Défense d’Armstrong

Ah qu’ils sont donc contents les cassandre d’opérette, les journalistes aigris et la populace revancharde. Des années qu’ils attendaient cela. Qu’ils guettaient sa chute. Qu’ils rêvaient à
sa mise en bière. Qu’ils nous prédisaient qu’un jour le masque tomberait. Qu’éclaterait l’assourdissante vérité. Que la supercherie serait enfin découverte.

C’est qu’ils en avaient trop souffert. De cette insupportable succession de succès acquis par ce coureur revenu de l’enfer d’un cancer des testicules pour s’en aller conquérir des
maillots jaunes et les défier de sa superbe arrogance sur leurs Champs Élysées.

De cet horrible et horripilant américain, débarqué de son Texas natal, où les seules montagnes à gravir doivent être des derricks de champs pétrolifères, un américain plein de morgue outrancière qui osait venir parader sur les routes de nos villes et de nos cantons, de nos champs et de nos cols.

Lance Armstrong n’était pas sympathique. Hinault non plus. C’était un carnassier froid et calculateur que la fréquentation de la mort avait transformé en un être qui connaissait trop la valeur du temps, savait trop l’éphémère du temps qui passe et ne revient jamais, pour se perdre en bavardages ou répondre, le sourire au dent, à des sollicitations hypocrites.

Il ne venait pas sur le Tour de France pour se faire aimer ou aduler. Il n’avait pas besoin de cela pour se sentir exister. Il avait flirté de trop près avec le mot fin pour s’embarrasser
d’une popularité de fête foraine qui ne s’entiche que des médiocres et dénigre les meilleurs.

Il était le meilleur.

Et il le savait.

Et les autres le savaient.

Tous les autres. Ses coéquipiers autant que ses adversaires. Les journalistes comme les suiveurs. Les directeurs de course comme les pilotes d’hélicoptères. Les égarés sur le bord de la route comme les effarés sur la ligne d’arrivée.

Et comme il se savait supérieur, il n’avait pas besoin de fricoter avec eux pour gagner leurs suffrages. Cela ne l’intéressait pas.

Le grand champion se suffit toujours à lui-même.

Il n’avait pas besoin de la lumière des autres pour se sublimer. Il courait pour lui. Pour prouver à la mort que non seulement il lui avait échappé mais qu’il avait pris de l’avance sur elle. Et qu’elle ne le rattraperait pas de sitôt.

Il était un champion métaphysique.

Qui se dopait.

Comme se dopent, se sont dopés, se doperont tous les coureurs qui se présentent un jour sur la ligne de départ de ces compétitions qui exigent d’eux des efforts que le corps humain ne peut tout simplement pas fournir.

Il n’est pas question de triche ici.

Le Tour de France avec ses trois semaines de course folle disputée sous des chaleurs souvent caniculaires, avec ses étapes qui n’en finissent pas de finir, avec ses étapes qui culminent à des altitudes où mêmes les ours ont du mal à respirer, avec ses étapes disputées à des vitesses affolant les compteurs afin de satisfaire les diffuseurs, exigent des coureurs qu’ils aient recours à des substances interdites.

Tout le monde le sait.

A ce jeu-là, Armstrong s’est montré une nouvelle fois le plus habile. Le plus intelligent. Le plus adroit.

Il n’était pas le meilleur parce qu’il était dopé.

Il était le meilleur parce qu’il avait eu la “chance” de bavarder avec la mort. Et que cette conversation lui avait appris une chose, une seule : que pour triompher dans le cheminement de sa vie, il ne faut compter que sur soi-même, ne jamais pactiser avec les faux-semblants, et tracer sa route sans jamais se retourner.

Armstrong ne s’est jamais retourné.

Et c’est pour cela qu’aujourd’hui caquètent de joie les jaloux et les envieux, les médiocres et les aigris.

Ils l’ont enfin rattrapé.

67 commentaires pour “Défense d’Armstrong”

  1. Mais non, Laurent. Il était le meilleur parce qu’il avait plus de pognon que les autres, qu’il calculait bien ses arrosages et ses paris, et que donc il se protégeait mieux. Autrefois, c’était les pratiques des états cocos qui pourrissaient le sport, maintenant, c’est le pognon-dieu-in-god-we-trust-donc-on-truste-tout. Lance Armstrong ne pense qu’au pognon. Il n’y a que ça, en dehors du pouvoir (je te rappelle qu’il souhaite faire une carrière politique, ce rasé du mollet) qui l’intéresse et le fait vibrer. La victoire n’est qu’un moyen de parvenir à en engranger le plus possible.
    Pas envie de plaindre ce type, cancer ou pas.

    Sinon, bien sûr que le Tour est une vitrine du dopage. Le jour où j’ai compris que l’un des rares mecs bien de cette foire, Christophe Basson, n’avait aucune chance, j’ai arrêté de regarder.

  2. Na. Ca n’aurait pas suffit. Virenque était chargé comme une mule et il n’a jamais rien gagné.

  3. Comme le souligne Laurent , Virenque était dopé , Yann Ulrich aussi , mais eux n’ont jamais gagné…A mes yeux c’est un sportif d’exception , dopé ou pas .
    En tout cas , le tour de France est bien triste à regarder depuis sa retraite

  4. Ah, qu’il est vulgaire d’être du côté de la populace !
    Les gueux sont majoritairement contents de voir le tricheur – un parmi tant d’autres – tomber enfin. Et ? Et il est de bon ton d’être en désaccord avec la masse vulgaire. Comme ce journaliste de Télérama qui crache sur Tony Scott, le corps encore chaud, parce que la majorité le loue le jour de sa mort.

