Quand tu cherches une chambre d’hôtel que tu ne trouves jamais

 

Parce que même si tu n’es qu’un scribouillard à la petite semaine, un écrivaillon de seconde zone, un bloggerion inutile et ennuyeux, tu considères cependant qu’une fois l’an, durant une semaine, tu as le droit de t’accorder quelques jours de vacances.

Mais comme tu n’as pas de cousin hôtelier, que tu n’oseras jamais franchir la porte d’une agence de voyages, que tu as la flemme de feuilleter les pages d’un quelconque guide touristique, tu demandes à Google de te choisir un hôtel dans la ville où tu as choisi de te reposer.

Ce que tu ne sais pas encore, c’est qu’en agissant de la sorte, tu t’apprêtes à vivre un véritable enfer.

Tu demandes à une centrale de réservation de te montrer les diverses possibilités d’hébergement dont elle dispose au regard des dates de tes congés, et pendant que le site mouline à la recherche de ces précieuses informations, tu te surprends à rêver à une suite princière avec baignoire en marbre et draps de soie.

Quand les résultats s’affichent, tu découvres qu’il existe 253 hôtels, bed and breakfast, logis, fermes, étables où tu pourras tenter de te ressourcer et de recharger tes batteries.

Seulement quand tu rentres la somme dont tu disposes comme budget, tu t’aperçois très vite que le choix n’est pas si exhaustif que cela et que sur les 253 hôtels proposés par le site de voyage, seule une petite cinquantaine répond à tes critères financiers qui, il faut bien l’avouer, demeurent des plus modestes.

Comme tu n’as aucune envie de passer tes journées à compter les avions passant au-dessus de ta tête ou à calculer le nombre de voitures filant sous tes fenêtres ou à roupiller dans une chambre d’hôtel située au beau milieu d’un champ de parpaings, tu demandes au moteur de recherche de te dénicher un hôtel en plein centre-ville.

Et quand ce connard te répond qu’il n’y en a pas, enfin du moins au regard des maigres ressources dont tu disposes, tu commences à penser que finalement tu pourrais tout aussi bien passer ta semaine de congés à flemmarder dans ton propre lit en demandant à ta compagne de jouer à la femme de chambre et de réquisitionner ton chat comme majordome.

Cependant, comme tu es du genre têtu et obstiné, tu consens à augmenter de quelques centimes le prix de base de ta chambre d’hôtel, ce qui te permet de découvrir que finalement trois établissements seraient ravis de t’accueillir.

Tu cliques sur la présentation des hôtels et tu t’aperçois alors, médusé, que dans l’un, la chambre proposée ne possède non pas un seul lit mais deux, deux immenses literies grandes comme des salles d’embarquement et comme tu ne comptes pas emmener tes voisins en vacances avec toi et qu’à priori tu ne prévois pas non plus d’organiser une partouze avec le personnel de l’établissement, tu renonces à séjourner dans une chambre où tu aurais besoin d’un mégaphone pour savoir dans quel lit ta compagne a décidé de dormir.

Dans le deuxième, tu découvres qu’il n’existe pas de parking, ce qui n’est pas sans poser de problème, vu que tu ne comptes pas voyager en bicyclette et que l’hôtel te confirme que l’ascenseur n’est pas assez grand pour que tu puisses gagner ta chambre avec ton véhicule dedans.

Le troisième te convient bien, une chambre normale, un parking, du wifi, un petit-déjeuner mais quand tu commences à lire les témoignages des clients qui se sont aventurés à séjourner dans ce même hôtel, tu déchantes bien vite.

L’un te prévient que tous les soirs, à la nuit tombée, le chien du propriétaire entonne O Sole Mio, un autre te met en garde contre la saleté redoutable planquée derrière le deuxième tiroir de l’armoire de la salle de bains, un troisième te raconte que la piscine s’écaille quand tu plonges dedans, le quatrième que le petit-déjeuner est vraiment petit, le cinquième que la réceptionniste lui a très mal répondu lorsqu’il a demandé où il pouvait trouver une boutique pour réparer le pommeau de la douche qui s’était décroché quand il avait essayé de diriger le jet d’eau vers son bas ventre.

 

Voilà deux heures maintenant que tu es à la recherche de ton hôtel de rêve et tu n’as toujours rien trouvé.

A tout hasard tu regardes dans les bed and breakfast, tu en repères un, très mignon, emplacement parfait, chambre avenante, vue sublime, jardin en floraison, un lieu de villégiature idéal où Bob et Sue seraient ravis de t’accueillir comme ils ont déjà accueillis des pèlerins dans ton genre depuis deux décennies mais évidemment c’est complet.

Et pendant une semaine entière, en jonglant de sites en sites, de moteurs de recherche en moteurs de recherche, de comparateurs de prix en comparateurs de prix, tu vas chercher cet hôtel qui évidemment n’existe pas.

Et cette recherche t’a tellement fatigué, tu es tellement las d’avoir visionné, comparé, examiné des centaines de chambres d’hôtel qui finissent par toutes se ressembler, tellement harassé d’avoir lu des milliers de commentaires qui se contredisent les uns les autres, que tu décides que cette année encore, tu te priveras de vacances.

Tu annonces la bonne nouvelle à ta compagne, elle te dit que cette fois elle te quitte pour de bon, alors tu t’inscris à un site de rencontre en ligne et tu commences à rechercher la femme de tes rêves sachant que tu la veux brune, grande, élancée….

 

P.S : J’ai fini par trouver une chambre ! Je serais de retour le 10. Portez-vous bien et soyez sages.

9 commentaires pour “Quand tu cherches une chambre d’hôtel que tu ne trouves jamais”

  1. et faire du camping sauvage avec les caribous?
    se ressourcer quoi!
    😉

  2. Balivernes et billevesées. Vous n’aviez aucune envie de partir. La première chambre (avec les deux grands lits) aurait fait l’affaire. Un lit pour dormir, l’autre pour poser ses affaires ou froisser les draps.

  3. Hé hé. (Bizarrement, c’est toujours en partant sans savoir où on va qu’on trouve les meilleurs hôtels, les meilleures auberges et les plus beaux coins…)

  4. Sinon y’a le camping….de la place pour garer le truck, une aire de bbq, et peut etre un ours ou deux si t’es au Canada!

  5. Le P.S est une bonne nouvelle.
    Une chambre d’hôtel trouvée c’est un couple sauvé! 😉

  6. aller pour bien commencer la semaine
    http://www.bilboquet-magazine.fr/attaque-par-un-requin-il-replique-au-taser-et-electrocute-812-baigneurs/
    j’adore :)

  7. sur le site que je vous ai donné, c’est comme ici allez voir absolument les commentaires, c’est trop fort!!

  8. La dernière fois que je suis sorti avec une fille en provenance de Meetic pas besoin d’hôtel, j’ai découvert que toute sa vie c’était sa golf 3 tunée, un parking faisait l’affaire. Peut être que “aime le jazz” serait un critère de choix?
    http://youtu.be/zPxgt0q94YE Bonnes vacances!

  9. elle était voilée dans sa Golf?
    ok, je sors….

Laissez un commentaire

« »