Twitte-toi quand t’écris

Je l’avoue, au risque d’apparaître comme un affreux pachyderme réactionnaire misanthrope et acariâtre, j’avais déjà grand mal à comprendre l’intérêt fondamental de Facebook avec sa ribambelle d’amis imaginaires égarés dans les coursives fantômatiques du cyber espace, son faux mur des lamentations, ses photos tonitruantes d’inutilité ravageuse ou ses commentaires d’une vacuité vertigineuse – Je vais manger du poulet ce soir – Le poulet était très bon – Je crois que je n’ai pas digéré le poulet – Je confirme, le poulet ne passe pas – Aie, la chiasse au poulet est lancée – Toilettes bouchées, mdr, le poulet est résistant par nature – 200 euros (plombier) ça fait cher le poulet – C’est décidé je deviens végétarien ptdr.

Mais que dire de Twitter alors ? Un chef d’œuvre confondant de connerie à l’état brut. Le comble de l’imbécilité la plus manifeste. La preuve par dix-neuf que l’homme est de toutes les espèces lambinant sur la planète la plus niaise de toutes.

Il est toujours affolant et effarant de constater que lorsqu’une nouveauté apparaît, peu importe sa pertinence ou sa nécessité, notamment dans la sphère des nouvelles technologies, le bipède oublie ce qu’il lui reste de détritus de cerveau, pour s’en enticher et en jouer avec l’acharnement d’un forcené condamné aux travaux forcés.

Car enfin qu’est-ce donc que ce bidule où chacun, dans l’isoloir confiné de sa propre importance, se rêve d’un destin à la Rochefoucauld ou à la Cioran ? Quelle dose extraordinaire de vanité faut-il posséder pour s’imaginer que son simulacre de pensée réduite à 140 caractères puisse intéresser quiconque si n’est un comparse encore plus ahuri que soi ?

L’art bref, car c’en est, exige une précision linguistique inouïe, un sens de la métaphore si développé et si raffiné, un don de la formulation si aigüe que seuls quelques esprits très inspirés, choisis des Dieux, peuvent l’utiliser à bon escient.

Un assassinat perpétré à l’aide de bon mots demeure le plus parfait et le plus exquis des crimes, une suave mise à mort infligée à son mortel ennemi qui jamais ne s’en remettra.

Mis entre les mains d’un pauvre hère qui a déjà du mal à comprendre la teneur d’un éditorial dans télé 7 jours, cet instrument se transforme en une infernale machine à créer à profusion des perles de bêtise crasse, porte-paroles d’une conscience habituée à tourner dans le vide sidéral de ses pensées désincarnées.

Utilisés par nos représentants politiques, ce sont des postillons verbeux qui tiennent plus du crêpage de couettes à l’heure de la récréation que de l’assertion d’une pensée réfléchie et construite.

Des saillies plus dignes de la pétomanie mentale que de la réflexion assermentée.

@laurentsagalovitsch: t’es vraiment qu’un connard bouseux qui pige rien au monde moderne

@laurentsagalovitsch: ils sont tous aussi cons que toi au Canada ?

@laurentsagalovitsch: et ça se prétend écrivain, grave le gars.

@laurentsagalovitsch: plus je te lis et plus je comprends mieux pourquoi je trouve Slate à chier

@laurentsagalovitsch: je suis producteur de poulets et je t’emmerde fraternellement.

@laurentsagalovitsch: me dis pas que t’es payé pour produire de la daube pareille.

@laurentsagalovitsch: pour info on dit pas la preuve par 19 mais par 9. Quelle truffe!

 

46 commentaires pour “Twitte-toi quand t’écris”

  1. @ Laurent : Bon, ce billet sur les motards ??? je sais bien que vieux motard que jamais, mais enfin, quand même… En 2017, Sarko aura battu la présidente actuelle qu’on y sera toujours…

  2. qui a dit qu’on allait s’ennuyer sous Hollande, hein !?

  3. Quoi qu’il en soit, courage à Laurent Blanc qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des Bleus depuis tant d’ années dans un engagement désintéressé.

  4. Pour une fois qu’on ne parlait ni de motards, ni de footeux (ces derniers laissent leurs attachés de presse twitter pour eux, non?), il faut que les commentaristas s’y mettent!! Sinon, j’ai aussi l’impression que Twitter est affligeant, le pire étant que la presse (de bas niveau, j’avoue) relaye à plaisir ces torchons haineux et postillonés de # et @ à coup de captures d’écran. Que Morano, Trierweiler, etc. s’envoient des fleurs entre eux, mais nous laissent en paix, nous, heureux twittophobes. C’est presque du sms public….

