Je commente donc je suis

Et soudain, tout le monde eut un avis sur le Mali. Ce sont les avantages de notre monde moderne. On ne sait rien mais on sait tout. A peine la nouvelle de l’intervention française était-elle annoncée que déjà florissait dans la blogosphère, sur les réseaux sociaux, au beau milieu du florilège des commentaires postés sur des sites d’actualités, un fleuve tonitruant d’avis qui ne souffrait d’aucune contestation.

L’un qui hier encore confondait le Mali avec la Mauritanie applaudissait des deux mains en affirmant que vu la menace représentée par la branche armée du Rami, il fallait aller au charbon et se charger de la sale besogne sinon demain ca finirait par nous péter à la gueule.

Un autre qui la veille soutenait mordicus que le Mali se situait en Amérique du sud trouvait l’opération bien risquée vu que combattre dans le désert n’allait pas de soi, d’ailleurs on l’a bien vu en Afghanistan, les Talibans Tchoutchounes, grâce à leur connaissance intime du pays, ils ont tenu tête aux américains.

D’autant plus que les combattants djihadistes sont tous sauf des enfants de chœur et qu’au regard de la configuration du pays vachement piégeuse et de la faiblesse endémique de l’armée malienne qui rame pour former des cadres de haut-niveau, ils avaient sûrement pensé à planquer leurs armements dans des crevasses et là bonjour aux forces spéciales pour aller les déloger. Ça va être coton.

En même temps répondait l’autre, encore sous le coup de l’émotion d’avoir appris que Tombouctou existait pour de vrai et n’était en rien une ville fantasmée par des aventuriers exaltés, tu peux être sûr qu’avec l’aide des drones des américains, à mon avis, on va les repérer vite fait. Faudrait juste qu’ils le fassent avant la saison des pluies parce que sinon ça risque de mal tourner cette affaire. Attention à l’embourbement, moi je dis.

Pas faux intervenait un troisième mais faudrait pas oublier que se battre dans le désert, c’est toute une aventure. Pas franchement à notre avantage comme terrain d’opération.  Et puis, d’expérience, ce genre de conflit, tu sais toujours comment ça commence mais tu sais jamais où ça finit. Et avec ce qu’on a largué comme armes en Lybie, quelle connerie d’ailleurs quand on y pense, on aurait mieux fait d’opérer en sous-main, je peux te dire que les gars en face ils ont du répondant.

Evidemment l’immense voire la totalité de nos chers internautes qui encombrent de leurs savants commentaires les non moins savants forums de discussions n’ont jamais foutu les pieds en Afrique si ce n’est lors d’un séjour à Hammamet, où ils auront tâté de la faune locale en discutant avec Aziz, le responsable en chef du buffet à volonté.

Et que si d’aventure on leur tendait une carte du continent africain sans mentionner le nom des pays, ils seraient tout à fait capables de positionner la Côte d’Ivoire à côté de la Somalie, l’Afrique du Sud au Nord du Sénégal, et le Congo Belge à l’ouest du Zaïre.

C’est là le grand mérite d’Internet. Donner à voir au grand jour l’immensité effarante de la connerie humaine. Se rendre compte des ressources infinies de bêtise que chaque être humain possède en lui. Cette propension à vouloir donner son avis sur tout alors qu’on ne sait rien. Ce délicieux vertige de voir son commentaire apparaître au bas d’un article et par là même le légitimer puisque tout le monde peut le lire et même, consécration ultime, y répondre.

Je commente donc je suis.

Avant Internet, les cons de tout horizon se donnaient seulement en spectacle chez Janette, entre deux détartrages de gosier opérés à coup de calvas rances.

Aujourd’hui ils peuvent parader en toute décontraction dans les pages de Libé, du Figaro ou du Monde. Ce qui constitue sûrement une grande avancée pour la libération de la parole confisquée jusqu’alors par une élite hautaine et arrogante.