    Libre à vous de penser qu’il est impossible de boucler le Tour sans un arsenal chimique. Libre à la populace de vouloir que ce beau sport soit le plus propre possible.
    Libre à vous de penser qu’on s’attaque à un monument. Libre à nous de penser qu’il était celui à abattre, parce que symbole, parce que trop fort pour être honnête, parce que trop arrogant pour attirer la pitié.

    On dit souvent qu’entre soins et dopage, la frontière est tenue. Mais entre un coureur honnête ou crédible et un coureur qui a changé maintes fois son sang (entre autres), la frontière me semble bien plus large…

  5. Si Lance Armstrong avait voulut gagner du pognion, il se serait sans doute pas mit au velo, il y a des sports qui payent bien plus que ca… Merci pour l’article !

  6. Je ne pense pas que son argent lui a permis d’avoir de meilleurs produits dopants que les autres. Les produits à l’époque devaient être les mêmes pour tous, mais il était le meilleur, donc il gagnait. Maintenant, certes, tout cela a mis plus longtemps à apparaitre au grand jour, mais cela doit surtout être dû au sponsor et au personnage lui même, mieux entouré et donc mieux préparé pour se défendre.

  7. tout ça ce sont des conneries, les dopés “volent” la victoire aux coureurs propres qui quoi que vous disiez sont la majorité dans le peloton.

    Amstrong est donc bien un tricheur, de la même espèce que les “athlètes” “scientifiquement préparés” de la RDA

    son cancer n’est qu’une excuse facile il était déjà dopé avant de l’avoir, il ne m’étonnerait pas d’ailleurs que celui-ci ne fut que la conséquence de sa tricherie.

  8. Jolie exercice rhétorique mais vous devez pas croire vous même à ce que vous dites, rassurez-moi…

    Heureusement qu’on ne devient pas obligatoirement un con prétentieux parce qu’on a frôlé la mort…

    Il était bon ? OK. Le dopage ne transformera jamais une mule en cheval de course. Pour le reste, il a mieux géré la prise de risques.
    Il était intelligent ? Certainement, si on considère que bien savoir s’entourer en est un signe.

    Votre ton suggère qu’on devrait les laisser se doper puisque sinon le tour de France squatterait encore plus la télévision.
    J’ai rien contre… Je vous remets un Muscadet ?

    Qu’on trouve de nouveaux médicaments qui permettent de repousser encore plus les limites physiques de l’être humain et qu’on ne nous embête plus avec des histoires d’éthiques, d’honnêteté ou autres concepts qui font tellement XXème siècle…

    Et puis, comme ça, on entendra (un peu) moins les donneurs de leçon médiocres et aigris qui aiment à prendre le contre-pieds des foules qu’elle aime tant à mépriser…

  9. La première photo n’a pas d’effet. Tout le monde sait qu’il a profité de l’après -cancer pour tout se permettre. Personne ne le défendra sauf ses complices.

  10. ahh Slate indécrotables

    Défendons le dopage puisque c’est Américain …

  11. @ Bleutz : oui mais il est pas juif. Etonnant de la part de Slate, journal américano-sioniste.

  12. Quelle misère que cet article. Quand on frôle la mort, on fait tout pour s’en éloigner, donc on prends soin de son corps, donc pas de produits dopants…
    Pauvre petit journaliste Laurent Sagalovitsch, vous faites parti des menteurs qui défendent sous des pseudos articles sportifs les mafias qui gangrènent le sport, vous ne respectez ni le sport ni le corps humain, vous vous raillez de tous ceux qui attendent depuis des années que justice soit faite, vous confondez justice et vengeance, vous confondez journalisme et fouille-merde.

  13. @ Pascal: Sagalovitsch n’est pas journaliste. Ceci posé il est vrai qu’il en respecte guere le corps humain. Sauf le cerveau.

  14. Bonjour,
    Je suis d’accord avec cet article. Surtout avec la partie qui suppose que ces compétitions créent elles-meme les conditions du dopage.
    Les organisateurs du tour de France forcent les sportifs à se doper, s’ils veulent ne serait-ce que rentrer vivant à la fin des 3 semaines.
    J’ai par contre une question : pourquoi cette fascination pour la mort ? mort que L.A a tutoyé ?

    Sébastien.

    PS : Allez l’OL ;o)

  15. Quand on lit cet article, on a d’abord envie de défendre celui qui l’a écrit.

    Ensuite, on doit constater que cela demandera beaucoup plus d’efforts que pour défendre Amstrong.

  16. @ Chatlibre: bien vu! Enfin un trait d’esprit
    @ Sébastien : Vous pensez pas que je vais m’abaisser à répondre à un supporter de l’Ol ?:)

  17. Beaucoup de blabla dans cet article…
    il a triché ; il s’est fait prendre ; bien fait !!!
    Sa fortune étant évaluée à plusieurs millions de $, il n’a vraiment aucun soucis à se faire et il n’a eu aucune honte à profiter de ses performances artificielles.
    Enfin, il faut bien qu’il y en ait un qui se fasse prendre, pour tous ceux qui passent à travers les mailles du filet.
    Où est l’esprit sportif ? Ce n’est que du business.
    J’attends avec délice les résultats des controles des JO de 2012 : il y a déjà des rumeurs sur les plus grands.

