Mais pourquoi je déteste tant la France aux Jeux Olympiques ?

Décidément j’ai un réel problème avec les Jeux Olympiques. A ranger dans la catégorie ” grande question existentielle encore irrésolue “. Tout juste à côté de la mort de Dieu et de la chute de l’homme après Auschwitz. Un problème si aigu qu’il m’amène à m’interroger sur le fondement même de mon identité.

Je suis encore sous le choc.

Hier alors que d’un oeil distrait je regardais ce gringalet de Renaud Lavillenie s’élancer pour son dernier essai, lors du concours au saut à la perche, je me suis surpris à espérer du plus profond de mon âme qu’il se rate lamentablement. J’ai même peut-être prié. Je voulais vraiment qu’il échoue. C’était plus fort que moi. Pourtant je savais pertinemment que s’il venait à se manquer, cela signifierait que la médaille d’or reviendrait à un Allemand. A un Allemand !!!! Je supportais donc un Allemand. Oui, moi, tout Sagalovitsch que j’étais, je souhaitais avec une ardeur fervente la victoire d’un possible ou probable petit-fils de kapo SS.

Voilà des révélations qui, au détour d’une anodine retransmission télévision, vous changent radicalement un homme.

Mais d’où, d’où me vient donc cette haine farouche pour tout ce qui s’apparente à la France ? Parce que cet exemple du perchiste français, je pourrais le multiplier à l’infini. Sitôt qu’un athlète franchouillard ou qu’une équipe cocardière se présentait sur un parquet ou dans un bassin durant ces jeux, je voulais les voir faillir et repartir la mine basse, la queue entre les jambes.

Je jouissais de leurs échecs.

Leurs triomphes me navraient.

Je crois que je redoutais de les voir plastronner des semaines durant à la une des journaux où à longueur de pages, quelques greffiers de journalistes nous raconteraient l’exploit historique de nos compétiteurs en remontant jusqu’à leur petite enfance. Je déteste cela. Cette façon de s’auto-glorifier de son génie national à travers les faits et gestes d’un quelconque sportif. Cela m’exaspère. Me navre. M’horripile.

Le sport ne devrait pas avoir de frontières et tous les sportifs devraient être apatrides.

Mais ce n’est pas tout.

Je ne comprends pas le nationalisme ou le chauvinisme. Je l’exècre. Le vomis.  Peut-être par envie. Ou par jalousie. Né d’un père né à Bruxelles, d’une mère enfantée à Sousse, ayant eu un grand-père originaire de Minsk, une grand-mère de Bucarest, une autre de Tunis, je conçois qu’il me soit difficile de me revendiquer d’une quelconque patrie.

Vivant loin de ma terre natale où au final je n’aurais fait que passer, je ne ressens aucune affinité élective particulière avec la France. Je suis né en France. C’est tout.

Mais cette détestation ?

Mais cette animosité ressentie durant tout ces jeux envers les représentants de la fille ainée de l’église, d’où me vient- elle ? Où puise-t-elle ses racines ? Cette rage négative qui me gagne à chaque fois que je vois un drapeau tricolore, à quoi ou à qui dois-je l’attribuer ?

Je ne sais.

Ou alors serait-il vraiment possible que je voie à chacune de l’apparition d’un de ces athlètes une réincarnation de l’esprit de Vichy ? Qu’à mes yeux ahuris ils sont tous des petits-fils de ces braves gendarmes qui sont venus recueillir ces malheureux juifs le 16 juillet 1942 pour les parquer sans sourciller au Vel d’Hiv ?

Se peut-il que je sois aussi obtus que cela ?

Pourtant je suis récupérable.

L’autre jour, n’ai-je pas pesté comme un beau diable quand l’équipe canadienne féminine de soccer s’est faite crucifiée à la dernière minute des prolongations par leurs rivales américaines ? C’est donc que j’aurais aimé la voir triompher ! Et quand elle a disposé de l’équipe de France pour la conquête de la médaille de bronze, je n’ai pas boudé mon (double) plaisir.

Comme quoi il se peut que je sois sur le chemin de la rédemption.

Quelle horreur !!!

76 commentaires pour “Mais pourquoi je déteste tant la France aux Jeux Olympiques ?”

