Au secours, je vois des antisémites partout

 

Depuis que l’affaire de l’autre fou furieux a éclaté, ma raison vacille.

Je ne me reconnais plus.

Ce matin encore, alors que mon chat se passionnait pour son rituel exercice de toilettage quotidien, très distinctement, je l’ai surpris en train de lever sa patte gauche dans un geste qui ne laissait place à aucune équivoque : durant la nuit il s’était converti au national-socialisme.

Cette découverte a fini de m’achever.

Je l’ai bien averti que s’il continuait à me narguer de la sorte en refusant de replier sur-le-champ cette patte gauche suspendue narquoisement au-dessus de sa tête, je saisirais derechef le Conseil d’État afin de le contraindre à arrêter sur le champ ces gesticulations nauséabondes et autres incitations à la haine canine.

Sans résultat.

” Je fais ce que je veux, je suis un chat libre, nous autres chats avons aussi souffert d’être ce que nous sommes, tout au long de notre douloureuse histoire féline, nous avons été castrés, équeutés, défenestrés, je ne vois pas pourquoi moi aussi je ne pourrais pas prétendre à ce que nos souffrances soient reconnues et enseignées à l’école de la république ” m’a-t-il répondu.

Le pire, c’est qu’il a raison. Mille fois raison.

Je ne sais plus quoi faire.

Je passe mes journées à soliloquer, à me demander s’il est vraiment interdit d’interdire, si on peut rire de la shoah ou pas (avec Lubitsch et Chaplin oui ), si je devrais arrêter de boire du coca, si je ne devrais pas me convertir au catholicisme et demander pardon au Pape François de m’être égaré dans les caves du judaïsme, si je ne devrais pas prendre une maîtresse goy, si je n’ai pas adopté à escient une position victimaire afin de m’attirer des sympathies douteuses et autres compensations financières qui ont contribué à cette insolente richesse dans laquelle je me vautre à satiété.

Suis-je encore juif ? Est-ce que je suis le gardien de mon frère ? Devrais-je effectuer une promenade au phare ? Y aura-t-il de la neige à Noël ?

Suis-je manipulé par le lobby juif ? Appartiens-je sans le savoir à ce même lobby ? Si Slate abrite mon blog, est-ce seulement pour la fulgurance de ma pensée ou parce que c’est un site foncièrement israélite visant à pervertir de l’intérieur la société française ?

Je perds pied.

Mes journées sont désormais occupées à lire les commentaires postés sur les articles concernant Diableperdu et à force je me demande si toute cette bande de chicaneurs exaltés n’a pas raison.

Je dois admettre que j’ai toujours aimé me plaindre, que je me complais à me considérer comme une victime de l’histoire et que dès que je suis confronté à un désagrément, j’imagine tout de suite que c’est ma qualité de juif qui me vaut cette avalanche d’ennuis et non pas mon comportement singulier.

Ainsi hier ma voisine a tambouriné à la porte pour m’avertir que si je ne baissais pas le son de ma musique, elle avertirait la police.

Évidemment comme j’étais en train d’écouter Bob Dylan, j’en ai tout de suite conclu que ce n’était pas tant le volume sonore qui l’importunait, mais bel et bien l’obligation d’écouter la voix nasillarde d’un youpin gémissant.

Je vois des antisémites partout.

Dans la rue. A la poste. Chez le coiffeur. A la synagogue. Au bord de l’océan. Au milieu de la piscine. Par la fenêtre. Au détour d’un rêve. Dans mon miroir.

Et je n’arrive même plus à opérer la distinction entre l’antisémitisme et l’antisionisme.

J’ai le cerveau tellement dérangé que si une personne juge que le sionisme est une forme de racisme, que l’état d’Israël se comporte vis-à-vis des palestiniens comme les nazis vis-à-vis de mes ancêtres juifs, j’en conclus que cette personne éprouve des sentiments antisémites, alors que de toute évidence elle ne fait que professer des vérités historiques.

N’est-il pas de notoriété publique que les israéliens se croient tout permis ?

