Suis-je un homophobe qui s’ignore ?

Alors comme ça les homos veulent non seulement se rabaisser en promettant à Monsieur le Maire que oui ils sont prêts à subir les rances jalousies de leur compagnon, à jouer du violon quand celui-ci aura du chagrin, à s’endetter pour lui offrir un cercueil capitonné mais de surcroît ils réclament aussi le droit de s’emmerder comme tout le monde en élevant des colonies de moutards qui transformeront leur vie de patachon bien réglée en un cauchemar climatisé ?

Quel drôle d’idée tout de même.

Pour tout dire, je me contrefous de savoir si l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel provoquera dans les siècles futurs un choc des civilisations. Ou si ces enfants seront tellement tourneboulés d’avoir été élevés par deux papas and mamas qu’ils adopteront un comportement déviant en s’enflammant pour les exploits mort-nés de l’Olympique Lyonnais.

Notre civilisation s’est tellement égarée dans les ténèbres, elle a emprunté obstinément de si mauvais chemins que je ne vois guère en quoi la situation de demain pourrait être pire que celle d’aujourd’hui.

Non ce qui m’exaspère un tantinet dans cette revendication forcenée des homosexuels à réclamer le droit d’adopter ou de tenter une opération de diversion en empruntant les services d’une cigogne rapatriée de Belgique, c’est le côté “ puisque je suis différent, puisque je souffre de l’être, puisque je ne suis pas comme vous autres, alors j’ai le droit de demander l’impossible.”

Et vous infâmes et chanceux hétérosexuels qui vivez dans une mer de béatitude vous avez l’impérieux devoir de me l’accorder.

Faute de quoi, vous signifierez par votre refus même que vous me méprisez, que vous ne reconnaissez pas mon droit à être différent de vous, que vous me renvoyez à mon ghetto où je devrais me cacher pour continuer à exister.

Sauf que.

Sauf que je n’arrive toujours pas à comprendre qu’on puisse réclamer quelque chose que la Nature ou que Dieu ou que le Hasard n’a pas envisagé d’intégrer dans son cahier des charges.

Même si je ne me tiens pas trop au courant des dernières nouvelles médicales, même si j’ai des lacunes en catéchisme, même si je ne pratique pas assez la méditation transcendantale, il m’apparaît que pour qu’un enfant vienne endeuiller la vie d’un couple, il faut bel et bien qu’à un moment donné, une virgule de spermatozoïde s’entiche d’un ovule désœuvré.

Car il semble, malgré des tentatives répètées, que la rencontre d’un spermatozoïde avec un autre de ses coreligionnaires ne déclenche rien d’autre qu’un feu d’artifice bien éphémère et que la confrontation de deux ovules n’a d’autre incidence que d’être un rendez-vous manqué.

Autrement dit, qu’un homosexuel, de par sa condition d’être un homosexuel, ne peut pas avoir d’enfant.

C’est comme ça.

Je n’y peux rien, moi.

Ce n’est pas moi qui ai inventé les règles du jeu.

Je concède que cela peut être rageant, décevant, injuste, regrettable, désagréable, inique, il n’empêche, être homosexuel signifie que métaphysiquement, ontologiquement, intrinsèquement, la possibilité d’engendrer un crétin d’enfant n’existe pas.

Je ne doute pas un seul instant qu’un couple d’homosexuels puisse prétendre à être de meilleurs parents qu’un couple de bâtards d’hétérosexuels. L’inverse étant tout aussi vrai par ailleurs.

Et qu’ils ont autant d’amour à apporter à un enfant que n’importe qui d’autre.

Sauf que ce n’est pas possible.

Ce n’est pas prévu dans la règle du jeu.

Je n’émets pas là pas un jugement moral. Je dresse un constat tout bête.

On peut discuter de la pertinence de cette règle mais ma conviction demeure qu’une fois la partie engagée on ne peut plus en changer. Et ce même si cette règle est absurde, injuste ou discriminatoire.  Je trouve ainsi que l’idée de la mort ne s’imposait pas mais malgré tout j’ai fini par l’accepter.

