Fin de partie

 

Il y a des nouvelles comme ça qui vous cueillent dès le matin apparu et vous donnent des envies furibondes de défenestration précipitée ou de pendaison certifiée conforme par les pompes funèbres locales : la jeunesse de France, enfin un peu plus d’un quart, en pince pour Marine La Peine.

Que des vieux sur le départ s’amourachent de la poupée barbie du mouvement national, on arrive à le concevoir : quand les fesses s’affaissent et que le ventre ventripote, que les capacités mentales vacillent et se perdent dans la brume de l’amertume et de la vie qui s’en va, que le coeur se rapièce et s’économise, quoi de plus normal que d’appeler au secours et de tenter de trouver du réconfort auprès de personnes qui vous expliqueront que si vous avez raté votre vie, si vous êtes condamné à papoter avec votre poste de télévision, si votre retraite vous permet à peine de vous acheter votre cargaison de couches-culottes, c’est la faute à l’autre qui vit sur vos subsides, au système qui vous rejette, à l’Europe qui vous étouffe, au monde entier qui se détourne de vous.

Mais la jeunesse ?

Alors certes, sociologues et autres exégètes de la philosophie comportementale contemporaine vous diront, chômage, précarité, manque d’horizon, vie à la con, perte de repères, ascenseur social à l’arrêt, âpreté de l’existence, frilosité de la société, égoïsme des aînés, banlieue cloisonnée, accès à la propriété refusé, système éducatif périmé, intégration bloquée, jeunesse sacrifiée, remisée, rebutée.

Et ils n’auront peut-être pas tort.

Mais l’audace de la jeunesse alors ? Et le goût pour la révolte ? Et le désir de changer l’ordre établi ? Et cette croyance que tout est possible, que le futur vous appartient, qu’il vous tend les mains ? Et cette appétence pour le combat, pour la lutte, pour ne pas se ratatiner, alors que la sève de la vie coule triomphante et tonitruante dans les veines, que grondent les orages tant désirés d’une vie déroulée sous des cieux tourmentés, que le monde est là, à portée de mains, qu’il vous attend même, qu’il vous réclame, qu’il vous supplie de l’étreindre et de le bousculer, et que dansent, dansent, dansent les chants de l’espérance ?

 

C’est fini tout cela ?

Ce sont des idées d’un autre temps à jamais révolu ?

Des niaiseries de romantiques égotistes qui datent d’un autre siècle ?

Des envolées lyriques qui sentent bon la nostalgie d’un monde ancien qui n’existe plus que dans la mémoire égarée des rêveurs d’hier ?

Certes il y a belle lurette que je ne suis plus vraiment de ce monde mais tout de même.

Si la jeunesse se fiance avec l’égérie  falote du mouvement national, si elle se met à rouler des pelles à la matrone des idées rassises et moisies, si elle se met à danser une valse endiablée avec la ministre arrogante de la propagande rance, si à l’aube de sa vie à venir, elle baisse déjà les armes, refuse le combat, et s’en remet à une fornicatrice d’idées étriquées, alors il n’y a plus…

Qu’à attendre Godot.

Oui, mais en attendant ?

Si on se pendait ?

Ce serait un moyen de bander…

 

 

131 commentaires pour “Fin de partie”

  1. @ Saga : Eh ben, z’êtes content de vous, je suppose ? J pars quatre jours dans un endroit coupé de l’ ADSL ( mais oui, Cheminade a raison, il en reste encore) et dès mon retour, je m’ aperçois que vous avez mis un sacré bordel sur le blog. Ah y ‘a eu des commentaires qui feront date..
    Allez, soyez sympa, faites un bêtisier des commentaires Vichystes, négationnistes, conjurationnistes, Protocole des Sages de Sionnistes, Néo-Dantec-ionistes, Gunther Grassionistes…
    Bon sinon, sur le petit dernier, moi je n’ ai jamais compris comment on pouvait être jeune et de Droite tout court, alors, de Droite Extrême, je n’ y songe même pas…

  2. je m’inquiétais. Je crois vous avoir vu entrain de conduire la papamobile au Vatican.
    Jeune et de droite, moi aussi j’ai du mal!

  3. La bandaison, c’est une prillante idée !

  4. @ Saga : Je ne vous ferai jamais ça : Ce sont en général des Mercedes….
    @ Sanka : Vous vous mettez aux contrepèteries, maintenant ? Et à l’humour graveleux..? N’ aurait jamais du partir, moi..

  5. Poupée Barbie, c’est pas mal.

    Bon, samedi, au métro Abbesses un jeune gars en casquette d’ouvrier et veste de prolétaire a tenté de me fourrer dans les pattes une profession de foi de François Hollande. Il était prêt à me chanter “Le temps des Cerises”, je crois. Distribuer des tracts de Hollande à 20 ans ne me paraît pas le présager d’une âme très aventureuse, désolé.

    @ Vinnie : Bravo, vous avez cité tous les ismes qu’il fallait. Vous gagnez un abonnement d’un an à Télérama. Je suppose que le père Sagalo a écrémé bien plus large que ça.

  6. incroyable que le ps ne soit toujours pas foutu de présenter un candidat… comment dire… heu… emballant ?

  7. Oui, on ne croit plus en rien.
    Vous nous laissez un tel merdier en même temps.

    Bon, des futurs électeurs de Marine et jeunes, je n’en connais pas moi.

  8. comment ca ” vous “??

  9. La/les générations précédentes
    Bon ça va je provoque. :)

    Non, mais avoir un vrai candidat au PS serait un bon point oui.

    Et de ce que je vois autour de moi, il y a pas mal d’inquiétude concernant l’avenir. C’est assez déprimant quand on y pense.