  5. Les commentaristas sont au commentaire ce que les fashionistas sont à la mode, mais n’y voyez aucun dépréciatif!!

  6. ni abonnée ni suiveuse, on m’a fait découvrir il y a peu de temps des tweets de la femme d’un collègue (pour une fois pas un voisin) visibles par tous sur internet, il s’agit d’une forme de sms publics, tous n’ont pas forcément conscience de l’image minable véhiculée, ne parlons pas de ceux soumis à une obligation de réserve

  7. @ Bernard: Prenez exemple sur Florence et Hannah en respectant le sujet des post et vous serez tôt ou tard récompenser de vos valeureux efforts
    @ Vin : Que vient donc faire Lolo dans cette galere ?

  8. @ lolo (et les autres !)

    Bordel ! j’essaye de faire de l’humour en détournant le tweet de qui vous savez, et qu’obtiens-je en retour ? Un mur d’incompréhension…

    A vous dégoûter du people.

  9. C’était bien trop subtil pour nous! Milles excuses

  10. J’ajouterais également, monsieur Sagalovitch, que votre malheureux article va peut-être permettre – enfin ! – de montrer votre vrai visage à vos innocents lecteurs. Car ne venez-vous pas d’afficher sans vergogne votre mépris de la démocratie toute entière en sous-entendant sournoisement qu’il vaudrait peut-être mieux fermer tweeter, ce fantastique outil de la liberté d’expression acquis au prix de mille sacrifices, oui monsieur Sagalovitch ! mais jamais vous ne pourrez faire taire toutes les voix du peuple, toutes les petites voix courageuses de tous les Français et de toutes les Françaises qui s’accrochent avec force et courage à la démocratie et tout ce qu’elle représente.

    Je ne vous félicite pas.

  11. si tout à fait. Les francais sont des veaux!

  12. Et je ne suis pas végétarien

  13. Faut plus manger de poulet, c’est plein d’hormones qu’on n’sait pas d’où qu’elles viennent.
    (Bon sinon, je suis d’accord avec vous, et ça va vous faire mal, je le sais, mais je suis AUSSI un pachyderme misanthrope nerveux qui écrase les portables sous ses énoooooormes pattes pas contentes.)

  14. Pourquoi Bernard focalise-t-il autant sur les motards, en fait ? C’est plus que bizarre. Oui oui oui.

  15. Quand on aura pendu le dernier blaireau qui twitte avec les tripes du dernier naze qui facebook, eh ben on pourrait aller se coucher moins con, vla ce que j’en dis !

  16. “l’homme est de toutes les espèces lambinant sur la planète la plus niaise de toutes.” c’est marrant.

  17. Tweeter officiel 15h17 :

    “Valérie Trierwieler désapprouve le plan de sauvetage des banques espagnoles”

  18. Mais qu’on nous fiche la paix avec cette Valérie Guebwiller, à la fin. On s’en fiche complètement. (Enfin, moi je m’en fiche complètement.)

  19. @ Saga : Bien, ce post sur touitaire, mais z’auriez pu être encore plus méchant. Car enfin, comment tolérer de confier un moyen d’ expression pareil au premier imbécile venu ? Devrait y avoir un permis, avec des points : une faute d’orthographe ? un point en moins. Utilisation abusive du verbe “gérer” ? deux points. Dire : c’ est “juste” génial ? 3 points et l’ obligation d’ apprendre que “juste” est ici la transposition du mot anglais qui veut dire en l’ occurrence ” simplement” ou “seulement” mais non pas “juste” au sens français. Et on pourrait en ajouter encore ( pas de souci, énorme, ça va pas être possible, trop bien ( pour quoi ?) comment ça va bien, etc…) Quant à l’ obtention du permis, elle devrait être consécutive à un examen après deux ou trois années d’ études, ou seraient au programme “Le mystère de Jeanne d’ Arc” de Péguy( non, pas la Cochonne) les “sermons ” de Bossuet et les “Grands cimetières sous la lune” qui soit dit sans cuistrerie aucune ( ben tiens..) valent largement L’ espoir de cette vieille baderne gaulliste de Malraux.
    Sinon, sur le poulet, c’ est moche.

  20. Ah je dois dire que le tweet de Bernanos, Hitler a déshonoré l’antisémitisme mérite tout les éloges!

  21. Vinnie, vous avez oublié “c’est que du bonheur”. 10 points en moins, puis douze balles dans la peau, pour celle-là.

  22. mince je croyais qu’on ne faisait plus de crise de jalousie passé la cinquantaine…
    Sophie, tss tss on ne se moque pas des noms:) à moins que ce ne soit son nom de “jeune fille”

  23. Hannah : Hahahahaha ! (Je suis vachement plus canon qu’elle, et chtoc.) Non, mais j’en ai marre que tous les journaux parlent de cette dame et de ses bourdes tout le temps au lieu d’aborder les vrais problèmes politiques. Ras le bol de l’ère “people”, des conversations de people, de leurs fringues, de leurs animaux de compagnie, de leurs vacances, de la couleur de leurs culottes et de leur Constipation Blues. J’en peux plus.

