Dylan, Like A Camouflet

Bob Dylan est brisé. Effondré. L’homme chancelle, atteint au plus profond de son âme. Il a perdu le goût de vivre. Il songe désormais à se retirer dans un monastère en attendant la délivrance ultime, cette mort qui seule pourra effacer la trace de cette odieuse infamie.

Depuis qu’il a appris que la Grande Chancellerie de la légion d’honneur opposait un refus catégorique à sa nomination en tant que chevalier de la prestigieuse académie, il éprouve une honte indicible et n’ose même plus regarder ses enfants en face.

Il détricote ses journées à se lamenter en ressassant les possibles raisons de ce discrédit, de cette tache qui désormais le poursuivra bien après sa mort, de ce terrible affront sonnant comme un cinglant désaveu de cette existence qui n’aura été au bout du compte qu’une vaste tartufferie.

Une de ces vies indignes passées à se vautrer dans la débauche et la luxure, le stupre et la paresse.

Dylan vient de comprendre avec l’annonce de ce tonitruant discrédit qu’il a raté sa vie.

On ne se remet jamais d’une pareille mésaventure.

Apprendre au détour de ses soixante-dix ans qu’on ne pourra jamais rejoindre Stone et Charden au panthéon universel des étoiles ayant illuminé leur époque a de quoi assombrir les malheureuses années vous restant à vivre.

Que faire après une telle disgrâce si ce n’est disparaître à tout jamais en espérant une improbable rédemption posthume et se retirer dans la solitude de son désespoir glacé en demandant pardon au Créateur de s’être abimé dans une existence placée sous le signe d’une indicible vanité ?

Il croyait quoi au juste le petit youpin à la voix atrocement éraillée ? Qu’il pouvait prétendre appartenir à la même élite où pavoise une sommité aussi émérite que Marc Lavoine ?

Qu’au seul prétexte d’avoir été l’homme qui a changé à lui seul la face de l’Amérique il pourrait cohabiter avec des esprits aussi éclairés que Bernard Darniche, Mireille Dumas ou Jean-Pierre Foucault ?

Allons donc!

On n’allait quand même pas attribuer ce sacré graal à ce branquignol de chansonnier dont le seul fait de gloire est d’avoir composé une kyrielle d’insignifiantes ritournelles tout justes bonnes à être comparées avec des sonnets de ce falot de T.S Eliot ou de ce farfadet d’Arthur Rimbaud.

Et encore.

Mais comment donc ce péquenot d’amerloque à la carrière si éphémère, qui n’a eu aucune espèce d’influence sur le destin de son pays, a-t-il pu penser un seul instant qu’il pouvait souffrir la comparaison avec Franck Lebœuf, Arlette Chabot ou Fabienne Thibeault ?

Comment peut-on s’aveugler de la sorte ? Comment peut-on arriver à se mentir à soi-même pour s’égarer ainsi dans les limbes de sa propre fatuité ?

Comment pouvait-il s’imaginer, ce gringalet aux lunettes fumées, que ses chansons en tout point inaudibles, au discours convenu et d’une fadeur insondable pouvaient concurrencer les sublimes mélodies aux paroles inoubliables scandées par la voix magistrale de Michel Sardou ?

Ou que son poussif et insignifiant Like A Rolling Stone aux paroles totalement incompréhensibles à la rythmique simplette possédait ce même pouvoir enchanteur, cette même portée lyrique, ce même vertigineux tempo que le sémillant et inoubliable Santiano de Monsieur Hugues Auffray à qui Dylan doit tout ?

Non, monsieur Robert Zimmerman, rien absolument rien dans votre misérable carrière ne vous prédispose à mériter pareil honneur.

Et notre chère ministre de la culture serait bien plus inspirée de proposer Mireille Mathieu en place de votre sinistre personne, elle qui mieux que tout autre a su chanter et incarner le génie français et partant universel.