  10. @Pierre: jeune homme, quand j’ai eu 17 ans, le sida est apparu, ce qui m’a valu de dévelloper des talents d’onaniste hors pair. 7 ans plus tard, on m’obligeait à apprendre le maniement d’un famas dans un bataillon de chasseur alpin avant de m’envoyer faire le pitre à l’école militaire. Et le chomage etait encore plus haut que maintenant. Alors hein, chacun sa…:)

  11. @Pierre : Ben moi, j’en connais et y a de quoi être inquiet, surtout que les autres ne vont pas se déplacere en masse…

  12. La rébellion est devenue une pose si institutionnalisée que se dire rebelle aujourd’hui, c’est passer pour un niais. C’est cyclique, j’imagine. Pour se donner un genre à contre-courant, certains se disent donc partisans du FN, royalistes, profondément catholiques. J’ajouterais que cette tendance est assez exacerbée chez pas mal de jeunes homos. C’est un dandysme politique, qui tourne en dérision ce qui est devenu admis par trop de monde, les poses et les idéaux de la saison dernière. Les ligues fascistes ont mobilisé la jeunesse en donnant à leurs idées réactionnaires le cachet de la rébellion et paradoxalement, de l’insoumission. Se rebeller… ne veut rien dire en soi. Le Tea Party, l’église de Machin Phelps, les nazillons, tous pensent se rebeller. Je me rappelle un tract que l’Action française distribuait à la sortie de mon lycée, il y a deux ou trois ans. Leur slogan, c’était quelque chose comme “Ne soyez pas un mouton” ou bien “Sortez du troupeau”. Comme quoi.
    Voter Hollande quand on a 17 ans n’est pas d’un anticonformisme flagrant.

  13. Quand le jeune s’éveillera… oui vraiment surprenant…
    moi qui pensais que le cri de ralliement du jeune c’était: “Heil iphone !”

  14. Pierre n’a pas tort. Lorsque le sida est apparu, la dette du pays était de 200 milliards d’Euros, elle est de 2000 milliards hors pensions des fonctionnaires (+600 Millards) que l’Etat dans sa grande sagesse n’a jamais provisionné. C’est donc Pierre qui va payer le remboursement de l’inconséquence de ses ainés. la France est un beau pays, où bcp de retraités pêtent de santé, font de la randonnée, de la poterie artisanale. les gens qui ont 70 ans ont blindé leur situation avec les accords de Grenelle, et tous les gens de plus de 40 ans ont vécu collectivement à crédit, sans se soucier de reporter sur les générations futures la charge des services sociaux. la fête est finie maintenant… l’autre jour j’ai vu un “djeun” avec un T Shirt ” 20 ans et déjà ruiné” Boulevard Hausmann. Raccourci saisissant, et loin d’être faux. Pierre, si vous avez moins de trente ans et pas trop d’attaches, cassez vous de ce pays sans avenir, cherchez les grands espaces, de toute façon votre carte Vitale ne vaudra bientôt plus rien.

  15. Dans le même genre je lisais l’ interview d’un Psy, Serge Heffez, qui disait que pour la première fois depuis plusieurs siècles (!) les parents pensent que leurs enfants vivront moins bien qu’eux et seront moins heureux. Alors que traditionnellement le Français croyait toujours ( et souvent à juste titre) que ses enfants seraient forcément mieux lotis que lui.
    D’oû une double depression géante: des parents qui culpabilisent et des enfants à qui nous refilons notre stress ( tu trouveras pas de boulot, t’ auras pas de retraite, tu mourras pollué et communautarisé…)
    Question : faut-il dire la vérité aux enfants, au risque de les plomber un peu plus ( si ça se trouve, Pierre est en train de taper ” expatriation” sur Google en ce moment même…) ou au contraire, arreter de geindre sur leurs sorts et leur faire confiance ? Je n’ ai pas la réponse, je le confesse…

  16. Les post ados ont compris que nous ne pouvions plus grand chose pour eux, dans la mesure où nos expériences de vie sont totalement obsolètes pour eux. Ils ne veulent pas nous faire de peine, alors ils font comme s’ils nous écoutaient :-) Inutile de croire qu’ils n’ont rien compris, ils sont bien plus “acute” que nous…
    Par contre la génération suivante, comment sera t’elle ?

  17. @ Vinnie : vous espériez quoi un lundi férié ? Un chant liturgique ? 😉 A ce propos, vous direz à Benoît 4×4 ( comme dirait Sophie ) que sa kippa est certes très jolie mais que je connais une boutique à Rome qui en vend de toutes les couleurs pour égayer l’ordinaire…

    @ Bernard

    C’est vrai que je ne suis pas mécontent d’avoir eu 20 piges à une autre époque : loyer encore très accessible, cigarettes et vin blanc à gogo, chair joyeuse bien que très protégée… Une petite plage d’insouciance avant d’aborder le monde hivernal du travail.
    Aujourd’hui, d’après ce que j’ai pu comprendre ( j’ai pas d’enfants ), c’est p’tit-déj’ et dîner chez papa-maman jusqu’à l’âge de 30 ans, biture express sur un banc public ou dans la voiture, chair angoissée ou formatée par le porno virtuel, et l’embauche qui fait le coup de l’Arlésienne… Youpi !

    La quarantaine et déjà un vieux con… Pfff… mais je me soigne.

  18. @ Sanka : C’est à peu près ça. La Génération précédente disait à ses enfants qu’en bossant bien à l’école ils auraient des diplômes qui leurs garantiraient une bonne vie. Maintenant, ce n’est plus vrai. Les métiers (du tertiaire) évoluent si vite, qu’il faut se prérarer à se former toute sa vie et adopter des stratégies pragmatiques pour survivre avec de la chance.

    Et perso ça me fend le coeur de voir des vintenaires se biturer sur des bancs parce qu’ils n’ont pas assez de fric pour décoller doucement en picolant dans un local festif, et que boire ET sortir, il faut choisir. Je m’étonne que le grand chevalier Bayard de l’égalité, FH n’ait pas prévu pour les moins fortunés un dispositif quelconque d’accès à la biture de qualité, qui me semble hélas réservée à la haute bourgeoisie désormais. Je ne parle pas des contrariétés à l’épanouissement sexuel que de devoir vivre chez ses parents à trente, voire quarante ans… j’ai même vu un reportage sur des quinquas, chômeurs, largués par leurs épouses, qui retournent prendre les patins chez maman…

  19. @ Sanka : C’ est vrai que vu le contexte Pascal, je m’ attendais à une sorte de trêve, mais Saga a le chic pour lancer certain sujets, et attirer une foule de coms assez space. C’ est d’ ailleurs incroyable, on dirait qu’il y a comme ça, tapis sur le Net, à l’ affut des alertes, des hordes de cyber guerriers qui fondent sur un Blog lorsque certains mots-clés sont activés ( Juifs, Shoah, Marine, Pétain, Tarik Ramadan, j’ en passe…) et qui, à peine leur attaque déclenchée, se replient en silence et disparaissent jusqu’à la prochaine fois. Ca me fascine et m’ effraie ( comme disait Jean-Pax) à la fois.
    @ Bernard : Je vais demander à l’ esprit-saint de venir se pencher sur votre desillusion. Normalement il devrait se pointer vers le 27 Mai, mais je vais voir ce que je peux faire…

