Benjamin Biolay, bâtard* de lyonnais

Dans un entretien paru dans So Foot, Benjamin Biolay a déclaré, entre autres amabilités, que le maillot des Verts le dégoûtait. C’est un soulagement.

Penser une seule seconde qu’un personnage aussi insignifiant, aussi terne, aussi transparent, puisse éprouver un quelconque sentiment de camaraderie envers Saint-Etienne eut provoqué chez moi une crise existentielle, de celle qui sape les fondements de votre identité et vous amène à reconsidérer le bien fondé de vos amours footballistiques.

C’eût été aussi traumatisant que d’apprendre que Vanessa Paradis trimballait dans son sac hermès les œuvres complètes de Faulkner ou que Céline Dion s’endormait tous les soirs en lisant le traité du désespoir de Kierkegaard.

Benjamin Biolay, fait unique dans la longue et riche histoire de la chanson française, peut s’enorgueillir de rencontrer un certain succès tout en n’étant ni un chanteur à texte ni un chanteur tout court. Footballeur, il eût été un joueur qui aurait eu la technique de Franck Lebœuf et le physique de Javier Pastore ce qui l’aurait amené au niveau de Jimmy Briand. Et encore.

Biolay plaît aux jeunes filles en peurs qui dans le couvent de leur mémoire confisquée, rêvent, entre deux cours de catéchisme, d’amours interdits chuchotés avec ce poète de caniveau, parfaite caricature de l’homme tourmenté dont pourtant le seul dilemme intérieur doit être de se demander s’il faut songer à ravitailler son caniche de chien avec des croquettes bio ou continuer à l’alimenter avec des blancs de poulet achetés chez son charcutier de la place Bellecour.

Que ce chanteur puisse être présenté comme le nouvel écusson de la chanson française en dit long sur l’état de désolation de cette dernière. Il y a plus d’élégance et de profondeur dans le buvard du brouillon de l’esquisse d’une chanson de Charles Aznavour que dans les œuvres complètes jamais recensées de Biolay.

Benjamin Biolay n’écrit pas des chansons, il se contente d’aligner des mots, puisés dans l’antre de son imaginaire exsangue, en espérant que ceux-ci par la magie du verbe finissent par s’entendre pour donner du sens à des pensées d’une niaiserie confondante dont la puissance d’évocation n’a d’égale que celle de ses cordes vocales qui ne se sont jamais remises d’une opération mal embouchée des amygdales et des végétations réunies.

Il faudrait songer à joindre aux disques de Biolay un cornet acoustique d’une longueur extravagante tant les minauderies de sa voix ressemblent aux roucoulements  étranglés d’un oisillon qui viendraient de servir d’amuse-gueule à un chat joueur.

Ceci dit Biolay a des circonstances atténuantes.

Passer ses soirées au Stade de Gerland à papoter avec Monsieur Aulas tout en regardant le spectacle affligeant d’une équipe étriquée et pleutre tout juste bonne à s’illustrer dans notre championnat hexagonal sans jamais être capable de s’enflammer les soirs de joutes européennes, a de quoi éteindre dans l’œuf toute propension à développer son intellect.

Sûrement son goût et sa maîtrise des rimes savantes est-il né de l’écoute assidue du chant le plus inepte jamais inventé par un kop de supporter, ” Qui ne saute pas n’est pas lyonnais ” chant d’une profondeur inouïe qui continuera encore longtemps à hanter les professeurs de linguistique comparée cherchant à saisir le sens de cette ritournelle à la métaphysique ensorcelée.

Biolay se rêvait d’incarner le Morrissey de la chanson francaise.

Pour prétendre à l’être il aurait été plus inspiré de fréquenter les travées d’Old Trafford que celles de Gerland.