C’est comme si moi, tout juif que je suis, je me mettais à exiger de la société de pouvoir me marier à l’église parce que la présence de vitraux du XIIIème siècle me réconcilierait avec l’idée de Dieu.

Et si jamais cela devait se produire, par pitié, n’accédez jamais à cette requête insensée !

 

P.S: Sur le même sujet : https://blog.slate.fr/sagalovitsch/2012/02/17/les-maries-de-lennui/

52 commentaires pour “Suis-je un homophobe qui s’ignore ?”

  1. Et que pensez vus de la FIV? Si un homme nait avec des spermatozoïdes fainéants, pourquoi faudrait il aller contre le volonté de Dieu? Si une femme par accident ne peut plus avoir d’enfant pourquoi faudrait t’il aller contre sa destinée? Si on va au bout de votre raisonnement alors tout type de fécondation contre Nature est proscrit, non?

  2. Perso, ce que je trouve débile, c’est la gay pride.
    Les préjugés participent activement à toute discrimination, préjugés qui disent dans le cas des gays : des mecs habillés en femme et qui écoutent de la techno pourrie. Or, que voit-on pendant la gay pride ? Des mecs habillés en femme et qui dansent sur la techno pourrie. Bravo, les gars !
    Quand même, une bonne nouvelle dans tout ça : les gays sont débiles comme tout le monde !

  3. n’empeche qu’il n’y a pas de raison qu’il n’y ai que les hétéros qui dussent (comme disait jean claude) subir les affres de l’élevage de petits monstres, laissons les se dire ‘si j’avais su….” :)

  4. Tiens je me sens moins seule ! Passant pour une ringarde qd je dis que je ne comprends pas qu’ils absolûment rejoindre le troupeau et se marier ; peut-être pour connaitre les joies du divorce…:))) Ils revendiquent leurs différence, ce que j’accepte (avec leur gay-pride ils se tirent une balle ds le pied,) alors qu’ils assument !
    …”je n’arrive toujours pas à comprendre qu’on puisse réclamer quelque chose que la Nature ou que Dieu ou que le Hasard n’a pas envisagé d’intégrer dans son cahier des charges.” A t-on le droit de le dire ou même le penser sans se faire lyncher ???
    @Nico : la FIV m’apparait juste comme une réparation de qq chose dans le cycle naturel qui n’a pas fonctionné

  5. On m’a aussi expliqué, qd je rétorquais qu’ils pouvaient se pacser, qu’ils n’avaient pas les mêmes avantages financiers…alors tout ça pour ça ?

  6. @closde Peut être pourrait t’on considérer que l’homosexualité est quelque chose qui dans le cycle naturel n’a pas fonctionné. La Nature si bien faite a largement merdé puisqu’elle a permis par hasard ou par erreur à deux hommes ou deux femmes de s’aimer. Dans ce cas pourquoi ne pas autoriser la FIV au couple de lesbiennes pour réparer cette imperfection naturelle? A moins de considérer les sentiments comme non naturel je ne vois pas ce qui s’y oppose. Et pour aller plus loin pourquoi ne pas autoriser la GPA pour les gays?

  7. Différencions l’aspect reproductif purement biologique et l’aspect relationnel, qui, en amour, en amitié ou en parentalité (et même en termes légaux ou contractuels), relève exclusivement du culturel… qui ne peut être figé.

  8. @Nico : Flûte m’a connexion a m…., je dois recommencer !
    J’étais sûre de votre réponse, la perche nature était bien tendue ! Et la nature étant imparfaite, je vous surprendrai en vous disant que oui je comprends les hommes ou les femmes qui changent de sexe, car c’est une erreur de la nature que de mettre un coprs de femme à un homme (et l’inverse) et que leur parcours et leur détermination sont admirables et que je comprends leur demande d’adoption ou autre moyen pour corriger une erreur de la nature autant pour les homos je reste sur ma position. Néanmoins si un jour ils obtiennent (et ils l’obtiendront) gain de cause je n’irai pas militer pour le contraire.

