Trop bons, trop cons ?

 

Ainsi donc dans notre beau pays de France on peut tout à la fois s’enorgueillir d’être le capitaine de l’équipe de France de basket et afficher en toute simplicité sa complicité avec un individu qui professe sans vergogne des idées pour le moins nauséabondes ?

On peut se vanter d’être la personnalité préférée des français, une grande gueule toujours prompte à monter au front pour défendre la veuve et l’orphelin et, dans le même temps, s’afficher en toute décontraction avec une sorte d’hurluberlu prétendu comique qui peut s’honorer d’être tout à la fois vaguement antisémite, furieusement antisioniste et légèrement  révisionniste.

On peut aussi, juste pour épater la galerie ou fanfaronner sur internet, fêter un événement heureux en mimant une gestuelle empruntée à ce même pitre, lequel geste entre en résonnance avec un salut de bien triste mémoire.

Que le commun des mortels trouve chez ce comique l’expression de son ressentiment ou de sa frustration, qu’il le trouve même d’une drôlerie féroce, qu’il apprécie chez lui son côté ” moi seul contre le système “, à dire vrai, je m’en fiche complétement.

Après tout, une nation a aussi besoin de crétins patentés pour exister.

On ne peut pas exiger de tout le monde qu’il sache opérer la subtile différence entre la Chartreuse de Parme et le jambon de la même ville ou qu’il parvienne à saisir dans toute sa complexité la rhétorique de la phénoménologie appliquée à l’art contemporain, concept avec lequel j’avoue avoir aussi des relations compliquées.

Mais que des personnalités de tout premier plan, des sportifs de haut niveau, des figures censées exprimer l’excellence et le dépassement de soi, puissent poser tout hilares à côté d’un individu qui ne déparerait pas dans un défilé de nostalgiques d’un temps pas si ancien, m’amène à m’interroger sur la nature profonde de ces personnes présentées ici et là comme des porte-drapeaux de la France triomphante.

Évidemment ces mêmes personnes, si on leur demandait si elles partagent en quoi que ce soit les idées de ce comique troupier, tomberaient à la renverse et  jureraient que non, bien sûr que non,  consentant tout juste à admettre qu’elles le trouvent juste trop fendard même si elles ne sont en rien d’accord avec l’idéologie  sous-jacente mise à l’œuvre dans ses sketchs les plus fameux.

En rien.

 

Tout juste d’ailleurs si elles ne s’étrangleraient pas d’indignation que vous ayez pu effectuer ce genre de rapprochement grotesque, considérant leur état de service impeccable et leur absolue conviction que ” mec, tu vois, nous sommes tous frères sur cette terre et il faudrait plutôt penser à nous aimer les uns les autres au lieu de chercher toujours à nous séparer “.

Bref, autrement exprimé, qu’on peut très bien trouver un type marrant sans pour autant adhérer à ses idées.

Sauf que non.

C’est que, en se rendant à une représentation de cet énergumène, on sait pertinemment qu’en agissant de la sorte, on devient complice, d’une manière tacite, par le seul fait de sa présence, des propos que la vedette d’un soir professera sur scène.

Ou du moins qu’on ne trouve là rien d’assez offensant ou dérangeant pour qu’on renonce à s’y rendre.

Ou bien alors, si l’on trouve vraiment qu’il se dégage de ses saynètes comiques une odeur par trop sulfureuse, une puanteur insupportable, une  idéologie par trop insoutenable, on se retire sur la pointe des pieds et surtout on évite de se rendre dans les coulisses poser à côté de l’auteur de ces réparties abjectes.

Si, en toute connaissance de cause, on prend le temps de s’offrir un détour par la loge du comédien, qu’on ne rechigne pas à se faire photographier à ses côtés, c’est que tout bonnement, d’une manière délibérée ou pas, on en vient à cautionner ses idées.

 

Il n’y a pas de oui mais non.

Il n’y pas de c’est plus compliqué que cela.

