Crasse comme Grass

A la question l’Allemagne a-t-elle le droit de critiquer Israël, la réponse est non, non, et non encore. Quand l’une de ses figures les plus éminentes de son intelligentsia, en la personne de Günter Grass, se permet d’affirmer ” qu’Israël menace la paix mondiale ” non seulement il éructe des imbécillités et des contre-vérités ahurissantes de bêtise crasse, ce qui est son droit le plus absolu, mais plus grave, il salit le travail de mémoire que l’Allemagne, cahin-caha, s’efforce d’entreprendre depuis des générations maintenant.

On ne dira jamais assez combien l’Occident, plus par nécessité et par pragmatisme que par souci de rendre la justice, s’est montrée clémente vis-à-vis de l’Allemagne. Les crimes perpétrés par l’Allemagne nazie sont les crimes perpétrés par le peuple allemand. Nul besoin d’entrer dans des arguties savantes pour savoir jusqu’à quel point la nation allemande est responsable des atrocités commises contre les juifs, les tziganes, les homosexuels. Elle l’est. Entièrement et totalement. Qu’elle le veuille ou pas.

Quand bien même on trouvera toujours ici-et-là des exemples de personnes remarquables de courage et de bravoure qui ont tenté de combattre l’innommable et l’inéluctable, il n’en reste pas moins que la dette contractée par l’Allemagne vis-à-vis du peuple juif est imprescriptible, que les siècles auront beau passer, les millénaires défiler, toujours, il faudra que l’Allemagne d’une manière ou d’une autre rende des comptes. Et que toujours elle se tienne aux côtés d’Israël, cet état que malgré elle et à cause d’elle, elle a contribué à fonder et à légitimer.

Que Günter Grass, écrivain aussi léger qu’une colonie de Panzer, au style aussi aérien qu’un pas de danse d’une colonie d’hippopotames flatulents, à l’œuvre écrite à coups de marteau, s’en prenne d’une telle manière à Israël, laisse pantois de suffocation indignée. Certes la vieillesse est un naufrage et libère la parole. Monsieur Hessel nous l’a déjà prouvé. Raymond Barre aussi. Et tant d’autres.

Non pas qu’Israël soit un pays qu’on ne puisse pas critiquer. Non pas qu’Israël soit une nation au-dessus de toutes les autres. Non pas qu’il ne soit pas possible d’émettre des opinions contrastées sur sa façon de conduire ses affaires intérieures. Mais de grâce que ces critiques s’opèrent avec la même retenue que lorsqu’elles s’appliquent à n’importe quelle autre démocratie agissant sur cette planète. Qu’on ne s’égare pas dans des considérations atrabilaires et vénéneuses qui reniflent les parfums entêtants de l’antisémitisme de bon aloi.

De cet antijudaïsme primaire qui pousse des gens totalement étrangers à la question palestinienne, des gens qui par ailleurs peuvent très bien changer de trottoir pour éviter de passer devant une mosquée, ou se méfier du comportement de l’épicier arabe d’en-bas de la rue, ces mêmes gens qui au nom de je-ne-sais quel raisonnement droit-de-l’hommiste s’en prennent avec une haine irraisonnée à Israël.

Qui n’arrivent même pas à réaliser que leur indignation étranglée n’a rien à voir avec la cause de la Palestine. Qu’elle n’est que la traduction de leur aversion irrationnelle et métaphysique envers un peuple dont le seul crime est d’avoir reçu la parole biblique avant les autres et d’avoir continué à exister malgré les tentatives à jamais répétées de l’exterminer une bonne fois pour toutes.

Le monde dégorge de conflits où il serait louable et moral de s’engager. Ces vociférations crachées à la face d’Israël les entend-on avec la même vigueur et la même exemplarité lorsqu’il s’agit par exemple, mettons de la Syrie ? A-t-on vu ici-et-là des gens manifester en masse pour dénoncer les crimes commis par un régime qui s’amuse à tirer sur des innocents ? Des arabes qui s’entretuent n’empêcheront jamais personne de dormir. C’est même tout le contraire.

Nul besoin de s’acharner outre-mesure sur Günter Grass. La science nous apprend que plus on vieillit, plus les souvenirs inhérents à notre enfance et à notre adolescence remontent à la surface de nos pensées, qu’elles envahissent notre cerveau et altèrent notre perception du monde alentour. Les années de jeunesse de Günter s’étant déroulées sous l’uniforme des Waffen-SS, ceci explique peut-être cela.

 

85 commentaires pour “Crasse comme Grass”

  1. Chute redoutable. (Et c’est pas Benoît 4X4, qui vient de faire un gros câlin indécent à un autre vieillard amateur de kaki et de médailles, qui va lever une objection sur ce coup.)

  2. “Sois donc soulagé: désormais, dans le désert de ta connerie qui est infinie, tu ne seras plus jamais seul.” En même temps, j’étais prévenu…

  3. @ Sophie: quel talent ( pour une fois )
    @ burt: rien compris!