  9. @closde La perche était trop tentante… :)

    @Loloche L’amour est culturel? Vous avez des preuves? Parce que je n’ai jamais lu aucune études scientifique qui montre comment notre culture influence nos préférences amoureuses. L’homosexualité ça ne vient pas de sortir… http://therealscandy.free.fr/humeur/history.htm

  10. Honnêtement, et après une réflexion qui aura duré au moins trois secondes (et malgré ce texte qui m’aura fait très beaucoup rire), je dois avouer, à ma grande consternation, stupeur et putréfaction, que l’adoption par les gays, ou leur mariage, je m’en contrefiche. Chus déjà contre le mariage tout court, et contre le fait d’avoir des gosses pour faire mumuse tout en les laissant se dépatouiller ensuite dans un monde dramatiquement con. Alors bon, le reste…

  11. Primo, à la gay pride, vous voyez surtout des gens qui marchent, sans particularité. Cependant, si vous regardez TF1 ou les photos d’articles de presse, vous voyez l’exception (l’aspect déluré) en pensant que c’est la majorité.

    Secundo, pour ceux qui veulent absolument que l’état naturel soit respecté : déshabillez-vous (vous êtes nés sans habits), n’utilisez que vos pieds pour vous déplacer (pas de voiture, de train…) et n’utilisez jamais de médicaments puisqu’ils ne poussent pas sur les arbres.

  12. notons au passage qu’il existe déjà beaucoup de couples homosexuels avec enfant, qu’il y ait une loi ou non, et que les gens soit pour ou non.

    Simplement ces enfants, qu’ils aient été adoptés ou qu’ils soient nés d’insémination ou de fiv ne sont légalement les enfants que d’une seule personne.

    Si cette personne vient à mourir, ou que le couple se sépare leur “autre parent” n’aura pas les mêmes droits que dans le cadre d’un mariage ou même d’une union libre hétérosexuelle. Il est là le problème. Ce projet de loi est avant tout une correction à la situation juridique/légale actuelle et certainement pas un débat moral comme veulent le faire certain

  13. Puisqu’on parle de cahier des charges, la plus grande qualité d’un concepteur est la capacité d’adaptation, et pas forcément le strict respect d’un cahier des charges préétabli. 😉

  14. – “Autrement dit, qu’un homosexuel, de par sa condition d’être un homosexuel, ne peut pas avoir d’enfant.”

    aujourd’hui il le peut, il suffit qu’il adopte en tant que célibataire, ce qui demande de mentir sur sa vie ou au mieux éluder la question.

    donc interdisons l’adoption pour les célibataires, et l’adoption à ceux qui sont stériles puisque “c’est le jeu ma pauvre lucette”

    – Concernant le mariage, de nombreux gays ne souhaitent pas se marier ça n’est PAS DU TOUT la question. Un citoyen est un citoyen et souhaite les mêmes droits. ça s’appelle l’égalite de la république. Le mariage républicain n’existe pas dans un but de procréation mais bien dans un but amoureux. Aucune raison donc.

  15. Absolument d’accord avec les propos tenus dans ce blog.

    “Autrement dit, qu’un homosexuel, de par sa condition d’être un homosexuel, ne peut pas avoir d’enfant.

    C’est comme ça.

    Je n’y peux rien, moi.”

    Tout est dit.

  16. Il faut s”entendre sur ce qu’est “AVOIR” un enfant.
    Quel que soit son destin, l’enfant aura eu pour origine la rencontre de deux gamètes, mâle et femelle. Même si la fécondation s’est faite in siclicio, c’est l’union de deux cellules germinales qui marquera sa création, et il se sera développé dans un ventre de femme.
    C’est comme cela que fonctionne notre espèce
    sélectionnée par l’évolution : ni auto-fécondation, ni parthénogenèse ; la reproduction est sexuée.
    Après cela advient sur le soma une surcouche psychique qui fait que la sexualité peut être différente du sexe. Ce sont des choses qui arrivent.

    Ces raisons étant posées, TOUS les enfants s’interrogent sur leur origine, les naturels, les adoptés comme les sous-X (quelle barbarie), comme les FIVettes. Sont comme ça les enfants, ils ont besoin d’une représentation de père et de mère qui leur manque s’ils ne l’obtiennent pas.

