Epson m’a tuer

D’habitude je ne me sers jamais de mon imprimante. A quoi bon ? La taille de mon écran est assez conséquente pour que je puisse relire mes crachats de chroniques et autres postillons littéraires afin de traquer en toute quiétude la kyrielle de fautes de frappes, fautes d’orthographe, fautes de syntaxe, fautes de grammaire qui pullulent dans l’enchevêtrement de ces lignes saturées d’erreurs.

Sauf que hier pas moyen d’y échapper. Je devais me confronter avec la version papier de mon fichu manuscrit. Un face à face incontournable exigeant le recours impérieux à l’imprimante qui sommeillait depuis des siècles dans le vestibule crasseux de mon armoire à pharmacie.

Après lui avoir infligé une bonne paire de baffes, elle s’est mise en branle, à scintillé de mille feux, m’a demandé c’est pour quoi, tu veux envoyer un fax, tu veux que je te scanne
le cerveau, tu veux que je photocopie ta raie culière, na rien de tout ça mamie veux juste que t’imprimes.

J’ai mis la rame de papier dans son arrière-train, j’ai effectué quelques réglages de mise à niveau, j’ai sélectionné imprimer en encre noir, mode silencieux, j’ai appuyé sur démarrer, elle s’est mise à gronder, la terre a tremblé, je me suis agrippé au bureau, elle a commencé à siffler, à s’ébrouer, on aurait dit une carcasse de vache s’éveillant après sa sieste, tout juste si elle ne soufflait pas des naseaux.

Finalement elle a commencé à crachoter ses feuillets.

C’est bien ma cocotte, continues, tu tiens le bon bout.

Au bout d’une demi-heure alors que j’étais plongé dans une partie de solitaire tout en matant une compilation de quintuple pénétration anale d’une actrice finlandaise entreprise par un harem d’ouvriers texans, elle s’est invitée dans ma réflexion, et m’a dit, attention, je commence à fatiguer, va falloir songer à me donner de quoi manger sinon je suis bonne pour une crise d’hypoglycémie, j’ai mon niveau d’encre jaune qui commence à faiblir.

Mais qu’est-ce que tu me chantes là,  je t’ai demandé d’éjaculer en noir pas en jaune. Je sais mais on m’a programmé ainsi. Quand je travaille, j’ai tous les niveaux d’encre qui baissent. C’est dans mes gènes. Pas de ma faute.

J’ai laissé dire.

J’ai pensé que c’était juste un coup de chauffe, qu’elle déraillait, qu’elle était juste un peu rouillée.

Je me suis replongé dans ma partie de solitaire.

J’étais sur le point de remporter la mise quand soudain sans prévenir elle m’a dit, ça y est la bête se meurt, mon magenta m’a lâché. Ma route s’arrête là. Magenta ? Mais qui t’as dit
de te servir du magenta ? Personne. Continues en noir alors. Peux pas. Pourquoi pas ? Pour qu’une imprimante flamboie, le noir a besoin du magenta afin que rejaillisse le feu de l’ancien volcan qu’on croyait trop vieux.

J’ai filé chez le revendeur du coin de l’avenue. Ça m’a couté près de 70 euros. J’ai demandé au vendeur si c’était normal. Oui il a répondu. C’est comme cela que cela se passe chez Epson. Même si vous n’utilisez pas leurs cartouches couleurs leurs niveaux baissent automatiquement. Hein ? Vous vous foutez de moi ? Même pas mon brave. Mais c’est du vol caractérisé ? Tout à fait. Et personne ne plaint ? Si. Et alors ? Rien. C’est la loi du marché. Si ça vous chante vous pouvez toujours acheter une machine à écrire.

C’est ainsi que j’ai découvert le pot aux roses qui peut se résumer ainsi : une imprimante Epson même si tu ne l’utilises que dans sa version noire et blanche, même si tu n’imprimes jamais un document en couleur, elle est conçue de telle façon qu’au bout d’un moment tu es forcé de changer des cartouches d’encre qui n’ont jamais été utilisés.

J’appelle cela du Génie.

 

27 commentaires pour “Epson m’a tuer”

  1. “C’est dans mes gênes”…moi ça me gêne, pas vous ?

  2. du tout! Vous voulait metre la main au porte-monnaie pour payer une secréterre de redaction à Slate ? Fêtes-le.

  3. euh pas la pêne de vous fachai, la prochaine fois je resterai tapis sous ma souris….

  4. désolé! Il fallait que quelqu’un prenne! Mais c’est un peu comme si vous vous plaignez de la propreté douteuse de toilettes publics!