Il n’y a pas de ” là j’avoue la partie où il parle des juifs, franchement j’étais mal à l’aise, j’ai même trouvé cela plutôt limite “.

Oubliant que dans toutes salles de spectacles il existe de petites enseignes vertes qui indiquent, même lorsqu’elles sont plongées dans le noir, le chemin de la sortie.

Il n’existe pas de demi-mesure dans sa conduite à tenir vis-à-vis de personnages qui, pour prospérer, s’amusent à jeter l’opprobre, avec une frénésie obsessionnelle, sur un peuple, quel que soit ce peuple.

En s’affichant à ses côtés, ces vedettes démontrent par-là, non seulement l’indécrottable imbécilité de leur pensée, mais aussi leur collusion avec des idées qui endeuillent encore un peu plus chaque jour notre beau pays de France.

 

52 commentaires pour “Trop bons, trop cons ?”

  1. Ah oui, mais ici on vend les crétins en packs, surtout dans le sport…

  2. Ah, Saga, enfin vous revoilà ! quel plaisir de vous retrouver, subtil, drôle, pertinent, intelligent… Mais qu’est-ce qui s’est passé ?
    Merci merci merci. On en viendrait presque à souhaiter qu’il y ait plus d’imbéciles pour vous donner l’occasion de nous faire jouir de vos lignes chaque matin !
    Encore encore !!!

  3. L’imbecilite de ces “vedettes” n’est plus a demontrer depuis belle lurette, et le manque de discernement des francais non plus : Noah personnalite preferee des francais… a mourir de rire! Merci pour cet article excellent comme d’habitude.

  4. Et voilà ! Il suffit qu’on parle des pauvres petits roms persécutés pour que les juifs soient jaloux… vous avez eu votre moment de gloire dans notre beau pays, comme vous le dites, vous et les vôtres, monsieur Sagalovitsch, vous avez pu briller le long des Champs Elysées avec vos étoiles, mais tout ça c’est terminé ! Chacun son tour !

    (désolé lol)

  5. Bravo
    çà méritait d’être dit!

  6. @vince
    vos propos sont nauséabonds

  7. @ Marc : c’est pas de ma faute si vous êtes abonné au Point.

  8. @ Vince : vos propos sont drôles.

  9. @ achtung : j’vous dois du pognon ?

  10. Vince:
    J’aimerais juste savoir un truc: quand vous avez une personne de confession juive en face de vous, vous lui dites les mêmes propos ?

  11. @ Vince : non c’est moi qui régale puisque c’est moi qui rit.

    J’espère que vous serez à la hauteur pour répondre à Ledzep13. En fait j’espère même secrètement que c’est Sagalovitsch qui va lui répondre.

    Parce que poser une question comme celle de Ledzep13 sur un blog aussi caustique que celui-ci, ça mérite une mise au point du taulier !

  12. Qui sait si Dieudo ne fait pas son Andy Kaufman ?

    Bon, pour ma part, je pense qu’il a profondément glissé et qu’il n’a pas (plus ?) d’excuse. Mais il m’arrive d’avoir tort. (et même si j’ai tort, cela n’excuse pas les Parker, Noah et autre pour les photos prises. Pour les militaires devant la synagogue, je leur laisse le bénéfice du doute, si bien sur ils n’étaient pas là pour la garder !)

    Mais la raison de son pétage de plomb originel (refus de se voir financer un film sur la traite des noirs) mérite réflexion. Combien de documentaires de ce style refusés parce que la Shoah “vend” plus ?
    En tout cas, sa fanbase prouve qu’il le fait de manière intelligente. Et ça, c’est certainement ce qui fait le plus peur !

    Mais pour relativiser, j’ai entendu tellement de feuj (autorisé de dire feuj ici ?) être tellement raciste dans leurs discours sur les musulmans ou les “jeunes des cités” (des trucs flippants, comparaison avec les animaux, déficit génétique d’intelligence, etc.) que bon, comment dire… vu les photos de stars prises avec les feujs en question, je me dis que Dieudo n’est qu’un juste retour karmique.