  4. @Laurent : Moi non plus 😉

  5. Et bien dites donc…

    J’en viens à souhaiter une bonne vieille invasion d’Aliens impitoyables nous imposant enfin une solidarité planétaire… Que je sache, nous descendons tous de quelques dizaines de pré humains, aussi bien vous que Grass que moi. Il serait temps un jour que nous abandonnions les querelles ancestrales, les conflits de bornage, les empoignades au nom de croyances qui font de chacun le peuple préféré d’un quelconque dieu trônant dans ses nuages et se curant le nez en nous regardant nous étriper pour Sa Gloire.

    Bon, OK, je sors, et je vais quand même jeter un coup d’oeil au programme de Cheminade, la conquête de Mars, une excellente idée.

  6. ah l’athéisme:) ( l’agnoticisme c’est quand même mieux!)

  7. @ Laurent : vous dites ça parce que je suis de mauvais poil et que vous avez peur, avouez. :)

    @ Bernard : Oui, et Dieu a fait un sacrée boulette avec la terre et les humains. :)

  8. @ Bernard. Bah! les hommes n’ont pas besoin de Dieu pour s’étriper. Ils le font tout autant sous un ciel vide. Nos petits copains du siècle d’avant, les camarades Joseph, Adolf, Mao, avaient surtout retenu que Dieu n’existant pas, tout était permis.
    @ Laurent. D’accord avec vous, Grand Saga.

    @ Sophie K : Etre ou ne pas être, telle est la question. Qui ne se fait pas sauter le caisson, arrête de cracher dans la soupière ( pour les autres!).

  9. @ Laurent : Non plus. Rien que dans notre galaxie il y a je crois 200 milliards d’étoiles et il y a des milliards de galaxies. Je ne nie pas qu’il puisse y avoir une intelligence au dessus de tout cela. Mais elle sera toujours au delà de notre entendement. Peut-être est ce “seulement” une force, comme l’électro magnétisme en est une. Pourquoi s’intéresserait-elle à nous ? Nous ne sommes pas forcément qu’une levure dans dans une expérience de laboratoire. Partant de là, en raison de l’incommunicabilité qui ne peut que présider entre elle et nous, vouloir lui donner une forme, des intentions, et une parole est purement insensé.

  10. @ Bernard : pour l’incommunicabilité linéaire, je suis absolument d’accord avec vous, ça me paraît insensé aussi (or, bizarrement, on parle toujours de Verbe, là où raisonnements et mots sont obligatoirement des trahisons à fins esclavagistes – ceci dit en très gros). En revanche, pour une tentative de compréhension mathématique et physique, véritable langage universel, là, moi je reste agnostique, justement.

  11. C’est vous, monsieur, qui éructez des imbécillités. Si on devait emprisonner l’Allemagne dans son passé, on ne ferait que répéter l’histoire. La leçon du traité de Versailles n’aura donc pas servi de leçon. Votre vaine diatribe transpire d’une haine repoussante.

  12. Je n’ai jamais compris en quoi critiquer Israël, c’était s’attaquer aux Juifs, tenir des propos antisémites.
    Ni même un attachement des Juifs (français par exemple) à ce pays. Ça reste un pays étranger, pourquoi se sentir lié sous prétexte de croire dans un même texte écrit il y a des siècles.
    Bref, les religions me dépassent…

    p.s je ne parle pas des propos de Grass, je ne les ai pas vu et je ne connais pas cet écrivain, je parle plus généralement.

    p.s 2 : l’article a été mis sur le facebook de slate, ça devrait s’exciter dans le coin…

  13. En tout cas, les commentaires s’excitent sur facebook.

    Oui je me réponds à moi même…

  14. “A la question l’Allemagne a-t-elle le droit de critiquer Israël, la réponse est non, non, et non encore.” Sans déconner ? Une critique si elle est appuyé sur un raisonnement un tant soit peu construit et vierge de toutes insultes ou attaque contre la dignité d’une personne ou d’un groupe doit TOUJOURS être perçu comme un droit . Voir Article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme ( liberté d’expression ) . Bravo slate .

  15. En fait, vous critiquez le fait qu’un Allemand puisse critiquer Israël, mais vous n’analysez même pas ce que dit Grass. Bien que risquant fortement de ne pas être d’accord avec ce que vous auriez pu dire à ce sujet, j’aurais aimé que votre article soit plus fourni. Je suis déçue.

  16. “Ceci posé, la plupart du temps, mes articles seront à prendre au deuxième ou au troisième degré.”
    En effet ces fabuleuses images de la colonie de panzer et des hippopotames flatulents le laisse penser; cependant j’ai bien du mal à trouver un développement similaire par la suite et ressent comme un drôle d’impression lorsque le sujet de la Palestine est abordé en total hors-sujet avec la déclaration de Grass étant donné qu’il fait référence aux tensions entre Israël et l’Iran…

  17. Comment peut-on encore lire aujourd’hui que l’Allemagne est seule responsable des atrocités perpétrées pendant la dernière guerre mondiale? Des français y ont participé et certainement encore des ressortissants d’autres pays que l’Allemagne.
    Hitler est responsable de la guerre, d’avoir pris le pouvoir pour donner à tous du travail pour se retrouver dans l’impasse et sa solution finale, mais l’Allemagne est-elle responsable de l’attitude d’un irresponsable?

