Je suis la 38716 meilleure vente d’Amazon

Entre l’écriture de deux romans, l’écrivain s’ennuie comme un lapin mort.

Il traîne chez lui, hagard, désemparé, désillusionné.

A ses amis, il confie qu’il se ressource.

A sa scélérate de femme qui lui demande toutes les deux minutes “quand est-ce que tu vas te mettre à ton nouveau roman mon chéri ? ”, il bafouille un coupable bientôt.

Avant de s’en aller administrer une raclée à son chat qui n’en peut plus de voir son maître occuper toute la journée son canapé favori.

A son éditeur, il prétend qu’il fourmille d’idées.

Ce n’est pas vrai.

Son cerveau est comme enrhumé. Figé. Congelé.

C’est ainsi qu’un beau jour, désœuvré comme jamais, au bord de la dépression, las de tout, par simple curiosité, il s’en va voir sur Amazon comment se porte sa dernière œuvre parue il y a quelques semaines.

Il rentre son nom, le titre de son roman, et il apprend ahuri qu’il existe déjà 9 exemplaires de son chef-d’œuvre immortel qu’un hypothétique lecteur peut d’ores et déjà acheter d’occasion. A moitié prix.

Il s’en offusque.

Il se demande comment cela est possible.

Il soupçonne son attachée de presse de se livrer à un infâme trafic de contrebande.

Quelques lignes plus bas, c’est le coup de grâce.

Amazon lui révèle qu’il occupe actuellement la 38716eme place au classement des meilleures ventes du site.

Il doit y avoir une erreur.

Il rafraîchit la page.

38716. Rafraîchit encore. 38716. 38716.38716.

Il essaye de visualiser ce que cette place peut bien vouloir dire.

Il imagine la colonne triomphante des 38715 écrivains qui, conquérants et fiers, marchent devant lui sans même se retourner.

 

Cela semble irréel.

Il se dit je suis un cancre.

Il se dit les lecteurs sont des veaux.

Il se dit je devrais changer de métier.

Il clique sur le lien présentant les 100 meilleures ventes du site.

Le numéro 1 s’appelle Eloge de la Faiblesse d’Alexandre Jollien.

C’est un philosophe il paraît.

Il se demande si le livre ne s’adresse pas exclusivement à lui.

Vient ensuite les attendues 50 nuances de cul.

La sixième place est occupée par un roman au titre qui le plonge dans des abîmes de perplexité, La femme parfaite est une connasse.

Il clique dessus.

L’argument de vente décline que  ” vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs. “

Il se promet d’acheter très bientôt une paire de ces chaussures à gruyère.

Puis viennent les romans des enfants terribles de la littérature hexagonale : Guillaume Musso et Marc Levy.

Avant que ne déboule l’interminable cohorte des livres apprenant comment perdre 250 kilos en mangeant des œufs de caïman, comment maigrir en maigrissant, comment ne pas grossir en jouant au babyfoot avant l’apéritif.

A la 20eme place, un titre l’interpelle : Les quatre accords toltèques.

C’est quoi ça ? Un dictionnaire franco-aztèque ? Une étude en profondeur sur la musique catalane ? Une version mexicaine du Quatuor d’Alexandrie de Lawrence Durrell ?

Non pas du tout.

” Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles. Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le ” rêve de la planète “, basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques. Les quatre accords proposent un puissant code de conduite capable de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour. Le monde fascinant de la Connaissance véritable et incarnée est enfin à la portée de chacun. “

Il se dit qu’il devrait en commander un.

Cela ne pourra pas lui faire de mal.

Après tout, lui aussi recherche le vrai bonheur.

Il se pourrait après tout qu’il soit un toltèque qui s’ignore.

Il a confiance en Don Miguel.

Il sent que Don Miguel peut l’aider.

Oui c’est décidé Don Miguel sera son sauveur.

Et en attendant que sa commande arrive, il commence à écrire la première page de son roman.

Il décide qu’il s’intitulera, ” Eloge de Don Miguel grâce à qui j’ai pu perdre 20 kilos sans que mon abrutie de femme ne s’en aperçoive ”.