Qu’au seul motif d’avoir provoqué auprès de la population polonaise des millions de cancer du poumon à cause de la nocivité de leurs cendres répandues dans l’air, ils se permettent aujourd’hui d’agir de la même manière que leurs bourreaux d’hier, en s’amusant par exemple, la nuit tombée, à transformer leur mur des lamentations en terrain de squash, joutes pendant lesquelles l’habituelle balle en caoutchouc est remplacée par le cœur encore palpitant d’enfants palestiniens.

Je vais rentrer en cure de désintoxication.

Il vaut mieux avant qu’il ne soit trop tard.

Bientôt si ne je réagis pas, je serais capable de signer le premier suicide antisémite de l’histoire en laissant une lettre où je démontrerais l’entière responsabilité du comique dans ma mort programmée.

Pour l’instant je m’y refuse mais pour combien de temps ?

 

( Pour suivre l’actualité de ce blog, c’est par ici : https://www.facebook.com/pages/Un-juif-en-cavale-Laurent-Sagalovitsch/373236056096087?skip_nax_wizard=true )

69 commentaires pour “Au secours, je vois des antisémites partout”

  1. Mauvais karma ? Grosse déprime ? Un bon conseil une cure de M&M ! Et jetez votre plume, vous vous faites du mal 😉

  2. http://triton95.wordpress.com/2014/01/03/valls-impresario-de-dieudonne/

    comment je vois les choses …je mets un lien, car on ne peut commenter par une image

  3. On croirait lire ou entendre un sketch de Bedos fils :)

  4. ouf!!!

  5. Encore un pro palestinien pas besoin de signer on voit d’où ça vient et c’est bien là le trouble de l’ordre public prévisible avec ceux qui se disent victimes de racisme et voudraient ramener la guerre d’Israël en France avec les juifs de France.
    Heureusement Valls veille pour que cela ne débouche pas à une guerre civile où ils viendraient s’infiltrer comme en Afrique.
    C’est bizarre car moi je vois les autres partout !

  6. Merci d’approfondir le sujet avant parler de suicide. Sinon personne comprendra votre geste. Et puis votre chantage pourri de lettre ouverte, allez y tout le monde vous regarde.
    au lieu de faire votre victime à deux balles.. “Je démontrerai l’entière responsabilité du comique”..
    Alors si vous avez ce message à temps, prenez un prozac ou votre stylo mais arretez de pleurnicher sur votre sort.

  7. C’est joli, “Diableperdu”, en attendant.
    Sinon, la binarité rend schizo, c’est connu… :)
    (Coluche avait trouvé une parade : “je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraitre”.)

  8. Je crois que “juif = pognon” va rester encore un bon moment dans la tête des gens. Pas pour tout le monde mais pour un bon paquet quand même. Les gens ne sont pas beaucoup moins cons qu’en 1930. Pourtant, avec les smartphones, la télé, internet, … Franchement, comprends pas.

  9. Excellent, entre critique de la politique israélienne et démonstration de l’absurdité de l’antisémitisme. Bref, la différence entre antisionisme et antisémitisme.

  10. C’est drôle, subtil, et triste…

  11. Je te comprends. Moi-même je vacille…….
    http://www.youtube.com/watch?v=_E4cjMAmMV0

  12. Super article, distrayant et j’ai bien ri, mais j’ai l’impression que vos quelques commentateurs non pas du tout compris votre démarche ! Prions pour que la pensée critique tienne bon face à la pensée unique !

  13. Lessivé, le vieux Sharon.

  14. J’aurais plutôt dit un style proche de Desproges personnellement, qui justement, lui, riait de la Shoah à heure de grande écoute sur France Inter. Je pense qu’il a résumé les choses très simplement, oui on peut et on doit rire de tout, mais pas avec tout le monde :)

    Très joli article, un peu dommage que les gens ne saisissent pas forcément le second degré.