  18. “On ne dira jamais assez combien l’Occident, plus par nécessité et par pragmatisme que par souci de rendre la justice, s’est montrée clémente vis-à-vis de l’Allemagne. Les crimes perpétrés par l’Allemagne nazie sont les crimes perpétrés par le peuple allemand. Nul besoin d’entrer dans des arguties savantes pour savoir jusqu’à quel point la nation allemande est responsable des atrocités commises contre les juifs, les tziganes, les homosexuels. Elle l’est. Entièrement et totalement. Qu’elle le veuille ou pas.”

    Ceci, Monsieur, est un point Godwin, un mauvais angle d’attaque et un travail bâclé. Par ce seul paragraphe vous forgez l’opinion des rares personnes éclairées qui auraient pu apporter du crédit à vos propos…

    Si critiquer un état revient à critiquer une religion, j’aimerais savoir pourquoi on n’excommunie pas quiconque viendrait à critiquer l’Italie… Ah… Les argumentations faciles, les réponses acides et la mise en exergue de l’absence de pertinence des propos d’autrui…

    Je vous conseille ardemment de relire votre article et d’y apporter les corrections nécessaires à l’esprit… Cela serait formateur pour vous et peut-être moins aberrant pour le lecteur.

  19. Tiens Pierre lis ça. a critique (tu as le lien vers le poeme au début) http://leplus.nouvelobs.com/contribution/520045-gunter-grass-archetype-de-l-erudit-antisemite.html

  20. Quel connard, quel raciste l’auteur de ce blog. Avez-vous lu le poème de Grass, qui certes a des formulations pas correctes ? Comment osez-vous parler d’une culpabilité éternelle du peuple allemand ? Sont tous les Belges d’aujourd’hui responsables pour le génocide au Congo ?

  21. Avec son titre “Crasse comme Grass” et son contenu tout en subtilité et en retenue, le Grand Philosophe et Penseur Laurent Sagalovitsch écrase de tout son talent ce minable prix Nobel de littérature Gunter Grass. En ne reprenant pas un mot du poème en question (une analyse serait toxique), et en attaquant tout de suite sur le thème de l’antisémitisme, Laurent Sagalovitsch éclaire nos consciences; grâce à Dieu, il reste quelques penseurs objectifs comme lui en France qui ont accès aux médias influents.

    La politique de l’Etat d’Israel, qui chaque jour construit un monde plus sûr en le protégeant de ces hordes de fous de Dieu (ou de Hitler) est une bénédiction pour l’humanité. Aucun Allemand, Français, ou Européen, ne peut l’apprécier à sa juste valeur, car ils sont tous coupables (ou antisémites potentiels). Merci à Laurent Sagalovitsch d’apporter à la réflexion sa bienveillante pensée, qui renvoie définitivement la bêtise crasse de ce Nazi de Grass aux oubliettes. Il restera dans l’Histoire (Laurent, pas Gunter).

  22. Hallucinant cet article!! l’Allemagne devrait soutenir la politique d’Israel quoi que ces derniers fassent, en quoi soutenir la colonisation d’une terre étrangère rendrait justice aux victimes de la Shoah?

  23. Merci Laurent! Il fallait que ce soit dit!

    IL FALLAIT QUE CE SOIT DIT!

    Je me fous de Günther Grass,
    Même s´il fût dans les Waffen SS.
    Je me fous de son “poème”,
    Mêm s´il fût prix Nobel.

    Ce dont je ne me fous pas,
    C´est quand Achmadinedjad
    Veut rayer Israel de la carte
    Et quand Khamenei compare Israel
    a une tumeur cancéreuse
    qu´il faut extirper…

    Ce dont je ne me fous pas
    C´est quand ces deux là
    Fabriquent une bombe atomique
    Poue annihiler Israel.

    Ce dont je ne me fous pas
    C´est de savoir qu´une seule bombe
    Suffit pour anéantir Israel, UNE!

    Tous vos commentaires
    Me font horreur.
    Ne comprenez-vous pas
    Ce que cela signifie
    Etre aneantis? Tous? Tous???

    Ton voisen hurle chaque jour
    Qu´il te supprimera définitivement.
    Il se procure un Bazooka;
    Et toi tu attends patiemment?
    Messieurs les Iraniens, tirez les premiers…

    Israel, Israel, mon pays,
    Ils ont des Yeux et ils ne voient pas
    Ils ont des oreilles et ils n´entendent pas
    Israel, Israel ne compte pas sur eux
    Et défends toi

    Je ne vous comprends pas
    Je ne peux vous comprendre
    Je ne sais qu´une chose
    Je ne me laisserais pas anéantir!

    Vous vous êtes déjà
    Couchés devant Hitler
    Vous avez essayé de l´apaiser…

    Vous recommencez avec Achmadinedjad
    Et nous paierons les pots cassés
    Avec nos vies brûlées, irradiées, anéanties…

    Non, cela ne sera pas!
    Nous ne nous laisserons pas endormir
    Une fois de plus, une fois de trop!
    Et Même si toute la région s´enflamme
    Nous combattrons comme le Lion de Juda!