    J’ai bon ?

  13. merdalor.

    je viens, je pars

    je reviens

    et rien n’a changé.

    la révolution a bien eu lieu. LOL.

    ha non : les nouveaux commentateurs sont vraiment cons.

    presqu’envie de prendre partie pour les vieux…

    mais quand meme pas. reLOL.

  14. quand meme, je ne résiste pas,

    l’expression : “une personne de confession juive ”

    c’est too much.

    ça vaut bien : “le fait religieux”

    et de la part d’un amateur de hard rock des bouches du rhone

    :))

  15. >Si, en toute connaissance de cause, on prend le temps de s’offrir un détour par la loge du comédien, qu’on ne rechigne pas à se faire photographier à ses côtés, c’est que tout bonnement, d’une manière délibérée ou pas, on en vient à cautionner ses idées.

    Le “ou pas” est de trop. Derriere chaque action il y a une motivation. Poser/sourire avec lui c’est cautionner.

  16. Oh putain, jourdan m’a fait rire ! :)

  17. @ Julien_g

    En ce qui concerne le film qu’il voulait faire sur l’esclavage, personne ne l’en a empêché, c’est juste qu’il n’a pas obtenu les subventions qu’il réclamait. Il n’est pas le seul dans ce cas, ce qui ne pousse pas chacun dans un antisémitisme notoire ou la paranoïa en faisant tout un foin concernant un lobby juif qui lui interdirait de tourner un film.

    Pour le reste, le fond, c’est toujours délicat d’aborder cette question sans suivre des propos partisans. Je n’élude pas, j’élargis, [“j’dynamite, j’ventile, j’disperse, nuance”]. Je répondrai obliquement.
    Depuis que l’affaire Gauguin a éclatée (ses voyage à visée de tourisme sexuel en Polynésie comme aujourd’hui certains vont en Thaïlande) on peut être choqué par le personnage et continuer d’aimer les oeuvres.
    Sauf que… Gauguin balance sur ses toiles l’objet de sa concupiscence, ces petites filles de 12 à 15 ans qu’il tronchait sans se poser de question. On peut raisonnablement se dégoûter de devenir le témoin voyeur de sa passion lubrique et pédophile, pris en otage par l’oeil d’un artiste qui peut-être jouit d’avoir capturé ses proies spectatrices dans cette position de voyeur malgré lui.
    Pour ma part je ne cherche plus ses toiles du regard dans les musées. Un choix.
    D’autres peuvent être de fieffés coquins sans pour autant que leur art soit contaminé par leurs turpitudes ou leurs opinions politiques, je crois, pour ma part, qu’on peut raisonnablement apprécier leur art sans se sentir défaillant moralement. Ça se discute.
    Il me semble que pour Dieudonné on est comme avec Gauguin, son côté obscur devient le sujet de son art. Difficile pour moi de rire même si l’humour est bien présent, il sait être hilarant.

    J’aime Wagner 😀

  18. Ces aveux sont courageux. Bravo pour ce double coming-out et tenez bon ! Continuez de détourner les yeux et montez le son, vous tenez le bon bout.

  19. 600000 millions de milliards de morts quand même !

  20. ” Avant tout, une mise au point. A priori, je ne vous aime pas et je me contrefous de savoir si vous m’aimez ou si vous allez apprécier ou pas ce que je vais pouvoir radoter à longueur d’article. ”
    par ces mots tu décribilises ton article.

  21. Cette chronique, et c’est un bien grand mot, nous rappelle tristement le choix qu’on doit faire: soit ce genre de moralisme à la noix qui perd vite de la crédibilité tellement c’est puéril, soit la haine véhiculée par des excités qui- si ils réfléchissaient un tant soi peu- observeraient que leur soi-disant gourou ostracisé est plus ou moins en train de faire du business et qu’il se fout un peu de leurs gueules ( je parle pas de Dieudonné, mais bien du pseudo-sociologue qui- assit sur un canapé rouge- se contredit en permanence.