  15. Super cet article.

    Je me presente, je suis nico, j’adore Dieudonné, je crois dur comme fer qu’il n’est pas antisémite mais j’accepte qu’on puisse penser le contraire et/ou que je puisse me tromper.
    Je ne suis pas antisémite, pour ce qui est de l’antisionisme, je ne sais pas encore vraiment ce que c’est. Quant à la politique du gouvernement Israelien, je ne l’aime pas beaucoup. Mais je ne fais pas l’amalgame avec les juifs, et par conséquent n’ai aucune dent contre eux.

    Voilà pour ma présentation. A propos de ton article, je l’ai trouvé assez bouleversant.
    D’abord, ne te fais pas de mal, y’a vraiment pas de quoi.
    Ensuite, il répond un peu à la question que je me suis déjà posé : “les juifs ne sont-ils pas un peu parano?”. Quand je lis que ta voisine est peut être antisémite parce que tu écoutes Bob Dylan, tu vas vraiment très loin, je suis à peu près sur qu’elle ne sait meme pas que Dylan était juif. Et j’ose espérer que tu ne souffres pas plus que moi de tous les autres emmerdements que tu évoques. J’imagine que ce n’est pas marqué sur ton front que tu es juif, pas plus que sur le mien, et pourtant je comprends bien de quoi tu parles. On vit bien la meme chose, nous ne sommes donc pas different. Mais de là à trainer ça jusque dans tes rêves, c’est que ta souffrance est réelle et profonde. Par empathie, je souffre avec toi, mais c’est carrément du délire là. Detox n’est sans doute pas le bon mot, mais la démarche est peut être la bonne.
    Enfin, pour ce qui est d’enseigner la souffrance féline à l’école, je ne suis pas trop d’accord. Si il est essentiel d’enseigner qu’un humain ne peut avoir de comportement inhumain, et illustrer ça d’un peu d’histoire et pourquoi pas l’holocauste féline d’accord, mais de là à enseigner toutes les autres souffrances, j’ai peur que ça prenne énormément de temps, que ce soit très chiant et que ce ne soit pas vraiment porteur de paix. Aujourd’hui, les frontières tombent, les distances se raccourcissent, les peuples se mélangent pour donner de beaux enfants métissés, qui grandissent tous ensemble, et il n’existe de differences entre eux que celles qu’on leur apprend, qu’on entretient avec ces histoires horribles d’un autre temps.

    J’espere ne pas avoir été trop antisémite.

  16. … et essaie une maitresse goy, tu vas voir c’est super

  17. OK, les gens ne savent effectivement plus lire.

  18. .. ou prendre le recul nécessaire pour lire le troisième degrés.
    Reste le fond, peut-on en rire ?

  19. Quel bordel !

  20. Malraux avait dit “le xxi eme siecle sera spirituel ou ne sera pas”, il n’est pas spirituel, il est religieux…rien à voir.
    Les curés, imams et autres rabbins nous pourrissent l’existence depuis trop longtemps, et en ce debut de siècle ils ont repris du poil de la bête
    Je suis definitivement anti tous ceux qui veulent nous imposer leur dieu magique et surnaturel.
    La politique d’Israël vis à vis du peuple Palestinien est degueulasse, au nom de quoi ne pourrai je pas le dire?
    Et les sheiks qui manipulent leur peuple au nom d’allah sont des ordures.

  21. Cet article aurait pu être intéressant si les dés n’étaient pas pipés : peut-on penser une seule seconde la supériorité d’une quelconque espèce sur la race féline M. Sagalovitsch ?

    Bravo à clarinette. Oscar du meilleur scénario, premier rôle et second rôle. Si vous connaissez le club de désintox à l’info et ses commentaires nauséabonds, je suis preneuse, j’arrive plus à décrocher moi non plus, et j’ai la cervelle complètement retournée de subtilités auxquelles j’aurais échappé… le doute m’habite.

  22. Je vous invite à simplement taper sur Safari : Zurbaran ,la tentation de St Jérôme…vous verrez apparaître un magnifique tableau peint en 1650…qui répond parfaitement au salut de votre chat !
    Je l’ai envoyé au service juridique de la LICRA ( juré !)…mais ils ont moins d’humour que vous…ils n’ont pa répondu .