 

* Je rappelle ici que suite à un chant entamé par quelques joueurs lyonnais à l’encontre des stéphanois les traitant de bâtards, Jean-Michel Aulas a déclaré : ” Je suis un peu surpris de l’emphase qui est mis sur cet incident. Je suis allé voir dans un dictionnaire, un bâtard (ndr: terme employé dans la chanson en question) c’est un enfant issu d’un couple non marié, ce n’est pas une insulte ». Dont acte.

 

35 commentaires pour “Benjamin Biolay, bâtard* de lyonnais”

  1. Dingue. je ne connais personne qui écoute Benjamin Bioman.
    (Jamais écouté non plus, je ne pourrais même pas citer une chanson de lui.)

  2. Le titre était prometteur, mais finalement la chronique n’ est pas si méchante que ça, suis un peu déçu. En plus je suis sur qu’il est motard

  3. M’enfin qu’est ce qui vous prend ? C’est les commentaires haineux de votre dernier billet qui vous donne envie d’en découdre avec cet illustre inconnu ? C’est trop d’honneur que vous lui faites. Ah ! il a insulté le maillot vert, mais Mr Saga, ce n’est pas l’équipe qu’il a insulté, c’est juste que la couleur ne lui plait pas, va pas pouvoir le mettre avec son dernier slim bleu clair.

  4. Bon, maintenant qu’Obama a été réélu, on devrait pouvoir persécuter les mormons sans risquer des problèmes judiciaires, non ? Ou au moins leur taper dessus de temps en temps, quoi…

  5. il aurait fallu traiter au moins une fois aulas de “batard” pour voir si il n’aurait pas pris ça pour une insulte….
    @belle sophie, moi non plus je ne le connais pas le “bioman pas vert” curieusement ça ne me manque pas.

  6. @ Laurent : M’enfin, ça ne va pas d’attaquer quelqu’un sur ses origines ? C’est stigmatisant et bas, vous faites le lit des extrèmes haineux qui rêvent de voir les Lyonnais chassés de la L1. :-)

  7. les bordelais aussi veulent voir Lyon bouté hors de la L1?

  8. Pourquoi, il y a encore un club de foot à St Etienne?

  9. @ Grand Rakam : moi non plus, haha !

  10. Quel loser ce Romney ! Votre champion s’est fait aplatir comme il faut, monsieur Sagalovitsch :)
    Je me demande : de la droite française ou américaine, laquelle est la plus mauvaise ?

  11. Enfin un peu de venin..

    mais au fait, c’est qui ?

  12. @ Rakam : Les Lyonnais laissent indifférents. le grand Satan, par là bas, c’est l’OM. mais le Paris Qatar pourrait leur ravir ce titre de détestation.

  13. Heu moi non plus je sais pas qui c’est. Mais dés qu’on s’attaque aux verts moi je vois rouge

  14. Aulas à l’envers ça fait Salau, manque juste le D, ces soyeux ne vont jamais au bout des choses.

  15. Laurent je ne vous remercie pas de m’avoir fait mettre les pieds sur un site de footeux… ceux qui acclament BB pour ses propos débiles détestent ses chansons, ça vous fait au moins une consolation (cela dit vous n’êtes pas en reste quand il s’agit d’agonir l’autre camp) la guéguerre footeuse est un sujet qui ne m’accrochera jamais

  16. @ Hannah : mais tu as cliqué sur le lien ? Moi j’y ai renoncé tout de suite, je crois Laurent sur parole, hahaha !

  17. Sophie, prenez exemple sur Hannah! Voilà une lectrice attentionée!

  18. Biolay c’est un peu mon Nicolas Bedos à moi. Je l’ai croisé quand je faisais du son. Il a le regard fuyant mais qui brille de musique. Malheureusement il ne sait pas jouer avec ses rêves ni même avec ses cauchemars, pour lui “le soleil s’enfuit, comme un savon soudain qui glisse”. C’est un poète raté doublé d’un musicien du dimanche, un être mesquin parachevé par un QI de perceuse sans fil, un contrefacteur en Do et Fa célébré par l’immobilisme, la nostalgie et la flatterie factice. http://www.youtube.com/watch?v=gFkUVik35U8 http://www.youtube.com/watch?v=rEi9dscAOm8

  19. @ Laurent : je viens de cliquer sur le lien. je me marre bien : L’individu en question dit à un moment qu’il a 40 balais. Il est donc né en 72. Plus loin, il affirme avoir très bien connu l’affaire de la caisse noire des Verts qui date je crois de 1981. Il avait donc 9 ans… C’est un surdoué ou quoi ?