    Comme Soral, Mr Sagaslovitch, vos leçons de morales sont plutôt déplacées. Au lieu de prendre les gens de haut, de leur parler comme si ils étaient des petits enfants incapables de comprendre la réalité, vous feriez mieux de vous poser des questions:

    genre: qu’est-ce qui fait que ça ne va pas?

    Naturellement, des idiots il y en a partout. Dans la Dissidence comme ailleurs. Et croyez-moi qu’au sein de cette Dissidence il y en aurait des coups de gueules à donner.

    Prenons un exemple. Il se trouve que j’ai les mêmes origines que votre cible. Plusieurs fois je me suis fait insulter parce que je n’avais pas le bon faciès. Bien entendu c’est inacceptable, au même titre que l’agression d’une personne parce qu’elle porte une kippa, un crucifix autour du cou, ou une Main de Fatma. Pareille, si elle était Blanche, Noire, Jaune, ou Extraterrestre. Malheureusement, je sais aussi que certains métis, certains noirs, pas tous loin de là, se comportent très mal et que lorsqu’ils sont odieux mettent en avant leurs appartenances. Des crétins vous en avez de partout vous dis-je.

    Plus absurdes encore sont ces Conseils Représentatifs. En effet si nous sommes citoyens, égaux en droit, il n’y a pas besoin d’avoir des gens pour nous représenter. En démocratie chaque voix est une. Donc le CRAN, le CRIF, l’UOIF, la LDJM, sont des non-sens. Qu’il y ait des associations de ceci ou de cela il en faut, évidemment. Mais on sait que le haut de ses institutions sont gérées par qui…par des gens parachutés de formations politiques, ou qui viennent de circuit fermés.

    Est-ce que ceci ne vous choque pas? Moi ça me choque autant que les charlataneries d’untel qui est là pour faire son beurre. Voir plus, car ces hauts-responsables directement issus de l’appareil politique, ou qui se servent de ces combats pour servir leurs ambitions, je trouve ça lamentable.

  22. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  23. Ouais, en attendant y’en a un qu’on n’entend plus.

    Pas très étonnant.
    Mais ça doit pas être facile après avoir écrit ça :

    “On leur demande seulement d’afficher très exactement le même rigorisme et la même intransigeance dès lors qu’il s’agirait de nations autres qu’Israël.”

    Comme quoi…

  24. Les antisémites existeront toujours c’est grâce a cela que le peuple juif et l’état d’israël ce renforce de jour en jour je remercie dieudone pour nous rendre encore plus unis