  1. La rédemption vous est déjà acquise car celui qui aime les Verts (ceux du foot) ne peut pas être foncièrement mauvais, quelque soit le mal qu’il se donne pour en avoir l’air.

    Amen.

  2. merci mon brave!

  3. les basketteuses et handballeurs jouant pour le drapeau français ont mis encore plus en évidence la poussivité du foot sport profondément soporifique pour moi, quelque soit la couleur du maillot

  4. “s’est faite crucifiée”… On peut détester la France aux JO sans pour autant être fâché avec le reste.

    Mais ayant lu ce post et les avertissements sur l’auteur, je me dis que mettre autant d’énergie à détester la France (ou la Belgique ou …) parce que c’est la France (ou la Belgique ou …), et même avec tout le n-ème degré qu’on voudra bien y fourrer (n arbitrairement grand), c’est aussi un peu comme du nationalisme, non ?

  5. Ah non, pas la Belgique ! Grand peuple sympathique qui sait se moquer de lui-même avec talent et humour. La marque des grands.

  6. “Mais pourquoi je déteste tant la France aux Jeux Olympiques ?”
    Peut-être est-ce juste par ce lorsqu’on cherche le mauvais côté des gens ou des nations, on trouve ce mauvais côté (d’où la ref. au Vel d’hiv’, ou au petit fils de SS), et inversement pour la quête du bon côté des mêmes (“Ah non, pas la Belgique ! Grand peuple sympathique qui sait se moquer de lui-même avec talent et humour. La marque des grands.”)
    Ca, ça me paraît une réaction toute subjective, dans le cas présent portée sur l’aspect national, mais après tout bien répandue.

    Non, ce qui me surprend toujours (comme Leon Free, visiblement), en vrai, c’est que pour aussi peu nationaliste qu’on se pense, la réaction à la nation (en tant que référent) est toujours très forte ; et d’autre part, que la France laisse si peu indifférent (ce qui me réjouit, même si j’aurais aimé que ce soit pour considérer ses aspects positifs…)

    Et pourquoi ces incohérences ?
    “La notion de patriotisme m’est complètement étrangère, celle de nationalisme me donne la nausée.” Dans ce cas, pourquoi ne pas ignorer la notion de nationalisme au lieu de la combattre, ce qui lui donne corps ?

    Quant à ceci : “bien que je sois né en France, bien que je possède un passeport français, que j’ai trop longtemps vécu dans ce beau pays, je n’éprouve envers lui aucune tendresse particulière et n’aurait cesse de démonter et démontrer à longueurs d’articles ses travers et ses absurdités.” est une attitude que j’apprécie dans la mesure où l’amélioration des gens et des groupes découle souvent de la critique qu’on leur porte, mais d’où vient cette abnégation à continuer cette œuvre de critique au lieu de vivre en paix sous des cieux choisis ? Aimeriez-vous votre pays d’accueil à ce point ?
    Fin d’ironie…

  7. Du tout! Le Canada ? Quelle horreur. Sage comme une image. Et les gens sont horriblement heureux!

  8. De la merde prête à penser pour bobo Parisien, si tous nos ascendants ont eu le mauvais goût de naître à Remirmont, Mulhouse, Villeneuve… On est forcément de la graine de facho, collabo ?
    Tous les Allemands sont des descendants de SS ?

  9. @ Kane: Heu Parisien, vous êtes sûr ?

  10. Horriblement heureux gnagnagna… Comme ce cynisme de surface lasse à la fin! Ah mon dieu, quel triste sir vous faites! On finit par se demander à quoi servent vos articles (au-delà de l’exutoire et de la jouissance personnel)? Pourquoi je déteste les français au JO? Mais je m’en fou de savoir pourquoi vous détestez les français, puisque vous n’avez aucune nouvelle analyse à apporter… Non parce qu’après la liste est longue: la France et Vichy, l’Allemagne Nazie, les USA et le génocide des indiens, les australiens et les aborigènes, les Hutus et les Tutsi, les serbes et les minorités, les chinois et les tibétains, le RU et l’Irlande du Nord, le Soudan du Nord et le Soudan du Sud, la Russie et les tchétchènes, le génocide des pingouins de l’Antarctique sud, l’Arabie Saoudite et les femmes, Israël et la Palestine (qui doit-on haïr dans l’histoire? Pardon? Ah oui! les deux, c’est beaucoup mieux!), le Mexique gangréné par le trafic de drogue, la dictature d’Azerbaïdjan, le roi du Swaziland… J’imagine qu’on peut aussi ajouter les trafiquants d’armes, les contrefacteurs de médicaments, mais aussi les bourgeois bohèmes, les immigrés clandestins, les riches, les pauvres, les élus, les citoyens qui votent pour eux (et pire encore, ceux qui ne votent pas!), le père noël, les cloches de pâques…C’est tout? Non, j’en ai surement oublié!