  24. Sophie, une ile déserte, vous et moi, ca vous tente ?!

  25. Laurent : Avec un château fort et des canons. Et de l’huile bouillante, et au moins une catapulte (et quelques fossés pleins de piques autour, éventuellement).
    Là j’dis pas non.
    (Et des crocos dans les fossés, aussi.)

  26. @Sophie, je précise que ma première phrase ne vous était pas destinée (au cas où j’aurais été mal comprise)

  27. @ Hannah : ah, d’accord, mais pas grave, ça m’a fait rire, en fait. :)

  28. @ Sophie : C’ est vrai je l’ avais oublié , celui-la. Et aussi c’est “lunaire” qui est interessant
    @ Saga : je vois que monsieur connait son Bernanos, la citation n’ est d’ailleurs pas toujours bien reprise puisqu’il a dit : “L’ antisémitisme, quelle horreur, d’ailleurs Hitler l’ a déshonoré à jamais”. Et il faut lire ce qu’à dit Finkelkraut sur Bernanos ( et éviter BHL, comme dab) C’ est d’ailleurs étonnant la qualité d’ analyse de Finkel sur les écrivains catho présumés sulfureux, voire son bouquin remarquable sur Péguy ” Le mécontemporain” (Folio) que je recommande à tous.
    Bon sinon, envoyez lui donc un touite a Sophie pour continuer vos marivaudages lourdingues..

  29. Ah non pas Marivaux ! Le bonhomme ne m’a jamais plus.

  30. @ Vinnie : pas entendu, le “lunaire”… :)
    Sinon, je ne suis pas twitterienne, j’ai horreur de ce boulet supplémentaire (rhâk ptoui …chtonggg !)

  31. Je trouve que Sophie est trés fort en bruitage linguistique. Vous devriez écrire de BD

  32. juste pour rire : http://livre.fnac.com/a3722184/Julien-Lepers-Les-fautes-de-francais-que-je-ne-ferai-jamais-plus
    dsl^^

  33. @ Laurent : sans rire, j’ai failli, fut un temps… J’ai même qq scénars dans des cartons, encore… Ah là là.

  34. (Bon, j’arrête pas de causer de canons et de boulets, mille excuses. Je vais aller lire un peu, ça va me calmer. Tchuss !)

  35. @ Sophie : le “bruitage” dont parle Saga ( ça s’ appelle une onomatopée, ignare) je pense que ça vient de Lucky Luke, ça doit être quand le cocher crache dans le seau à glaviots dans un saloon, dans “La Diligence” je crois, non ?
    @ Hannah : un peu de respect pour l’immortel auteur de (gong !) “pour le plaisiiiiiiir””, jeune insolente !

  36. @ Vinnie : m’enfin, j’essaye de lire les articles du Monde.fr qui ne parlent pas de VT !!! (et c’est dur à trouver.)
    Oui, bien vu, c’est du pur jus de chique de Calamity Jane (ou du cocher), haha !

  37. @Vinnie lee jones : je suis incomprise :-/ je ne me moquais pas de j lepers mais de laurent !

  38. @ Vinnie : c’est Lepers qui a écrit cette scie ???
    (bon, j’m’en vais, j’ai dit que j’m’en allais, alors j’m’en vais allez.)

  39. @Hannah : J’ avais bien compris , très chère, mais mon second degré passe toujours aussi mal. Eh oui, je ne suis pas écrivain comme les 97 % de ce Blog.. snif
    @ Sophie : Bien sur que c’ est lui, Dieu merci, il s’ est arrété là, je crois.

  40. Destinée, on était tous les 2 destinés, à voir nos chemins se rencontrer, à s’aimer sans demander pourquoi, Toi et moi…
    tin c’est malin comment je me suis mis ce truc dans l’oreille
    au secours !!!! c’est la faute de Vinnie toussa

  41. @ Hannah : et maintenant ca y est on a tous Guy Marchand dans l’ oreille aussi, c’ est malin..
    Pour votre punition, vous serez obligée d’ ouvrir le bal quand Saga nous aura enfin invités à sa grande soirée parisienne pour le lancement de son futur bouquin (2014 ? 2015 ?)

  42. 2013 sacripan. Et je ne danse pas moi monseigneur

  43. on vous demande pas de danser, simplement de nous inviter, c’ est pas pareil.
    2013, hors taxes ?

  44. @Vinnie, je ne danse pas mais je pourrais vous chanter :
    Destinée, on était tous les 2 destinés, à voir nos chemins se rencontrer… :p

  45. @ Hannah : Ecoutez, c’ est tentant je dois le reconnaitre. Quand nous nous retrouverons à la Saga Party pour le lancement de son bouquin, je serai toute ouïe…

  46. Une Saga party en 2013 ? Excellente idée. Je suis en France à partir de juin…(je sens que Laurent va répondre : c’est con, c’est en mai !!)

Laissez un commentaire

« »