  25. Objectivement, le salut nazi ressemble plus à d’autres saluts (dans le geste) que la « quenelle »,: le black power, un signe de victoire, la salut d’un gymnaste ou le soutient de supporters en sont des exemples. Si on compare ce geste avec un salut nazi, c’est par l’empreinte antisémite que communique Dieudonné. La “quenelle” associe un côté rebelle contre l’ordre établi “Je te l’ai mise bien profonde”, vulgaire certes mais pas raciste ou antisémite pour autant.
    La question de Samir est vraiment complexe tant le sujet est sensible et passionné. En somme la question se résume à ceci : « Peut-on apprécier quelqu’un malgré des idées contraires à la morale? » Derrière cette question, on demande : Quelle est l’autorité qui permet à la personne à en apprécier ou non une autre ? J’en voie deux : la société et l’individu lui-même. La société a un pouvoir de coercition sur les individus, il peut agir sur une personne afin qu’il adopte un comportement qui correspondra à la morale. Ce dernier peut faire le choix d’accepter ou de s’y opposer s’il le décide. C’est la liberté de choix dont nous disposons tous. La morale n’est pas forcément bonne tout comme elle n’est pas forcément mauvaise. La morale peut faire valoir qu’un homme batte sa femme sans aucun préjudice, tout comme la morale demande qu’un citoyen vote lors d’une élection sans l’y contraindre. De cet exemple, on voit que la morale même si elle souscrite par la société n’est pas forcément synonyme d’un caractère juste, équitable ou bon. La morale qui peut s’établir par sa force comme une norme ne rime pas du tout avec un caractère positif. Ce qu’il manque à la morale pour atteindre ce but c’est l’étique. Pour info, cette notion a pris naissance après le procès de Nuremberg suite à la découverte des expérimentations scientifiques et militaires faites sur des hommes.
    Les propos tenus par Dieudonné ne sont pas acceptables (c’est certain), mais il est tout aussi condamnable de jeter l’opprobre sur une personne appréciant son travail, ou reproduisant son geste. Devient-on forcément complice ? Est-on forcément coupable ? Chirac était-il un xénopohobe antisémite quand on l’a surpris durant ses vacances en train de serrer la main de JM Le Pen ? Pourtant il a été élu président. Apprécier Baudelaire est-ce faire l’apologie de la drogue ? Pourtant on l’étudie à l’école. S’intéresser aux idées de Malcom X est-ce être un raciste anti-blanc? Laissons les gens s’exprimer, même s’ils sont complètement à côté de la plaque, car on combat plus efficacement des idées malheureuses par le débat que par les non-dits. Non-dit qui alimente le tabou, la haine, l’incompréhension et fait le jeu d’une dictature du politiquement correcte qui paralyse l’échange et les idées.
    Merci à ceux qui m’auront lu jusqu’au bout.

  26. Et si on est d’accord avec ce qu’il dit? Antisionisme=anticolonialisme exercé par le peuple juif, je crois que beaucoup de Français sont antisionistes pensant que ok Israel a été créé sur un projet colonialiste et revenir en arrière serait destructeur pour les gens s’y étant installés depuis plusieurs générations déjà mais que pousser la logique du sionisme plus loin met en danger la stabilité mondiale tout comme la sécurité des peuples juifs et arabes de la région du moyen-orient. Antisemite n’a rien à voir. Si tu es contre la colonisation de l’Afrique tu es anti-blanc?
    Assez des dictateurs de la morale bien pensante, pourquoi frapper d’anathème un comédien disant ce qu’il pense. On est dans le pays de la libre expression au cas où certains l’auraient oublié.

  27. @ Julien on est certe dans une démocratie et le rôle d’un comédien est de faire rire il n’a rien a faire en politique il se fait manipuler par des gens qui n’ont pas le courage de proclamer leur antisémitisme cette personne n’est plus crédible on devrait même pas faire attention a ses propos qui n’intéresse plus personne

  28. Oui Julien, l’abruti en question a le droit de s’exprimer, et ceux qui pensent avec sérieux de dire que c’est un abruti. Et on a même le droit de juger. Tant pis si les imbéciles ne supportent pas que le monde ne soit pas à l’image de leur cerveau déformé. Ça fait partie de la donne et ils doivent l’admettre. Leur agitation est perçue comme un symptôme de leur pathologie et pas comme une argumentation, qu’ils continuent à pisser dans des violons donc, le monde est fait aussi de ce genre d’idiots et avance sans eux, qui continuent de piétiner de rage que le monde avance sans eux.

  29. @vince : putain t’es trop fort !
    Euh j’ai rigolé aux propos de vince, est ce que je fais montre d’une certaine nostalgie du 3ieme reich ? Ah non je suis juste con c’est vrai, c’est marqué pleins de fois en plus…

  30. @Julien : Tu dis que le terme “antisionisme” signifie, selon tes mots, “l’anticolonialisme des juifs”. Si tu veux dénoncer la colonisation, faut-il agir différemment selon que les colons soient juifs ou ne le soient pas? Je veux dire, pourquoi y aurait-il un terme spécifique, une idéologie particulière, pour parler d’un problème de colonisation?
    Pourquoi ne te déclares-tu pas “anticolonialiste” tout simplement?