    Si votre système d’échange l’avait permis je vous aurais directement transmis cette magnifique pièce…anticipât riche !
    Cordialement,
    Jean

  23. bah, c’est pas qu’ils ont moins d’humour à la Licra, c’est qu’ils font pas le même boulot… en ce moment ils sont charrette en plus !

  24. @ Dominique

    Tu as tout à fait le droit de le dire comme tu as tout à fait le droit de dire le contraire ou d’être sans opinion sur la question!
    Il n’en reste pas moins vrai que derrière l’anti-sionisme se cache l’anti-sémitisme. Etre anti sioniste c’est être contre l’existence de l’état d’Israël! c’est du rascisme vis à vis d’un peuple! Personne n’a le droit d’être contre l’existence de l’état français, Iranien, chinois ou israélien!
    Par contre j’ai le droit de penser ce que je veux de la politique de n’importe quel état de la planète!

  25. sinon très bien ce post! :)
    Je crains que certains (ou alors c’est moi) n’ont pas bien compris!

  26. Obsession Juive quand tu nous tiens………

  27. “Le 8 décembre 2006, le quotidien The Guardian révèle que Sir Richard Doll, épidémiologiste et toxicologue anglais réputé, célèbre pour avoir établi le lien entre l’usage de tabac et le cancer du poumon a été sous contrat de mai 1979 à mai 19865 (période durant laquelle il aurait reçu selon The Guardian 1 500 dollars par jour de Monsanto et cela durant un an). C’est durant cette époque qu’il a affirmé à une commission australienne qu’il n’y avait pas de relation entre le cancer et l’agent orange. Richard Doll aurait aussi reçu de l’argent de l’industrie chimique durant plus de vingt ans selon le quotidien. Il avait, avec son collègue Sir Richard Peto, produit en 1981 un article concluant que seuls 1 à 3 % des cancers avaient une cause environnementale.”

  28. Sympa comme eloge funèbre pour Ariel (Sharon hein pas la ptite sirene qui a déja bu la tasse depuis longtemps)

    Par contre certains commentaires me font dire qu’avec le temps les lecteurs de ce blog sont soit des adeptes éclairés de la critique et du second degré soit des gens bien simple mais legerement rageux qui attendent avec impatience un nouvel article pour deversé un peu de haine ou de violence sur internet (parce qu’aprés tout faut bien partager ses malheurs)

  29. un peut de positif, la vente des quenelles les “vraies” ne faiblit pas, ouf!

  30. Malraux n’a jamais dit un truc pareil http://fr.wikipedia.org/wiki/Citation_apocryphe#Citations_invent.C3.A9es

  31. je me suis bien marré de ce texte rafraichissant, mais nulle doute que les esprits premiers degré qui se multiplient comme des lapins ne comprendront pas l’humour et y verront un autre article antisémite. A se demander si la réalité elle même ne devient pas antisémite….lol !

  32. Par contre il a dit “Vous ne pensez quand même pas que je vais travailler ?” http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/08/12/andre-malraux-au-cambodge-le-pilleur-de-banteay-srei_3460441_3208.html

  33. Marche pas

  34. wikipedia n’a jamais dit que Malraux n’avait jamais dit que… cf. doudou doudou

  35. de pire en pire les commentaires.

    maintenant c’est : “qui comprend qui et quoi, et moi je comprends mais pas les autres”
    misère.

    sinon, l’antisémitophobie est une haine comme une autre.

  36. Jourdan épaissit le mystère : il passe une partie de son temps à lire et commenter sur des thèmes contraires à ce qui pourrait le réconforter. On pourrait croire que c’est pour se faire une opinion, mais en réalité ça ne fait que l’agiter. Vous vous faites du mal jourdan. Votre cerveau, il y a des maisons pour ça.

  37. on voit que la pancarte Google est un fake grossier. je me rappelle c’était pendant occupy wall street, en vrai, le type a écrit : “I m going to immolate myself. thanks God, I m next to the fire hydrant”

  38. Olllllive, voyons… Jourdain et Vince ont raison “Quel bordel!”

  39. “Cause fausse alerte, vends cercueil en ébène, jamais servi.”