 

Et quand il rafraîchit sa page Amazon, il s’aperçoit que désormais il pointe à la 45639 place…

 

22 commentaires pour “Je suis la 38716 meilleure vente d’Amazon”

  1. Vouah hé, 41 000, on sent un frémissement, Laurent, quelque chose monte…

  2. Vous voulez que je vous rappelle votre classement ?!

  3. Mouhahaha !
    Ah misère… Savez-vous, cher Laurent, que depuis Balzac, le nombre de vrais lecteurs n’a pas bougé d’un iota ? Il en comptait à l’époque 5000, tous les autres lisant de la bouillabaisse. Et aujourd’hui, ben y’en a toujours 5000, malgré les livres de cuisine qui font la guerre aux livres de recettes pour maigrir. Donc les classements… :)

  4. au moins vous etes dans le classement

  5. Laurent, arrêtez de faire griller votre CB en commandant vos propres bouquins par l’intermédiaire de Monika ! Non, vous ne rattraperez JAMAIS Stephenie Meyer ou Gregoire Delacourt. je vous signale aussi que mon oncle va bientôt passer commande de mon propre bouquin, un truc à gagner 100 000 places d’un coup.bref, vous aurez bientôt mon souffle rauque dans la nuque, ce n’est pas fini !

  6. il me reste des “chéques Lire”, qui veut grimper plus vite dans le classement?

  7. Si vous êtes mal classé sur amazon c’est tout simplement parce que vos lecteurs, qui sont des gens de bon goût n’en doutons pas, préfèrent aller chez leur libraire avec qui ils pourront discuter littérature, météo, foot, etc. plutôt que de commander en ligne.

  8. La richesse des premiers n’a d’égale que la fougue des derniers…

  9. les auteurs “méconnus ” ont néanmoins la consolation de savoir que ;
    le métier d’écrivain est quasiment le seul (avec inventeur, médecin du monde, artiste peintre et quelque rares autres activités…) ou l’on peut sans aucun ridicule se targuer de ne pas gagner le moindre centime.

    une femme quittera un informaticien au chômage, un entrepreneur en faillite, un médecin en prison, un chef de chantier devenu invalide, mais jamais un “auteur publié”, même “incompris” ou “boudé” par le public, même 42000ème au palmarès des ventes..(petit séducteur!)….

  10. Saga commence à avoir un nombre d’amis Facebook conséquent. 67 c’est pas mal, à 69 c’est l’orgasme. J’ai été obligé d’acheter son livre plein tarot dans une putain de librairie mais j’ai un autographe. Au vu des ventes il vaudra deux kopecks dans deux cents ans. La rançon de la gloire. Ma libraire étant con comme un gourou je viens d’acheter le livre de Bernard sur Amazon, 2€, je suis un peu fauché et Bernard est blindé alors j’espère qu’il ne m’en tiendra pas rigueur, c’est l’intention qui compte comme on dit. Et puis je caresse le doux espoir que ma libraire face faillite, c’est pour la bonne cause.

  11. je t’ai raté sur radio J…
    dommage
    (un lundi après-midi aussi…)
    (ça va peut-être quand même stimuler les ventes communautaires,….)
    ( au moins les occasions en soldes… )

  12. Bon, Laurent, je suis remonté au 25 358 rang ce matin, je vous mets 53 000 places dans la vue… Désolé de vous filer le cafard à votre réveil, mais vous ne me reverrez plus :-)

  13. Je suis déçu, je pensais qu’amazon était un site lesbien avec des videos aussi sympathiques qu’originales, enfin des trucs dans ce genre-là, quoi. Et là qu’est-ce que je vois ? Des livres ! Déçu, déçu.

  14. c’est peut etre le moment de créer le site “Amazones Lituaniennes” mon bon Mr Vince.

  15. @ rakam : :) C’est vrai qu’il y a un côté retour à la nature qui peut-être intéressant… Le porno écolo, c’est maintenant !

  16. @ Nico : 2€ ??? Put… nous vivons une déflation plus sévère qu’en 1929, ça ne présage rien de bon.SI la page de titre est manquante, c’est qu’on vous a reflié un service de presse.

    C’est très étrange, les prix vont de 3€ d’occase à 38€ neuf, pour un prix librairie de de 13,3€.

  17. @ Laurent : TIens ! Vous avez un service de presse qui se balade dans vos offres occasions… Sans doute un coup de PPD.

    http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/2330014198/sr=/qid=/ref=olp_tab_new?ie=UTF8&colid=&coliid=&condition=new&me=&qid=&seller=&sr=

  18. @vince, soyons fous, osons le porno bio!!
    @Bernard, de 3 à 38 euros, ça c’est de la fourchette!!
    même les traders fous n’ont pas osé :)

  19. Bernard, j’ai romancé un peu… 2€ ça sonne mieux que 5€78.
    Vince et rakam, il vous faudra des capotes anglaises réutilisables. http://www.leroidelacapote.com/history.php

  20. Bernard, les livres achetés par l’auteur ne comptent pas. C’est totalement illégal. Je reprends donc la tête

  21. Je me suis bien marré et en ce moment j’en avais besoin, je ne sais pas qui vous êtes ni ce que vous faites, mais tout est dit, bonne continuation !!!!

  22. bon c’est drôle et mieux qu’un médoc

Laissez un commentaire

« »