C’est aussi et surtout la confirmation éclatante que… ( A toi de conclure, camarade internaute, je sais que tu peux le faire)

 

37 commentaires pour “Je commente donc je suis”

  1. un internaute (laurent sagalovitsch) qui se gausse de ces “internautes” qui ont un avis sur tout….
    ma conclusion….
    même un petit tétard peut se mordre la queue

  2. Je ne sais pas si il est judicieux de commenter. Je vais plutôt reprendre un calva.

  3. lorsque l’on voit des “spécialistes” tels raymond domenech, jérôme kerviel ou françois hollande, il est légitime que 80% de la population se considère au niveau pour être soit séléctionneur,soit trader soit président de la république..etc…(ou journaliste)….etc…
    car, a fortiori, donner son avis sur un petit film, sur le restaurant du coin ou une énième réformette ministérielle, est à la portée de tous…
    ” et c’est la confirmation éclatante”
    (qu’avec internet, il n’est certes plus nécessaire de se rendre dans les troquets….)
    que la critique, le discours, le commentaire sont et ont toujours été faciles (et sont ouverts aujourd’hui à tous), mais l’action efficace, l’art , la création de qualité sont rares et difficiles.
    (combien de pierre ménès et de francis llacer pour 1 zidane.?)….
    combien de “journalistes” potentiels (80% des alphabètes)ou encartés et diplômés (aux sports ou ailleurs…) pour un “grand” journaliste écrivain ? ……
    les internautes ont donc raison de s’exprimer, il est simplement regrettable que sous couvert de l’anonymat , certains (souvent très jeunes) écrivent des choses qu’ils n’exprimeraient pas à voix haute en présence d’un auditoire différent de leurs petits camarades.

    les journalistes se distinguent des internautes, simplement en ce que , eux, signent leurs articles, leurs tribunes ou leurs critiques. qu’ils sont tous majeurs et alphabétisés ( ce qui n’est pas le cas de tous les internautes: les 20% d’analphabètes peuvent “publier” sur le net, ainsi que les jeunes enfants)

  4. Ce que vous dites, c’est que la possibilité de la parole de se faire entendre ne la rend pas plus intelligente pour cela. ben oui. Mais c’est une évidence. Ce qui ne dépassait pas la vitrine du bar ou la table dominicale de Belle maman est disponible virtuellement sur toute la planète (Comme le commentaire que je suis en train de taper !) Ben oui. Internet donne la parole à tous, mais en retour la condition à accepter est la cacophonie, l’étalage de millions de propos sans intelligence ni recul. Paradoxalement, l’analyse intelligente s’y trouve noyée et invisible, derrière les rodomontades des fiers à bras du tweet. Pour ma part, je crois que c’est FB qui concentre le plus d’abrutis et d’abruties. D’où cette impression de calme qui descend sur vous lorsque vous vous trouvez pendant plusieurs jours dans un coin où les connexions ne passent pas.

  5. JUlie : Sous entendriez vous que notre ami a été assez mal pourvu par la nature quant à ses attributs virils ?

  6. @ Sagalo : C’est aussi et surtout la confirmation éclatante que le Malie ne dispose pas assez de missiles de croisières intergalactiques (les fameux B-52, enfin je crois LOL) pour mettre la honte à l’Al-Qahida du Zagreb. En plus y’a le pétrole de la Maritanie pas loin !! On se fout vraiment de notre gueule, c’est clair comme de la roche !!

  7. Sinon, y’a Jacques A. qui a écrit sur Slate que le conflit israëlo-palestinien serait probablement réglé en 2013. Y’en a marre des trolls !

  8. @edouard

    Donc on peut commenter de tout avec n’importe qui, du moment que l’on est pas n’importe qui…. n’importe quoi!

  9. @ Vonce : Le seul Jacques un lucide, c’est Jacques Cheminade, le seul le vrai. Mais le monde n’est pas prêt.

  10. @ Bernard : comme le disait le célèbre philosophe allemand Joseph Goebbels, “on peut parler de tout, mais pas avec n’importe qui”. A méditer…

  11. Pour être tout à fait franc, si la guerre au Mali doit m’éviter d’avoir à choisir entre me chauffer et mater un bon vieux porno lituanien, alors j’ai envie de dire : “Légionnaires de toutes les contrées du monde, oui ! vous les courageux soldats payés au smic avec prime de dangerosité et travail en hauteur, que votre combat soit celui de la liberté et de la démocratie !”

  12. Le problème des pornos lituaniens, c’est qu’on y trouve sous des situations que je qualifierais de dégradantes pour nos amis les animaux. J’ai horreur qu’on fasse souffrir les animaux.