    Israel vivra!

    Edmond Richter

  24. @ Pierre “Je n’ai jamais compris en quoi critiquer Israël, c’était s’attaquer aux Juifs, tenir des propos antisémites”

    L’article ne dit pas ça. Il est beaucoup plus nuancé dans ce paragraphe : “Non pas qu’Israël soit un pays qu’on ne puisse pas critiquer. Non pas qu’Israël soit une nation au-dessus de toutes les autres. Non pas qu’il ne soit pas possible d’émettre des opinions contrastées sur sa façon de conduire ses affaires intérieures.”

    En retournant la proposition habituelle, j’ai trouvé un début de réponse : pourquoi les antisémites parlent-ils toujours d’Israël aux Juifs, pourquoi ces derniers devraient-ils toujours être comptables de ce qui s’y passe ? Hein qu’elle est bonne ma question-réponse…
    Grass n’est jamais à la hauteur des leçons qu’il donne. Il me fait penser à un inlassable laveur de vitre condamné à essuyer ses propres postillons. Vu qu’il est bavard le bonhomme, cela peut durer longtemps… Sisyphe dans le Tartare, ça avait une autre gueule je trouve.
    Cordialement.

  25. Ah mais ce n’était pas vraiment l’auteur que je visais. Il y a quand même parfois (trop souvent à mon gout) des “antisémites” qui tombent dès qu’une personne met en cause la politique israélienne. Rien qu’a mon petit niveau, j’ai connu ça. Et je ne suis pas militant, ou autres, loin de la…

    Et pour votre question, des institutions sois disant représentantes des juifs français (dont Saga a parfois parlé d’ailleurs) sont quand même vraiment pro-israélienne, ce qui est leur droit mais peut également créer une confusion…

    Moi, je dis bien que je ne vois pas en quoi une personne devrait obligatoirement se sentir proche d’un pays étranger sous prétexte qu’il y a simplement une religion en commun (je citais Israël parce que c’était le thème ici).
    Après, je comprends bien que n’étant pas dans une situation semblable, mon avis n’a que peu de valeurs.

  26. Sophie K : Je vois ce que vous voulez dire. Le problème est que les sciences physiques et les mathématiques ne savent pas non plus expliquer l’univers. L’essentiel, oui. Mais les lois régissant l’infiniment grand sont incapables d’expliquer l’infiniment petit. C’est pour cela qu’on parle de physique quantique lorsqu’on parle de l’atome, avec des phénomènes probabilistes (Quand à la position d’une particule) qui ne correspondent plus aux quatre grandes lois connues qui régissent l’astrophysique. Les sciences exactes ne sont donc pas un langage universel non plus, ou le sont jusqu’à un certain point seulement. Donc, pas universelles.

  27. @ Sanka : Il y a quand même des gens, comme BHL, pour qui critiquer Israël relève de l’antisémitisme, tout comme dans certains milieux intellectuels, il fut un temps où critiquer l’URSS était de l’anti communisme.

  28. « Il reste une seule ressource : se souvenir, se recueillir. Là où on ne peut rien « faire », on peut du moins ressentir, inépuisablement. C’est sans doute ce que les brillants avocats de la prescription appelleront notre ressentiment, notre impuissance à liquider le passé. Au fait, ce passé fut-il jamais pour eux un présent ? Le sentiment que nous éprouvons ne s’appelle pas rancune, mais horreur : horreur insurmontable de ce qui est arrivé, horreur des fanatiques qui ont perpétré cette chose, des amorphes qui l’ont acceptée, et des indifférents qui l’ont déjà oubliée. Le voilà notre « ressentiment ». Car le « ressentiment » peut être aussi le sentiment renouvelé et intensément vécu de la chose inexpiable ; il proteste contre une amnistie morale qui n’est qu’une honteuse amnésie ; il entretient la flamme sacrée de l’inquiétude et de la fidélité aux choses invisibles. L’oubli serait ici une grave insulte à ceux qui sont morts dans les camps, et dont la cendre est mêlée pour toujours à la terre ; ce serait un manque de sérieux et de dignité, une honteuse frivolité. Oui, le souvenir de ce qui est arrivé est en nous indélébile, indélébile comme le tatouage que les rescapés des camps portent encore sur le bras. Chaque printemps les arbres fleurissent à Auschwitz, comme partout ; car l’herbe n’est pas dégoûtée de pousser dans ces campagnes maudites ; le printemps ne distingue pas entre nos jardins et ces lieux d’inexprimable misère. Aujourd’hui, quand les sophistes nous recommandent l’oubli, nous marquerons fortement notre muette et impuissante horreur devant les chiens de la haine ; nous penserons fortement à l’agonie des déportés sans sépulture et des petits enfants qui ne sont pas revenus. Car cette agonie durera jusqu’à la fin du monde. »
    En dehors de ces élites, un peuple entier a été, de près ou de loin, associé à l’entreprise de la gigantesque extermination ; un peuple unanimement groupé autour de son chef qu’il avait maintes fois plébiscité avec frénésie, à qui il confirma tant de fois son adhésion enthousiaste, en qui il se reconnaissait. Nous avons encore dans l’oreille les affreux hurlements des congrès de Nuremberg. Qu’un peuple aussi débonnaire ait pu devenir ce peuple de chiens enragés, voilà un sujet inépuisable de perplexité et de stupéfaction. On nous reprochera de comparer ces malfaiteurs à des chiens ? Je l’avoue en effet : la comparaison est injurieuse pour les chiens. Des chiens n’auraient pas inventé les fours crématoires, ni pensé à faire des piqûres de phénol dans le cœur des petits enfants… »
    « Le pardon ! Mais nous ont-ils jamais demandé pardon ? C’est la détresse et c’est la déréliction du coupable qui seules donneraient un sens et une raison d’être au pardon. Quand le coupable est gras, bien nourri, prospère, enrichi par le miracle économique, le pardon est une sinistre plaisanterie. Non, le pardon n’est pas fait pour les porcs et pour leurs truies. »