    Donc (je conclus)… Chers LGBT vous avez le droit de vivre vos désirs, de vous faire plaisir, de vous aimer, et même, allez, de vous marier (quelle idée, mais pourquoi pas). Mais l’enfant n’est pas là pour satisfaire votre désir d’enfant qu’une union stérile par nature ne peut obtenir.
    Sui generis un couple homo n’est pas stérile par accident. N’exigez pas de la loi ce que la nature ne sert pas.

    Car le droit est sous-tendu par une morale, et cette morale n’est pas, actuellement, l’hédonisme.

  17. “Sauf que je n’arrive toujours pas à comprendre qu’on puisse réclamer quelque chose que la Nature ou que Dieu ou que le Hasard n’a pas envisagé d’intégrer dans son cahier des charges.” Et les couples stériles ? Et les personnes seules ? Ca vous inspire la même répugnance qu’on leur accorde le droit d’adopter ?

    Un enfant ne naît pas de l’amour, il naît de la rencontre entre un gamète mâle et un gamète femelle, ça ne va plus loin. Qu’importe si ses parents sont aussi ses géniteurs. Les seules raisons compréhensibles de s’opposer à l’adoption par des couples homosexuels sont justement celles que vous écartez dès le début de votre article. “La règle du jeu”, “le hasard”… c’est surprenant qu’un individu probablement éduqué puisse en appeler à des conneries pareilles.

    Depuis quand la “civilisation” s’arrête à ce que le hasard, la nature, voire Dieu imposent à l’homme ?

  18. C’est vrai qu’il est pédé, Elton John ?

  19. la démonstration est parfaitement argumentée, mais, si l’on part par là, dois-je, du fait que je suis un humain de type XX, et que donc, je suis génétiquement et d’un point de vue médical (aucun souci de santé) programmée pour enfanter, procréer ?
    Cher Laurent, je m’inscris en faux : le désir d’enfant n’est pas lié à l’orientation sexuelle, si, d’un point de vue physiologique une femme et un homme sont effectivement les mieux à même de “mettre un bébé en route”, je préfère en commencer 100 qu’en terminer un seul et si les couples homos et lesbiens veulent des enfants, je leur souhaite bon courage ! :o-)

  20. “qu’un homosexuel, de par sa condition d’être un homosexuel, ne peut pas avoir d’enfant.”
    C’est faux, ce que vous dites là. L’homosexualité n’entraine pas la stérilité.
    C’est peut-être une faute de la part des humains de jouer à Dieu en faisant des bébés-éprouvettes, mais cela ne concerne pas (seulement) les homosexuels.
    Et par ailleurs, comme je l’ai dit, aimer une personne du même sexe n’anihile nullement les capacités des organes reproducteurs.
    S’il faut qu’un spermatozoïde rencontre un ovule pour créer un foetus, la science fait qu’aujourd’hui cette rencontre ne passe plus nécessairement par la pénétration d’un pénis dans un vagin.

  21. L’avion aussi contrevient également aux règles de la nature, le primate n’est pas fait pour voler.
    Ironie à part, il faudrait aussi voir si l’enfant est plus heureux à l’orphelinat ou chez des parents homos.

  22. Ce n’est pas qu’un couple stérile ne peut pas avoir d’enfants, c’est qu’il ne parvient pas à avoir d’enfants. C’est une différence de taille.

  23. L’Homme n’a jamais été un être naturel, pourquoi donc vouloir alors toujours nous y réinscrire ?

    Et quand j’entends @all nous expliquer que la morale accouche de la loi, je ne comprends pas pourquoi il/elle ne voit pas la contradiction que cela crée avec sa démonstration…

  24. J’adore cet article mais pourquoi gâcher le plaisir dans votre introduction/présentation à cause de ces coquilles indignes de vous : 1r paragraphe je prendrais un malin plaisir, non je prendrai un malin plaisir, votre contextualisation est au futur. 2ème paragraphe je n’aurait de cesse, ouch, je n’aurai de cesse, voyons. 3 ème paragraphe je ne la pardonnerais jamais, non je ne la pardonnerai jamais.
    Mais moi je vous pardonne tout cela car vous m’avez bien fait rire.