  18. Beaucoup de blabla dans cet article…
    il a triché ; il s’est fait prendre ; bien fait !!!
    Sa fortune étant évaluée à plusieurs millions de $, il n’a vraiment aucun soucis à se faire et il n’a eu aucune honte à profiter de ses performances artificielles.
    Enfin, il faut bien qu’il y en ait un qui se fasse prendre, pour tous ceux qui passent à travers les mailles du filet.
    Où est l’esprit sportif ? Ce n’est que du business.
    J’attends avec délice les résultats des controles des JO de 2012 : il y a déjà des rumeurs sur les plus grands

  19. Bravo pour cet article courageux, il exprime exactement ce que je ressens (moi et bien d’autres)

  20. suis confronté à 2 sentiments, un premier qui est une interro,gation, si L.A était déjà dopé aux corticoïdes en 1999 et qu’on le savait, pourquoi attendre autant de temps pour déballer tout cela, le deuxième est aussi une interrogation et une constatation, la prescription des faits de dopage avéré est de 8 ans, on sort l’affaire juste avant la prescription,pourquoi? un autre casse-tête en perspective pour l’UCI, que va-t-elle faire?

  21. jamais suivi le tour de France encore moins les autres courses de vélo mais comme beaucoup je trouvais la performance presque héroïque jusqu’à ce que soit révélé au grand jour le dopage organisé. échapper à la mort peut rendre froid et pas admirable pour autant mais je ne crois pas que ce soit le cas des nombreux chanceux-ses (j’en suis) qui remercient chaque nouveau jour la médecine et ses serviteurs

  22. C’est facile de dire que Armstrong était quoi qu’il arrive un champion d’excpetion lorsqu’on n’y connait rien à la physiologie du sport. Faites quelques recherches avant d’écrire vos articles monsieur… La vérité, c’est que Lance Armstrong aurait eu le potentiel pour faire un classement honorable au TDF, peut-être rentrer dans le top10, mais pas mieux. Il y’a toujours eu des coureurs avec un bien meilleur “moteur” que lui… La vérité c’est aussi qu’il a pu monter un système de dopage mafieux avec des complicités très haut placées qui lui ont permis de passer à travers les mailles pendant longtemps. Il y’a une quand même une justice, même si je ne me fait aucune illusion pour l’avenir et la génération actuelle de coureurs. Quand on sait qu’il n’y a eu qu’un seul vainqueur du TDF clean et intègre pendant ces 30 dernières années… (allez je vous laisse chercher pour trouver lequel). Pour terminer, je suis de ceux qui se réjouissent de cette déchéance, oui. J’aime le cyclisme et l’honnêteté.

  23. Oui il était un coureur cycliste hors du commun
    laissons le tranquille pour defendre son association de lutte contre le cancer.Tous les aautres qui se rejouissent aujourd hui pourraient demzin le regretter

  24. Vinokourov champion olympique ! (olympeo…?)
    Une pensée à mon ami Didier mort à trente ans en course.
    Un amateur en tout et surtout en préparation de bidon !
    Armstrong ce n’était pas qu’un coureur, c’était une entreprise.

    un ancien. rarement premier mais toujours vivant.

  25. finalement dopé ou pas les couillons sont ceux qui regardent encore le sport de haut niveau comme un modèle et/ou une merveille, si ça n’intéresse plus grand monde les sponsors délaisseront le sport de haut niveau pour autre chose de plus rentable. Rappelons nous que Simpson est mort dans le Ventoux des suites d’une “insolation”!!!!!!!
    Foutaise tout ça il y a des sujets plus importants que certains blogueurs pourraient développer : “l’évolution des tétards dans les mares du Périgord” par exemple

  26. Excellent blog. D’accord à 100%!

  27. Personnellement, je n’en ai pas après Armstrong, J’en ai après tous les gogos qui admirent ses pseudo-exploits, et sans lesquels il ne serait rien. Il n’a fait qu’exploiter la médiocrité du monde journalistique toujours prêt à s’enthousiasmer sans poser la moindre question, la lâche complicité des organisateurs et la sottise crasse du public.
    Même maintenant, alors qu’il est confondu, beaucoup refusent de voir qu’ils ont été dupés: “mais c’est quand même un immense champion”, “les autres étaient dopés aussi, donc il était meilleur”, “on ne peut pas transformer un tocard en super coureur.”
    Si ceux qui racontent ce genre de salades prenaient la peine de se renseigner, ils apprendraient que le dopage, ce n’est pas seulement prendre un produit, c’est toute une préparation biologique, qu’on arrive aujourd’hui à des optimisations de performances énormes, et que, bien sûr, celui qui est entouré par l’équipe médicale la plus compétente est clairement avantagé.

  28. La competition peut-elle autant changer de sens d’un sportif de haut niveau à l’autre? De là à faire comme si LA ne s’était jamais présenté sur une ligne de départ… Nous vivons surement un tournant dans l’histoire du sport.