  11. Faire un lien entre le passé douloureux français et les champions qui s’entrainent pendant 4 ans pour représenter leur pays aux JO, c’est osé.
    Surtout lorsque personne ne vous force à être français. Si vous ne vous sentez pas français, ne vous génez pas pour tenter de vous faire accepter dans un autre Etat qui vous scierait mieux.

    Allez demander aux athlètes de n’importe quel pays s’ils ne sont pas fiers de représenter leur pays et je ne suis pas sur que les allemands imaginent qu’un pseudo auteur, adepte d’un bon mot sans grande qualité d’écriture, ne les traitent de néo-nazis car ils concourent sous les couleurs noire, rouge et or.

    Arretez d’écrire, vous ne le méritez pas, et vous ne méritez pas qu’on perde du temps à vous lire et à vous répondre

  12. je suis scié!

  13. 😀 Pour ma part, veux pas non plus être sciée par un Etat, quel qu’il soit, rontudjû.

    Je ne déteste pas que des sportifs Français gagnent, pour ma part. Mais le Français est trop habitué à perdre pour être un bon gagnant, en fait. Il perd beaucoup, souvent, et dans plein d’autres domaines que le sport. Il per des cerveaux, du temps, ses industries, aux courses et au Loto, son pognon dans des conneries, sa cuisine depuis un bail, son savoir-faire depuis trente piges, ses illusions depuis Mitterrand, son froc face à Merkel, ses idées depuis le libéralisme à tout crin, ses écrivains depuis vingt ans, ses peintres, son théâtre depuis que des crétins s’en sont emparé, son… enfin bref.)

    Non, ce que je n’aime pas, moi, c’est le journaliste français, ce roi du blabla creux qui s’extasie avec une emphase ridicule de coquelet frustré, et surtout, avec ce p.tain de pathos constant, cet amour profond de la larme à l’oeil, du “aimons-nous les uns les autres”, de l’image choc reprise en boucles perpétuelles sur de la musique qui fait pleurer. Ça, je n’en peux plus, décidément. A cause de leurs médias, les Français ne savent pas gagner sans chouiner pendant des heures et des heures de béatitude. C’est à en lasser les fans les plus ardents des soaps les plus nuls.

  14. merci ” pour ces écrivains depuis 20 ans ”. Traitre à la patrie!

  15. * perd, scusi.

  16. Hahahaha !
    M’enfin. Vous voulez le beurre, l’argent du beurre and ze crémière and the farm, my dear Laurent.
    Tsss.
    You n’êdes bas zérieux.

  17. “Ah non, pas la Belgique ! Grand peuple sympathique qui sait se moquer de lui-même avec talent et humour. La marque des grands.”

    Le Congo voudrait vous parler…

  18. @Saga :
    C’est donc de là que vient ce caractère atrabilaire (et donc si noir) digne de nos bon vieillards jaunâtres et cacochymes : la décrépitude des verts.
    j’en suis rouge mais je suis moi même sur cette pente après avoir vu l’équipe d’escrime française qui fait bel et bien partie des bleus désormais…

    Pour ce qui est d’être récupérable monsieur j’ai un doute certain car aucun bon français,et surtout pas nos bon gendarmes qui font attention au budget de notre état, ne triple ses points d’exclamation.

    Enfin je vous accorde que la Belgique est un grand pays car malgré le fait qu’elle n’ait pas eu de gouvernement pendant un certain temps (et je dirais même plus un temps certain) elle n’a jamais manqué de bière.

