmentées.

    Que votre journée soit belle,
    Marko

  84. Je trouve que cette publication médiocre à ce point que je me demande si cela mérite les lignes qui suivent.
    L’amalgame est facile, outrageant, choquant. Parler des Allemands en tant que peuple alors qu’en l’occurrence c’est éventuellement le gouvernement allemand qu’il faudrait mettre en cause est d’une imbécilité sans nom. Merkel dans son intransigeance ne représente pas plus les Allemands, qu’Hollande dans sa médiocrité ou naguère Sarkozy dans ses excès ne sauraient être l’incarnation de l’ensemble des Français. Et encore, Merkel n’est que la marionnette de puissances financières invisibles au grand public. Ce n’est donc pas ce genre de raccourci à l’emporte-pièce qui permet de surmonter les difficultés.

  85. Toutes les nations ont leur demons.
    Si on devait vouer aux gemonies et au silence tous les pays ayant commis des crimes, plus personne n aurait droit au chapitre:
    – grandes nations europeennes: traite negriere et ravages de la colonisation (evangelisation, exploitation et guerres)
    – Russie: genocides (tchetchenes et des peuples baltes) et crimes de guerre (Pologne). Pour ne pas remonter plus loin…
    – Turquie: genocide armenien
    – Amerique du Nord et du Sud: genocide des peuples autochtones (même s ils refusent de le reconnaitre)
    – Afrique: traite negriere (pour les pays du nord), crimes tribaux, genocides et apartheid
    – Australie: massacre des aborigenes
    – Chine: extermination programme des tibetains, oppression des ouigours (et surement plus precedemment)
    – Japon: crimes de guerre durant la Seconde Guerre Mondiale

    La paille et la poutre.
    Un article non seulement abject mais surtout contre-productif.

  86. Et juste au moment où je reponds, je tombe sur ca.
    http://www.independent.co.uk/news/world/europe/germanys-finance-minister-wolfgang-schuble-offers-to-swap-greece-for-puerto-rico-10380598.html
    Indefendables….

  87. Rien d’outrancier dans votre article rafraîchissant. Cela change des lieux communs dont nous abreuvent les médias ou les “experts” patentés sur la pseudo “vertueuse Allemagne”. Vertueuse quand et envers qui ? D’une certaine manière, ce peuple est en train de retrouver, dans l’indifférence générale, les vieux démons qui ont hanté son histoire et ruiné l’Europe à plusieurs reprises. La lâcheté, voire la révérence dont nous faisons preuve vis-à vis-d’une nation qui se croit tout permis (et qui a la mémoire courte) nous coûteront cher un jour où l’autre. L’Allemagne doit être très vite remise à sa place. Vous avez raison. Les inconditionnels de ce fabuleux pays ont la possibilité de traverser le Rhin (à la nage s’ils le veulent) ; ils trouveront là-bas le Paradis terrestre, et nous aussi par la même occasion, car nous n’entendrons plus les sornettes imbéciles dont ils polluent le débat depuis trop longtemps.

  88. Ne jamais parler sans savoir .A part quelques contributions , la plupart ne connaissent pas les allemands . Etant alsacien et y ayant travaille , je me permet de donner un avis que je pense un peu éclairé . Tout d’abord les allemands sont avant tout un pays de fonctionnaires et de vieux . Le culte du “chef” est toujours vivace dans le sens ou tout règlement est et doit être suivi . Peu de souplesse et beaucoup beaucoup de traditions . La jeunesse a c’est vrai changée mais elle ne dirige pas le pays . Combien de fois n’ai je entendu ” Ach les français c’est laissé faire ” . De même demandez aux alsaciens ce qu’il pensent des allemands . Ah oui un petit plus de leur rigueur est souhaité pour la France mais au grand jamais un alsacien normalement constitué ne souhaiterais devenir allemand . Les français comme les allemands ont une haute opinion d’eux même , mais les allemands eux pensent et font tout pour que les autres leur ressemblent . Alors cher Saga continuez à dire haut et fort la vérité ( Même exagérée ! ), même si le politiquement correct en prend pour son grade

  89. L’Alsace a d’ailleurs toujours le chic pour cumuler les qualités et les tares des deux pays, de façon exacerbée.

  90. Les Boches il faudrait leur refaire un Dresde tous les 6 mois pour qu’ils se tiennent tranquilles.

    Il a fallu la raser, la diviser et l’occuper pendant 40 ans pour que cette nation criminelle et répugnante se tienne enfin tranquille, et dès qu’on lâche un peu de lest ils la ramènent. Vraiment il y a des tapis de bombes qui se perdent.

  91. Je suis également alsacien travaillant en Allemagne et je dois dire que la haine républicaine qu’on apprend aux alsaciens pour les couper de leur espace de vie alémanique ont eu beaucoup d’effet sur vous.

    Quel culot quand on sait que comme moi vous profitez du plein emploi du voisin et que vous acceptez volontier votre fiche de paie à impots réduits par les conventions transfrontalières.

    Les alsaciens sont loin, mais alors très loin de tous penser comme vous, a part la génération à laquelle on a le plus bourré le crâne après la guerre (en faites vous partie ?).

    S’il est vrai qu’il existe en Alsace des préjugés comme ceux que vous citez envers les allemands (rancune de guerre), il en existe autant voir plus concernant les français de l’intérieur.

    Intéressez vous un minimum aux rapport entre la France et sa colonnie alsacienne à travers l’histoire et vous comprendrez pourquoi aujourd’hui les alsaciens séparatistes sont à nouveaux de plus en plus nombreux.

    http://hewwemi.net/category/histoire/page/3/

  92. En Allemagne, l’extème droite est environ 3 fois moins votée qu’en France.

  93. J’ai jamais rencontré un allemand qui pourrait rivaliser en arrogance avec un parisien, pourtant je rencontre des allemands tous les jours.

  94. Vous n’avez rien trouvé pour la France ?
    Ou vous ne voulez pas faire de peine aux fafounets ?

    La liste est pourtant particulièrement longue, de la révolution à la guerre d’Algérie.

  95. Par on, vous parlez de la France ? LOL

  96. Dernière chose, si l’Allemagne a certes bien connu le nazisme, elle a également très bien connu le communisme, ce qui explique déjà seul le manque de confiance en Tsipras exprimé par le peuple allemand.

  97. Un document très intéressant sur le sujet :

    http://www.ifop.fr/media/poll/3084-1-study_file.pdf

    Où l’on voit par exemple que 44% des français font plus confiance à Merkel qu’à Hollande ou à Tsipras.

  98. Tu détestes les allemands car le nazisme fut un tel chef d’oeuvre d’ignominie qu’il en devient le représentant de leur âme. Le nazisme passe, mais l’âme demeure. C’est sans doute ton côté romantique.

Laissez un commentaire

« »