Vu de loin, la France, ça fout les jetons

Franchement, entre vous et moi, vu de loin, de très loin même la France, ça fait peur.

Certes si je me suis éloigné d’elle, c’est que je pensais depuis belle lurette que ses plus belles heures appartenaient à un passé vermoulu et que son avenir s’inscrivait désormais en pointillé.

Mais depuis ce salutaire départ, il me semble que les pointillés sont devenus des points d’interrogation qui ne se cessent, au fil des jours, de grandir, poursuivis désormais par une meute enragée de points d’exclamations convoqués pour mieux dire l’ébahissement ressenti devant l’état de décrépitude d’un pays déboussolé.

Tant la situation, ces dernieres années, apparaît s’être encore un peu plus dégradée.

Cette impression persistante que le navire France ressemble de plus en plus à un ascenseur que l’on supplie de nous transporter vers des étages supérieurs mais qui, sourd à ces appels répétés et désespérés, continue, obstiné, à dégringoler d’étages en étages jusqu’à s’en aller visiter les caves et autres bas-fonds.

Où dans ce qui constitue la deuxième ville du pays, on joue au tir au pigeon sur des cibles vivantes. Où l’on s’entretue à coups de kalachnikovs pour le gain d’une minable barrette de shit. Ou dans des quartiers cadenassés par des caïds de seconde zone la terreur et la peur se donnent la main pour affoler une population qui ne sait plus vers qui se retourner pour dire son désarroi et sa colère.

Un pays désenchanté où près d’un citoyen sur cinq vote régulièrement pour un parti qui chante le charme vénéneux et pestilentiel de la préférence nationale et n’a de cesse de stigmatiser celui qui ne peut apporter les preuves d’un pedigree irréprochable.

Un  pays où bien que l’on soit né sur son sol, on continue encore et toujours à être décrit comme des français d’origine musulmane/magrébine/arabe, en permanence suspecté d’être des citoyens félons et des traîtres à la patrie.

Un pays où lorsqu’on perd son emploi, on a la tentation du suicide tant l’on sait que long et tortueux sera le chemin pour en trouver un autre.

Un pays où lorsqu’on dit à un employé qu’on songe à le transférer dans une usine située à trois cent kilomètres de son lieu de travail habituel, ce dernier s’effondre en larmes, voit sa vie défiler devant lui et convoque toute sa famille pour un sacrifice rituel.

Un pays où des jeunes gens sont assez désœuvrés, décervelés, paumés, manipulés, désorientés, peut-être méprisés, pour arriver à penser que la cause de leurs problèmes multiples et divers provient de la seule communauté juive, coupable par un raprochement des plus équivoques, de cautionner une discutable politique de colonisation, entreprise par un pays situé à des milliers de kilomètres.

Et qui n’hésite plus à passer l’action en tirant à bout pourtant sur des enfants dans une cour de récréation. Ou à jouer au squash avec des murs de lieux de culte comme terrain d’entraînement.

Un pays où dès qu’on caresse l’idée de proposer une nouvelle façon d’enseigner, ou de réformer un système de santé aux abois, ou de proposer une refonte des services sociaux, on se retrouve avec 3 millions de personnes sur le pavé qui hurlent leur peur du changement et leur frousse de perdre leurs prétendus acquis.

Un pays qui accepte de recevoir un don substantiel d’une puissance étrangère pour investir dans ses banlieues délaissées, une puissance étrangère dont on sait que par ailleurs, dans un louable souci de philanthropie désinteressée, elle n’hésite pas à subventionner des organisations terroristes qui s’exaltent en rêvant à la mort  d’un occident supposé corrompu et corrupteur.

Un pays où pour se loger dans sa capitale, il faut débourser plus que sa paye et prouver sa solvabilité en se défroquant devant son propriétaire tout en le remerciant pour cette sodomie salariale.

Un pays qui, vu de loin, ne va pas bien. Pas bien du tout.

36 commentaires pour “Vu de loin, la France, ça fout les jetons”

  1. Par curiosité, vous vivez dans quel pays?
    Parce que si tout est rose la ou vous êtes, j’arrive tout de suite.

  2. Ah non, on ne quitte pas le navire en pleine tempête. On s’accroche! Bon courage

  3. Bonjour Laurent,

    vous avez oublié de dire que le peuple Français est assez con pour voter socialiste et détester son Président à peine un mois après son arrivée au pouvoir.; et que le peuple Français aura fini d’être colonisé par les Africains dans à peine plus d’une génération ou deux. Il y a plus d’Africains légaux en France ( sans compter leurs enfants qui sont automatiquement Français ) que l’ensemble de la population Hongroise. Avec notre 0% de croissance pour accueillir tout le monde et nos 2000 milliards de dette , vous pouvez me croire , ça nous fout aussi les jetons.

