Gérard van Depardiovitch

 

Décidément songeait Sagalovitsch, Gérard van Depardiovitch ne cesse de me poursuivre. C’est à croire qu’il a décidé de mettre ses pas dans les miens. Ça commence à friser le harcèlement. Ou le vol d’identité. Jusqu’où est-il donc capable d’aller ? Avec son fichu caractère, il serait à même de venir s’installer dans notre bonne ville de Vancouverevol. Peut-être même dans cet immeuble. Qui sait si en ce moment n’est-il pas en train d’emménager dans cet appartement qui vient de se libérer après le départ des Stepanovitch ?

Tout avait commencé lorsque Gérard van Depardiovitch avait décidé de quitter la France pour la Belgique, avec le vague espoir de décrocher un jour ou l’autre la nationalité belge. Or il se trouvait que, belge, Sagalovitsch l’avait été entre l’âge de sa naissance et ses dix-huit ans, son père né en Anvers, ayant toujours refusé de demander pour d’obscures raisons sa naturalisation.

Sa mère, née comtesse Moattivorvoka de la Harrisa, étant elle férocement tunisienne, ne parvenant à acquérir la nationalité française que sur le tard, Sagalovitsch fut donc, dans sa prime jeunesse, un vrai bâtard de belge et à vrai dire assez fier de l’être. Il appartenait tout de même à la même patrie que l’immense Brelovitch. Ce qui n’était pas rien.

Ceci n’aurait pas prêté à conséquence et n’aurait point alerté outre mesure Sagalovitsch, si Gérard van Depardiovitch, étudiant de près sa biographie et découvrant ses origines russes, ne s’en était allé réclamer sur-le-champ à Wladimir Poutine l’octroi d’un passeport russe.

Ca ne pouvait plus être une simple coïncidence.

Sagalovitsch avait appendu à son mur l’original d’un passeport délivré à son arrière-grand-mère qui  disait ceci : ” Par Oukase de sa majesté Nicolas II, Empereur et Autocrate de toutes les Russies prions toutes les Hautes Puissances ainsi que les officiers civils et militaires chargés de maintenir l’ordre public de laisser passer librement…etc, etc ”.

Nicolas II, Gerard van Depardiovitch!

Un empereur. Pas un plouc de président démocratiquement élu s’exclama triomphant Stabilovitch. Pas une petite frappe de judoka d’opérette mais un véritable autocrate désigné par Dieu en personne pour conduire les affaires de la Sainte Russie.

Sagalovitsch exultait. Lui était un vrai russe! Lui était un vrai belge! Et bientôt avait-il bon espoir un vrai canadien.

Mais si Gérard van Depardiovitch se mettait aussi à convoiter la nationalité canadienne, que me resterait-il comme autre alternative, pensait Sagalovitsch, que de fuir encore et de trouver un pays où jamais Depardiovitch ne puisse venir m’importuner ?

J’irai donc en Israël ricana Sagalovitsch.

Là au moins je serai sûr que Depardiovitch ne viendra pas me harceler. Avec sa tête de paysan castelroussin, il ne réussira même pas à obtenir un visa d’entrée.

Ne se doutant pas que Depardiovitch, jamais trop prudent, avait déjà pris rendez-vous avec le célèbre professeur Torretonovitch, de l’Académie de Médecine de Moscou, pour une opération visant à ratiboiser son pénis.

39 commentaires pour “Gérard van Depardiovitch”

  1. à force de fuir, on finit , tôt ou tard par revenir à la case départ….
    en l’occurence; Ur, en Chaldée, pour ce qui concerne les “abrahamovicz” , ibrahimovic, et autres enfants d’Abraham,…
    donc, bon retour en Irak; en cette douce et fertile terre de Mésopotamie où coule le lait et le miel ( et le pétrole, et le sang……accessoirement..)
    (on y manquerait d’ailleurs de mauvais scribes )
    ( et n’oubliez pas d’emporter Gérard avec vous)( à moins qu’il ne préfère finalement Chateauroux)

  2. brel le minus depressif surévalué.

    adamo !