  25. Merci Marie Thérese mais c’est trop tard, je ne peux plus le changer. En même temps voilà un an et demi qu’il existe et vous êtes la première à m’adresser des remontrances!

  26. Avant toute chose il faut le dire je suis homo et j’ai fait parti de ces militants qui brandissent des pancartes à chaque gaypride.

    Aucun homo ne met en doute cette affirmation que le couple homo est par essence infertile.
    Les progrès de la médecine, les aléas de la vie (oh! un enfant flottant dans son berceau sur le nil…) offre cette possibilité au couple homo d’être une famille. cette réalité déjà vécue par des milliers de famille en France n’a pas de cadre juridique ce qui met en danger les enfants.
    Pourquoi ne pas encadrer cela dans un mariage (puisque c’est le modèle choisi et qui à fait ces preuves)

    Nous refuser le mariage est, pour moi, aussi absurde que de refuser le mariage entre un blanc et une noire, entre une blonde et un brun, c’est de la discrimination et quand elle est cautionné par l’Etat cela devient de l’homophobie d’Etat.

    laissez nous, divorcer, nous planter de mecs ou de nanas de faire trop de concessions avec son chéri, ou alimenter les chroniques “mariage désastreux” de confessions intimes

    Ne décidez pas à notre place ce qui est bon pour nous, tout comme vous le ferez, nous ferons face au conséquences de nos actes.

  27. Merci Toto! Je tiens à préciser que j’approuve totalement le mariage entre deux personnes du même sexe… Même si j’ai déja du mal à voir l’interet de se marier entre un homme et une femme.

  28. Ils en avaient de la chance les hommes préhistoriques, les enfants étaient élevés par les femmes (les garçons comme les filles) pendant que les hommes chassaient ou ronflaient pour s’en remettre.
    Malgré tout les garçons devenaient des chasseurs et les filles des cueilleuses et des éleveuses d’enfants. Donc ça marchait bien non ?pourquoi faudrait’ il maintenant obligatoirement (même si culturellement c’est effectivement le cas) un homme et une femme pour bien élevé un enfant ?qu’en est ‘il des cas ou c’est la femme qui élève l’enfant pendant que le l’homme chasse le Pastis au bistro du coin ?

  29. @Pneumonyme : non pas LA morale, mais UNE morale, … celle qui a cours en occident depuis deux millénaires. Sous d’autres climats et à d’autres époques, il y eu d’autres morales (incluant incestes, sacrifices humains, polygamie, droit de mort du père sur l’enfant etc.).

    A titre d’exemple, et pour le lecteur patient, comparaison entre droit pénal et décalogue :

    Décalogue-IV : “Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes” = Code du Travail Article L221-2 : “Il est interdit d’occuper plus de six jours par semaine un même salarié.”

    Décalogue-V : “Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne” = Code Civil article 371 : “L’enfant, à tout âge, doit honneur et respect à ses père et mère”… cocasse, non ?

    Décalogue-VI : “Tu ne tueras point.” = Code Pénal Article 221-1 : “Le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre. Il est puni de trente ans de réclusion criminelle.”

    Décalogue-VII : “Tu ne commettras point d’adultère” = Code Civil Article 212 : “Les époux se doivent mutuellement fidélité, secours et assistance ” cocasse, bis

    Décalogue-VIII : “Tu ne déroberas point.” = Code Pénal 311-1 : “Le vol est la soustraction frauduleuse de la chose d’autrui.”

    Décalogue-IX : “Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain” = .Code Pénal 434-13 : “Le témoignage mensonger fait sous serment devant toute juridiction ou devant un officier de police judiciaire agissant en exécution d’une commission rogatoire est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende”

    Décalogue-X : “Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain” = Code Pénal 450-1 : “Constitue une association de malfaiteurs tout groupement formé ou entente établie en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d’un ou plusieurs crimes ou d’un ou plusieurs délits punis d’au moins cinq ans d’emprisonnement”

  30. @all : Vous écrivez : “N’exigez pas de la loi ce que la nature ne sert pas.”
    Je m’interroge : depuis quand le droit qu’écrient les hommes et qui définit les contours de leur société emprunte à “l’ordre naturel des choses” , voila tout.
    Enfin, vous concluez “Car le droit est sous-tendu par une morale, et cette morale n’est pas, actuellement, l’hédonisme”, je n’arrive pas à voir le lien logique entre les dispositions de la Nature à l’égard des Hommes et leur morale.