  13. Comme tout marché de niche, le porno lituanien a ses spécificités.

  14. Laurent, j’en ai marre de toujours être d’accord avec toi. A la longue on n’aura plus rien à se dire!
    Puisque les cons c’est les autres balayons un peu devant notre porte. Tout le monde a un avis, surtout s’il ne sait pas grand chose. Ok ! Mais la faute à qui ? Je balaie: qui a donné le mauvais exemple ? Les journaleux, dont je fus. Au passage un balayage de mes confrères audiovisuels. Le Mali, oui mais pas d’image, pas de liaison téléphonique. Allez on fait un débat. Pour cela on invite quatre confrères de la presse écrite d’opinions divergentes et ils s’engeulent. Bonne idée Coco l’info en continu ça coûte cher, surtout en continu. Voilà une demi-heure de fourgué à l’oeil (encore que?….). Les “de la presse écrite”, ils y vont puisqu’on les invite. C’est bon pour la promo de mon titre, tu vois. Mais les dirlos et les redac-chef à 90 % viennent des services politiques. L’éco, connaissent pas vraiment. L’étranger c’est pire. La culture, le sport encore plus. Voici de grands professionnels qui vont parler dans le poste pour faire de la pub à leur journal et qui n’ont comme réflexion guère plus intéressants que n’importe quel téléspectateur, les pays où ils ont été en vacances, la réflexion de leur chauffeur de taxi, voire pire. Affligeant ! Les dits dirlos (dirladadères) et autres redac chef (oui, chef, bien chef !) ne désespèrent pas à l’occasion d’obtenir un jour une émission sur une radio, voire “à la télé”. Voilà comment on construit un carrière, cher lecteur. Comme il faut écrire un livre tous les deux ans, cela permet d’étendre ses relations, plus quelques colloques, animation de débats et autre piges pubardes, les journaux sont dirigés par des grandes signatures qui ne passent pas à leur journal. Ou si rarement…

  15. @ C.Sauvage: tu sais bien que je te dois tout
    @ Bernard: Soyez gentil avec le sauvage. Il eut pu vous couvrir d’éloge au temps de sa splendeur.

  16. Les chiens, à la rigueur, je m’en fous. Mais lorsqu’on s’en prend aux poneys, là, je dis: NON. Froidement et calmement. mais je dis non.

    Monsieur Sauvage : eh bien, ça va pas le rendre modeste, notre ami Megalovitsch…

  17. C’est aussi et surtout la confirmation éclatante que… la culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale !

  18. et le prix du meilleur commentaire est dédié à Bachelot pour : la guerre c’est comme la coke, c’est bon au début mais après ça détruit…et ben ça fallait oser, enlevez moi d’un doute cette TVpeople à été ministre ?

  19. keskecéksa ?

    mauvais post, mauvais eleve:
    va redoubler sa 3eme si il continue

    doit se remettre à la masturbation PHYSIQUE,
    eventuellement à l’aide de visionnage de pornos baltes.

  20. Il paraitrait qu’une seule recherche sur google consomme autant qu’une ampoule allumée pendant une heure…

    Par conséquent, si cela est au moins partiellement vrai,

    1) les recherches masturbatoires des unes et des autres auraient permis d’illuminer le monde mieux que la totalité du XXe siècle

    2) dieu sait ce que les lumières du prince Sagalo auraient été mieux utilisées pour d’autres raisons.

    En conclusion, je ne suis clairement pas une lumière, n’ai pas l’ombre d’un éclair de génie et ai visiblement besoin d’éclaircissements quant à ces obscures considérations.

    Mais j’ai commenté.