  3. Au coin Jourdan.

  4. Depardieu en Ashké-naze , comme gelperovitch…..

  5. Bon, d’après ce que j’ai compris, Depardieu est juif et voudrait planquer tout son pognon chez les russes car il ne fait pas confiance aux suisses ni aux canadiens, c’est ça ?

  6. @Vince: ce sont les suisses qui ne font pas confiance à Depardieu.

  7. ” Tout avait commencé lorsque Gérard van Depardiovitch avait décidé de quitter la Belgique pour la France, avec le vague espoir de décrocher un jour ou l’autre la nationalité belge. ”

    Il me semble qu’il y a une erreur dans cette phrase.

    Cordialement,Shibu.

  8. Bien vu Shibu! Je vous engage

  9. @ Julie : Nan, Ibrahimovitch il est au PSG, et il est payé par le Qatar.

    @ Laurent : au moins, il n’y a pas de crise du logement en Israêl, vu tout ce que Bibi fait construire comme colonies. je suis sûr que c’est imbattable, question loyers.

  10. Je crois que vais quand même m’acheter deux ou trois actions Smirnoff.

  11. Ce que je ne comprends pas dans ce ” débat” qui anime aujourd’hui l’ actualité, c’ est que personne ne se rende compte d’ une chose fort simple: Quitter la France aujourd’hui et le faire de manière aussi démonstrative et médiatique, ce n’ est pas qu’un choix financier, ou culturel, c’ est un acte politique, idéologique, tout simplement. Et chacun en est totalement libre, par définition. Depardieu a soutenu Sarko, il ne veut pas vivre dans un pays gouverné par les socialistes, c’ est son droit le plus strict. Et tous ceux qui quittent la France, le font par choix politique avant tout, pourquoi l’ habiller en décision financière ? Sans doute pour essayer de foutre un peu plus le bordel, genre: après moi, le déluge.
    Mais c’ est tout simplement que le mode d’ organisation politique de la France, qui repose sur la solidarité plutot que sur l’ individualisme ( pour faire simple) ne leur convient pas, c’ est tout. C’ est donc bien selon moi un choix de Société, idéologique et même philosophique.

  12. Ca peut être un choix de vie aussi Vinnie ! La qualité de vie c’est important tout de même. Surtout quand vous n’êtes pas fortuné. Rien de politique là dedans

  13. Oui, mais ça revient un peu au même. En tous cas, ce n’ est pas forcément financier, c’ est ce que je voulais dire. On a le droit de ne plus avoir envie de vivre en France, tout simplement.

  14. ”Sa mère, née comtesse Moattivorvoka de la Harrisa, étant elle férocement tunisienne, ne parvenant à acquérir la nationalité française que sur le tard, (Sagalovitsch) fut donc, dans sa prime jeunesse, un vrai bâtard de belge ”

  15. non rien du tout en fait 😀

  16. @vinnie, certes, chacun est libre par définition, et on peut même quitter un pays par choix politique ce n’est pas un problème. Ce qui me gêne ds la démarche à GD c’est qu’il y a eu une volonté affichée de décrédibiliser le gouvernement, mais pour atterir là ou il va ; l’incohérence est tellement manifeste que la c’est lui qu’il décrédibilise

  17. oups ; je voulais dire discrédite

  18. Toute cette histoire est pathétique. L’excitation médiatique, Poutine qui sent le bon coup de com’, Dépardieu enfilant des vêtements traditionnels mordoviens, franchement Vinnie, si vous voyez là dedans de la philosophie, prière de me dire ce que vous fumez, parce que ça a l’air bien bon !