  31. @paseudonyme : je cite Bernheim puis j’arrête, car ce n’est pas un forum ici.

    “Depuis des millénaires, le système sur lequel est fondée notre société est une généalogie à double lignée, celle du père et celle de la mère. La pérennité de ce système garantit à chaque individu qu’il peut trouver sa place dans le monde où il vit, car il sait d’où il vient.”
    C’est dit si simplement que ça en devient beau…
    Le droit à une source d’inspiration philosophique et religieuse (grecque/juive/chrétienne), qui lui donne un sens et une finalité, et la norme de filiation est légitimée par la nature biologique de l’homme.

    On ne peut pas tout foutre en l’air pour satisfaire les caprices d’une minorité

  32. ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière
    http://www.youtube.com/watch?v=gW4pFVh897A
    j’ai l’honneur de ne pas te demander ta main
    http://www.youtube.com/watch?v=QBxkIUTeVXk

  33. Le prépuce est dans le cahier des charges du corps humain voulu par DIEU. les juifs vont donc à l’encontre de la volonté de DIEU par cette pratique barbare de la circoncision. Alors si les Juifs se permettent d’aller contre la Nature et blesser le corps humain dans son intégrité , pourquoi deux hommes ne pourraient pas adopter un enfant ( non compris dans le cahier des charges)

  34. Sauf que c’est Dieu en personne qui demande à son peuple comme preuve de son attachement avec lui de se découper le prépuce. Trouvez autre chose !

  35. comme vous êtes drôle Laurent

  36. Merci de m’en apporter la preuve et autrement que par des textes écrits par un homme pour des autres. Merci de faire preuve d’un peu de relativisme aussi. Pour beaucoup d’autres peuples , le(ur) vrai Dieu , ne leur a jamais demandé de pratiquer la circoncision.

  37. Certes mais ces autres peuples, à ma connaissance, ne favorisent guere l’union et la repoduction entre deux tribus du même sexe. Trouvez autre chose.

  38. Pour info , le mariage n’a porté une connotation de reproduction sexuelle qu’à partir des premières grandes épidémies du moyen agequi provoquaient une baisse dangereuse du nombre d’humains et donc de personnes représentant une religion donnée.
    A l’origine le mariage tien plus une reproduction financière et patriomoniale.. Pour dire que la relation a fait la promotion du mariage du meme sexe uniquement pour ne pas voir son nombre de “followers ” diminuer. Vu le nombre d’humains sur terre, la religion peur maintenir revenir à la conservation des patrimoines entre personnes du meme sexe ou non , comme à l’origine.

  39. quand je pense qu’au début des années 80 (oui années 80 du 20e siècle) on regardait de travers les femmes qui avaient des enfants hors mariage, quelle société arriérée

  40. J’étais sûr que votre sujet allait faire un carton, Laurent. Ca parle plus que ces désolantes histoires de Goncourt ou de manuscrits rapatriés DIeu sait où.

    Bon, il me semble que le “sens de l’Histoire” va vers l’indifférenciation. D’abord, on a coupé la tête aux Nobles et abolis les privilèges, pour aboutir à une grosse classe moyenne, plus ou moins. Disons qu’il reste des pauvres, mais tout le but des démocraties occidentales est de l’éradiquer. Ensuite, on a abolis la notion de race. Nous sommes tous rigoureusement égaux en capacités (Je me borne à constater, aucun jugement personnel là dessous). Il reste une différence à abolir, celle du genre, hérité de la froide, l’aveugle Nature, qui, dans ce contexte là, est l’ennemie de l’intellectuel abolitionniste. Donc, nions le genre, homme et femme ne sont qu’une invention culturelle, sociale, politique, et éducationnelle. Avec les progrès de la science, gageons que l’homme du XXXeme siècle aura résolu le problème en modifiant sa génétique de manière à naître (En éprouvette, comme dans le Meilleur des Mondes, bien sûr) hors genre. Plus de zigounette, plus de nichons stigmatisant une quelconque différence. Un truc de deux mètres de haut, imberbe, au slip ne moulant aucune forme… Une créature chiante et triste, stéréotypée, clone parfait de son voisin de palier, docile et obéissante, quoi.