    Être antisioniste, cela ne signifie pas être contre les colonies israéliennes. L’antisionisme consiste à nier au peuple juif le droit de disposer de lui-même et de s’établir dans un État. De là, l’antisionisme est de l’antisémitisme car, à moins d’être intrinsèquement contre l’émancipation des peuples, l’antisionisme consiste à refuser au peuple juif, parce que juif, le droit d’avoir un État.

    Je ne chercherai pas ici à t’expliquer pourquoi on ne peut pas parler de colonies en Israël, mais plutôt d’implantations. Je voulais simplement clarifier la notion d’antisionisme.

  31. @ Julien…

    Courage, tu n’est pas seul à penser cela… mais utopique d’espérer faire entendre raison à des personnes s’estimant au choix : Supérieur, plus moral, plus intelligent….

  32. @ chacal : je n’ai pas de mérite, je bosse chez Carembar, onze ans d’expérience, dix huit blagues à l’heure pour un demi-smic, je gère ma life, quoi… La DRH a embauché un chinois, vous savez ce qu’il a fait ? Il a programmé un générateur de blagues en c++, du coup le chinois tourne à cent dix huit mille neuf cent quatre vingt blagues à l’heure, je sens qu’il va me bouffer comme si j’étais un putain de nem. Merci la mondialisation…

  33. “Tant pis si les imbéciles ne supportent pas que le monde ne soit pas à l’image de leur cerveau déformé.” C’est beau. J’avais un jeune collègue qui à démissionné pour aller tenter sa chance au Canada. Quelqu’un de bien avec un grand cœur, fan de Dieudo. Quand je lui ai expliqué qu’il était antisémite ses yeux se sont plissés dans un instant de douleur comme si il ne voulait pas le voir mais il a dû les ouvrir (après moult insistance de ma part) bien qu’il trouve que Dieudo soit un comique de talent (quand il ne parle pas des juifs) du genre qui tranche avec le conformisme (perso j’en sais rien je m’en fout de Dieudo) et je crois bien que je lui ai brisé le cœur mais qu’il n’a pas l’intention de le boycotter. Quant à Israël qu’il ait des difficultés avec les terroristes qui l’entourent est indéniable, mais on peut noter que qui dit Etat Nation dit Nationalisme et que la gouvernance actuelle est plutôt du genre conservatrice et a une légère tendance à s’enfermer dans sa connerie. Les sionisme est une philosophie qui comme toute philosophie peut être tordue pour le meilleur comme pour le pire. Les dirigeants Israélien font de plus en plus dans la propagande et quand j’entends Netanyahou dire que Rohani n’est pas un grand défenseur des Droits de l’Homme (à propos de la Syrie) je ne peux qu’être en accord avec lui et lui rétorquer que lui non plus. Quand on commence à manipuler les Droits de l’Homme je crois que quelque part on s’est un peu perdu. On peut noter aussi la monté des ultras orthodoxes qui quoi qu’on en dise n’ont rien de bien sympathique. Bref on peut parfaitement faire la critique d’un pays quel qu’il soit et puisqu’on en ait à porter des jugements je trouve qu’on n’entend pas beaucoup les juifs “modérés” s’insurger contre la bêtise des extrémistes au sein de leur pays et qu’en ce moment les dirigeants d’Israël ne font pas grand chose pour qu’on ai envie de prendre parti pour eux.

  34. Je vous rappelle qu’Israël possede dans ses institutions une cour suprême qui n’a rien de symbolique :
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130916-cour-supreme-israel-invalidation-loi-immigration-afrique

  35. @ nico
    Le sionisme n’est pas une philosophie, c’est un mouvement ayant pour but la “création d’un foyer juif en palestine”
    Contrairement à ce que vous pensez, il n’y a pas de montée des ultra orthodoxes (qui d’ailleurs ne sont pas sionistes) mais le système électoral israélien fait qu’ils sont les arbitres car droite comme gauche ont besoin d’eux pour pouvoir avoir une majorité!
    Que suggérez vous que les dirigeants d’Israël fassent?