  29. Pourquoi ne pas admettre et respecter les avis de tous,arretez de fustiger ceux qui ne pensent pas exactement comme vous et de vous poser en moralistes.Pour moi Coppi,Koblet,Bobet,Hinault et les autres m’ont fait rever,je les admire encore.C’etait aussi le cas de LA meme si je n’etais pas un de ses fans.Mais pauvre tour de France et pauvre velo que vous n’arriverez pas malgre tout à faire mourir.

  30. @laurentsagalovitsch:

    Défendre Armstrong, pourquoi pas…
    Mais écrire qu’Armstrong était le plus fort car il a “vu la mort”, c’est très “just do it” mais aussi un peu réducteur: Armstrong avait construit une équipe capable de le faire gagner et a amené au cyclisme un degré de préparation et de professionnalisme qui n’existait pas.
    C’est un peu moins “métaphysique”, mais c’est aussi à prendre en considération.

    Ensuite, poster un commentaire (25/08, 2.51 pm) déclarant que Virenque, dopé “comme une mule”, n’a “jamais rien gagné”, c’est ignorer la réalité. Pour son palmarès, il suffit de se renseigner un peu pour voir qu’il a été l’un des meilleurs de sa génération parmi les “grimpeurs”. Et deux podiums au Tour, ce n’est pas rien.
    Quant à son dopage, il n’a pas été avéré par les contrôles, mais découvert par un contrôle des douanes sur la voiture de son soigneur. S’il était passé jusque là au travers du filet, c’est qu’il n’était pas plus dopé qu’Armstrong.

    C’est courageux de vouloir être l’avocat d’Armstrong, mais avant de plaider il faut potasser un peu le dossier…

  31. Je prefere le Virenque de Paris Tours.

  32. Je suis psychologue du sport et je soigne ceux qui ont été volé de leur carrière par des gens peu scrupuleux, je soigne ceux qui entrent en dépression pour s’être entraîné proprement et n’avoir jamais gagné car volé de leurs victoires par la masse prothéiforme des tricheurs. Je n’aime pas être dupé, pris pour un con, avec arrogance, suffisance, quelque soit celui qui le fait ! Ce type et je me refuse de citer son nom synonyme d’escroquerie mérite le plus grand mépris. Le plus grand parcequ’il à voulu être le plus grand. Il l’a été en effet, celui qui pédalait le plus vite, celui qui se dopait e mieux, celui qui avait contracté un cancer pour s’être trop mal dopé l’année de son premier titre, celui qui était revenu trop vite sur le devant de la scène, celui qui menaçait des pires maux ceux qui auraient le culot de vouloir dire la Grande vérité, celui qui à gagné le plus grand nombre d’épreuves, celui qui à le plus menti, trompé, et surtout volé la candeur la naïveté de ceux qui l’admiraient de ceux qui comme lui avaient contracté une grave maladie et qui découvrent aujourd’hui que pour être comme lui il faut mentir, voler tricher !!! Non nous ne sommes as dupes nous ne somme pas la populace nous sommes des hommes et des femmes qui n’avons pas le droit d’agir comme lui, pas le droit de penser comme lui et pas les moyens financiers nous permettant même de l’envisager. La seule question c’est de savoir si votre garçon ou votre fille votre enfant vous disait un jour qu’il souhaite devenir comme lui ? allez vous accepter sachant qu’il devra prendre des produits interdits tous les jours dans les veines ou coulent la vie que vous lui avez glissé ? Si vous ne l’acceptez pas pour vos enfants pourquoi devrez vous l’acceptez de cet imposteur !!!!!!

  33. “Pas vu, pas pris”, telle est la véritable “métaphysique du champion” ! Mais pris, tu cesses d’être le meilleur. Telle est la morale du sport moderne. Tous dopés ? Qui pour en douter ? Il faut seulement dire que les plus “intelligents” ne sont pas ceux qui gagnent mais ceux qui ne se font pas prendre. L’erreur de LA aura sans doute d’en avoir trop fait ! A ce titre, il a été moins “habile” et “adroit” que vous le pensez.

  34. Une derniere pensée avant que je file au lit ( je vis au Canada ): Mac Enroe a admis qu’il se dopait en prenant de la cocaine. Que je sache personne n’a remis en cause ses victoires dans les grands chelems ? Idem pour Agassis. Et Zidane et Deschamps, dopés à la juve ? Doit-on retirer à la France sa coupe du monde ?

  35. Mr Laurent Sagalovitsch

    vous faites de drôles de fixations …. douteuses.

    Je disais simplement qu’il est courant de se doper aux USA ;

    alors importons betement cette mode ?

  36. Laurent, finalement, vous avez raison. Qu’on arrête les contrôles anti-dopage (puisque, de toute façon, il ne faut pas punir les tricheurs – j ‘attends par là ce qui ne respectent pas les règles qu’on va donc mettre aux chiottes désormais, comme les seringues d’un bon cycliste).

    Donc désormais open bar ! Que le meilleur laborantin gagne ! Oyé, oyé, chers téléspectateurs, profitez bien de vos idoles. L’horloge tournera vite pour eux et, pas d’inquiétude, on n’aura pas à payer leur retraite.

    PS : les tricheurs, on leur donne une totale impunité en sport uniquement ou ça marche aussi en politique ou dans le monde de l’entreprise ?