  20. Cela dit j’ai eu la main lourde, j’ai forcé un peu le trait : il y a une vingtaine d’années, l’habitation était déjà chère et la chair pas toujours habitée 😉 Mais enfin, tout semblait plus accessible… Les patins étaient rock’n roll même s’ils n’amassaient pas toujours mousse…

  21. Bof non, c’était pas mieux avant. Aux quadras et quinquas actuels, tout ce qui était promis a été enlevé, si on y réfléchit bien. Salaire gelés après 74, pilule certes, mais sida dès 1980, charges sociales en hausse constante (et culpabilisation en hausse constante aussi), et sortie de l’utopie des seventies pour rentrer directement dans la société du Spectacle et du fric triomphant sous Mitterrand. C’est pas folichon. Le coup des diplômes, c’était déjà réglé au moment des réformes d’après 1975. Donc c’est pas notre génération qui aura posé les jalons de ce merdier, mais ceux qui ont 70 ans en ce moment. (Justement ceux qui profitent à plein, tiens.) :-)

  22. Faut pas exagérer non plus! Les jeunes francais mangent à leur faim, pas de guerre à l’horizon, ils gelent pas sur place, etc, etc… Ce n’est pas une regle d’or que les génerations à venir doivent forcément mieux vivre que les précedentes. D’ailleurs c’est quoi mieux vivre ? Je me demande si j’ai pas un écrit un post sur ce sujet ?

  23. @ Saga : Je me suis fait ch.. à faire un com de 20 lignes et il a disparu.. Vous me l’ auriez pas bloqué dans les tuyaux ? Suis sur que vous avez un firewall anti-goy….

  24. exact!

  25. j’ai des enfants (plein^^), ils sont romantiques, écrivent des poèmes (d’accord plutôt sombres) et ils ne voteront jamais jamais jamais FN

  26. Si vous saviez ce qu’ils font derriere votre dos ma pauvre Hannah!

  27. 20 ans et déjà ruiné, je suis en plein dedans.

    Et pour un étudiant, manger à sa faim c’est parfois assez compliqué actuellement.

    @Sanka, je pense qu’elle est là, la différence. Ce n’était peut être pas mieux il y a 20ans mais tout paraissait plus accessible, peut être plus facile.
    Moi, on me parle conjoncture économique, chantage à l’emploi, et autres joyeusetés depuis des années…

    Après, je ne vais pas me plaindre, je ne suis pas le plus touché…

  28. ce n’est pas un total radotage le c’était mieux avant. En 1975, le chômage a dépassé la barre des 0,5 million. Et il n’a plus cessé de croître. Aujourd’hui, ce serait le plein emploi !

    Sophie : Le vrai gel des salaires, par leur désindexation de l’inflation, commence en 83 avec le plan de rigueur de Mauroy.

  29. Comme perspectives, attendez, qu’est-ce qu’ on a ? Attendre tranquillement un éventuel héritage pour accèder à la propriété ? Réussir à s’offrir une berline allemande et avoir un rapport sexuel standardisé avec une lectrice de closer intégralement épilée ? Se foutre de la gueule de nos enfants quand une bonne chimio leur aura fait perdre leur cheveux ? Pour finir par essayer de se rappeler du nom de ces derniers, nu dans une robe de chambre humide sous la menace permanente (enfin, permanente, autant qu’alzheimer le permette) d’aides-soignantes foncièrement inhumaines et acariatres dans lesquelles on croira parfois reconnaitre nos filles, et, les larmes aux yeux, leur chevroter un prénom complètement anachronique qui ne leur tirera qu’un soupir méprisant qui nous fera prendre conscience du fait qu’elles sont en train de changer nos couches, et au delà du ridicule de la situation et encore au delà du ridicule de la vie même.
    A ce moment-là, ceux qui se rappellent encore comment faire, riront.

  30. C’était un dur week-end, désolé 😉

  31. mais qu’est ce qu’on en à foutre d’accéder à la proprieté ? Petit bourgeois va!:)

  32. Mouais… tout a été fait pour solder l’héritage de “touche pas à mon pote” ces dernières années… beau résultat.
    Faut pas s’étonner…

  33. @ Pierre

    Je ne sais pas quelles sont les aides proposées aux étudiants aujourd’hui et si elles sont proportionnelles au coût de la vie assez variable selon les villes, mais j’imagine que pour se payer une bonne tranche de joyeuse “réalité”, un peu de lenteur et de légèreté – loin de son clavier -, il faut passer maître dans l’art du système D… ( que de mauvaises rimes en “é” ! Et je vous ai épargné le prix du café, du ciné et les virées dans les bois olé olé ! )
    Je ne dis pas que je n’ai jamais eu faim à vingt ans, que les fins de mois n’étaient pas difficiles, mais j’avais ma part de responsabilité : je flambais allègrement entre deux exams, oh trois fois rien ( avec 150 francs on se prenait une cuite et on tenait toute la soirée ) mais trois fois rien multiplié par 5 ça faisait 15 fois rien, et c’était plus que ce que j’avais… Du coup on montait des pyramides : tu empruntais 10 francs à un copain, ce qui te permettait d’entrer dans un bar pour retrouver d’autres amis déjà bien entamés qui t’offraient à tour de rôle un verre sans que tu n’aies rien à demander; puis à deux heures du mat’, dans le cui-cui des embrassades nocturnes, tu empruntais cette fois-ci 20 francs non pas pour le taxi ( tu rentrais à pieds en douce ) mais pour rembourser le premier donateur et t’offrir une nouvelle soirée le lendemain. Etc. Jusqu’à ce que de fil blanc en aiguille à tricoter, tu arrives à la somme rondelette de 100 francs… Là tu pouvais plus y couper : tu devais sacrifier un dimanche à passer les plats dans un repas de famille en agitant si possible une ou deux bonnes notes sous le nez du paternel… Nous étions plus proche d'”Un monde sans pitié” que de la gavrochitude des Misérables.
    Oui, j’ai honte… mais on s’est bien marré ! C’est le souvenir que j’en garde. Il en fallait peu.
    Pour 10 francs, t’as plus rien.