  40. Dans tout ça, on ne sait plus qui est quoi, antisémite antisioniste….
    IL nous faudrait un peu de pédagogie afin de ramener les brebis qui seraient tentées par de vaines diableries .
    Pour cela, attendons que la sidération soit passée, puis l’humour (véritable, hein !) nécessaire à la récupération mentale, ensuite Valls nous fera un cours sur les limites de l’acceptable dans la politique israélienne (à moins que le bébé ait disparu avec l’eau du Conseil d’Etat!) …

  41. @ O5Live : c’est naze les commentaires du type “vous vous faites du mal”, “il y a des maisons pour ça”. C’est le degré zéro de l’argumentation non ? Vous croyez discréditer l’autre en écrivant ça ? bof…

  42. Bordeaux-PSG, ou quand les hommes ont rendez-vous avec l’éternité.

    Ce soir sur France 2, 21h00.

  43. “Je dois admettre que j’ai toujours aimé me plaindre.” hahaha
    Moi aussi j’essaie de devenir canadien ( enfin franco ), mais toutes ces années en France, Hoboy ça laisse des traces profondes.
    Et je suis assez d’accord avec la référence de Desproges : le second-voire troisième degré dont vous usez, pulvérise en vol les trolls anecdotiques et leurs commentaires épanouis.
    Encore.

  44. @Vince,pret pour la valise?

  45. @ rakam : oui. Mais c’est pas bien grave s’ils perdent, l’important c’est d’être devant l’OM à la fin.

  46. vu sous cet angle :)

  47. Si vous voulez mon avis toutes ces histoires sur Dieudonné ou les galipettes présidentielles ne sont que des couvre-feux médiatiques destinés à étouffer le brasier girondin qui pourtant couve déjà au stade Jacques Chaban Delmas, en attendant la venue du PSG ce soir pour un match qualifié déjà par les experts d’épique voire historique.

  48. épique épique et colégramme

  49. Article d’un cynisme jouissif !
    Merci

  50. Bonjour,

    Deux articles qui peuvent vous intéresser.

    Un qui, contrairement à la majorité des articles sur le sujet, affirme que Valls a fait un mauvais coup politique et va s’en mordre les doigts : http://juristeg.unblog.fr/2014/01/11/affaire-dieudonne-pour-valls-un-bon-coup-politique/

    Et un autre qui fait une analyse de toute cette affaire sous l’angle du droit : http://juristeg.unblog.fr/2014/01/12/affaire-dieudonne-lanalyse-juridique/

  51. @JuristeG : vous dites dans l’analyse sous l’angle du droit : “En effet, Dieudonné présente son spectacle comme humoristique et rien ne prouve que celui-ci aurait effectivement proféré des propos répréhensibles.”

    Sachant que le bonhomme a déjà présenté ce spectacle, et qu’on sait donc que des propos sont antisémites, qu’il a été condamné 6 ou 7 fois, que d’humoriste il s’est transformé en militant, votre formule “rien ne prouve…” peut vraiment prêter à discussion…

    La décision du Conseil d’Etat est tout à fait défendable. Les outragés de la liberté d’expression font mine d’ignorer le cas particulier de Dieudonné, comme si la prochaine fois le même Conseil d’Etat ne pouvait pas faire la part des choses (et par exple ne rien voir d’attentatoire à la dignité humaine) et donc rendre une décision différente.

    Bravo Vals et bravo le CE.

  52. @achtungbaby : je suis d’accord avec vous, il s’agit d’un multirécidiviste. Et pourtant personne ne peut être à 100 % certain qu’il aurait prononcé les propos litigieux.

    Le Conseil d’Etat a donc effectué une sorte de “pari” sur l’avenir consistant à évaluer la dangerosité d’un individu en fonction de la probabilité de risques qu’il a de (re)commettre une infraction.