  37. Le gars qui va sur la lune en vélo en jouant de la trompette.

    on lui enlève ses vitamines, et paf il meurt .

    Logique ….

  38. “Une derniere pensée avant que je file au lit ( je vis au Canada ): Mac Enroe a admis qu’il se dopait en prenant de la cocaine. Que je sache personne n’a remis en cause ses victoires dans les grands chelems ? Idem pour Agassis. Et Zidane et Deschamps, dopés à la juve ? Doit-on retirer à la France sa coupe du monde ?”

    Bonne question. il est clair que la fixation sur le cyclisme fait qu’on oublie les autres sports.
    Par contre, je ne vois pas en quoi cela devrait conduire à fermer les yeux sur le cas Armstrong.

  39. Merci pour cet article !

    Je suis d’accord à 100% !

    Rejoignez mon groupe sur Facebook : JE ROULE POUR LANCE ARMSTRONG dont voici la charte :

    Ce groupe est ouvert à tous ceux qui exècrent la délation organisée et l’injustice banalisée par médias et consorts. (Pl
    us de cinq cents contrôles antidopage négatifs font-ils un coupable ???)
    À tous ceux qui reconnaissent en Lance Armstrong un immense champion doublé d’un homme d’exception.
    À tous ceux qui refusent de suivre la voie facile et moutonnière de la pensée unique et rassurante des détenteurs du Bien universel contre le Mal désigné (tous les autres !)
    À tous ceux qui sans illusions ni candeur savent bien que les rouages du sport professionnel sont huilés de potions magiques en tout genre que tous les champions ont (plus ou moins) goûtées …
    À tous ceux prêts à s’engager contre le dopage à condition que la lutte vise le système et non pas ses victimes !

  40. Article débile faisant l’apologie de la triche et de la fraude. Un jeu de con.

  41. Comme le disait un journaliste connu: ‘ les 25 premiers se droguent et les 25 derniers ne prennent rien”

  42. @Laurence
    merci de m’avoir fait rire ! Vous croyez vraiment que le “championvictime” que vous défendez a besoin de vous ? C’est aussi pathétique que “les amis de Sarkosi”

  43. LA Grand champion? Sans doute.
    Tricheur ? Oui.
    Sale type ? Oui aussi… mais ils sont nombreux dans ce cas, Senna, Mac Enroe, Schumi, Hinault…
    Insulte vivante à notre intelligence ? Évidemment ! Surtout à ceux qui le voit comme une victime d’un acharnement injuste ou à ceux qui applaudissent aux perfs des petits anglais (grande nation du Vélo, c’est bien connu) sur le Tour.
    Peut être avec moins de fric et moins de journaleux à s’égosiller sur le bord des routes ?

  44. Votre modérateur a eu un accident ou les critères de selection des messages se sont elargis d’un coup ?

  45. Défendre Lance Armstrong?
    Les americains l’adorent pas parce qu’il a survecu a un cancer des couilles, mais parce qu’il a pu faire 5 gamins après, qu’il a imposer sa loi sur le tour de france en pleine période irakienne, et surtout grace a ces 100 millions de dollar de fortune. Bande de con. Donnes moi 2 millions et un médecin éspagnole, le Galibier je te le fais sur une roue mon grand.
    Everything is bigger in texas, surtout l’escroquerie.
    Tu devrais avoir honte d’écrire ça, juste pour être a contre courant, va en Alaska deviens un saumon.
    Mais t’as réussis ton coup, t’as eu du traffic, ce qui est sûr c’est que ce n’est pas grâce a ton talent.
    A bientôt sur les routes? J’en doutes.

  46. Ca va mieux maintenant ?

  47. @ Burtlesuperflic : on se marre bien, non ?

  48. C’est la rançon du succès !

  49. Pfff, Sagalovitsch ne connaît rien au Texas, et il ramène sa fraise sur un domaine qu’il connait pas ! Le Texas, c’est pas qu’un grand désert plein de derricks. C’est plein de rivières, de fleuves et de verdure. Y a qu’à voir cette carte :
    http://www.texas-map.org/relief-map.htm

    Et le Texas, c’est pas un pays plat comme l’ignare Sagalovitsch le croit. Sont recensés plus de 50 montagnes (même si pas très hautes) de plus de 2000m de hauteur, et plus de 100 monts, collines, pics, sommets, quelques soient leurs appellations, à plus de 1500m de haut. Ce site en dira un peu plus à Sagalovitsch :

    http://peakery.com/united-states-mountains/texas/?page=1

    Coluche aurait dit : Sagalovitsch s’y connaît autant en topographie du Texas que Thierry Roland en danse classique !

  50. Cher Laurent,
    Vous aves la mémoire courte. Bjarne Riis a gagné un tour de France parce qu’il a été le premier à utiliser de l’EPO. dans l’affaire Balco, on voit des champions émergés grâce à leur avance technologique. Je pense donc que le fric a une importance énorme dans ces affaires. Il permet d’être mieux dopé que les autres. Bien sûr, il faut avoir des qualités physiques mais aussi de l’intelligence, bien savoir choisir le bon dopeur. C’est pourquoi la comparaison est cruelle avec Virenque. je pense que le QI n’est pas le même. Donc trois conditions: qualités physiques, argent, intelligence. Tous mourront jeunes y compris Armstrong et ses recherches sur le cancer.