    WLADIMIR JANKELEVITCH PHILOSOPHE FRANCAIS

  29. @ Pierre

    Je suis d’accord avec le fond de votre commentaire. Il y a à mon avis un cercle vicieux qui est en branle : à force d’être pris à partie, les uns nourissent la confusion des autres… Une petite réserve cependant sur l’Institution censée représenter les Juifs : elle ne représente peut-être qu’elle-même… Les Juifs restent libres de leur parole et de leurs écrits, s’ils étaient tous sur la même ligne cela se sauraient depuis le temps 😉 Le pilpoul n’est pas mort en Pologne. Heureusement.
    Le XXIème siècle a une odeur de cave, vivement le suivant. Je ne sors plus en attendant…

  30. J’ai arrêté de lire à la moitié… cet article est on ne peut plus partie prenante et passéiste.

    Parler de dette imprescriptible de l’Allemagne sous prétexte qu’il y’a 70 ans il s’est passé ce que tout le monde sait, c’est faire porter la culpabilité sur des INNOCENTS. Car oui, que vous le vouliez ou pas, 99% des allemands d’aujourd’hui n’ont RIEN A VOIR avec l’holocauste.

    Quant à Edmond Richter… Au-delà de la qualité du poème, dont je laisse chacun juger à son goût, je précise simplement que je ne me suis jamais couché devant Hitler, et que s’il parlait de la France, qui a certes en majeure partie collaboré, je rappelle qu’elle n’a pas essayé de l’apaiser : elle s’est pris une gifle militaire qui l’a laissée sans défense et sans unité nationale.

    Après, pour Mahmoud Ahmadinedjad, je dirais simplement que c’est un homme politique. Donc entre ce qu’il dit tout haut pour se faire réélire (ce qui ne sera pas le cas) et ce qu’il fait, il y un sacré hiatus.
    En revanche, Khamenei, là, 100% d’accord avec toi Edmond !!

  31. Bernard Madoff a été condamné à 150 d’emprisonnement.

  32. @ Bernard

    Je n’avais pas lu votre commentaire, pardon. Wladimir retenait toute mon attention et puis j’avais un truc sur le feu…
    BHL serait-il le seul Juif de France ? On m’aurait trompé ? 😉
    Vous me faites penser qu’il me faudra lire Aron-le-mal-aimé un de ces jours…
    Je ne suis pas un “inconditionnel” en règle générale, donc la chasse aux sorcières très peu pour moi. Je n’ai jamais eu par exemple de poster au-dessus de mon lit quand j’étais gosse, bizarre quand j’y pense… Faudrait peut-être que je m’y mette pour avoir l’air normal… Le problème c’est que je ne crois plus en Dieu, que je n’ai jamais cru en la Star Ac’, que je ne me vois pas mettre un drapeau à ma fenêtre ou sur mon frigo… Je me demande si je ne suis pas inutile à ce siècle dans le fond… Faut que j’y réfléchisse… mais à mon avis la réponse est évidente. 😉

  33. Sanka et Pierre : Je suis d’accord aussi. En tant qu’Etat, Israël est soumis à l’égoïsme dont font preuve tous les états lorsque leur intérêts sont en jeu. L’Etat d’Israël a été un des derniers et seuls partenaires de l’Afrique du Sud de l’apartheid. Pour des questions de collaboration militaire,entamée dès le début des années 70, la politique des blancs racistes n’a jamais choqué les dirigeants israéliens alors que le régime de Pretoria était mis au ban par toutes les démocraties. Aujourd’hui, la collaboration Turquie et Israël est aussi étroite. Et au nom de la real politik, les dirigeants israéliens ont toujours refusé de reconnaître le génocide arménien, encore tout récemment. Sans doute les Arméniens, que les Turcs ferraient parfois comme des animaux lorsqu’ils n’avaient plus de chaussures, (cf. le beau film d’Henri Verneuil, “588 rue de Paradis”) ne pèsent pas assez lourd.

  34. cela se saurait*

  35. @ Sanka : Ah, Raymond Aron, vous me rappelez mes années d’études… A l’époque il était mal vu de se balader dans les couloirs de ma Fac avec Aron sous le bras, que pourfendait ce cacochyme de Sartre, héros en robe de chambre de toutes les révolutions…

  36. @ Laurent : Je précise que je n’ai rien à voir avec Madoff, hein. :-)

  37. @ Sanka : Ce siècle est parti ventre à terre à la façon d’un poulet sans tête. Quelque chose déconne, mais quoi ?

