La minute de trop du CIO

Le CIO a tranché : afin de ne pas gâcher la grande partouze de la cérémonie des J.O de Londres, il ne sera observé aucune minute de silence en mémoire des athlètes israéliens assassinés il y a quarante ans aux J.O de Munich.

Il est vrai que ce serait vraiment une minute de gâchée. Une minute de trop. Après tout ils n’étaient que des peccadilles d’athlètes israéliens pris en otage par Septembre noir, une organisation palestinienne des plus pacifiques, avant d’être sommairement massacrés.

Des athlètes israéliens. Autrement dit des athlètes pas tout à fait comme les autres. Pas totalement innocents non plus. Limite coupables. D’ailleurs, la sagesse populaire qui jamais ne se trompe, ne dit-elle pas qui sème le vent récolte la tempête. On n’allait tout même pas sacrifier une minute entière pour honorer la mémoire de sportifs qui d’une manière ou d’une autre avaient du sang sur les mains. Qu’on se le dise, le C.I.O, ce n’est pas une association caritative tenue par une horde de bonnes sœurs au cœur d’artichaut.

Le C.I.O ce n’est pas l’U.E.F.A, cette bande de pleureuses affectées qui a accepté que l’on respecte, pendant un match de l’Euro, une minute de silence pour cet esprit brillant et pacifiste qui n’a cessé d’œuvrer sans relâche au rapprochement entre les peuples, j’ai nommé Monsieur Thierry Rolland, l’Abbé Pierre du journalisme sportif.

Afin de démontrer qu’ils avaient quand même du cœur, les éminents membres du CI.O, augustes personnages à la morale irréprochable, ont consenti, du bout des dents, à dépêcher Monseigneur Jacques Rogge, leur grand manitou aussi charismatique qu’incorruptible, au village olympique afin qu’il se fende d’un furtif hommage aux onze prétendus martyrs de l’Olympisme. Touchante attitude. On n’espère seulement que les athlètes présents n’ont pas été de trop secoués par ce douloureux rappel.

Faudrait tout de même pas qu’ils nous tirent une gueule d’enterrement pendant la cérémonie d’ouverture, cette grande fête interplanétaire, où, de Damas à Kaboul, l’on célébrera l’amour universel, le respect de toutes les races et de toutes les religions, la croyance en des lendemains qui chantent, la glorieuse incertitude du sport, la revanche du bien sur les forces du mal.

On comprend dès lors qu’il eût été des plus inconvenants en cet instant solennel où le monde chantera à pleins poumons que nous sommes tous frères d’accorder soixante misérables secondes pour prendre la peine de se souvenir de onze brebis égarées qui d’ailleurs, au regard de leur pays d’appartenance, auraient mieux fait de rester chez eux à zigouiller quelques enfants palestiniens au lieu d’oser s’inviter parmi le concert des nations civilisées.

Au fond, ils n’ont eu que ce qu’ils méritaient, ces fieffés zélotes de l’état hébreu. A force de coloniser à coup de schlague des terres qui ne leur appartenaient pas, ils savaient bien qu’à tout moment ils risquaient de déclencher le courroux de pacifistes combattants palestiniens qui n’avaient d’autres moyens que de recourir à des solutions extrêmes pour rappeler au monde le sort atroce qu’Israël infligeait jour après jour à leurs frères martyrisés.

D’ailleurs, si on avait accordé une minute de silence en la mémoire de ces félons de colonisateurs, combien de temps eût-il fallu donner en mémoire de toutes ces victimes du terrorisme israélien tombées sous les balles perfides de Tsahal ? La cérémonie entière n’aurait pas suffi.

Le C.I.O a donc agi avec toute la sagesse qui l’a toujours caractérisé. Honorer la mémoire de Mark Slavin, de Eliezaar Halfen, d’Andre Spitzer, de David Mark Berger, de Zeev Friedman, de Yosef Romano, de Moshe Weinberg, de Yosef Gottfreund, de Amitzur Shapira, de Yakov Springer, de Kehat Schor, eut signifié ni plus ni moins qu’ils approuvaient la politique d’extermination du peuple palestinien par le gouvernement israélien.

Une faute de goût qu’ont su éviter avec brio les instances du comité olympique.

On ne peut que les saluer bien bas d’avoir su résister avec détermination à l’affreux lobby américano-israélien.

17 commentaires pour “La minute de trop du CIO”

  1. Mr Sagalovitch, je vais vous révéler un secret : personne n’en a rien à cirer des Yosef et autres Amitzur morts au combat. Non mais vous avez vu la tête qu’ils ont ? Il y en a au moins un qui a du faire rouler un sacré paquet de filles sur le trottoir.
    Le prochain Batman mérite-t-il de dépenser 10 euros ? Voilà une question qui mérite d’être posée.

  2. après le complot judeo-bolchevique, le complot anti judeo- bolchevique…

    et les indiens d’amérique ? rien ?

    au fait et surtout : ca interesse qui les JO ou l’Euro au point d’en faire quelque chose de sérieux ?

  3. Ils faisaient quoi comme sport? De la pétanque?

  4. Et voilà. Je vous avais dit que vous feriez un bide, Mr Sagalovitch. De toute façon il n’y a qu’une seule véritable compétition de sport dans le monde, et c’est la Coupe du Monde de Football. Et il n’y a qu’une seule véritable équipe sportive au monde, à savoir l’extraordinaire équipe de football du noble peuple d’Espagne.
    J’ai d’ailleurs récemment envoyé une lettre à notre Platoch national pour lui proposer que l’Espagne débute désormais tous ses matchs avec un handicap de trois buts encaissés afin que le suspens demeure et que le public ne s’ennuie pas trop (même si l’on peut légitimement se demander comment l’extraordinaire équipe de football du noble peuple d’Espagne pourrait provoquer de l’ennui).

  5. attendez avant de vous réjouir. Je predis un bel avenir pour ce papier!
    L’espagne ? Des hollandais à la petite semaine. Des voleurs de Cruyff!

  6. Vains espoirs que les vôtres… Votre papier, je le crains, subira le même sort que la suffisante et pitoyable équipe de Hollande, laquelle est orange, comme l’avez remarqué, c’est à dire du rouge en moins en moins fort (du rouge du noble peuple d’Espagne et non du rouge de piquette, cela va de soi).

  7. Des juifs tues en allemagne par des arabes… Trop complique ça

  8. Laurent comme dab vous choisissez des sujets aussi légers que l’air saturé d’ozone, ah oui j’ai aussi lu la Métaphysique du HJ

  9. Je viens d’apprendre que Patrick Sébastien sévissait désormais au Sénat chez les EELV. Ca devient vraiment n’importe quoi la politique…

  10. @ Hannah: J’imagine que cela doit faire beaucoup pour un seul homme, oups femme!

  11. Pour la mort de l’esprit olympique déjà sévèrement touché à Atlanta,je propose 2060 minutes de désactivation des sites TV gratuits.

  12. @ Laurent : ce sont là des pensées très lourdes à porter pour une seule femme -fut elle un homme divorcé d’avec la france;) surprise par la M du HJ ! même si on reconnait ça et là des termes du blogueur,c ‘est tout autre chose! court mais bon, comme les vacances, comme l’amour…

  13. le prochain sera plus long. Promis!

  14. Il faut se rendre à l’évidence, Vince avait raison, ce papier n’intéresse personne. :)

  15. ca frémit, je le sens! Ils auraient dû en tuer 111 ces incapables !

  16. mieux qu’une minute de silence : écran noir sur ce méga show

  17. je boycotte!

Laissez un commentaire

« »