  5. Et encore, ça c’est rien. T’vas voir quand ton Epson va te dire : “Désolée, mon biquet, je fais semblant de tomber en panne (alors que je marche très bien) parce qu’on m’a programmée pour te le faire croire afin que que tu rachètes une nouvelle machine…”
    Heureusement, il y a de bienveillants génies russes :
    http://www.greenit.fr/article/materiel/ne-jetez-plus-vos-cartouches-d-encre-a-moitie-pleines-3505

  6. merci! Quel grand peuple que le peuple russe!:)

  7. Ah, ça… :)
    (Bon, je repars dans ma grotte d’ermite. Contente de voir que tout va bien au Québec.)

  8. “Un face à face incontournable”. Ah bon, qui a dit ça? Ca fait longtemps que j’ai résolu mes problèmes d’imprimante, je l’ai donné.

  9. Mr Sagalovitsch, je crois qu’il est désormais grand temps pour d’écouter les signes du Destin, ou en tout cas les SOS que vous envoie votre imprimante, machine devenue esclave de la cupidité humaine, il est temps pour vous de prendre votre destin en main, et, oui ! de mener le peuple vers la victoire contre l’Injustice en décidant, ici et maintenant, une class action contre Epson !

  10. Ah non moi je suis l’idéologue, le sale boulot je vous le laisse. Allez zou, à l’attaque!

  11. Dans une rencontre entre Brasilia et Sartre ce dernier dit : « … une idéologie née de la pratique, et c’est exactement celle-ci que nous devons mettre au point maintenant. Et ce ne sont pas les intellectuels qui doivent le faire, mais l’ensemble des individus. »

  12. C’est Basaglia et pas Brasilia au temps pour moi.

  13. Désolé, rien compris. “Le niveau baisse automatiquement” sur la fenêtre “Status monitor” ou bien il baisse pour de bon ? Elles existent, les encres couleur, elles vont bien quelque part ? Elles se mélangent pour faire du noir ?
    Ou bien il y a une spéciale 6e dimension pour aspirer les encres couleurs Epson ?

  14. @ You : un truc dans ce genre là. Ils ont installé une puce dans chaque cartouche si bien que oui, aussi fou que cela paraisse, la cartouche est encore pleine mais l’imprimante la déclare hors d’usage. Un truc de fou!!!

  15. !!!!!!!!!!!
    Epson a mis au point une sorte de prélevement minimum obligatoire pour tout propriétaire d’une imprimante. Pas mal.
    La consommation forcée. oui, c’est l’avenir qui nous ouvre ses jambes bleues comme disait l’autre.
    Elle est où votre grotte d’ermite, Sophie ? il y a peut-être une autre petite caverne dans le coin…

  16. http://www.60millions-mag.com/temoignez/forums/forums/vie_quotidienne/epson_c_pas_joli_joli

  17. Il m’est arrivé la même histoire.

    Depuis, j’ai une HP…

  18. @ You : elle est dans ma tête, ma caverne, surtout. :) C’est assez pratique, je l’emmène partout avec moi. Mais faut rester prudent : dès qu’on met un neurone dehors, y’a des cinglés qui se ruent dessus pour l’écrabouiller.
    Ce monde est complètement zinzin (et très fatigant).

    Sinon, j’ai oui dire que Canon faisait la même chose avec ses pupuces de cartouches. Pas trouvé de Russe génial pour contrecarrer ça, hélas. Quant à HP, on dit qu’ils vont moins bien que leurs concurrents question finances, ce qui semblerait confirmer qu’ils sont probablement plus honnêtes, oui…

  19. PS : au fait, si d’autres personnes ont des problèmes d’imprimantes, allez sur ce site, on y trouve pas mal de solutions :
    http://imprimante-en-question.blogspot.fr/

  20. Quel bide ces JO… personne dans les stades (on se demande pourquoi, c’est tellement génial de voir des sportifs s’échauffer pendant une heure avant de courir 10 secondes ou de lancer un frisbee). Décalage énormissime entre le public et la couverture médiatique de ce truc où pas mal de gens ont mis pas mal de pognon sur la table…

  21. @vince : normallement même si les stades étaient plein il y aurait toujours plus de gens qui regarderaient les JO à la télé, d’ou le décalage,non?

  22. C’est surtout qu’on peut enfin suivre une discipline entière sur le net, sans trop de pub, et surtout, surtout, surtout, sans commentateurs excités.
    Sinon, je crois que je préfère vraiment la pistoche à l’athlé.
    (La semaine prochaine, je dirai le contraire, mais bon.)

  23. mouais, le foot c’est quand même autre chose !

  24. Héhéhéhé.

  25. j’ai résolu mon problème d’imprimante… en utilisant celle du bureau
    sinon pour les JO le must c’est l’athlétisme :p

  26. le canoé kayak!!

  27. Hannah : 😀 et je dirai comme vous la s’maine prochaine, promis.
    J’aime bien l’hepthpenthahargtlon, enfin le truc où des gars et des filles s’épuisent à aller plus vite, lancer plus loin et sauter plus haut pendant deux jours.

Laissez un commentaire

« »