  36. @Marc :
    rien à cirer de la Syrie
    rien à cirer des séries
    rien à cirer d’Israël et des Juifs

  37. @ Steph : vous avez vu juste, il est plus facile de raisonner des êtres inférieurs, dénués de sens moral et bêtes. Bravo pour cette remarque très judicieuse qui nous éclaire tous. N’hésitez pas si vous avez d’autres arguments de fonds pour faire avancer le débat, et n’oubliez pas : il ne faut jamais lâcher prise ! espérer que les choses changent ne peut pas être qu’une utopie, ce serait vraiment trop dégueulasse.

  38. ce qui est certain c’est que vos propos sont stupides et vous et d’ autres excités qui veulent voir des dessous là où il n’y en a pas …ce signe est du même symbolisme qu’un gros doigt d’honneur ou d’un casse toi pove con ce que je vous gratifie pour votre propagande inculte et ignorante voir surtout dangereuse et attisante de haine face à une blague potache …minable !!

  39. Saga vous faites votre troll mais parce que c’est vous je vais vous répondre. Étant l’auteur de ce blog si vous voulez une critique de la politique vis à vis des roms par notre gouvernement (je suppose que c’est ce à quoi vous faites allusion) et que je trouve lamentable (pour rester poli) je vous propose de faire un papier la dessus. Ici on parle de politique étrangère parce que voyez vous les Droits de l’Homme sont Universel et ne s’arrête pas aux frontières qui d’ailleurs ont toujours été sources de discorde, la France est bien placée pour le savoir. Pour résumer quand on décide la non ingérence dans un pays qui massacre son peuple à minima on ferme sa gueule sinon j’estime qu’on manipule les Droits de l’Homme. Cette remarque est valable pour n’importe quelle démocratie. Et pour aller au bout de ma pensée la politique étrangère de la France et des Etats Unis vis à vis de l’Iran ne me semble pas des plus judicieuse (toujours pour rester poli). Je n’ai aucun problème pour critiquer la politique de mon pays que ce soit sur la scène nationale ou internationale et vous?
    Marc, vous avez raison quand à la définition du sionisme mais on est pas obligé d’être borné http://www.slate.fr/story/51223/ayalim-neguev-sionisme-kibboutz-israel et “la misère palestinienne” http://www.slate.fr/story/75642/john-kerry-israel-palestine-processus-paix-illusoire est en partie du au boycotte, c’est ce que j’appelle “s’enfermer dans sa connerie”. Il n’y a pas de solution miracle à une situation plus que complexe, il faut persévérer et vous qu’en pensez vous?

  40. Le système de modération de ce blog est merdique, modére, modére pas à son bon vouloir. Ça fait 4 ans que ça dure et après on nous demande de célébrer les gens qui s’occupent du réseaux et de l’informatique en entreprise. Comptez pas sur moi.

  41. almarcha il faut dire “ce DONT je vous gratifie” et non “ce QUE je vous gratifie” (pour votre propagande inculte et ignorante !!!! hu hu, c’est marrant ce blog)

  42. Voilà le souci d’écrire un blog. On en vient toujours à se demander si le blogueur a les commentaires/lecteurs qu’il mérite…

  43. Nico,

    “la misère palestinienne” comme vous l’appelez,serait le résultat de quel boycott?

    du reste ce que j’en pense n’est pas important, je ne donne pas de leçons!