  51. Et Ben, à Séoul, en 9,76? Vous l’avez défendu?

  52. Et Anquetil qui n’a jamais nié s’être chargé il avait mis aussi un systeme de dopage révolutionaire ? On va aussi lui retirer ces Tours de France ? Il faut pousser la logique au maximum.

  53. @closde

    Quel bonheur que de vous avoir fait rire ! Dans un forum où les jaloux côtoient les aigris qui poussent du coude les méchants eux-mêmes à l’étroit à cause des imbéciles …
    C’est une délicieuse première victoire d’étape !

    Alors évidemment il y a beaucoup à faire encore, pour éradiquer les “pathétiques” mélanges Armstrong-Sarkozy, et les inévitables jugements et poncifs de derrière les fagots …

    Rassurez-vous tout de même, comme le précise LA lui-même, il n’a nul besoin que l’on “pleure sur son sort” et ma démarche n’est en rien idolâtre ! Mais c’est plus fort que moi, dès que le prêt-à-penser-donneur-de-leçons montre le bout de sa prétention, je contre-attaque, je pulvérise, je décape, “façon puzzle” comme disait un grand allergique au panurgisme ambiant … Aussi ne défendé-je point ce grand champion qui n’a pas besoin de ça, mais ma liberté de ne pas suivre la horde moutonnière qui bannit aujourd’hui ce qu’elle adula hier !

    Bien le bonjour dans vos chaumières et souriez, la vie est belle :-)))

  54. Si @vincent est modéré, je me demande ce qu’écrivent ceux qui sont refusés :-)

    Cela dit, vous devriez être remboursé par la Sécu, Laurent, parce que ça avait l’air rudement urgent pour lui de vider son sac …

  55. @Laurent Oh, oui, beaucoup même.

  56. pareil que burt, merci laurent, vous etes trop fort!

  57. @laurentsagalovitsch:

    “Il faut pousser la logique au maximum”: entierement d´accord, sauf que les des sont pipes: on controle plus un cycliste professionnel en un an qu´un footballeur ou un tennisman dans toute une carriere.

    L´affaire Puerto qui a revele les noms de plusieurs cyclistes comptait d´autres sportifs, ils ont opportunement disparu. Alors je veux bien que l´on aille deterrer Anquetil, Coppi ou Maurice Garin pour savoir s´ils se dopaient, mais pourquoi pas annuler les championnats d´Espagne et d´Italie de football et se pencher sur le “stupefiant” parcours de Nadal?
    Sans doute car les interets financiers du velo en font un sport plus attaquable que le foot ou meme le tennis.

    Quant a pousser la logique “au maximum”, on peut aussi le faire dans l´autre sens: Virenque ná pas couru le Tour 1998 sur des allegations de dopage (a l´epoque) alors qu´il faisait partie des favoris. Pantani, convaincu de dopage, a ete abandonne et a connu une mort sordide. Floyd Landis et Alberto Contador ont eu leur victoire au Tour retree, avec une suspension dans la foulee.

    Alors oui, poussons la logique jusq´au maximum,

  58. @Laurence, votre style et votre prose sont plutôt décapants, j’aime, néanmoins j’y repère qq contradictions : vous n’aimez pas les jugements, soit, mais : “Dans un forum où les jaloux côtoient les aigris qui poussent du coude les méchants eux-mêmes à l’étroit à cause des imbéciles …” ? Vous n’aimez pas les moutons, mais vous voulez bien en être le berger, alors bonne transhumance sur FB avec le grand troupeau. Excellente journée.

  59. La seule chose indéfendable dans cette histoire c’est le monde du sport dans son ensemble, hop on se trouve un bouc-émissaire régulièrement (retraité ou pas trop bankable) et la machine continue : sponsors, journalistes midinettes, foule heureuse, records à la pelle…Des journalistes sportifs d’investigation j’en cherche….

    J’ai jamais été trop haineux à l’encontre de ceux qui se dopent eux-mêmes, finalement la tentation est bien forte (mourir à 40 ou 50 ans plein de gloire et d’argent ou à 80 ans malade et indigent…), Armstrong a fait un choix il a tenté…
    “Pas vu, pas pris” pour l’instant c’est le jeu par la force des choses. Il reste trois choix à partir de ceci :
    _ Rester dans le statu quo et on reste dans cette bonne vieille hypocrisie.
    _ Mettre les bouchées double sur l’antidopage (mais là beaucoup moins de records et de performances, et surtout ça va coûter cher pour moins de spectacle).
    _ Ou alors autoriser et sacrifier la santé future des sportifs (dans ce cas autant libéraliser les drogues dans leur ensemble au point où on en est)

  60. @closde

    Je vous trouve fort urbain ce jour, serait-ce un début de balbutiement de rapprochement pacifiste ? :-)

    Concernant vos objections plus que pertinentes, puis-je me permettre de vous rappeler la mise au point du maître des lieux : nous sommes tous pétris de contradictions et de cette fameuse connerie si visible dans l’oeil du voisin quand bien même elle remplit le nôtre ! Mais comme c’est rassurant, au fond, d’être le con de quelqu’un, ça retire un poids, celui de la solitude face à l’échec collectif puisqu’on y participe …