  38. @ Edmond, faudrait vous calmer, vous allez faire peur aux enfants :-)

  39. il faut se reposer maintenant Bernard!

  40. @ Laurent : Et en plus, il se met à pleuvoir… Bon, je vous souhaite que les Verts passent l’obstacle corse, hein. C’est dans vingt minutes.

  41. il n’en reste pas moins que la dette contractée par l’Allemagne vis-à-vis du peuple juif est imprescriptible, que les siècles auront beau passer, les millénaires défiler, toujours, il faudra que l’Allemagne d’une manière ou d’une autre rende des comptes. Et que toujours elle se tienne aux côtés d’Israël,

    ————-
    Encore un nase qui ne connait pas l’histoire.
    l’allemagne nazi a était l’apothéose des ressentiments haineux qu’éprouver CHAQUE européen envers les juifs. depuis il parait qu’ils ont tuer le petit jésus.

    Doit on rappeler qu’en france durant tous le moyen-âge des juifs furent torturés , à la moindre occasion, pour les poussés à se convertir à la secte chrétienne ?

    Doit-on rappeler que le juif à servit de bouc émissaire à chaque fois qu’une crapule européenne commettait un crime , il était plus facile de lyncher “ceux qui ont tué le ptit jésus imaginaire” que de chercher les vrais coupables

    Doit-on rappeler que si les juifs ont bâtit de grosse finance c’est uniquement du à l’européen et sa secte con conne chrétin qui lui accorda et même le poussa à s’occuper des finances des “bons” royaume européens qui ne voulèrent pas frayer avec l’argent, comme leur petit jésus leur enseigna dans ses sermons de la montagne, qu’il fallait choisir entre un maitre et un autre; l’argent ou dieu mais pas les deux à la fois.

    Avec tous ça
    C’est chaque européen qui a une dette envers le juif!
    vous êtes condamnés à être leur esclave dans vos petit esprit étriqués malade et complexés à chaque fois qu’il s’agit de juif.

    Mais dans les fait, ce que les européens de confessions juif font au proche-orient c’est mal, point.
    encore un acte de colonisation pour avoir une tête de pont dans la région après avoir simuler la libération des esclaves colonisés, il y a 50 ans, tout en se servant du juif comme d’un vulgaire outils pour le pousser à aller se mettre en plein dans la gueule de loup..pour “retrouver” une terre que l’européen lui même l’en a déposséder il y a 2000 ans.

    Pourquoi les juifs habitèrent l’europe ?
    n’est-ce pas parce que l’européen par son empire barbare et sanguinaire, qu’il s’en masturbe couramment, rome, avait expulser les juifs de leur terre et les déportèrent par millier pour les dispersés aux 4 coins du monde!!

    Le “problème juif” n’a pas commencer avec les arabes
    ou encore avec les allemands ou encore avec les pouilleux de la france d’en bas et leur christianisme

    Le problème juif est ancré profondément dans la psychée dans la civilisation européenne car c’est rome fondation de ce fatras “qu’on” appelle civilisation occidental qui avait un problème avec les juifs la première.
    c’est cette fondation dont se réclame chaque européen qui est la cause du “problème juif”!

  42. @Sanka : Ce qui déconne, c’est qu’on a trop de chaines de télé et pas assez de temps pour les mater, trop d’amour et pas assez de sexe, trop de porno mais pas assez de kleenex. Oui, le soir j’écris du rap.
    @Laurent : Dites le que vous êtes content maintenant que c’est le bordel

  43. Superflic résume super bien la situation.

  44. Mince, on se croirait presque dans les commentaires d’un article du Monde.fr…
    Ah non, y manque encore les Complotistes Réunis, et le mec qui dit que tout ça est de la faute de Sarko.
    Ça va, donc.

  45. Et pour ceux qui ne seraient pas d’accord avec Burt, cela peut même marcher à l’envers : trop de temps et pas assez de chaînes de télé, trop de sexe et pas assez d’amour, trop de kleenex et pas assez de porno 😉

  46. @Sophie, justement… je trouvais que ce blog était encore épargné… celui qui fuck jésus, c’est le pompon sur la kippa
    à mon avis, il a dû abuser des substances illishit et resté perché sur le mont sinaï

  47. @ Bernard : va falloir dépasser Einstein et recoudre les deux trucs, oui. Mais je pense qu’on finira par y arriver…

  48. @ Hannah : hahahaha ! (Faut rester planqué, moi j’dis. Mais c’est pas fastoche du tout, finalement. Même moi je n’y arrive pas.)

  49. Je crois pas Sophie, mais au fond, c’est pas plus mal. Ca permet de se poser des questions. Le jour où tout sera bien balisé et explicable…

    Bon, j’aimerais bien que notre ami canadien nous refasse un billet bien saignant sur les joueurs de Poker, tiens.