    L’interdiction de Dieudonné est défendable, l’atteinte à la liberté d’expression, norme fondamentale, l’est moins.

    Le vrai problème est qu’une jurisprudence du Conseil d’Etat (renouvelée par trois fois) ne concerne plus seulement un cas particulier, le cas Dieudonné, mais pose un cadre général quant à la liberté d’expression.

    La sanction a posteriori des propos tombant sous le coup de la loi (de 1881 et surtout Gayssot) aurait, à mon avis, été préférable plutôt que de bouleverser une jurisprudence datant de près d’un siècle pour un fait divers (important certes mais qui s’en souviendra dans 10 ans).

  53. dans ma ville il est fait mention d’une communauté juive expulsée du portugal par l’inquisition elle a enrichie ma ville en y apportant le chocolat disent les manuels historiques. En fait je sais pas ce que c’est qu’un juif, il y en a qui se référent a Israël et à l’hebreu langue morte. j’ai connue une veille dame rescapé de camps qui parlait du Ydisch, et puis sont venus des juif d’afrique du nord, comme on dit . J’entends des juifs sioniste anti sioniste et je sais pas ce que c’est que se définir comme juif. Je connais la tradition du carnaval aux antilles, et la place des morts, je me rencontre qu’il y a un choc anthropologique, sur la place de la mort, a travers cette chanson show ananas . On me dit que c’est de l’anti sémitisme, car elle choc la mémoire des juifs, mais qui sont ces gardiens de la mémoire? De quelle histoire nous parle t il des communauté juive d’europe centrale, et d’ukraine exterminées par les nazi au nom de l’espace vital du reich. allemand . Ils justifient israel et le projet sioniste d’un etat, mais ce n’est pas un état juif parce qu’il y vit des arabes israélien. les questions dans cet espace compliqué sont simple qu’es ce que c’est que les sémites parce que pour être anti sémite il faut identifier les sémites, ou on est dans la parano. le racisme c’est bien la notion de supériorité des races. Car il existerais des races dans la constitution francaise, mais dans la realité? et une fois qu’on déblayé ca on pose la vrai question aimez vous l’humour noir.!

  54. @JuristeG : d’abord il est multirécidiviste mais ensuite et surtout son spectacle a déjà été vu plusieurs fois à Paris. Donc la “probabilité” est proche de 1 voire égale à 1. D’ailleurs personne ne l’empêche a priori de jouer son “nouveau” spectacle.

    Il y avait autant de chances que Dieudonné soit antisémite à Nantes qu’un nain soit lancé à l’époque.

    La liberté d’expression, soit, mais rien n’empêche de l’encadrer (juridiquement évidement), ce qui est déjà le cas (injure, diffamation…). Bon ben voilà, le cadre juridique a été réafirmé, avec une pointe de nouveauté (on intègre l’antisémitisme au non respect de la dignité humaine), pas de quoi considérer que la France est devenue totalitaire.

    La jurisprudence renouvellée 3 fois, mais au même cas. Dans une autre affaire rien n’interdit à l’avenir au Conseil d’Etat d’évaluer la situation et de juger que la jurisprudence de Dieudonné ne s’applique pas. Donc finalement, bcp de bruit pour rien et bcp de posture outragée sur la “liberté d’expression”.

    Après je ne comprends pas pourquoi on attend si longtemps pour le taper au portefeuille.

  55. finalement pas une valise, juste une malette :)

  56. Je dirais plutôt une sacoche. Et Bordeaux aurait pu gagner facilement avec un effectif au complet.

  57. et avec l’équipe type du PSG?

  58. bon je ne la ramène plus, nous on se fait sortir de la coupe de France par Cannes…..
    appeler nous les aveugles.

  59. @achtungbaby ; proche de 1 je suis d’accord mais il y restait tout de même un doute, même si celui-ci était infime, et le doute doit profiter à la personne mise en cause.

    Puis ce qui me gène ce n’est pas l’interdiction de Dieudonné mais l’instrumentalisation de la liberté d’expression et l’ingérence du politique, notamment de Valls, dans les affaires de la justice (la séparation des pouvoirs est censée être assurée par la Constitution). Ce n’est pas au gouvernement de dire qui le Conseil d’Etat doit interdire ou non.