    @Romain : Pourquoi perdre du temps à répondre que ça ne vaut pas la peine de prendre du temps à répondre ? (C’est ce genre de petit bonheur qui me font aimer internet)

    @Sophie : Voilà une bonne française ! Il me semble que si nous lisons bien les anciens il serait possible de trouver que la décadence française a commencée avant même son existence.
    Et pour ce qui est des journalistes je n’en vois pas dans le sport ce sont tout juste des chroniqueurs (assez irritant pour la plupart en plus).

  19. @Psraezar : Et la Belgique pourrait très bien parler au Congo, après tout elle n’a jamais réclamé de part sur le tourisme congolais malgré la superbe vitrine que lui a offert Hergé.

  20. C’est quoi cet article sans aucun intérêt ?
    Je l’ai lu jusqu’au bout en attendant un truc marrant… Mais rien…

  21. Bah juste un article sans intérêt. Comme d’hab quoi.

  22. Non.

    Vous écrivez en français. C’est le début d’une appartenance. Relisez “l’un et l’autre” de Julien Green.

    Non.

    Je ne descends pas de la France de Vichy. D’aucun côté. Mais de la France Libre, d’une volonté absurde, dérisoire de dire, que l’on a pas perdu la guerre, tant qu’il reste le courage, la gaieté, le goût de la liberté et de la clarté.
    Ce qui s’incarne ( au sens fort) dans la langue.

    C’est tout. Mais cela existe. Et c’est cela, cette aspiration vers un meilleur que les gens saisissent ( fugacement et facilement) dans une réussite sportive.

  23. M. Sagalovitch,
    Avant de parler de faits historiques, ouvrez au moins un livre d’histoire !
    Les kapos n’étaient pas des SS, mais des prisonniers désignés par l’administration du camp pour encadrer les autres prisonniers.
    Les gendarmes n’ont rien à voir avec la rafle du vel d’hiv, c’est la police …
    Parlez de ce que vous connaissez, et comme vous n’avez pas l’air de connaitre grand chose, taisez-vous.

  24. @ algao: Il est mort Alain Decaux au fait ?
    @ You: Le sport transcende l’idée de nation et c’est fort heureux. Rien de plus étroit de ” supporter ” un sportif au seul titre qu’il a la même nationalité que la mienne. Je me fous de ses papiers d’idendité. L’émotion n’a pas de frontiere.
    @ Patamodle : Que dieu vous préserve!

  25. @ Philippe : :) Voui, le “c’était mieux avant”, c’est très franchouille”, j’avoue. Mais j’a

  26. …pas dit que c’était mieux avant. Je crois même que c’était assez pire.
    Non, en fait, ça n’avance pas, hahaha !

  27. (Ce qu’a écrit You est très joli, en revanche.)

  28. Merci M. Sagalovitsch, ce fut (trop) court, mais j’ai beaucoup ri.

  29. Bon, ça fait plaisir !

    D’abord car j’éprouve ce même malaise à voir les athlétes français gagner. La source de ce mal se trouve dans les commentateurs patriotes. Le patriotisme, c’est aimer dans un absolutisme aveugle son pays et décidément, non, je n’accepterai jamais le gouvernement de Vichy ou celui de l’affaire Elf (entre autres).

    De plus je trouve que vous atteignez votre but avec brio, cf les commentaires indignés précédent. Et pour la première fois de ma vie je laisse un commentaire sur un article (bein oui en général je pense que c’est la marque des gens arrogant et/ou en manque de confiance).

    Par contre, vous ètes trop provocateur pour être crédible comme le prouve vos raccourcis sur les allemands nazis ou sur les français collabo. On dirait un adolescent frustré (manque de reconnaissance ou simple aversion de vos semblables, je ne sais pas).

    Finalement ça m’a fait plaisir de vous lire, tout autant que les commentaires rageurs (et prévisibles) qui ont suivi. Bonne continuation.

  30. mieux. la forme.

    le fond encore un peu faiblard:

    faut sortir le dimanche pour s’apercevoir que “les autres” ne sont pas mieux (canadiens et belges par ex.).

    seulement un peu plus mesquins ( cf les amérindiens, les inuits, les congolais) : mous et gentils avec les plus forts mais impitoyables avec les faibles.

    anyway : du sport à la télé… pour beaufs.

  31. Vous avez obtenu votre droit de vous exprimer ici grâce à vos origines?
    Parce que je ne peux pas croire que vous l’ayez obtenu grâce à vos compétences.
    Le pire c’est que je suis sur que vous vous prenez pour un pseudo philosophe révolutionnaire alors que vous n’être qu’un petit nombriliste insignifiant qui pense comme des millions d’autres.