 

30 commentaires pour “Dylan, Like A Camouflet”

  1. Est ce que gainsbarre l’a eu?

  2. J’espère bien que “mon” Dylan à moi, si d’aventure la Chancellerie acceptait de lui refiler la rosette, les enverra se faire paître, un peu comme l’avait fait le grand Marcel Aymé, en ces mots: “votre légion d’honneur, monsieur le Président “sauf votre respect’, vous pouvez vous la carrer dans le train”.
    Par ailleurs la seule raison “plausible” à cette idée saugrenue, c’est que la ministre ait envie de poser à ses côtés pour la photo, l’air de dire “hé vous avez vu, hein, c’est moi qui la lui ait donnée, hé, hé, vous avez vu hein”. Sinon, on a entendu partout, sur cette affaire, qu’une des raisons du refus serait “l’opposition de Dylan à la guerre au vietnam”, ce qui est du grand n’importe quoi, à l’époque, les hippies et contestataires n’avaient de cesse de lui reprocher son silence équivoque sur cette question”. Il y avait même un type qui braillait tous les matins sous sa fenêtre pour lui demander de s’impliquer davantage”. Les gens confondent avec Baez, Lennon, Donovan, Country Joe McDonald. Dylan ne s’est impliqué réellement que pour les droits civiques, et plus tard, contre la faim dans le monde.

  3. Le général de la décrépitude ou “l’amour c’est comme de l’hébreu” chantait Renaud dans Nos vieux une de ses rares chansons potables. J’aime bien les vieux mais là faut faire quelque chose.

  4. Consternant, pathétique, affligeant…les mots me manquent, mais les maux de mon pays n’en manquent pas.
    Merci à Monsieur Sarkozy (voire même Jacques Chirac) d’avoir bradé la Légion d’honneur.
    On devrait la renommer la “Légion d’horreur”…

  5. Au fond, qu’on soit riche ou pauvre, célèbre ou inconnu, on finira tous dans une boîte en sapin bouffé par les asticots. Quand on est gamin, on s’en fout de la mort, et c’est fantastique, le monde nous appartient. C’est après que ça commence à merder, quand on a envie de se faire du pognon pour impressionner la galerie (et en particulier pour se taper Scarlet Johansson).
    Bon, voilà, je crois que je viens de résumer Gatsby le Magnifique. Oh, j’oubliais, à la fin il meurt.

  6. Bonjour
    je découvre votre blog en suivant la piste de Dylan
    Je suis complètement en accord avec votre colère. Pas pour le foot, je suis fière de ne rien y connaitre. Mais sur la guerre et ses retombées. Je trouve qu’on a trop vite fait mine d’oublier pour cacher les lachetés nationales. Je n’ai pas l’honneur d’être juive mais je ne pardonnerai jamais aux Allemands d’avoir ouvert la boite de Pandore.

  7. Voila donc un geste antisemite!

  8. Je croyais qu’après que Sarkozy se soit fait gicler,le niveau remonterait quelque peu,je m’illusionnais,je ne me doutait même pas qu’il pouvait encore descendre…
    Pour tous ceux qui ne connaissent pas Dylan,l’écoute de “Self Portrait”est indispensable et pas sur une saloperie de baladeur mp3,sur une vraie chaine Hi Fi(avec un bon cognac)!

  9. @ Léa: Bienvenue au club!

  10. @Stephane : Blood on the tracks plutot!

  11. @Stephane : avec un pétard plutôt.

  12. Heureusement qu’on a pas tous l’honneur d’être Léa…

  13. Self portrait… probablement le pire album que Dylan ait jamais enregistré, avec celui qui a nom “Dylan”, justement. Des fonds de tiroirs, dans une période peu créative. Commencer Dylan par là, c’est prendre le risque de n’aller jamais au delà la 2eme page du livre :)

  14. He Sagalovitch, apparement t’as dans les 40 balais, t’es vraiment qu’un vieux reac à la con, qu’est t’en a a glander que Dylan, un vioque qui avait deja fait l’essentiel de sa carrière avant que tu naisses, ait la legion d’honneur ou pas! Tu veux du vieux chanteur à texte : Neil Young ou Johnny Cash ouais.
    Zack de la rocha de Rage against the machine, ca c’était de la balle!