    J’ai bien conscience de ne pas avoir fait avancer le débat 😉

  34. absolument Laurent !!
    rien à voir (quoique) mais Diziz la Peste connaît très bien Moïse et le truc de la mer;)
    http://www.youtube.com/watch?v=GU6l_M7SQcg&feature=relmfu

  35. @ Bernard : oui, 83, vous avez raison, et je le sais d’autant que c’est l’année où j’ai commencé à bosser. Vous saviez qu’un dessin dans un journal était alors payé… hé bien, heuu… la même somme qu’aujourd’hui, en fait. (Donc le “bosser plus pour gagner plus” m’a toujours bien fait rigoler, le vrai truc étant de bosser de plus en plus pour gagner à peine autant qu’il y a trente ans.)

    @ Burt : …et encore, si elles les changent, les couches. Vu de mes propres yeux des pauvres vieux baigner dans leur m… des journées entières à cause du manque de personnel dans les usines à mourir. (Au moins, le fait de ne se souvenir de rien aide à affronter ce genre de calvaire. Ceci dit pour rester guilleret, hein.)

    @ Sanka : quand j’étais étudiante, on avait des repas complets pour 5 francs dans les restaurants ouvriers (il en restait au début des années 80)… C’était meilleur et plus sympa que les fast-foods.


    Bon. La pendaison, c’est pas bête, au fond, en fait.

  36. le tarif des piges aussi…. Ouais pendons nous. Ca fera les pieds aux générations suivantes

  37. Et les droits d’auteur qui baissent depuis vingt ans.
    Pfff.

    Faudrait se pendre dans un endroit visible, et que ce soit très casse-bonbons de nous décrocher, genre dix heures de direct à la télé avec des journaleux à l’écart qui diraient qu’aux dernières nouvelles, les pompiers ne parviennent pas à atteindre les corps, et qu’on attend les hélicos.

  38. d’accord mais vous commencez. Honneur aux dames. Et si je change d’avis tant pis. Je vous écrirai un bel éloge funebre et je ne réclamerais rien à vos héritiers, promis!

  39. Ah, vous êtes fort civil, je vous reconnais bien là. Gardez-moi ma place et ma corde, j’ai juste quelques bricoles à finir comme de terminer la reconstitution en mini-légos gris de la Grande Muraille complète au 1/10e, et je reviens tout d’suite.

  40. (Comme quoi, la pendaison non plus, ça n’se commande pas…)

  41. hé les vieux débris ^^

    Vous ne comprenez pas qu’on puisse être jeune et de droite?
    Pourtant tout est dans le post:

    chômage, précarité, manque d’horizon, vie à la con, perte de repères, ascenseur social à l’arrêt, âpreté de l’existence, frilosité de la société, égoïsme des aînés, banlieue cloisonnée, accès à la propriété refusé, système éducatif périmé, intégration bloquée, jeunesse sacrifiée, remisée, rebutée.

    Y’a pas à chier, merci les viocs de nous refiler le monde dans un état pareil… non vraiment, vous avez bien fait de faire 68….

  42. Oh hé, le djeun’ de douate : j’avais 8 ans en 68, moi, hein. Et Saga ne devait même pas être né. Alors camembert.

  43. J’ai oublié de préciser, moi à la base, j’suis écolo…
    mais comme y’a quasi plus rien à sauver…
    autant tout foutre en l’air !!

  44. @ Le Djeun : moi comme Sophie, d’abord. Les bons soixante huitards c’est la génération des Joffrin, Roberts et Cie qui se baladent avec des chauffeurs et écoutent Jumpin’ jack Flash en se rasant pour se dire mais que non ils n’ont pas trahi leurs idéaux de jeunesse, mais que ça serait bien que la jeune fille au pair descende les mouflets au square Monceau.

    @ Sophie : lorsque vous vous serez pendue, laissez un mot pour exiger que la housse plastique dans laquelle la Police vous mettra soit sans Bisphénol, on n’est jamais trop prudent

  45. The Yak, justement on attendait votre intervention, les jeunes, pour les comprendre, il faut d’abord les écouter mais ce que vous énumérez, je ne vois pas en quoi ça orienterait à droite toute

  46. @ Bernard : pas bête. (En même temps, j’ai changé d’avis, vu que je peux faire les gros yeux et tirer la langue assez bien sans aide mécanique, finalement. Pendons plutôt les ravis du Spectacle.) :)

  47. @Hannah
    J’ai l’impression que ma génération est désemparée, pour moi droite-gauche c’est sensiblement la même chose.

    J’ai le sentiment que pour que les choses bougent enfin il faut se tourner vers les extrêmes, droite ou gauche peut importe.
    La droite a eu sa chance, la gauche aussi, et pour quel résultat?
    L’extrême droite ou l’extrême gauche méritent leurs chance aussi, de toute façon, ça pourra difficilement être pire que ce qui a été fait jusqu’à aujourd’hui.

    Quand j’avais 15 ans j’avais encore de l’espoir, mais aujourd’hui… année après année rien ne s’arrange, tout s’aggrave. Je plains les générations futurs….

    crise financière, déforestation, pillage des océans, guerres, famines, pauvreté, privilège des riches, tout cela est connu depuis des décennies, mais personne ne fait rien.
    par exemple, ça fait combien de temps que l’Afrique crève de faim? (alors qu’on pille leurs ressources…)
    C’est vrai que c’est plus honorable de sauvé les banques et leurs porcs de dirigeants à coup de milliards que de sauvés des gamins qui crèvent de faim…

  48. Tiens un autre d’jeun, je me sentais un peu seul.

    Sinon, un peu le même avis. Perso, je tombe plus du côté extrême gauche si je devais choisir…

    Mais il y a un énorme rejet des partis classiques majoritaires chez les 20/25 ans (pour parler de ce que je connais).
    Ce n’est même pas qu’ils ne comprennent pas la jeunesse, je crois qu’ils n’essaient pas.
    Ca donne juste l’impression de se battre pour de petits privilèges…

  49. ah j’ai perdu un post…

    Maudis radar anti goys.