  32. @ Hizuka: Tout juste, Slate hésitait à m’embaucher mais dés que je me suis désapé, hop, l’affaire était dans le sac. Le lobby quoi!

  33. en attendant on est champion de l’univers de handball :)

  34. sauf que 9/10 de la planete ne joue pas au hand:) C’est comme le curling!

  35. sport originaire d’outre Rhin je vous le concède

  36. sport de fou le curling!!

  37. étonnant qu’il n’y a pas plus de jamaïcains qui y jouent

  38. par contre nos petits verts (pas de pastis!) ne commencent pas bien la saison…

  39. Hé bien je n’ai que rarement entendu pareille démonstration de haine et d’absurdité! Ou est le mal à être fier quand un athlète de sa nation gagne une épreuve? Je trouve ridicule cet article et tiens bien à le souligné. Surtout le coté collaborateur de nazis que ce puéril article à donner à la France. Oui la France à collaboré pendant la guerre et ce n’est pas une fierté pour nous! Mais est ce que l’américain qui ce retrouve toujours en tête des classements peut être fier? Lui qui à battis son pays sur un génocide. Ou la chine dictatorial? Non la vérité est juste que cette article n’aurait juste pas due paraître. Car moi qui ne suis pas petit fils de nazis ou de gendarme collabo je me sens insulté par le manque de profondeur et d’intelligence qu’a cette article! Je ne suis pas un accrocs de la France mais je ne peux me taire aux vue d’article aussi puéril que ce dernier!
    Mais si la victoire d’un athlète français rebute tant l’auteur de cet article… hé bien qu’il éteigne sa télé!

  40. @ Drannob: c’est bien le ” de sa nation ” qui me gene dans votre raisonnement. Je me contrefous du pays d’appartenance d’un sportif !!! Ouvrez vos yeux parfois.

  41. Une chose me titillait dans l’article mais je viens de trouver un “kapo SS”, ça devait pas être courant.
    A moins que ce Kapo est un ancien général SS qui a rendu jaloux le fils d’Hitler et que ce dernier l’a exilé après avoir tué le Führer. L’ancien général rattrapé dans les steppes a fini comme prisonnier politique mais heureusement il tue le fils félon en combat singulier et rend au Riechstag son pouvoir mais là je crois me tromper de film….

  42. @ philippe: c’est exactement ca!

  43. Salut Laurent

    Je peux comprendre cette idée d’athlètes universels et sans patrie mais je comprends pas pourquoi vous détestez la France aux JO et pas les autres pays. Peut-être cette manie qu’ont les français de s’auto-flageller.

    Par contre si vous pouviez essayer de rencontrer un nazi pour vous réconcilier avec lui. Non parce que j’en peux plus de bouffer de la 2nde guerre mondiale à toute les sauces et sur tous les écrans. Ca pollue aussi les les conversations dans la vraie vie.
    Quand je pense que je-sais-plus-qui voulait voulait associer à chaque enfant français d’école primaire un enfant juif mort dans les camps. Une sorte de correspondant mort qui ne répondrait jamais à vos lettres.

    Vous pourriez aussi prendre la nationalité allemande histoire d’être plus détendu en regardant des athlètes français.

  44. Amusant, c’est exactement ce que je pensais il y a quelques années. Depuis, je regarde les JO sans m’intéresser à la nationalité des athlètes.
    La chose que j’aime aux JO ? les exploits…la tactique, la technique…les joueurs qui vont au delà des capacités physiques.
    Bolt qui n’est pas fait pour le sprint…..et qui tue tous les chronos (qu’il soit dopé ou pas…car de toute façon, même dopé, Lemaitre ne ferait pas aussi bien que Bolt).
    Phelps qui rafle toutes les médailles … (mauvais jeu de mot ?)
    Le vieux Sanchez qui montre que l’âge ne veut plus rien dire.
    Et Lavillenie … ah Lavillenie. Au début, je pariais à chaque essai qu’il allait se planter lamentablement. Je le souhaitais… et puis quand il a pris son courage à deux mains, qu’il a fait son impasse pour sauter 5m97, j’ai coupé le son (les commentateurs m’énervaient à faire des comparaisons avec Galfione) et j’ai voulu qu’il éclate ces petit-fils de boches !