  50. @ Bernard : même si un jour tout est explicable, y’aura toujours des millions de gars pour dire que 2 + 2, ça fait pas 4 mais 5, ne vous inquiétez pas. :)

  51. Bon sinon, j’ai lu que Françoise Hardy avait peur de finir à la rue si Hollande passait.
    A 150 000 € par an seulement aussi…

    Vous savez où on peut envoyer nos dons ???

  52. Vous jouez au Poker, Bernard ? Texas Holdem ? Ou vous essayez d’éteindre la mèche allumée par Laurent ?
    Je n’ai jamais compris que les jeux en ligne bénéficient d’une telle publicité sur nos écrans… Il y a des smics ou des RSA qui doivent couler tous les 2 du mois. Le gros rouge qui tâche, c’est tout de même moins cher…

    Sophie, pour se planquer il faut se mettre bien en évidence : c’est Poe qui nous l’enseigne. “Le commentaire volé”, voilà le titre du prochain billet de Laurent.

  53. A Thibaut Machat (7.4.2012 3.47 heures)

    Ah bon? La France ne s´est pas couchée? elle n´a pas tenté d´apaiser Hitler? Et Daladier à Munich, il faisait quoi à votre avis?
    Quand à Ahmadinedjad, juste un politicien? C´est ce qu´on disait d´hitler, pardon, de Monsieur Hitler en 1933… Relisez les journeaux francais de l´époque…J´ai appris une chose, cher Thibaut, et c´est de prendre mot pour mot ceux qui me menacent. Qu´ils soient politiciens, clowns ou déséquilibrés!
    . Encore une chose: ce que j´ai écrit n´est pas un poème. C´etait un défoulement…dont je suis content!
    Ceci dit, Thibaut, vous m´êtes sympathiques..

    Quand à vous Bernard,7.4.2012 4.24 heures
    Me calmer? On nous l´a dit trop souvent, chaque fois que le danger s´approchait: “Calmez- vous… C´est juste des paroles en l´air… C´est à usage interne…Ils ne le ferons jamais… La communauté internationale ne le permettra jamais…” (comme en Syrie?).
    Non mon vieux, je ne me calmerais pas, je ne veux pas me calmer! Et je vous dis un “secret”, juste entre nous: Israel ne permettra JAMAIS à l´Iran d´avoir la Bombe, même si tout le Moyen-Orient s´enflamme après son attaque.

  54. @ Sanka : Poe avait raison. (Gabin et Ventura aussi : faut parfois gueuler plus fort que l’autre, ou l’assommer, finalement.)

  55. @ Sophie

    Soyons plus radical :

    http://www.youtube.com/watch?v=20TeWfV8rL0

  56. Grrrr… radicAUX

  57. non mais attendez là vous lisez la creme de la creme des commentaires. Si vous saviez ce que je dois ôter, entre les fils putatifs de hitler et ceux du maréchal!

  58. oui on s’en doute, comme partout, les commentaires sont “modérés” il manquerait plus que ce soit une tribune pour néonazis…
    @ Sanka, mèche je sais pas mais une brèche oui
    @ Monsieur Richter il me semble avoir vu votre texte ailleurs mais je ne saurais dire si c’est le même mot pour mot ou une variante

  59. De temps en temps on lève le nez de nos mesquines routines pour s’interroger ensemble sur des thématiques plus ou moins éloignées de nous géographiquement ou culturellement et quand on vous lit, Laurent ou d’autres, on se rassure : on n’est pas sorti de l’auberge

  60. @ Hannah : je crains qu’il n’y ait pas de porte à cette auberge, tout bien considéré.

    @ Sanka : j’suis de la vieille école, pire même, puisque je baffe encore assez mal. :)

    (Laurent : l’avantage de FB et de Twitter, c’est que ça les aspire pas mal, du coup ils sont moins sur les blogs qu’avant.)

  61. @ Sanka : Non, je ne joue pas au Poker, je n’arrive pas à me sortir de l’idée que c’est un jeu de hasard, malgré la façon dont les pubs dont vous parlez tente de magnifier ce truc, et faire des joueurs des espèces de gladiateurs en chambre. Par contre, je ne comptes plus les apparitions de cette fenêtre de pub, que vous connaissez sans doute, et qui dit “Devenez Trader en 15 minutes”… Ben voyons.

    Sophie : Non, il n’y a pas de porte, c’est comme dans Hotel California, “You can check at any time you want, but you can nerver leeeeeaaaaaveeee” Et hop, c’est à ce moment là que l’élève boutonneux de Terminale D essayait de papouiller la jeune innoncente de seconde littéraire… Ah, les boums…

    Bon, ben Edmond, soyez vigilant, alors, et ne prenez pas froid.

  62. @ Sophie : Le coup de 2 et 2 font 5, ça me rappelle la scène de torture de Winston par O’Brien, à la fin de 1984…

  63. il est temps que le careme cesse
    les carences alimentaires provoquent
    d’etranges delires .

  64. la religion c’est le pan de culture générale sur lequel j’ai fait l’impasse…en revanche je suis totalement pour l’œcu-ménisme, aimez vous les uns dans les autres (Hannah, au confessionnal, immédiatement!)