    ce dont je suis sur, c’est que la cisjordanie, ou judée samarie selon le bord auquel on se réfère s’en sort mieux que Gaza! La guerre et le terrorisme ne sont donc pas la solution.
    Je pense aussi qu’il faut connaître l’histoire de la région pour comprendre la situation actuelle et ne pas se contenter des informations partiales dont on nous abreuve!
    Je pense que les habitants arabes de ces territoires sont plus victimes des autres pays arabes de la région et de leurs dirigeants que d’Israël!
    Je pense que c’est plus facile (moins risqué en tous cas) de critiquer une démocratie qu’une dictature! C’est aussi ridicule de dire qu’un état est colonisateur quand on possède les DOM-TOM (qui ne sont pas des colonies bien sur! :))
    Je pense aussi qu’on ne peut pas imposer à une population ce qu’elle ne souhaite pas et qu’il faut donc trouver une solution.
    Je pense qu’on ne peut pas négocier en imposant le résultat de la négociation (ce que fait Mahmood Abbas)
    Je pense qu’on ne peut pas faire confiance à quelqu’un qui dit une chose dans ses discours en anglais et l’inverse dans ses discours en arabe! dur de négocier dans ce cas!
    Il y a encore beaucoup de chose à dire, trop pour le faire ici!

  44. @Murielle : la profondeur de votre dernier commentaire m’a poussé à aller lire le précédent, qui était :

    “>Si, en toute connaissance de cause, on prend le temps de s’offrir un détour par la loge du comédien, qu’on ne rechigne pas à se faire photographier à ses côtés, c’est que tout bonnement, d’une manière délibérée ou pas, on en vient à cautionner ses idées.

    Le “ou pas” est de trop. Derriere chaque action il y a une motivation. Poser/sourire avec lui c’est cautionner.”

    Or vous avez mal lu. Il est écrit “d’une manière délibérée ou pas, on en vient à cautionner ses idées”. Et non pas “d’une manière délibérée, on en vient à cautionner ses idées ou pas”.

    Si vous aviez bien lu, vous n’auriez donc pas écrit “Le “ou pas” est de trop. Derriere chaque action il y a une motivation. Poser/sourire avec lui c’est cautionner.”

    L’auteur n’a pas dit qu’il n’y avait pas caution. IL a écrit que c’était délibéré ou pas. Ce qui est bien différent.

    Bref, vous donnez des leçons sur ce que l’auteur du blog et/ou ses lecteurs méritent, mais vous n’allez vous même pas bien loin.

  45. Les DOM TOM? Vous plaisantez? La France a envahi la moitié de la planète, a assassiné des millions de gens pour divers idéaux et lopins de terre, a connu successivement plusieurs rois, empereurs et même un dictateur! Autant dire que si Israël a l’intention de rattraper son retard il a du pain sur la planche! 😉

  46. oué, en tout cas, moi, je suis dégoutée pour Yannick Noah. Je l’aimais bien, je savais pas qu’il était con.

  47. @Joséphine : Pourtant ce n’était pas un secret d’état !

  48. @achtungbaby

    *cherche une réponse spirituelle et condescendante*
    *préfère regarder la peinture du mur sécher*

  49. Mark R, j’avoue que je lis peu antisémite mag, du coup parfois je suis un peu décalée… heureusement il y a Saga. Enfin là c’est la météo alors on reste sur la page précédente. C’est la pub après ou il reprend un bon sujet qui fâche ?

  50. @Murielle :

    “Voilà le souci d’écrire un blog. On en vient toujours à se demander si le blogueur a les commentaires/lecteurs qu’il mérite…”

    puis :

    *cherche une réponse spirituelle et condescendante*
    *préfère regarder la peinture du mur sécher*

    Votre commentaire sur les lecteurs du blog est cendescendante, votre réponde à mon post se veut spirituelle. J’ai bon ?

    Vous êtes une donneuse de leçons. Point barre.

  51. Ah oui tout à fait. Je suis comme ça (et bien pire/mieux selon quel bout on le prend). Mais nous ne sommes pas là pour parler de moi 😉
    Bonne soirée.

  52. Bon billet. Quant à Dieudonné… ma foi, c’est lui donner autant d’importance qui nourrit le troll. Il se réveillera peut-être un jour pour découvrir à quel point il fut un idiot utile.

Laissez un commentaire

« »