    Bref, je ne vais pas citer tous mes exemples, le fait est que j’aime bien votre article que certains n’arrivent pas à prendre au second degré, j’adore votre talent pour atteindre le point Godwin si facilement….et puis bon, j’vais arrêter d’encenser un juif, il va croire qu’il est vraiment l’élu ! :)

    ps : Allez les Verts !

  45. Bon je commence:
    Encore un “juif” (c’est une ethnie ou une religion?) qui nous les brisent avec la seconde Guerre de l’univers. Non la France n’a pas collabore (c’est un mythe invente pour expliquer comment sacrifier sa vie pour des gens qu’on a jamais vu et qui n’ont pas sacrifie la leur pour survivre par eux meme… debattable j’accordes). De plus regardez l’Israel et sa situation et vous remarquerez de droles de similitudes avec un regime germanique bien connu.
    Bon maintenant le coeur du sujet… le sport. Les Francais n’aiment pas gagner, ils preferent perdre en final comme ca on pourra dire qu’on nous a vole (en meme temps c’est trop souvent vrai et les Anglais nous l’ont prouves encore une fois avec un peu (trop) de medailles). Sinon j’ai toujours pense que l’on se devait d’etre “nationaliste”. On se doit d’aimer son pays mais pas son gouvernement (c’set pas de moi mais ca sonne bien). A vous de changer les choses et sinon vous pouvez aller vivre ailleurs comme le Royaume Uni… pardon le Canada… et leur expliquer a quel point ils sont beau, grand et fort! Mais c’est une idee un peu fasciste de croire que les canadiens sont tous beau! comme si toute la Jamaique courrait vite, fumait du cannabis et chantait du Bob. Pour finir on est loin d’etre a la traine parce que a part le foot (et les arenes de gladiateurs…) on est tres bon dans tous les sports, voir meme au plus haut niveau (bon j’abuse mais en tout cas dans les sports d’equipes on se debrouille tres honnorablement).

  46. @ la chauve souris: De plus regardez l’Israel et sa situation et vous remarquerez de droles de similitudes avec un regime germanique bien connu.
    C’est la derniere fois que je supporte de telles anneries. La prochaine fois je censure.
    @ Zelie : maman arrete de laisser des commentaires avec un faux pseudo.
    @ Tippex: Détrompez vous, c’est magnifique d’être apatride! Quelle liberté vous avez. Citoyen du monde!

  47. Si on enlève la partie sur vichy et les ss, je sens comme une incohérence, je suis d’accord sur le patriotisme et autre nationalisme … en effet on peut difficilement tirer de la fierté de choses pour lesquelles on a aucune responsabilité. Mais préférer que l’autre équipe gagne, ou pire, préférer qu’une équipe en particulier gagne car elle représente un autre pays … c’est juste magnifique, mais bon certains font bien des séjours à la Fistinière, alors pourquoi pas, tant que cette haine vous rend heureux.

  48. Classez qualitativement les commentaires est effectivement beaucoup plus objectif. CQFD

    Mais avez-vous pensé à un système de notation, vous savez, +/-, J’aime/Je n’aime pas ? Avec un avis du public et de la profession ?

  49. point godwin à la 3éme ligne de l’article et avant même le moindre comentaire, comme ça tout seul comme un grand… c’est une catégorie aux JO? le plus vite ce point est atteint, le plus vite on a la medaille d’or de la reflexion (stérile)…
    Vous pouvez mieux faire! à moins que ce ne soit juste un buzz que vous recherchiez en guise de médaille! en plus toute critique nous transforme en complice potentiel. mais l’association d’idées telles que les équipes de France et Auschwitz pour nourrir une telle “reflexion” pue. Au fait vous faites du sport ou vous reflechissez vous? j’ai l’impression que l’un ne peut pas se faire avec l’autre dans votre monde audiovisuel.

  50. ” je me contrefous de savoir si vous m’aimez ou si vous allez apprécier ou pas ce que je vais pouvoir radoter à longueur d’article. Ce n’est en aucun cas mon problème, c’est le vôtre…”
    je vous cite et là je me dis que c’ets un tissus de conneries!!
    pourquoi répondez-vous aux posts? comique va!

