Ma déclaration de patrimoine d’écrivain millionaire

 

Mediapart relayé par Libération étant sur le point de révéler au monde entier l’étendue de ma fortune personnelle dans laquelle je me vautre sans vergogne depuis des années, je préfère prendre les devants et rendre publique sans plus attendre ma déclaration de patrimoine.

Donc oui, je confirme les dires d’Edwy Plenel, je confesse posséder des biens immobiliers principalement sous la forme d’une litière de luxe achetée en trois fois sans frais à mon idiot de chat.

Coiffée d’un large auvent servant à éviter toute projection sur le parquet de gravats superflus, dotée d’une porte amovible en plastique permettant au gnome à quatre pattes de racler le fond de son bac en sable sans provoquer un surplus de travail au service de la voirie de mon appartement, elle supplante toutes ses concurrentes grâce à son système de ventilation fragmentée.

Elle peut aussi s’enorgueillir d’être pourvue au niveau de sa partie supérieure d’une élégante poignée lui autorisant ainsi éventuellement d’être transbahutée dans une autre pièce de la maison, poignée susceptible en cas de mauvais temps d’être rabattue et de s’insérer ainsi sans difficulté dans la structure interne de la boiboite sans défigurer pour autant son apparat d’ensemble.

Puisque j’ai décidé de tout dévoiler sans rien soustraire à la vigilance de l’administration fiscale je me dois aussi de spécifier que je possède également, comme l’a démontré la brillante enquête de Médiapart, une cage de transport d’une valeur indéfinie servant aux déplacements de mon tigre.

De couleur grise, d’aspect robuste, elle se présente sous la forme d’une boite repliée sur elle-même qui grâce à un audacieux stratagème s’apparentant à un ingénieux système coulissant, lui permet de se déplier et de s’ouvrir en deux, facilitant dès lors l’accès pour le félin que l’on sait de toute éternité récalcitrante à s’encalminer dans ces étroites surfaces.

Sur le haut de sa plateforme, elle dispose d’une grille argentée capable en son extrémité gauche de se rétracter sur quelques centimètres afin de laisser passer le museau du fauve qui souffrirait d’un léger accès de claustrophobie aiguë voire même d’offrir la possibilité à la main de l’heureux propriétaire de cette boîte en acajou de s’assurer que l’objet de toutes ses attentions n’a pas profité d’un fugace moment d’inadvertance pour se faufiler hors de son cercueil mobile.

Et elle aussi peut se vanter d’être ornée à son sommet d’une véritable poignée en plastique massif capable de tenir dans la paume d’une charitable main et ce afin d’être pleinement saisie, prélude nécessaire à son déplacement de la maison à la voiture, de la voiture à la salle d’attente du cabinet du vétérinaire, de la salle d’attente du cabinet du vétérinaire à la table d’auscultation, le tout sans tanguer de trop ou du moins juste assez pour donner l’impression au chat voyageur que la vie hors de son périmètre de sécurité, cuisine, canapé, sofa, fauteuil, retour cuisine, n’est pas de tout repos.

J’avoue avoir longtemps caché la possession de ces deux biens immobiliers pensant, au regard de mes relations et de ma situation de nanti sans scrupules, être à l’abri d’une enquête approfondie concernant  mes ressources viagères et jouissant dès lors, en toute impunité, de leurs usufruits.

J’ai bien conscience qu’en agissant de la sorte j’ai soustrait une part plus que substantielle de ma richesse patrimoniale à l’administration fiscale.

Cet oubli tout à fait volontaire est inexcusable, impardonnable, imprescriptible et je suis prêt à payer sur le champ le prix de ces agissements outranciers.

Je demande également pardon à mon chat que j’ai exposé inconsidérément à des tracas dont il ne saurait être en aucun cas tenu responsable.

 

Même si je l’ai ramené d’un voyage dans une ile des caraïbes mais ceci est une toute autre histoire qui ne concerne en rien Médiapart.

 

Déclaration faite sur l’honneur le 8 pluviôse de l’an 2013 à la Halle aux chaussures de Garge-lès-Gonesses

 

20 commentaires pour “Ma déclaration de patrimoine d’écrivain millionaire”

  1. Je n’ai pas de chat, je suis contre. Vous avez vu ce machin? http://www.google.fr/logos/2013/charles_baudelaires_192nd_birthday-1212008-hp.jpg

  2. hahaha !
    (Faut déclarer la pelle à litière, aussi ?)

  3. C’est l’histoire de Margaret Thatcher qui arrive au centre des nouvelles admissions de l’Autre Monde…

    – Numéro 4578, dit le régisseur. Le numéro 4578 est demandé.
    – Oui oui, j’arrive ! répond Margaret en trottinant jusqu’au guichet.
    – Margaret, avez-vous déclaré tous vos impôts durant votre vie ?
    – Well, of course !
    – Avez-vous un justificatif, Margaret ?
    – Pourquoi j’aurais un justificatif ?
    – There is no alternative, Margaret…

  4. Mm c’est louche cette fameuse litière car on risque une fuite des capitaux etronnique dudit félin vers l’italie pour faire la mierda d’artista comme Manzoni et faire plaisir ainsi à son maître, vers la chine pour faire un riche terreau…ou serait ce encore un coup du Cathare?

    tout se perd mon bon monsieur

  5. Mr Sagalovitch, le verdict est tombé, vous allez tout droit en prison, vous ne passez pas par la case départ et ne touchez pas les 20 000 F.

  6. Vous m’apporterez des oranges au moins ?

  7. ce genre de cage en plastique massif ?
    http://fr.ioffer.com/i/transporteur-d-animal-familier-pour-le-sac-%C3%A0-main-de-bourse-de-sac-de-chat-de-chien-537134130

  8. the bitch is dead

  9. @Laurent : je vous mettrai même qq mandarines, la saison vient de commencer.

  10. Bon, en attendant, le Rabin à avoué suite à votre article..Z’êtes fier de vous ? Vous êtes le Mediapart de la Diaspora, le Plenel du consistoire, c’ est du propre !!

  11. Quand notre monde s’arrêtera de tourner. Le soleil de briller. Le vent de souffler. La mer de faire des vagues… Quand les hommes retiendront leur souffle et lèveront les yeux vers le ciel à la recherche d’une réponse, d’un signe. Quand, l’espace d’un instant, les dieux eux-mêmes cesseront d’être des dieux, dans l’attente d’un dénouement qui ne pourra être que tragique. Et c’est alors que la Vérité surgira comme l’éclair au plus profond de l’orage, et c’est alors que nous comprendrons.

    Barcelone – PSG, mercredi à 20h45.

  12. @√ince ! ah la chute fût terrible….ment décevante !

  13. C’était ça ou poil au menton !

  14. dites Mr Sagalo, vous ne confondez pas votre blog avec les sites pour lesquels vous écrivez des articles genre le pouf poire robot et les tapis empecheur de tourner en rond?

  15. sinon votre animal, ce n’est pas un chat chinois émigré clandestin au moins?
    parce que là, ça rique de douiller (comme dit David)!

  16. *risque

  17. C’est exactement ce que je me disais en l’écrivant mon cher rakham!

  18. @Vince : vous avez aussi “Soleil en août, pâté en croute”, mais ça ne rime pas.

    La chute est rassurante au contraire.

  19. Les chats ça va aux toilettes comme tout le monde http://www.wanimo.com/fr/chats/litiere-compagnie-sc43/kit-de-toilette-pour-chat-sf9663/

  20. @Laurent, m’en doutais :)

Laissez un commentaire

« »