    Donc, quiconque vient déverser son fiel ici accepte implicitement les règles du jeu : je te hais, tu me hais, il me hait, nous nous haïssons, …, pour de vrai ou pour de faux, qu’importe, ce qui compte c’est de confronter nos visions du monde pour repartir un tout petit peu moins convaincus que nous avons raison …

    PS : mon troupeau compte 6 brebis égarées moi compris, venez donc nous rejoindre sur FB, après tout il vaut mieux se perdre avec les agneaux que hurler avec les loups :-)

  61. Merci pour l’invitation, posée en ces termes elle est plus attractive bien que flirtant un tantinet avec la flatterie, mais honnêtement le sort de LA je m’en contrefous, le problème de la dope est tellement complexe et infiltrée dans tous les sports de haut niveau que j’ai du mal à croire qu’il y en aie qui soient encore vierges mais celà semble faire partie du “jeu”, à savoir si celà fait partie du “je” j’en doute, mais ils sont assez avertis pour savoir oû ils mettent les pieds même “à l’insu de leur plein gré”. Je ne mobiliserai aucun de mes neurones pour une cause perdue mais qui profite à beaucoup de monde !
    Au plaisir de vous relire sur ce blog ou les coups de stylet ciselé du maître des lieux aiguisent et ravissent toujours ma curiosité de louve solitaire

  62. à mon avis, le groupe FB pro LA c’est juste une blague (enfin j’espère)

  63. Plaisir partagé closde – sans flagornerie aucune, vraiment, tout au plus cette tendance à l’excès qui me caractérise :-) -, il n’est pas si courant de croiser un esprit doublé d’une plume … Mais surtout, moi qui me proclame électron libre, ne relève d’aucune obédience, qui milite pour mon indépendance de pensée et de parole, j’aime bien l’image de “louve solitaire” … En tout cas, je l’interprète comme une volonté d’émancipation de la horde aveugle, et ça me plaît !
    Concernant LA, vous développez exactement mon principal argument, à savoir qu’à ce niveau de performance et d’attente sportives, qui ignore encore qu’AUCUN champion ne fonctionne au jus d’orange ? D’où l’incroyable injustice que ce procès en sorcellerie contre LA … C’est juste insupportable. Le reste est annexe et subjectif.
    Voilà, promis j’arrête là le chapitre Lance … enfin ici :-)

  64. Descendre Neil et courir au secours de Lance. Décidément, on ne sera d’accord en rien L.S.

  65. Jme suis bien marrée en lisant les commentaires… L’art du blog ou comment créer une troisième guerre mondiale…!
    Vous vous prenez un peu trop au sérieux, les gars ! Faut se dérider un peu ! C’est pas par les insultes que le monde avancera…

    Bon, le cyclisme, j’y connais rien, L.A., je ne le connais que par ses exploits qui semblent déjà appartenir à un passé lointain, son cancer, et puis la polémique… Certes, ici, Laurent le défend, et il a bien le droit, non ? Liberté de pensée, d’expression, ça ne vous dit rien ? On ne peut apparemment pas discuter entre honnêtes gens. Pourquoi le défend-il ? Il a peut-être raison, il se peu que ce cycliste soit le plus grand de tous les temps, malgré le dopage. Sans dopage il aurait sûrement été le meilleur aussi.
    Et puis, on lui casse du sucre sur le dos, à L.A., mais… ne faisons-nous pas partie du rouage ? Est-ce qu’on n’encourage pas, nous, spectateurs, admirateurs, les sportifs à aller toujours plus loin, à être meilleur que l’autre ? Faut arrêter l’hyprocrisie, on est tous en émoi face à notre équipe préférée, notre joueur adulé. S’il perd ? Les larmes du public ! La honte du/des joueurs ! La démission de l’entraîneur ! Les sifflets dans les gradins ! Arrêtons là. Le dopage, on le dénonce, et pourtant, on l’entretient. Faisons preuve de franchise pour une fois.
    Ca n’excuse pas L.A. Mais il faut essayer de comprendre. Le TDF ne peut pas être réalisé dans les conditions et les timing qui s’illustrent chaque année… sans produit dopant.

    L’homme est une drôle de créature.

  66. Je suis le premier à dire que LA était un grand champion. Tout comme les 150 personnes derrière lui au classement général. En réalité, tout dépend de la définition qu’on donne au mot grand champion et pour moi un mec qui fait trois semaines sur un vélo en passant les Pyrénnées et les Alpes en est un.

    Faut-il ou non condamner Armstrong ?

    Franchement je ne voit pas comment on peut le défendre. Il a quand même réussit à étaler toute son arrogance tout au long de sa carrière. Il est celui qui a enfoncé les partisans d’un cyclisme Propre. Que cela soit au sein du peloton avec Basson ou même dans les instances dirigeantes du cyclisme. Il me semble avoir lu un article sur l’équipe qui relatait le fait que grâce à sa proximité avec Nicolas Sarkozy, Armstrong était parvenu à écarter le président de l’AFLD dans les années 2010, Pierre Bordy et à réduire le budget alloué à cette organisation. Entre nous je ne sais pas si c’était réellement nécessaire que ce grand champion en fasse autant à l’encontre des quelques personnes qui ont tenté tant bien que mal d’épurer le cyclisme.