  4. La France, un pays où lorsqu’on pose son sac le temps d’un week-end, l’on est accueilli par un Côtes de Bourg le samedi et un Saint-Estèphe le dimanche, pour ensuite écouté la leçon de physique fondamentale donnée par le dernier prix Nobel français en date – encore un ! diront les blasés, mais aussi les jaloux et les malheureux vivant dans la faim et le froid, perdus dans un pays quasi-gelé où les gens parlent comme si une étrange maladie les avaient frappés depuis leur improbable et triste naissance, portent des chemises à carreaux et tentent désespérément d’imiter le génie français…

  5. “Un pays qui accepte de recevoir un don substantiel d’une puissance étrangère pour investir dans ses banlieues délaissées, …………….. à subventionner des organisations terroristes qui s’exaltent en rêvant à la mort d’un occident supposé corrompu et corrupteur”.
    Déjà que tout le patrimoine fout le camp, mais là je crois que la France vend son âme !

  6. Ah, la la mon bon monsieur…on ne sait plus dans quel monde on vit !
    Bah!
    http://fr.globedia.com/insecurite-grandissante-dans-certaines-rues-paris-assassine-tout-monde

  7. Mais si Laurent, il y a des gens heureux dans ce pays. Laurent Fabius vient de faire une descente dans les fonds du musée d’Orsay pour égayer ses murs de quelques Monet et autres toiles de maître. Moi, ça me fait chaud au coeur de savoir mon ministre en compagnie des oeuvres d’art qu’exigent son génie et son intelligence.

    Sans rire, quand le même jour, j’allume ma radio et qu’on me dit successivement qu’on vient de serrer des flics ripoux, que deux ados se sont reçus 82 coups de couteaux, de hache, de pioche, de barre à mine… pour un mauvais regard, qu’on a démantelé un réseau de forcenés, et que si j’allume la télé c’est pour tomber sur une bande d’hydrocéphales qui passent la nuit dehors pour un nouveau téléphone… (je ne vous parle pas des impôts locaux qui attendaient dans la boîte aux lettres, au fait). Bon bref, comme dit parfois ma mère, tu vois toujours le mauvais coté des choses, mais enfin, quand même, il y a des jours comme ça, on envierait la froide solitude de Curiosity sur Mars.

    Question : Avez vous lu “Traité du Zen et de l’entretien des motocyclettes”?

  8. @ Bernard : bah oui quand même mais il y a fort longtemps
    @ Vince: Ah le quebec, ne m’en parlez pas! Heureusement que je ne vis pas là bas

  9. @ Laurent : Moi aussi, mais donc, et c’est là que je voulais en venir, je ne comprends pas pourquoi vous refusez jusqu’à l’hérésie de rédiger un billet sur les motards, justement.

  10. Si Saga écrit un article sur les motards je vous raconte comment j’ai passé un dimanche dans une piscine avec 6 motardes aux seins nues.

  11. @ Laurent

    Ah ben merde, c’est ce que j’avais cru comprendre…

  12. Je pense que vous habitez plus prés de Montréal que moi. Ceci dit, vous n’avez pas completement tort!

  13. post pompé sur les plus mauvais articles du daily mirror ou du sun.

    au choix.

    mesquin.

  14. à 99% des généralités qu’on pourrait attribuer en changeant quelques termes à bon nombre de pays. normal car votre regard est attiré vers la France comme un pôle aimanté. je comprends ça:p

  15. Z’êtes bien sur Hannah ???

  16. C’est pas tant le pays, Laurent. Il n’est qu’un tout petit reflet de la montée mondiale du taux de crétinerie chez les humains.

  17. Vous êtes encore plus misantrophe que moi! J’ai trouvé mon maitre.

  18. :) Ca m’étonnerait que vous le soyez moins que moi.
    Enfin bon, c’est bien, la misanthropie. On n’est jamais déçu par autres.

  19. *par LES autres.

  20. @ Bernard : C’est fascinant, hein, ce gouvernement qui dit qu’il va faire des éconocroques, et m’sieur le ministre Fabius qui dépense 85 000 euros pour accrocher ses p’tites toiles préférées dans ses bureaux… Les braves gens. 😀

  21. Le plus drôle, c’est quand même Ayrault qui fait coller hâtivement un ’59’ sur le ’75’ de la plaque de sa voiture pour faire croire qu’elle n’est pas venue de Paris pendant qu’il prenait le train en mec “normal” pour Lille.