  51. C’est fou ce besoin de mépris, finalement, c’est très Français ce rejet de propre nationalité (pour quelqu’un qui se dit horripilé par le sentiment d’appartenance à un peuple pendant une grande compétition sportive…)

    Les JO sont justement l’occasion de se retrouver dans une ambiance de compétition mais surtout de fraternité entre les peuples.

    Certes, c’est un peu la catharsis des petites gens mais il n’y a aucune raison pour vous, ni pour personne, de se placer au dessus des autres.
    Il n’y a rien de pire que d’être apatride, de n’être rattaché à aucune racine. Estimez-vous heureux de vos racines multiculturelles, y compris françaises, elles sont une richesse.

  52. Moi ce qui m’écœure le plus dans les Jeux Olympiques, ce ne sont pas les sportifs en soit, mais plutôt le discours officiel sur la beauté et l’esprit des jeux. Tout ça n’est plus qu’une histoire de fric, et n’a plus rien à voir avec l’olympisme et les valeurs qui vont avec.
    Par ailleurs, ces JO ont démontré la bonne santé globale du sport en France : pour un pays de taille modeste comme le nôtre, se retrouver 7e au classement des médailles, c’est plutôt une réussite. Indirectement, cela vient récompenser tout le travail fournit par les différentes fédérations et par tous les bénévoles qui prennent sur leur temps libre pour transmettre leur savoir aux jeunes. Si ça peut donner envie à des gosses de faire du sport, tant mieux. C’est toujours plus sympa de faire du basket, du hand, de la boxe, que de brûler des voitures…
    Quant à tout le cinoche qui accompagne chaque médaille, cela fait partie intégrante de la médiatisation du sport. Et dans un sens, tant mieux, si des athlètes, qui ont sacrifié des années pour atteindre la perfection, dans des disciplines parfois sous-médiatisées, se retrouvent sur le devant de la scène : c’est un juste retour des choses. Ceux qui ne veulent pas regarder, peuvent toujours fermer leur TV.

  53. Lolo, vous etes un sacré rigolo.

  54. Je savais que tu me reconnaitrais, mon fils !

    J’adore voir à quel point vous pouvez être critiqué ! A quel point vous n’êtes pas compris … je crois que vous êtes un peu masochiste, et je mets votre blog dans mes marques pages favoris ! (oui, je suis vraiment ta mère !)

  55. ça me manque déjà, vivement les JO d’hiver :p

  56. Ah monsieur Sagalovitsch, vous êtes tellement français ! je ne connais qu’un français vous se détester tellement lui-même et son pays ! et le dire si fortement et si souvent que c’en est louche et fait l’effet contraire.
    Moi qui suis voyageur, je peux vous assurer qu’il y a peu de pays aussi peu chauvins que la France. Mais c’est aussi très français de ne pas vouloir le savoir !
    Quant à toujours remettre le couvert sur la collaboration, française uniquement, et les Allemands forcément toujours nazis… c’est vraiment une névrose grave. Nous sommes en 2012, savez vous ?

  57. oui et alors ?

  58. Alors ? je ne sais pas si ressasser ainsi les horreurs du passé (très français ça, vivre dans le passé) vous/nous permettra de faire face aux horreurs futures. J’ai peur que l’avenir ne soit pas rose et ce ne sera pas la faute des Allemands, cette fois. Croire que vous n’appartenez à aucune communauté nationale, outre que ça n’est pas possible, ne vous sauvera pas non plus. Vous devriez prendre exemple sur Israël, sa capacité de résilience et son pragmatisme.

  59. “De plus regardez l’Israel et sa situation et vous remarquerez de droles de similitudes avec un regime germanique bien connu.
    C’est la derniere fois que je supporte de telles anneries. La prochaine fois je censure. »
    C’est la meilleure celle-là ! Vous nous pondez un article des plus provocateurs, empruntant des raccourcis tous plus douteux les uns que les autres, par contre, interdiction est faite aux lecteurs d’adopter la même ligne de conduite… Donc finalement, vous n’êtes pas apatride…

  60. Rhô la lààà…
    Les gens, riez un peu, bon sang. C’est tout ce qui vous est demandé ici. Laurent écrit des énormités en se tordant, et vous, vous sautez à pieds joints dans ses pièges, vous pédalez dans la semoule en moulinant des bras, et vous vous mettez tous à jouer aux schtroumpfs à lunettes, genre “la guerre c’est pas bien”, “les Allemands sont gentils”, “quoi, tu la trouves pas belle, ma soeur” et “je préfère le cassoulet à la choucroute”. Et Laurent se tord de nouveau en vous lisant. Arrêtez donc de lui prouver tout le temps que les Français n’ont aucun humour, ça devient agaçant.