    Bien sûr le Conseil d’Etat pour une autre affaire peut dire le contraire mais ce n’est pas son rôle. Son objectif est d’uniformiser le droit administratif français et cela dans un soucis de sécurité juridique, le droit doit être un minimum prévisible. Il ne doit pas dire blanc un jour puis noir ensuite surtout lorsque le sujet est relatif à un principe fondamental tel que la liberté d’expression.

  60. Bah alors du coup, qui peut m’expliquer ce qu’est le sionisme ?

  61. @JuristeG : en quoi le gouvernement a dit au CE qui il doit interdire ? Il y a eu circulaire, référé au TA, appel au CE. Le droit a été tout ce qu’il y de plus respecté non ?

    Et bien sûr pas d’accord avec votre dernier paragraphe. Il est bien trop tôt pour conclure une chose pareille.

    Sinon pour info, Dieudonné était sur les planches hier soir, avec un spectacle expurgé des ignominies les plus flagrantes. CQFD.

  62. @ johnny

    Le sionisme est un mouvement nationaliste et politique qui réclame le retour du peuple Juif vers sa terre ancestrale d’Israël, par l’établissement d’un foyer national Juif en Palestine. C’était une réponse aux oppressions subies par les Juifs d’Europe, bien avant la Shoah. C’était une formidable dimension humanitaire : sauver un peuple persécuté depuis des siècles, à peine émancipé des lois discriminatoires.

    C’est malheureusement encore d’actualité puisque de nombreux pays nient le caractère d’état des juifs à Israël!

    Marc

  63. @johnny : ne vous limitez pas à la définition que vient de vous en donner Marc, elle est un peu “orientée”.

  64. Je viens de tomber sur votre blog. Mon dieu, j’adore.
    Votre humour est exquis, j’en ricane à chaque ligne. Ça me rappelle Desproges. C’est bon ça. Le fond est éclatant de vérité et votre écriture ma foi, purement délicieuse.

  65. @achtungbaby : C’est vrai que le droit a été respecté cependant la circulaire incitait, très fortement, les juges à statuer d’une certaine façon (ce qui est contraire à la Constitution). Puis je pense que la pression exercée par l’exécutif sur cette affaire était palpable alors que la justice se doit d’exercer sa mission sereinement.

    Il est, en effet, de nouveau sur les planches. Du coup un tel revirement de jurisprudence pour une affaire qui est déjà presque oubliée par les français…tandis que cette affaire va marquer le droit administratif pour un temps considérable.

    C’est le même problème avec nos législateurs, chaque année 10% de nos lois sont modifiées. L’adage un fait divers = une loi se vérifie. Le gouvernement, habitué à régir de la sorte, a souhaité faire de même avec le cas Dieudonné. Sauf que cette fois c’est la justice qui a été utilisée et non pas le Parlement.

    Puis sur la décision en elle-même (reprenant les arguments de la circulaire valls) comme le souligne Jack Lang, l’ordre public composé de la sécurité, salubrité et tranquillité, on sait à quoi cela correspond, c’est matériel. Le juge peut aisément être objectif quand il prend sa décision.

    En rajoutant l’élément de l’atteinte à la dignité humaine dans l’ordre public cela devient très compliqué, c’est un élément moral, un sentiment, une émotion qui peut varier d’un juge à un autre. Ainsi le juge ne peut qu’être subjectif lors du prononcée de sa décision.

    On peut craindre un certain arbitraire du juge avec cette nouvelle composante de l’ordre public surtout quand la seule limite à nos libertés fondamentales est le risque d’atteinte à l’ordre public.

  66. @juriste : il me semble que l’atteinte à la dignité humaine a été ajoutée à l’ordre public bien avant l’affaire Dieudonné puisque ça date de l’affaire du lacher de nains.

    Vous pensez que la subjectivité est absente des tribunaux ?