  22. @Laurent : sûre sûre
    Sophie, et Monsieur Lamy le ministre de la ville qui aurait un problème d’urbanisme

  23. Je suis tout à fait d’accord avec vous Sophie, tout cela est revélateur d’une augmentation planétaire du niveau de la connerie. pour ceux qui sont de cet avis et qui s’estiment impuissants, s’il n’ont pas les moyens de se soustraire au réel (argent, arts, drogues…) il faut savoir se satisfaire des petites choses de l’existence. Par exemple, en ce moment, j’attends un billet de Saga sur les motards.

  24. Le jourdan n’a pas complètement tort… les “problèmes” de la France restent des problèmes de riches (en attendant un pétrole à 300 $… là ça commencera à devenir rigolo)… en Afrique des gamins de moins de dix ans tombent comme des mouches à cause de malnutrition, alors bon, le prix du loyer en IDF ou les faits divers à la con, hein…

  25. Reponse à Vince :

    “Les problèmes de la France sont des problèmes de riches”: c’est ce que vous expliquez au + de trois millions de chomeurs, aux sans abris, aux clochards , aux roms, à tous ceux dont leur travail est délocalisé, à ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté et tant d’autres.
    L’italie et l’ Espagne sont des pays riches pour vous?

    Heureusement que nous n’avons pas de problèmes de pauvres!

  26. réponse suite,

    Heureusement que Dieu a créé la malnutrition , car vu le taux de natalité en Afrique, la catastrophe est programmée

  27. @ TOTO

    Ok, mais trois millions, il se trouve que c’est très exactement le nombre de gamins qui meurent chaque année de malnutrition.
    Alors vos pauvres petits roms et vos clochards, hein…
    Sans vouloir jouer le misérabiliste, le jour où vous verrez en France, en Italie ou en Espagne une femme portant sur son dos depuis 20 kilomètres son gamin aussi sec qu’un bout de bois à force de chier ses tripes pour l’emmener dans un camp de réfugiés ou un truc dans le genre, juste avant qu’il soit enterré dans un trou avec tous ses petits copains, là on pourra discuter.
    J’ai parfois cette discussion avec mon frangin, engueulade garantie…

  28. A vince

    Je crois que votre frere a raison vous engueuler :comment pouvez vous comparer la misère humaine?C’est aussi stupide que de comparer la souffrance des malades dans un hopital.
    Un cancéreux aux USA souffre moins qu’un cancéreux en Russie, en raison du PIB de son pays. Votre raisonnement faut son pesant d’or.
    PS, des types qui dorment sur des trottoirs et qui crevent de faim ( au sens de mourir ) j’en vois tous les jours en hiver et pourtant je travaille à Paris.

  29. Mes amis, que Dieu nous garde de l’indigence !

  30. @ TOTO

    Je comprends bien… M’enfin à un moment il faut bien fixer des priorités, non ? Oui il y a des gens qui meurent de faim à Paris, mais c’est pas des gamins en majorité, et ils sont pas 3 millions… d’ailleurs ça m’arrive de filer une ou deux pièces… mais je donne en priorité à MSF… pas beaucoup, mais bon… mieux que rien… en plus c’est déduit des impôts (la preuve que pas beaucoup de monde doivent donner !). Mais à mon humble avis, pour ceux qui veulent vraiment se rendre utile en France, mieux vaut laisser tomber la carte électorale et faire du bénévolat par exemple, parce que sinon on peut attendre longtemps !

  31. @ Sophie : C’est vrai que sous Mitterrand ils avaient attendu 7 ans pour se lâcher, là, même pas 7 mois. On en revient à ce problème de l’accélération du temps dans les sociétés post modernes (J’ai mis post devant modernes, je sais pas pourquoi, mais ça fait sérieux, je trouve, genre chercheur qui analyse vachement bien la société de son regard pénétrant et détaché).

    je me demande ce que Sagalo fait de ses après midi, tiens. Amha, il dort, ou il fait la gueule à ses canards.

  32. Il ne fait rien de ses aprés midi sagalo. Ni de ces matinées d’ailleurs. Ni de ces nuits. A quoi bon ?

  33. @ Hannah : ah j’ai pas encore vu ça…

    @ Burt : vous ralliez Bernard ? Ça commence à faire Easy Rider, c’est bien. 😀

    @ Bernard : Je me demande si post-moderne, ce n’est pas pré-barbare…

  34. Non, Burt, comme la majorité silencieuse qui n’en peut mais, attend un billet sur les motards !

  35. oui énervons les motards français :) avant que la masse silencieuse ne croisse (oulà je prends des risques…) par ingestion jusqu’à disparition de toute humanité, et sachant que la pourriture toucherait forcément d’abord la France:p

  36. Hey, c’est juste pays comme tous les autres quoi !!!!

Laissez un commentaire

« »