    (Bonjour, Maman Zélie. Je veux bien que tu m’adoptes aussi, on est bien seuls dans ce pays.)

  61. Tu voudrais pas plutôt épouser mon fils, Sophie ?
    Tu vas voir, il est merveilleux !

    N.B. : Julien, il y a mauvais gout, et humour … la phrase : “De plus regardez l’Israel et sa situation et vous remarquerez de droles de similitudes avec un regime germanique bien connu.” est de mauvais gout. De très mauvais gout. Tandis que mon Laurent a beaucoup d’humour…parfois grinçant, mais c’est volontaire.
    Sur ce je m’en vais lire l’article sur les surfeurs …

  62. @ Zélie : 😀
    Hulà, je crois que je serais un mauvais parti pour lui, vu que je ris aussi pour ne pas pleurer. On finirait pas sauter d’une falaise par inadvertance après avoir discuté de l’état du monde. (En plus, je ne suis pas comme lui, je ne digère pas bien du tout le temesta.)

  63. je peux comprendre que ça laisse perplexe ceusses qui découvrent le blogueur par ce texte

  64. @Sophie K: donc si je comprends bien, la seule vocation du blog c’est de dire que c’est génial?

    @Zélie: Je ne vois pas de différence entre cette phrase, et certains passages du sujet… Quand on veut faire de la provoc’, on y va à fond, et on évite pas certains sujets c’est tout…

  65. Sophie, je vous nomme porte-parole de ce blog!

  66. @ Julien : non, pas du tout. Essayez encore, petit Padawan. :)

    @ Laurent : 😀
    Oh, Laurent, je ne vous ferai pas cette offense, vous vous en sortez très bien tout seul. (Et puis je ne voudrais pas vous priver de cette manne de protestations offusquées assez poilantes, il faut dire.)

  67. (Hannah, ne leur cherche pas d’excuses, tu ne leur rends pas service, hahaha !)

  68. Sophie, moi je suis l’avocat du diable, vieux fantasme de juriste :)

  69. Hannah : Ah, ça, la période est propice, tu vas avoir un paquet de clients ! 😀

  70. @Julien : pourtant je trouve que la différence est évidente…
    Comparer Israël au régime “bien connu” … c’est de très mauvais gout.
    Faire celui qui déteste tout et tout le monde, dire des propos provocateurs, c’est ce qui peut choquer quand on prend tout au premier degré, mais c’est à mourir de rire quand on lit au second/ n-ième degré.
    Aussi : les propos de Laurent sont provocateurs, mais sont tellement énormes qu’on ne peut pas croire qu’il pense tout ce qu’il dit. La phrase sur Israël était une attaque infondée, gratuite, douloureuse, et incorrecte. De plus, elle est tellement entendue dans la bouche de personnes qui le pensent…que ça fait froid dans le dos.
    Laurent tiens des propos parfois graves, mais toujours sur le ton de l’humour …

    L’humour juif n’est pas accessible à tous. pour ça que c’est un peuple élu 😉

    @Sophie : c’est vrai que des gamins faits sous temesta ou prozac…c’est pas très beau à voir :)

  71. Zélie : Encore faut-il avoir l’énergie de les faire, en plus. (J’dis ça, j’dis rien.)
    (mdr.)

  72. Sophie : tu doutes de l’ardeur de mon fils ? Aywoua! 😉

  73. Hahaha !

  74. C’est pas bientôt fini vos caquettages ? On n’est pas sur le site de Cosmopolitain ici.

  75. J’aime bien le côté atrabilaire de la chose, même si pour mon petit cas personnel, pour les JO ou autres, mes réserves d’indifférence sont semblables à celles de la (ma) connerie humaine: infinies…

  76. pas mieux!

Laissez un commentaire

« »