  20. oui Sophie et même déterminée à défendre ce monsieur dont les chansons ne laissent ni goût ni dégoût rien nada nothing
    on peut dire la m**** me dégoûte ou les épinards me dégoûtent mais un maillot de footeux… et quand il dit “Si je ne joue pas à Saint-Étienne, c’est par conviction” : il veut dire qu’il ne chantera jamais à St Etienne? non vraiment aucune circonstance atténuante, j’aime pas dire ça, mais ce mec est infect

  21. @ hannah : On peut être dégoûté par un maillot de footeux. Franchement, vous avez vu un maillot du PSG ? Ce sont les mêmes couleurs que l’en tête des avis d’impositions.

  22. Saga, Pourquoi mon commentaire est toujours “en cours de modération”? Va falloir finir par prendre une décision.

  23. Tenez, Laurent, ça c’est cadeau. Si vous ne connaissez pas son blog, vous devriez vous entendre avec ce gusse, j’pense :
    http://blogs.lexpress.fr/pantheon-foot/2012/11/05/classement-des-meilleurs-joueurs-de-foot-de-tous-les-temps/

  24. @ Hannah : 😀

  25. @ belle sophie, excellent le lien!
    Mr SAGA je pense qu’on peut la naturaliser Stéphanoise sans contestation possible

  26. Franchement Bernard : non je ne regarde jamais le foot ni les matchs ni les produits dérivés et je comprends pourquoi
    de temps en temps ça arrive jusqu’à mes oreilles dans le cadre de faits glauques (petits meurtres entre supporters, location de mineures..) et c’est tout

  27. Je n’ai jamais entendu ce mec, mais apparement il est vachement rapide…je viens de cliquer par erreur sur l’icone d’itunes et première image : sortie du dernier de BB et il s’appelle “Vengeance” : zavez qu’à vous planquer Mr Saga :)))

  28. @closde :) rarement entendu et jamais écouté
    @nico : un QI de perçeuse sans fil, ça valait le coup d’attendre!

  29. Donc si j’ai bien suivi, personne n’a jamais écouté B.B, moi le premier ???

  30. @Mr Saga : Juré, craché, si je mens j’vais en enfer ! Jamais entendu,…mais je ne vis pas en France. Par contre, “Y a quelqu’un qui m’a dit” qu’y avait eu anguille sous roche avec Carlita….

  31. on achève bien les blogueurs
    heureusement de ce côté du monde on peut s’insulter les uns les autres (presque) en paix, mes frères et sœurs et critiquer les gouvernements successifs, à ce propos pourrait on renvoyer nosferatu-gallois dans les carpates avant qu’ils nous suce jusqu’à la moelle. signé Hannah la rouge :)

  32. Ah mince, Benji Bioman est en couverture de Télérama.
    C’est très mauvais signe.
    (Hannah : D’accord pour bouter Gallois hors de Gaule, sinon.)

    @ Rakam : Je ne suis pas fana de foot, ceci dit… :)

  33. Laurent Sagalovitch est à l’écriture ce que Benjamin Biolay est à la musique.

  34. Les régionalismes nauséabonds se multiplient dés qu’un soit disant people (talentueux par ailleurs) se met à entrer dans la danse. Vous puez mes frères.

  35. j’ai tout faux , alors.. coté musique francaise, je connais pas BB et j’écoute HFT, coté foot,euh ben , je préfère largement le rugby club toulonnais…
    mais bon, l’article était drôle.

Laissez un commentaire

« »