  50. @ Pierre : Condoléances, je sais ce que ça fait, c’ est très dur. Pas d’ être un Goy, non, ça je m’ y suis habitué…
    @ Sophie : Vous êtes gentille, j’ ai pas envie de me pendre, moi. A part au cou de ma femme, eventuellement.
    @ The Yak : Ah non, n’ en déplaise à certains, droite-gauche ce n’ est pas pareil. Et encore moins extreme droite et extreme gauche, même si un certain consensus se dégage depuis quelques années ( …a droite, surtout..) Je n’ admets pas qu’on mette sur un même plan l’ extreme droite, qui est ideologiquement fasciste et xenophobe quoi qu’on en dise, et l’ extreme gauche qui, avec tous les defauts qu’on pourra lui trouver, prône malgré tout des idéaux humanistes et positifs. Et n’ allez pas me sortir toujours les mêmse refrains ( le maoisme, le manque de lucidité sur certains régimes, etc…) à la base ce sont deux visions du Monde et de l’ Homme totalement opposées. Et j’ emm…la nouvelle philosophie, mouvement pitoyable de la fin des années 70 qui a commencé à essayer de nous faire croire le contraire. Tout ça pour finir, comme Glucksmann, par soutenir Sarkozy en 2007.
    Bon en fait cela n’ a plus rien avoir avec les jeunes, mais ça fait du bien quand même.

  51. même par désespoir, par dégoût, un tel vote serait impossible, et même si je finissais par ne plus aller voter, que “ça” se produise un jour ce dont je doute fortement, j’ai un pays de repli, c’est évident qu’il me serait insupportable de regarder la France en face

  52. @ Bernard
    “mais que ça serait bien que la jeune fille au pair descende les mouflets au square Monceau. ”

    Ben ouais, ça serait bien, je me les gèle à l’attendre…

  53. Pour les djeuns, il faudrait un président virtuel qui a les couilles de Lara Croft…

    ( me lancez pas des Iphones à la sauce tomate, je plaisante )

  54. @ Vinnie : L’ambiance dans les camps de concentration staliniens était plus pateline que dans celles des nazis ? ils en ont pourtant exploité en même temps, ces deux alliés du pacte d’Acier.

    Vous n’avez probablement pas lu “Un monde à part” de Gustav Herling. Ce ne serait pas étonnant. S’il est paru en Angleterre en 1951, les “intellectuels” français ont empêché sa publication jusqu’en 1985. On ne portait pas atteinte comme ça à la glorieuse union soviétique.

    Et je ne suis pas d’accord avec cette idée qu’on juge sur les “intentions”. Le malheureux qui est torturé se moque de savoir si c’est au nom de la race Aryenne, ou de l”homme nouveau”, autant de fantasmes dévoyés sortis d’esprits malades et sadiques.

    Lisez ce bouquin… Voyez comment on fait perdre sa dignité aux êtres humains. Je vous garanti des passages proprement insoutenables d’avillisements… Le nazisme et le communisme se rejoignent dans la rage absolue de detenir la seule bonne vérité. Les gens qui sont broyés par la machine se moquent de qui les broient, ils ne font que souffrir.

    Ne parlons pas des amis du peuple Cambodgien. Joli génocide, tiens encore un.

  55. @vinnie : tout à fait d’accord, reste que l’extrême droite n’appel pas non plus au génocide d’un peuple. l’extrême gauche me plait aussi. On a plus de repère, on a fait confiance à la droite et à la gauche traditionnel, mais pour quel résultat..
    Ce que je voulais dire, c’est qu’au point ou nous en somme,
    autant donné une chance à un parti qui n’a jamais dirigé.

    @Hannah : parce qu’il est encore possible de regarder la France (ou le monde) en face?

  56. @ Bernard : Je suis désolé. Bien sur qu’on est en droit de penser qu’un camp vaut un camp, qu’un mort vaut un autre, que le stalinisme a tué autant de gens et meme sans doute plus que le nazisme. Il n’ empêche. Le fait que les pratiques politiques aient été les mêmes, voire pires, ne change rien à la difference fondamentale, encore une fois idéologique, je dirais même ontologique. Vouloir d’ un côté l’ amélioration du genre humain, meme si cela a parfois conduit à l’ inverse, n’ aura jamais à mes yeux la même valeur que de vouloir délibérément l’ extermination, l’ éradication d’une partie de ce genre humain. C’ est en outre un moyen très habile ( pas de votre part, bien entendu) de banaliser l’ idélogie d’ extreme droite, en tentant de la fusionner avec celle de la gauche, et en disant : Vous voyez, vous avez bien toléré l’ expression de la Gauche radicale pendant des années, alors vous DEVEZ en faire autant avec l’ extrême droite après tout. Cela s’appelle faire de l’ amalgame, comme disent les professionnels de la politique. Pas d’ accord, l’ ami. Tout ne se vaut pas. Et la Barbarie dans un cas est intrinsèquement liée à l’ Idéologie, dans l’ autre elle est la conséquence, néfaste bien entendu, de comportements humains vieux comme le Monde. Vous vous souviendrez certainement des théories de Roberto Michels sur le comportement oligarchique des Partis Politiques, ouvrage que nous etudiâmes ensemble, il y a quelques années…
    Donc, pour me faire bien comprendre, je ne juge pas. Je ne dis pas que l’une est meilleure ou moins bonne, ce n’ est pas mon point. Je dis que ce n’ est pas la meme chose.

  57. @ Vinnie

    Je ne voudrais pas lancer une polémique mais une frange de l’extrême-gauche flirte parfois avec d’autres extrêmes, euh, comment dire, un peu… extrêmistes, non ? Passons sur Castro, Chavez & Co… mais le Hamas, le Hezbollah, certains islamistes ( “L’Islam contre le nouvel ordre mondial” ), c’est pas un peu, euh, comment dire… jongler avec des sèche-cheveux au-dessus de la baignoire ?

  58. Ben si, ça se vaut. Après tout, quelle différence entre l’homme aryen et parfait d’Adolphe et l’homme parfait d’où le mal bourgeois aura été extirpé par les tenailles du communisme du camarade ? Ce sont les mêmes délires de fabrication d’un homme parfait et sur plan mettant en branle les mêmes mécaniques totalitaires, reposant sur la même propagande, la réécriture de l’histoire, la délation des tièdes, etc… Mises en place par des exaltés pour qui la vie humaine n’a aucun prix. Et il ne s’agit pas de banaliser l’extrème droite, voyons, qui dans notre pays se résoud à quelques agités du bocal non structurés pas plus dangereux pour la démocratie que le fut Action Directe en son temps. Je veux bien que les mandarins qui touchent actuellement leurs dividendes à la tête des journaux, anciens maos et autres, tiennent absolument à dire ” Ah, mais c’est différent” histoire de minorer leurs erreurs de jeunesse, mais je crois qu’un petit séjour dans un camp de rééducation politique des Khmers rouges ne leur ferait pas de mal si c’était possible. Bon, pas trop de regrets que les russes n’aient pas poussé jusqu’à Brest en 1945 ?