  19. @ Vince : vous tombez mal, comme tous les ans depuis une bonne vingtaine d’ années, j’ai arreté de fumer.
    @ Closde : Entendons-nous bien, je ne défends pas ce triste individu, mais j’ en ai marre du pipeau médiatique ” la France ne sait pas garder ses talents” C’ est une connerie absolue. Le mec qui arrive au niveau de revenus de Depardieu, ça fait longtemps qu’il a trouvé des moyens d’ optimiser sa fiscalité ( en français = qu’il fraude le fisc) Donc, s’il part, et avec fracas en plus, c’ est bel et bien un geste politique. La preuve en est qu’il ne sait même pas ou il veut et ou il va aller…

  20. Coté philo je dirais que c’est du Hobbes. Coté folklore Depardieu est un dieu vivant ou un gros con c’est selon. Hollande n’avait qu’a pas fumer des trucs trop fort qui lui ont donné des idées lumineuses gribouillées sur un coin de table. Tout ça pour 300 millions d’euros et un symbole boiteux. Ça lui fait les pieds. Certains commentateurs expliquent que comme démocratie la Russie ont fait mieux, mais sur la realpolitik en Algérie je n’ai pas lu grand chose, business is business.

  21. @ Nico : Ah, parce qu’il va en Algérie finalement ?

  22. @ Vinnie : 1. :) 2. Je vois un peu mieux où vous voulez en venir, même si j’ai du mal à piger la finalité de tout ce cirque : pourquoi Poutine après Sarko ? Remarquez, ils ont quelques points communs. Mais quand même, au début le choix de la Belgique était uniquement financier… Visiblement, le bordel médiatique qui a suivi lui a donné quelques drôles d’idées.

  23. http://guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr/arreter-de-fumer-cest-facile-la-methode-simple-pour-en-finir-avec-la-cigarette/

  24. Qu’est-ce qu’il trinque en ce moment, le Gégé !

  25. @ Vinnie Jones : Vous avez arrêter de fumer ? Tiens donc. Vous ne dites pas quoi.

  26. Je viens de lire le Canard Enchaîné de ce jour. Rassurez-vous, il y a une fournée de types qui ne quitteront jamais la France. Notamment tous les condisciples de Hollande à l’ENA qu’il a nommés un peu partout. Je doute hélas que ces bavards contribuent très positivement à la valeur ajoutée nationale.

    Au fait, saviez vous que le mari de sa chef de cabinet est le patron de Vallourec, une boîte du CAC40 ? C’est aussi dans le Canard. C’est rigolo, quand on repense aux mouvements de menton déterminés et martiaux du FH sur les estrades électorales : les riches, les patrons, la finance, tous à la guillotine ! Une guillotine en or massif, qui ne coupe pas trop quand même.

  27. Vinnie Jones : Les déductions fiscales pour les classes moyennes sont aussi un moyen d’optimiser leur fiscalité, non ? Diriez vous que les dispositifs Scellier et suivants sont de la fraude fiscale ? Que l’assurance vie est de la fraude fiscale ? Que le Livret A est de la fraude fiscale ?

  28. Tiens, encore un exil dans le genre fuite des cerveaux, sur lequel la presse Bobo est bien silencieuse :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Esther_Duflo

    Une économiste française conseillère d’Obama, ça ne doit pas être une truffe… Mais pas assez bien pour le gouvernement français, sans doute, où les conseillers on les recrutent plutôt dans la famille. Et puis, en France, nous n’avons pas besoin d’économistes spécialistes de la Pauvreté, il n’y a que des Riches :-), et le mariage homo est autrement plus important.

  29. Ah la la…
    Tout ça fait bien rigoler… Parce que, le pognon, il n’est sûrement pas dans les poches de Gégé, le pognon il est surtout dans des placements financiers tels que les bons du trésor, vous savez bien, ce que l’on appelle la dette et qui coûte 50 milliards d’euros par ans (intérêts).
    Gégé, les dividendes du cac40, tout ça c’est pour amuser la galerie à côté du marché obligataire ou monétaire.
    Tout ça, c’est bon pour les gogos.
    Vous n’entendrez jamais parler en détail à la télé ou à la radio de la dette, c’est à dire des obligations, car dans les hautes sphères (mais pas que), tout le monde a des obligations, et tout le monde touche son petit coupon annuel…

  30. Pourquoi n’iriez-vous pas en terre Adélie, au pôle sud ? Ça aurait plein d’avantages : c’est très joli, ça fait partie de la France, il n’y aura personne pour vous enquiquiner à des milliers de kilomètres à la ronde, il y a des manchots comme vous et vu qu’il n’y a pas internet, nous n’aurons plus à subir les publications de vos miasmes journalistiques.