    Maintenant j’aimerai tout de même contextualiser un peu le parcours armstrong ce qui, sans l’excuser, permet de lui trouver des circonstances atténuantes.
    D’une part, il faut se souvenir de ce qui précède la première victoire d’Amrstrong sur le TDF: l’affaire Festina. Je pense que le cyclisme a été durablement ébranlé par cette affaire qui a révélé au grand public le dopage organisé qui régnait (en même temps les personnes qui s’intéressaient un peu au sport et passaient un peu outre les commentaires des pseudos journalistes sportifs étaient quand même bien au courant des réalités de ce sport).
    J’imagine qu’à l’UCI on a du un peu tirer la tronche et que financièrement parlant un scandale festina ça doit coûter. De ce fait on peut très bien imaginer le scénario imaginé par Hein Verbruggen et autres pontes de l’UCI: ils allaient redresser l’image du cyclisme et Armstrong tombait à point nommé.
    Honnêtement je spécule et j’avance des hypothèses mais quand on voit ce qui suit ça colle.
    Je pense que Verbreuggen s’est servi de l’image Armstrong pour redorer le blason du cyclisme. En fait ces personnes ont fait le pari le plus fou qu’on puisse imaginer : au lendemain du scandale festina au lieu d’intensifier la lutte contre le dopage on va plutôt choisir de ne pas le révéler. Vous pensez bien qu’un scandale Armstrong dopé en 1999 ou sur le tour de Suisse 2001 ça montrerait bien l’impuissance des instances dirigeantes en matière de dopage.

    Sur ce point donc, Armstrong est à la fois manipulateur et manipulé pour moi. En acceptant ce rôle il

  67. Je suis le premier à dire que LA était un grand champion. Tout comme les 150 personnes derrière lui au classement général. En réalité, tout dépend de la définition qu’on donne au mot grand champion et pour moi un mec qui fait trois semaines sur un vélo en passant les Pyrénnées et les Alpes en est un, dopé ou non.

    Faut-il ou non condamner Armstrong ?

    Franchement je ne voit pas comment on peut le défendre. Il a quand même réussit à étaler toute son arrogance tout au long de sa carrière. Il est celui qui a enfoncé les partisans d’un cyclisme Propre. Que cela soit au sein du peloton avec Basson ou même dans les instances dirigeantes du cyclisme. Il me semble avoir lu un article sur l’équipe qui relatait le fait que grâce à sa proximité avec Nicolas Sarkozy, Armstrong était parvenu à écarter le président de l’AFLD dans les années 2010, Pierre Bordy et à réduire le budget alloué à cette organisation. Entre nous je ne sais pas si c’était réellement nécessaire que ce grand champion en fasse autant à l’encontre des quelques personnes qui ont tenté tant bien que mal d’épurer le cyclisme.

    Maintenant j’aimerai tout de même contextualiser un peu le parcours Armstrong ce qui, sans l’excuser, permet de lui trouver des circonstances atténuantes.
    D’une part, il faut se souvenir de ce qui précède la première victoire d’Amrstrong sur le TDF: l’affaire Festina. Je pense que le cyclisme a été durablement ébranlé par cette affaire qui a révélé au grand public le dopage organisé qui régnait (en même temps les personnes qui s’intéressaient un peu au sport et passaient un peu outre les commentaires des pseudos journalistes sportifs étaient quand même bien au courant des réalités du cyclisme).
    J’imagine qu’à l’UCI on a du un peu tirer la tronche et que financièrement parlant un scandale festina ça doit coûter. De ce fait on peut très bien imaginer le scénario imaginé par Hein Verbruggen et autres pontes de l’UCI: ils allaient redresser l’image du cyclisme et Armstrong tombait à point nommé.
    Je pense que Verbruggen s’est servi de l’image Armstrong pour redorer le blason du cyclisme. En fait ces personnes ont fait le pari le plus fou qu’on puisse imaginer : au lendemain du scandale festina au lieu d’intensifier la lutte contre le dopage on va plutôt choisir de le cacher. Vous pensez bien qu’un scandale Armstrong dopé en 1999 ou sur le tour de Suisse 2001 ça montrerait bien l’impuissance des instances dirigeantes en matière de dopage. Dés lors l’UCI s’est retrouvé impliqué dans un engrenage qui ne lui permettait plus de faire marche arrière et admettait son impuissance totale à lutter contre le dopage.

    Sur ce point donc, Armstrong est à la fois manipulateur et manipulé pour moi. Maintenant qu’il soit prêt à dénoncer Verbruggen me ferait bien plaisir. J’ai bien plus envie de le voir tomber lui que le mec qui s’est démené à l’entrainement pendant 10 ans.

    Pour rester sur le cas de l’UCI, je suis curieux de savoir quelle politique ils vont aborder maintenant. Vont-ils se lancer à corps perdu dans un combat perdu d’avance ? Vont – il continuer à fermer les yeux “pour le bien du sport” (ou de leurs intérêts) ?
    Honnêtement, quand je voit l’écurie Sky et tous les bobards qu’on nous sort sur leurs performances je sens que d’ici quelques années on aura droit à quelques parties de franche rigolades dans le même esprit.

    Voilà, ça me traîne sur le cœur depuis des semaines, c’est décousu et pas f actuellement prouvé mais peut être les semaines à venir nous en apprendrons plus.

Laissez un commentaire

« »