  59. J’ai peut-être oublié de préciser que l’extrême-droite ce n’est pas ma tasse de thé non plus – bien trop doux euphémisme…

  60. Suite :

    Un article trouvé, très réjouissant ! Heureux Ukrainiens, qui se sont pris le communisme avant la guerre, et les Nazis ensuite ! Il faudrait leur demander ce qu’ils en pensent du mais “Ah mais non, c’est pas pareil” : “Quand les russes ont tué mes parents, j’ai bien compris que c’était pour la bonne cause,” lol”

    http://www.eurozine.com/articles/2010-02-18-snyder-fr.html

    Et si “c’est pas pareil”, comment expliquer que les dictatures s’entendent si bien entre elles ? Adolf et Josef, ça a commencé comme une histoire d’amour, il me semble…

  61. @ Bernard : Je suis tranquille, je ne suis pas un mandarin. Je ne dirige pas un journal, et je n’ ai jamais été d’ extrême gauche et encore moins Maoiste ( quoique, quand Sollers disait ” Un anti-chinois ne chie que des noix, ça me faisait assez marrer) donc je n’ ai pas d’ erreur de jeunesse à minorer. Et vous pourrez me ressortir toute la vulgate habituelle : Pol Pot= Hitler, FN = Action directe ( ben voyons…) et les vieux clichés du gamin et de ses parents, ça ne me fera pas bouger d’ un iota. C’est peut-être comparable si ça vous amuse, mais cela est essentiellement different. Mais refuser de l’ admettre est votre droit le plus strict. En revanche, je ne suis pas sur que les descendants des 600 000 morts russes a Stalingrad et Berlin qui ont quand même largement contribué à foutre le 3ème Reich en l’ air seraient amusés de votre amalgame entre Adolph et Joseph, mais je peux me tromper là encore..

  62. Au boulevard des allongés, il n’y a pas de parcmètres. Je partage l’avis de Bernard – ce qui lui fait une belle jambe 😉

  63. Pas mal Sanka ! Ca commencerait bien un roman, ça.

    Les 600 000 morts de Stalingrad (Vous comptez les allemands dedans ou ce ne sont pas des morts convenables ? je crois que c’est plus 800 000 allemands compris) sont juste la charpie humaine que des dictateurs déments ont mis face à face avant de compter les points. Comme le million de morts de Verdun et tant d’autres, qu’on va pêcher dans les campagnes, et à qui on donne un fusil. La graisse servant à huiler les dents de l’Histoire. Le nombre est l’éternelle victime, la masse de manoeuvres, la glaise que des furieux veulent pétrir à l’image de leurs fantasmes. Et l’uniforme ne change rien. Tous des pauvres gens, morts trop jeunes, stupidement, sans trop savoir pourquoi. mais enfin, c’est votre avis, aussi, si vous avez la balance magique pour peser les âmes, bravo.

  64. Conclusion: l’homme est une pourriture… Sauf maman

  65. @ Tous : J’ ai quand même l’ impression de ne pas bien me faire comprendre. C’est un peu la même impression lorsqu’au diner de Cons on n’ arrive pas à trouver qui est le con. C’ est en général assez mauvais signe…:-)
    Bon, je le dis pour la dernière fois, bien sur qu’il n’ y a pas de bons ou de mauvais morts, ce n’ est pas mon propos. Je me place uniquement sur le plan idéologique. Toutes les idéologies ne se valent pas. Elles sont differentes et le nier dissimule souvent un but peu louable ou au moins politicien.
    Et non, je n’ ai pas la balance, mais ca ne m’ empeche pas de penser que toutes les ames n’ ont pas le même poids, même si le processus cadavérique est le même pour tous.
    @ Nanard : Stalingrad, seul, c’ est 350 000 pour la Wermacht et environ 500 000 morts pour l’ armée rouge.

  66. toutes les idéologies ne se valent pas ? Et les civilisations non plus donc ? Monsieur Guéant se sent moins seul ! :-)

    Ben on est bien d’accord. Moi je pense que Nazisme et Communisme sont deux utopies totalitaristes, voilà. Les ravages du communisme ont été moins médiatisés car le camp de la mort est plus spectaculaire que le camp de travail, parce que les russes ont gagné la guerre, et que les intellectuels en robe de chambre étaient bigleux. Mais entre les Koulaks vers 1925 et la fin du règne de Staline en 1953, le père des peuples a fait lui aussi “du boulot sérieux”, quelques millions, y compris des juifs, d’ailleurs.

  67. Et les jeunes ils peuvent pas aller voir ailleurs si l’herbe n’est pas un peu plus verte ? Voyager, se frotter à d’autres cultures ? La France a passé des accords avec de nombreux pays sous la forme de PVT ( permis Vacances Travail). Le moyen idéal pour s’ouvrir à d’autres horizons. Bougez vous bordel au lieu de rester immobiles et mécontents.

  68. @Laurent Mon ailleurs c’était la Syrie, du coup, là je suis un peu bloqué…

  69. pffft couille molle!

  70. MMhhh oui !! Encore !!

  71. Je crois comprendre ce que veut dire Vinnie, à la base il y a 2 idéologies, mais il y en a une des deux qui a été pervertie alors que l’autre était nauséabonde dès le départ. Pour faire une analogie (désolé j’aime bien ça) un marteau (ou une faucille) peut servir à planter des clous ou à fracasser un crâne si on en pervertit l’usage; une guillotine servira toujours à trancher des têtes (ou des gros cigares mais j’ai jamais vu).

  72. Le communisme c’est comme l’amour, ce sont toujours les visages qu’il prennent qui déçoivent, quoi. Mais eux sont innocents ?

    Bon, mais vous devriez être tous catholiques, bon Dieu ! (Scuzez moi msieur Sagalo !) Tout ça, ça part quand même d’un bon sentiment, non ?

    Vous êtes sûr que les Nazis ont inventé la guillotine ? Ce n’est pas plutôt l’oeuvre mécanique des primo zélateurs des tout jeunes à l’époque Droits de l’Homme ?