  21. Honni soit qui Mali pense.
    (Et chtoc.)

  22. après Armstrong, qui non content d’être le premier homme sur la lune, d’être un chanteur populaire,et qui s’arrangea pour remporter 7 tours de france, voici Sagalo: bloggeur lu sur trois continents, éphémère journaliste, écrivain autobiographe et depuis hier, vainqueur au trot monté d’un quinté plus à 18 contre un ( le prix de cornulier). on le retrouvera dès dimanche prochain au départ du prix d’amérique ( sans doute à une côte phénoménale, supérieure à 100/1) bravo Sagalo.
    ( un âne peut finalement devenir un grand cheval)

  23. Routers (21.01.13) : Alors que le secteur de l’automobile reste encore secoué par les soubresauts de la crise, un de ses segments connaît un développement sans précédent : il s’agit du pick-up. Chevroulet SA a présenté aujourd’hui ses résultats annuels affichant des ventes 2012 de pick-up en augmentation de 365 % : “Le marché s’est clairement déplacé de l’Amérique vers l’Afrique saharienne” selon le fond spéculatif Big Money qui prévoit une poursuite solide des ventes pour les années à venir avec une croissance organique de 42%. Pour Pick-up Magazine, “ce véhicule pratique et léger séduit par son côté un peu rebelle.”

  24. @ Rakham: Vient de decouvrir avec retard votre com sur le post précédent : suis jaloux , suis sur que je l’ aurai faite, mais pas de connection ce weekend…Mais j’ ai bien ri.
    @ Saga : Y’ a un très bon bouquin d’ un mec qui s’ appelle Gori ” La fabrique des imposteurs” qui vient de sortir, un peu sur le même sujet, c’ est un peu long, mais assez bien vu.

  25. non monsieur Gubisch, après vérification,le cheval s’appelle Singalo, et l’âne bâté Sagalo(vitsch)
    donc, rien à voir.
    (peut-être pourrait il éventuellement se reproduire ensemble , ce qui donnerait une tête de mule…éventuellement…)

  26. @ Laurent : je ne doute pas que vos amis de Libé vous couvrirons d’éloges en temps voulu :-)

  27. je viens de me pincer 3 fois avant d’écrire, mais grace ou à cause de Julie j’en viendrais presque à aprécier Mr Jourdan….dingue ça!
    @Vinnie, j’avoue que la perche était tentante :)
    @belle sophie, un peit mali bu?
    sinon c’est vrai que tout le monde dit tout et n’importe quoi sur le net, mais qu’est ce que c’est drole!
    tenez un exemple, pour reprendre un petit peu avec les”golden balls”
    http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=39649

  28. @vince, exceptionnel ce post sur les pick-up!!
    bientot des pubs avec Aqmi vous croyez?

  29. @ rakam : j’vous dois de l’argent, ou quoi ? :) Pour aqmi, bah ils pourront se lancer dans la location : “Aqmi : des pick-up à petit prix.” Sinon, à propos de votre lien atoute.org —> E N O R ME !

  30. @vince, la tournée est pour moi :)
    surtout des pick-up en kit bientot!
    j’avoue “enorme” est le bon terme :)

  31. @ VInce : Moi je serais vous, j’investirais aussi dans les mâchettes. C’est une arme légère, pratique, bien adaptée au combat rapproché en temps de crise. Les marges s’effritent un peu avec la hausse du coût des matières premières, en pariculier l’acier, mais vous opéreriez une judicieuse intégration en amont de votre portefeuille avec les pick up. Vous pouvez aussi vous diversifier dans les fabricants de béquilles en bois, la mine anti personnel enterrée dans les rizières reste un catalyseur de long terme sur le segment de marché Asia Middle East.

  32. on pourrait incorporer les machettes aux roues des pick-up façon char romain et sortir une serie speciale “pick-up çesar”

  33. Oui, Rakam, et profiter de l’embellie boursière pour lancer rapidement une IPO, de préférence au Nasdaq sur le compartiment des technos (Il suffit que le Pick up soit relié à Internet et FB compatible IOS et Androïd)

  34. Bientôt à nous la richesse, la Belgique et la Mordavie !

  35. Les hommes sont tous fous. 😀
    @ Red Rakam : Margarita ou rien ! :) Sinon, à propos d’embellie boursière (bravo Bernard !), votre lien m’a stupéfiée (et relativement donné envie de me tirer en courant en Syldavie).

  36. Euh, Sophie, quel lien ?

  37. @ Bernard : ben le lien de Rakam the Red sur les “golden balls” (cf. son commentaire de 11h46). Alors, en plus, tu ne l’as pas fait exprès, ton bon mot sur “l’embellie boursière ?”
    (Naaaaaan, tu me fais marcher.)

Laissez un commentaire

« »