    Bon, je dis ça pour déconner, hein.

  41. cher Laurent et bloguers
    pouvez vous me faire le plaisir de regarder cette courte video:http://www.youtube.com/watch?v=I2Tjxn1vBN8

  42. @ Tot : Sujet déja traité ici : https://blog.slate.fr/sagalovitsch/2012/06/30/touche-pas-a-ma-bite/

    @ Bernard: mais non, vous verrez, on aura tous une belle paire de nichons!

  43. Bernard, pour les futures générations irradiées, ça pourrait être plusse de zigounettes et plusse de nichons:)
    @ toto, il faut regarder au moins jusqu’aux hurlements du bébé

  44. Hannah et Laurent : oui, j’ai pris le problème à l’envers. Le 4 eme millénaire sera plus festif si l’homme (Enfin, l’humain, le mot homme aura été rayé du dico, trop ambigü, connoté, voire CLIVANT, comme le disent souvent les bien pensants de la matinale de France Inter) possède à la fois tous les attributs, et que comme le stationnement alterné, Marcel devient Raymonde les jours impairs.

  45. L’homme un escargot qui s’ignore.

  46. vous, surement une larve

  47. n’ayez pas peur les hommes on ne cherche pas à vous éradiquer, c’est un juste rééquilibrage

  48. Curieux,

    Dès qu’il s’agit d’être contre l’idée générale que les français doivent culpabiliser pour éternellement même ceux qui n’ont pas connu, pour le Veld’hiv, on passe pour antisémite…mais encore une fois de votre côté, aucun scrupule à dire des conneries homophobes….

    Ah pardon, vos textes doivent être compris au 3ième degré…oui mais ça ne vous empêche pas de rédiger ce type d’idées : racistes, homophobes, de juifs antijuif…, et que les français sont de facto tous des justin bridou cons sauf les parisiens…

    Une question..pourquoi rappeler à toutes les sauces que vous êtes un petit juif…même quand il s’agit de traiter de l’homosexualité… ? Vous n’en avez pas marre d’être une victime ? Laissez un peu la place aux autres minorités…

  49. Disons que dans votre cas vous parlez d’enfant biologique.
    Voyez – enfin kom tu veux – plutôt cela comme deux être humains décidant se s’impliquer corps et âmes (si j’puis dire) dans l’éducation d’un autre être humain. Après je serais d’avis de rester à l’étape adoption d’orphelin, il y a je pense suffisant de chiard sur cette planète pour nourrir tout le monde 😉

  50. Votre analyse n’est en rien pertinente. Si on devait respecter le “cahier des charges” de la nature, l’Homme n’aurait pas accompli grand chose. On ne devrait pas prendre l’avion (nous ne sommes pas fait pour voler). Un prématuré devrait mourir (il n’est pas apte à vivre). Les Hommes ne devraient pas aller dans l’espace (un environnement qui leur est étranger et hostile. Et cætera.
    Que deux hommes puissent avoir un enfant vous paraît impossible et incongru, de même qu’il aurait semblé impossible et incongru à un humain du XVIIIème que l’on puisse greffer un cœur artificiel à un malade. Cette réflexion est donc sans fondements, et de facto, absurde.

  51. Non tu n’es pas homophobe, mais juste pas très intelligent ! Rassure-toi, ce n’est pas ta faute, c’est la faute à la nature…

  52. Monsieur “all”, vous trouvez vraiment que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, ordre… hétérosexuel ? Dans la nature et la culture rien n’est figé, tout est évolution…

Laissez un commentaire

« »