  73. La nazisme a tué l’Homme, le communisme l’idée de l’homme.
    Ou ai-je foutu la corde bordel ?

  74. @Bernard, on m’aurait menti pour la guillotine ! Vous allez me dire que ce ne sont pas les cocos russes qui ont inventé le marteau et la faucille bientôt !

    @Saga, et le libéralisme économique l’a dépouillé

  75. Job : Qu’est ce qu’il prend, ce pauvre libéralisme… Il en a bien besoin quand il s’incarne dans des banquiers tarés, ou des multinationales pollueueses, mais enfin, c’est aussi grâce au libéralisme économique que se sont mises en place les conditions rendant possible l’émergence de la société de consommation au XXeme siècle. Société aux multiples tares, mais qui nous permet de deviser bien tranquillement, à peu près nourri, chauffé et soigné… Et sans risque de voir un gars en uniforme sonner chez nous à 5 heures du matin pour délit de mauvaise pensée. Le libéralisme économique est d’ailleurs dans la filiation des fameuses “lumières”, dans leur contestation d’un ordre établi, celui de la société féodale et des corporations. C’est lorsqu’on a remis en question l’ancien régime et qu’on a valorisé les droits de l’individu que ce dernier s’est mis à entreprendre. Ca commence dans la même effervescence.

  76. Bernard et Vinnie ont fait des études de compta, non ?

  77. @ bernard: Madelin, sors de ce corps
    @ Hannah: je le crains!

  78. je préfère que les jeunes fassent le choix de l’indifférence plutôt que celui des extrêmes, même si ça revient à les favoriser
    et si TheYak est jeune, écolo et de droite, j’y perds mon latin!

  79. Argh ! ma pile ! Je pensais que c’étaient mes ancêtres (et un peu ceux des autres) qui s’étaient battus pour acquérir le droit de vivre mieux, je vais aller jeter ce tissu de conneries qu’est les misérables. Bon après chacun met un peu ce qui veut derrière libéralisme économique (moi j’ai tendance à voir l’ultra qui fait que le fric passe avant l’humain).

  80. @ Hannah : des études de compta ? Non, madame, mais les mêmes que le père Jones, c’est probable… Et vous voyez, on n’est pas d’accord sur tout, alors…

    @ Laurent : bien joué ! Mais vous ne pouvez nier que le capitalisme sort des décombres de l’ordre féodal, jeune impertinent !

    Bon, vous ne voulez pas nous refaire un billet sur le Poker ?

  81. @ Job : Merci. Enfin un qui me comprends. Dans mes bras !!! Bon, c’ est une manière de parler, bien sur
    @ Madelin : Sortez immédiatement de l’ enveloppe corporelle de Tapioca
    @ Saga : c’ est quoi ces conseils de voyage à deux balles ? Et ils le trouvent ou le pognon pour voyager, les jeunes ?
    Ah tiens y’ a Marine qui critique les Porsche Cayenne, ça va vous plaire ça.
    @ Hannah : Nous fîmes un BTS métier du tourisme, mais ce beau métier n’ a pas voulu de nous
    @ Saga ( bis) ah tiens Marine veut interdire le port de la Kippah, mais elle est ok pour l’ étoile de David. Je suis perdu…

  82. ben quoi ils s’engagent comme mousse sur un cargo. Comme Conrad, melville, Lowry, etc, etc… Quoi ? Ca n’existe plus ?

  83. z’êtes branché sur le fil continu de Marine ou quoi ?

  84. followers of twitter ? (en français : moutons de panurge)

  85. Ben j’ ai pas de bol, je rentre du sport, je veux regarder Hollande à Des Paroles et des Actes ( on dit DPDA quand on veut faire geek) et je tombe sur la Marine. Mais là y’ a Poutou c’ est moins glauque ( car les extrêmes ne sont pas…..bon, ok j’ arrête)
    Sinon, les voyages en cargo ? ça se vend chez Voyageurs du Monde, à 5 000 les 3 semaines et les bobos se les arrachent. Sinon le mousse, je lui conseille plutôt le Banana’s café, il se fera davantage d’ oseille

  86. Plaignez vous! Nous on a le doit de voter de l’étranger maispar contre on ne peut pas accéder aux émissions sur internet. Le droit àl’image qu’ils appelent cela. A l’image de quoi ? Personne ne le sait!

  87. @ Hannah : laissez tomber, je suis pas sur facebook, pas sur twitter, pas sur Viadeo, je suis sur rien, excepté Girondins TV que nous sommes sept à regarder dans le monde.
    @ Saga : Et Quevilly vient de niquer Rennes…

  88. S’engager dans la Marine, ça existe encore, hélas… Il ne tient qu’à un fil qu’on boive la mousse jusqu’hallali…

    Ne vous dérangez pas, je connais la sortie…

  89. VInnie Jones qui rentre du sport ? La bonne vanne… Du bistrot, oui !

  90. Pourquoi ? Vous m’ avez vu ? Vous y étiez ? Ou bien c’ était fermé ? Ou ils sont en rupture de stock ? Vous leur avez encore bu le fond ?
    J’ étais à la salle de Sport, Oui Monsieur..Hips !!! Et yohoho et une bouteille de rhum ! ( Citation )

  91. @ Saga : Tiens, on vous a pas entendu sur Raymond Aubrac. Pourtant je suis sur que vous avez des choses à dire sur le sujet..

  92. Vinnie, il me semble que d’habitude vous ne picolez pas en public, quel exemple pour les jeunes qui ne seraient pas couchés..

  93. @ Hannah : ben y’ a pas que les jeunes qui ne sont pas couchés, visiblement…
    :-)

  94. je peux facile démontrer que les vieux débris n’ont pas peur d’une nuit blanche.. mais pas à faire la causette à un écran nan:)

  95. il faut dormir maintenant! Tout le monde est parti!

  96. Un billet auquel j’adhère, en soupirant face à cette jeunesse qui a perdu le goût de la rébellion.

  97. merci emma et bienvenue!

  98. Allez, plus que deux posts et vous arriverez à 100… Histoire de rendre hommage aux cent millions de morts estimés sous la si altruiste et innocente idéologie communiste…

  99. @ Emma : Oui bonjour Emma ! Vous ne serez pas dépaysée, il n’ y a que des écrivains ici !! Alors évidemment y’ a de tout, des bons, des ratés, des refoulés, des publics, des brillants, des copieurs, des érudits, des ignares, des qui auraient pu, des qui auraient du, des qui ont failli, des qui vont s’y mettre, enfin bref, ils le sont tous.
    Sauf moi.