    Et si l’affaire est oubliée par les français, on peut penser que c’est parce que Dieudonné a été obligé d’arrêter la fuite en avant, grâce à la décision du Conseil d’Etat. Sachant que les sorties de notre président à scooter ont bien aidé également !

    Pour le reste, nous verrons si vos prédictions pessimistes concernant nos libertés fondamentales se réaliseront, ou pas.

  67. @achtungbaby : Oui, en effet, l’atteinte à la dignité humaine a été ajoutée en 1995. Toutefois elle a été énormément critiquée à l’époque et elle n’était jamais utilisée (sauf pour l’affaire de la “soupe de cochon” que des partisans d’extrême droite distribuaient aux SDF, le cochon permettant d’exclure une communauté particulière).

    Évidemment comme tout Homme, les magistrats sont subjectifs lorsqu’ils prennent leurs décisions. Je travaille dans une juridiction (judiciaire pas administrative) et le but, lorsqu’une décision doit être prise, est d’essayer d’être le plus neutre et objectif possible en laissant nos préjugés derrière nous.

    La loi peut nous aider dans cet objectif, en créant des infractions limitant au maximum cette subjectivité. Par exemple, l’infraction de viol nécessite pour être caractérisée un acte de pénétration. La lettre de l’article peut paraître froide et à mille lieux de ce que la victime a pu ressentir et pourtant ce terme, acte de pénétration, est dépourvue d’ambiguïté. Ainsi il suffit de savoir s’il y a ou non acte de pénétration pour savoir s’il y a eu un viol et le ressenti de la victime (ou du juge) sur la situation n’importe pas. Cela permet, pour un même cas d’espèce, d’aboutir à la même décision et peu importe qui est le juge devant statuer sur l’affaire.

    La loi, et la jurisprudence du Conseil d’Etat et de la Cour de cassation, ont pour objectif de faciliter cette prise de décision objective qui est un gage de sécurité pour le citoyen. C’était le cas avec la première théorie de l’ordre public (sécurité, tranquillité et salubrité) où le juge doit seulement constater une situation pour considérer si le trouble à l’ordre public a lieu ou non.

    Ce n’est plus le cas avec avec l’atteinte à la dignité humaine où le juge se doit de porter un jugement de valeur sur une situation pour prendre sa décision.

  68. @juristeG : vous pensez qu’il est bien qu’une mère qui vole à manger parce qu’elle est au chômage soit condamnée à la même chose qu’un jeune con qui fait ça pour s’amuser ?

    Vous savez bien que ça n’est pas aussi simple.

  69. @achtungbaby : je n’ai pas dit ça. Vous êtes dans le second raisonnement du magistrat avec votre exemple. Bien que dans votre cas, il existe un fait justificatif : l’état de nécessité qui permet de justifier l’infraction et la personne ne sera pas poursuivie. Il existe plusieurs fait justificatif dans le Code pénal le plus connu étant la légitime défense.

    Le premier raisonnement est de savoir si l’action commise par la personne mise en cause est une infraction ou non. Donc ici le magistrat se doit d’être objectif. si vous voulez voir un exemple de se raisonnement, j’ai publié un (long) article sur la peine de confiscation : http://juristeg.unblog.fr/2014/01/18/la-justice-peut-elle-confisquer-la-totalite-de-vos-biens/

    (je fais ma pub en même temps).
    En matière de confiscation tout est prévue par la loi et le juge ne peut faire preuve d’aucune subjectivité, si l’infraction entre dans les cases de la peine de confiscation, il peut confisquer sinon il ne le peut pas.

    Le second raisonnement (une fois que les faits commis par la personne sont bien une infraction) est bien sûr subjectif. Car le Code pénal ne fait que prévoir une peine maximale après le juge est en quasi-liberté pour décider de la sanction.
    Ici Il faut donc regarder les circonstances de l’infraction, c’est le principe d’individualisation de la peine.

    En conclusion : le premier raisonnement est la caractérisation de l’infraction (objectif), le second raisonnement est la détermination de la sanction (subjectif).

Laissez un commentaire

« »