  15. Les rubans sont bons pour ceux qui n’ont rien eu dans la vie. Les autres n’ont pas besoin de se faire distinguer par du rouge, du bleu, du vert ou du violet. Cela m’étonnerait que Dylan ait envie d’épingler une rosette à son blouson.

  16. The times they are a changin’ par Nina Simone
    http://www.youtube.com/watch?v=Zk0VTl-cQTY

  17. Mwais… Eh bien moi, je remercie le comité qui vient de confirmer la grande sagesse de ce commentaire dont j’ai oublié l’auteur : “cen’est pas tout de refuser la légion d’honneur, encore faut-il ne pas l’avoir méritée”. Zim n’a rien à faire là.

  18. Monsieur Sagalovitsch. Tout à fait entre nous… vous n’arrêtez pas de vous plaindre que le monde devienne de plus en plus merdique, sans vous rendre compte que le monde entier est tout simplement en train de devenir de droite. Alors que vous êtes de droite, ne vous en cachez pas, personne n’est parfait. Tenez, prenons un exemple : Marcela Iacub. Toute cette histoire à la con, c’est une histoire de droite. Une femme de droite qui couche avec un mec de droite pour du pognon et une peu de branlette mentale… Faire du pognon à n’importe quel prix, marketting et spectacle à gogo, tout ça c’est des trucs de droite. Comment peut-on être écrivain et de droite ? C’est un peu comme aimer le foot et supporter le psg. Ou Lyon.

  19. Les gens s’étonnent parfois de voir un politicard soit disant à gauche faire des trucs de droite. Mais pour devenir président (par exemple), il faut avoir de l’ambition, et l’ambition est un truc de droite. Bah du coup, forcément après c’est la merde.

  20. Hé : en France par exemple, y’a les gens de gauche qui trouvent que Hollande n’est pas assez à gauche, et les gens de droite qui veulent se barrer ou pètent un câble parce que Sarkozy a été battu par Hollande (par Hollande !). Sont cons, les gens.

  21. @Vince merci pour cette fine analyse, tout s’éclaire maintenant…

  22. Bon, ce billet sur les motards ?
    Si vous voulez franchir un cap, vous ne pouvez vous y soustraire plus longtemps, cher Laurent.

  23. Vous ne lachez jamais le morceau vous! Vous avez courtisé comme ca votre épouse ? Vous l’avez eu à l’usure ?

  24. C’ est à Sixto Rodriguez qu’il faut la donner plutôt.

  25. bonjour, je ne vous connaissais pas. Enfin, je découvre un texte de votre blog, vous découvre. J’adore la présentation de que vous faites de vous-mêmes… vous me ravissez. Merci.
    Très cordialement.
    eric yung

  26. Bienvenue camarade!

  27. @laurentsagalovitsch
    J’ai remis la main sur “self portrait” et l’album n’est effectivement pas terrible,j’ai du confondre avec un autre double album,ça m’apprendra à vérifier mes infos,par contre,tout à fait d’accord pour “blood on the tracks” que j’ai du coup réécouté,quelle claque!

  28. @chacal:
    vous voulez bien parler du Neil Young qui a repris Dylan?
    http://www.youtube.com/watch?v=oVAS8mYDB_E

    ou du Johnny Cash qui a repris Dylan?
    http://www.youtube.com/watch?v=2R2NrV4ve1o

    ou Zack de la Rocha qui a repris Dylan?
    http://www.youtube.com/watch?v=VxHIVxz1K5M

    et apparemment Tom Morello est d’accord : http://www.youtube.com/watch?v=cSiJi9UpXec

  29. Merci pour ce magnifique Hava Nagila. Rien que pour ça vous méritez un blog d’or M. Sagalovitsch.

  30. que de lechecuterie dans les commentaires… de pire en pire.

    haut-le-coeur.

    le poete americain (hahaha)
    a la voix de canard :

    qu’il aprenne a ecrire, chanter et jouer.

Laissez un commentaire

« »