  31. ce que vous dites, Vince , est très sensé, mais ce que dit Larrynautik l’est plus encore.
    vous avez la connaissance….., il a la sagesse…..

  32. @Bernard : Je vous parle de fraude fiscale, pas de la Loi Scellier..
    @ Vince : un peu démago, tout ça, non ?
    @ Julie: Et vos résolutions 2013, genre dire moins de bêtises, elles sont ou ?

  33. @ vinnie : si je voulais être démago comme la plupart des commentateurs de l’actu économique, alors je dirais que tout est de la faute des banques et des méchants spéculateurs. Après, il est vrai que le marché obligataire est plutôt complexe car ses acteurs sont très différents. Par exemple la plupart des contrats d’assurance vie sont composés d’obligations, et leurs détenteurs ne sont pas forcément très riches. Mais je ne crois pas me tromper en disant que la majorité est très, très aisée. Par exemple je doute que les gros clients de Pimco (gros acteur us du marché) soient des rmistes !

  34. @ julie : j’aurai tout le temps d’être sage quand je serai vieux.

  35. Vous savez, VInce, il y a 17 millions de ontrats d’assurances vie en France, ils ne sont pas tous au nom de Bergé, Cahuzac et Pigasse, quand même.

    VInnie : Bien sûr que c’est une forme légalisée de fraude fiscale. VOus connaissez bcp de Rmistes qui en profitent ?

  36. @ Bernard : oui, je viens de voir votre chiffre. Pour tout vous avouer je ne pensais pas qu’il y avait autant de foyers avec ce genre de contrats en France… Ce qui ne m’empêche toujours pas de penser que c’est sur ce levier là qu’il faut pousser pour récupérer du pognon, y compris (et surtout) du côté des investisseurs étrangers. Il est question de plusieurs dizaines de milliards par an, toutes les autres propositions d’où qu’elles viennent, c’est un milliard par ci, un milliard par là… Et le discours façon Attali genre “il faut plus de compétitivité”, il faut m’expliquer : cela veut dire qu’il faut espérer battre les chinois ? ou les allemands ? Soyons sérieux… Par ailleurs ce discours s’inscrit dans l’idée totalement hasbeen que la croissance est toujours possible sur le long terme alors que le pétrole commencera à manquer d’ici dix ans…
    Si c’était moi, la dette, je m’en occuperais avec des petits ciseaux : je ne touche pas aux petits contrats d’assurance vie (électeurs obligent), et je massacre toute la dette économiquement étrangère à l’économie française. Tant pis pour les derniers arrivants. Et les investisseurs continueraient quand même par en acheter, tout simplement parce que les investisseurs réfléchissent en rapport gain/risque et que la France est un pays riche avec des ressources, sauf si on écoute les libéraux qui nous expliquent qu’il faut quand même faire attention au Mexique ou au Zimbabwe (et pardon pour tous les mexicains et zimbabwéens). Je sais, c’est un peu long à lire.

  37. Ca va les deux ?

  38. Du coup je viens de penser à une arnaque à la Goldman Sachs, genre : manipulation de stats garantie 100% insee pour les rendre encore plus pourries qu’en vrai, mais alors vraiment pourries, ça fait exploser les taux (au passage tu ramasses un peu de pognon, pour la famille bien sûr !), et là tu sors le conseil exceptionnel des ministres machin et tu restructures la dette car la CRISE t’y oblige, ensuite tu remaquilles les stats mais cette fois-ci pour qu’elles fassent bander et que du pognon frais arrive, et voilà le travail ! La gauche manque simplement d’imagination, voilà tout.

  39. La fiction (comprendre un mauvais film) a fait de Depardieu (marié à Fanny Ardant) un gynéco (ou dentiste, chais plus) ashkénaze en plein alya. “Hello Goodbye” de Graham Guit.
    Par respect envers les plus fragiles, je ne mets pas de lien vers la bande-annonce (mais Google fait cela très bien).

Laissez un commentaire

« »