  100. Bon, voilà qui fait 100, non ?

  101. @ Vinnie : Et des aléatoires. Moi je suis dans cette catégorie de pisse-copies. Aléatoire. Et j’en suis fière, scrogneugneu.
    101, paf.

  102. @ Sophie : Mais vous pouvez ! De toute façon, vous êtes ma chouchoute, alors…
    102 dans la face de Saga !!

  103. @ Vinnie : choueeeeeette ! :)

  104. @ Sophie : N’ en faites pas trop quand même, je vais encore avoir des ennuis avec Tapioca…
    :-)

  105. Tout le monde ne peut pas être boursicoteur d’extrême-gauche et avoir un tel sens de la propriété qu’il en devient vigile à l’entrée d’un blog… On sent de la cohérence… Ouaaaarf !… 😉

    Bon, je vois que vous avez dépassé les 100… Une pensée émue, peut-être, pour tous ceux ont été déportés en Sibérie 20 ou 30 ans pour une phrase malheureuse ?…

  106. En fait, vous n’avez rien compris. le blog de Sagalo est une expérience sociologique montée par l’hébergeur. Il vise à rassembler une population hétérogène de gens qui postent des billets afin d’étudier les réactions de l’échantillon en fonction des Stimuli qu”instille le professeur Sagalovitch, Neuropsychologue bien connu, transfuge de la RDA, et qui travaillerait actuellement pour les services secrets chinois. . Les buts ultimes de l’expérience restent encore peu clairs, cependant.

  107. @ Sanka : Je ne sais pas si c’ était pour moi ( ne soyons pas fat) mais rien compris.
    Néanmoins, je tente le coup : “CAMOULOX” !!

  108. Rien compris non plus… C’est de l’humour stalinien ? Vous forcez pas, vous êtes très drôle au naturel… En tout cas, la cohérence est en rapport avec la culture proposée…
    Et comme on dit : il y a des bonnes consciences qui se perdent mais en cherchant bien… hein… on finit toujours par les retrouver.

  109. Rien compris non plus… C’est de l’humour stalinien ? Vous forcez pas, vous êtes très drôle au naturel… En tout cas, la cohérence est en rapport avec la culture proposée… Un bon point.
    Et comme on dit : il y a des bonnes consciences qui se perdent mais en cherchant bien… hein… on finit toujours par les retrouver.

  110. Tiens, vous avez même eu droit à un doublon… C’est sûrement pas un hasard… Il y a un complot qui se fomente quelque part… Faut vite trouver les coupables et les assaisonner façon “P’tit père”…

  111. C’ est pas juste, si vous mettez tous les coms deux fois, ça va perturber le comptage de Slate
    Bon, je suis désolé pour le Camoulox, je ne souhaitais pas vous offenser
    Et comme en plus d’être Stalinien, je suis catho, je vous pardonne également.
    Tiens je vous embrasse, même !

  112. Je vous pardonne camarade… Que la paix soit sur nous…

    Bon, au boulot !

  113. @ Vinnie : non mais moi j’ai pigé (si si), c’était une blague entre Sanka et ma pomme, ne vous inquiétez pas.

    (Bon, je file aussi pendant que Laurent attaque son deuxième café et sa quatrième tartine de Nutella.)

  114. Curieux… Mon dernier Post, (Où je révélais tous les dessous du blog de Sagalovitsch, en fait une expérience scientifique montée pâr les services secrets chinois) s’est volatilisé…

  115. le fameux fire wall anti-goy…A ne pas confondre avec la pièce de Sophocle…

  116. le temps est venu d’un nouveau post. Vous êtes tous à bouts et pas un pour rattraper l’autre.

  117. Comment ki nous cause, l’autre…

    Oui, on peut choisir les sujets des Billets ? Un truc auto géré ? Pourriez pas en faire un sur les motards en colère ?

  118. faut dire que pour nous les vieux, voter pour un Charles ou un Georges ou un Valéry ou un François, ça avait de la gueule
    Déjà Nicolas ça nous faisait plus penser à un jardinier ou un caviste, Jean-Luc aurait pu être une transition moins classique
    Avant l’avènement des Thomas, Justine, Khaled, Leila, …

  119. @ Hannah : Vous avez raison. On se rend compte qu’on a des heures de vol lorsque les Politiques finissent par avoir des prénoms plus djeuns que le sien… Mais vous avez encore deux François. Et pour les Laurent, je crois que c’est cuit, désormais, depuis que Laurent Fignon n’est plus.

  120. que neni. Je songe à me présenter en 2027 ou 2032 !

  121. @ Hannah : je vous jure que je ne voterai jamais pour un Kévin.
    (Ptoui.)(Bong !)

  122. Quitte à me ruiner, j’affréterai un fauteuil roulant et je fouetterai mon attelage d’infirmiers pour aller voter pour Saga, allez. (Ceci est une indubitable flagornerie, et alors ?)

  123. J’interdirai aux vieux de voter. Et aux femmes aussi. Et aux goys.

  124. Hahaha !
    Mince, je rentre pile-poil dans cette ségrégation.
    COMME PAR HASARD.

    (Freluquet, va.)

  125. Bon vieux et femme, y’ a rien à faire. Goy en revanche…
    Donc ce n’ est pas perdu

  126. @ Saga : Ca fait plusieurs fois qu’il vous demande un truc sur les motards, soyez sympa faites-le, sinon il va nous ressortir Begaudeau…

  127. Mais il a un blog le Bernie. Je suis sur qu’il va nous en pondre un. Sinon il va encore râler que je lui pique toutes ses idées. Je le connais le gaillard. Ombrageux comme un Jean Christophe Thouvenel!

  128. Vu le nombre de posts, on est bien parti pour pleurer les victimes de César et Napoléon…

  129. Mais vous passez tous vos journées sur ce blog !!!

  130. @Pierre, ils sont peut être déjà à la retraite^^
    Je plains un peu les jeunes qui ont d’autres soucis que chercher ailleurs de la matière à penser moins formatée, moins démago que dans celle prête-à-servir, digérée, recrachée, réchauffée, imprimée sur une profession de (mauvaise) foi

  131. Ombrageux comme JC Thouvenel, fallait la trouver. j’aimais bien Gernot Rohr aussi, mais vu qu’il est allemand, je n’insiste pas !

Laissez un commentaire

« »