  65. Raison de plus pour entreprendre au plus vite la conquête de Mars. Pas de bout de désert là-bas que différentes factions exigeront comme leurs sous prétexte que leur Dieu en a fait leur terre à eux… On est bien d’accord qu’aucun apôtre ne s’y est baladé, que personne n’y a fait de miracle, et qu’aucune vierge n’est apparue dans une quelconque caverne de la planète rouge ? Il faut le dire tout de suite, hein ! Sinon, on passe directement à Alpha Centauri.

  66. Mais Bernard le rabbin d’en bas de la rue vous dira que l’infini c’est encore dieu, que le bougre a tout prévu, que le cosmos c’est chez lui. Alors Mars, c’est un peu sa résidence secondaire. Va falloir trouver autre chose!

  67. Mars, c’est le pavillon Bouygues de Dieu ?
    Crotte alors. Doit y avoir des nains de jardin enterrés dans les cratères…
    Filons, vite.

  68. Bernard on ne saura jamais ce qu’il s’y passera mais je doute que la tragique trajectoire humaine soit différente ailleurs mais pourquoi ne pas rêver, tant que nous le pouvons, futurs ex-terriens, à une spiritualité débarrassée du “religieux” tel que nous le connaissons

  69. Que de sagesse en de dimanche Pascal. Euh d’ailleurs c’est quoi Paques pour les goys ??? Jamais rien compris. Nous on fête le sortie d’egypte, c’est top!

  70. jamais rien compris non plus, les juifs sont égyptiens ??

  71. m’enfin Hannah vous avez jamais vu les dix commandements avec CharlonHeston ??? Et l’ancien testament, jamais lu ? Il y a des choses pas mal !

  72. Les goys fêtent les chocolatiers, les petits lapins et les cloches ailées, je crois. Entre autres trucs bizarres.

    (J’ai toujours préféré Ben Hur, question Charlton en jupette.)

  73. Pâques c’est le jour des oeufs en chocolat, c’est déjà quelque chose, c’est quand même super top ! Et demain, le travailleur se repose aussi (Enfin, il attaque son chapitre Six, pas sûr que ça soit de tout repos).
    Bon, ça avance votre bouquin ?

  74. ah ah ca sent le footeux qui à la mi temps de son match, aprés s’être soualgé la vessie, s’en va surfer sur le net histoire de!

  75. ah si ! le trucage avec la mer ? ça doit faire plus de 20 ans… Charlton Heston je me souviens de lui plutôt en prophète de la planète des singes

  76. M’enfin ! Nous sommes tous des extra-terrestres !

    http://www.express.be/business/fr/technology/les-meteorites-a-lorigine-de-la-vie/141558.htm

    Bon, moi je suis un extra-terrestre juif mais on a plein de points communs : la météorite, Charlton Heston, la Planète des singes, Messi, le clavier avec des lettres dans le désordre, les dimanches où l’on ne peut acheter que le strict nécessaire alors qu’on voudrait acheter du superflu, les oeufs en chocolat que l’on jette sur les vieux en papier mâché, et j’en passe et des pires… Bon, tout extra-terrestre que je suis, le premier qui dit du mal de Moïse je le raye de mon testament ! J’ai dit.

  77. http://www.youtube.com/watch?v=Gb4eZ7Z5yk8&feature=related

  78. “Jinn, les yeux clos, ne songeait qu’a son amour pour Phyllis. Couché sur le flan, Phyllis regardait l’immensité du monde et se laissait hypnotiser, comme cela lui arrivait souvent, par la sensation cosmique du néant.” C’est bien la planète des singes, éteignez donc votre télé et lisez le! Et l’impossible uchronie de Dantec dans Dieu porte t’il des lunettes noires? “l’univers nous devance toujours au moins d’un coup, malgré les avancés incessantes de l’humanité, y compris pour celle de l’an 3000 ou du 123ème siècle. Un univers toujours fuyant, sans cesse plus complexe à mesure qu’on en découvrait les mécanismes, incarnation formelle de l’infini, toujours aussi loin malgré nos efforts pour l’approcher.” Ils ne doutent de rien ces athées. :)

  79. Si les pays arabo-musulmans, dans leur très grande majorité, (non seulement au Proche-Orient mais encore en Afrique et en Asie), sont dans un état convulsif menaçant dangereusement la paix du monde, ce n’est tout de même pas la faute de l’Etat d’Israël… mais celle de leur immaturité historique, politique, et de leur corruption qui jettent leurs citoyens dans la misère et la frustration.

  80. merci pour cette synthèse fine et limpide, c’est comme si les eaux noires de l’ignorance dans lesquelles je surnage péniblement s’ouvraient soudain devant moi

  81. Sanka, il me semble inévitable d’inviter darwin et huxley:)
    “l’homme est un animal qui ne doit son existence qu’au hasard” “ce n’est pas une raison avisée, un plan supérieur qui est à l’origine de l’humanité mais une suite d’espèces animales ressemblant aux singes” “l’homme est né du chaos et non d’une intention supérieure”

  82. et le chaos il est né de quoi ? ah on ne s’en sort pas décidément

  83. on suppute la fin mais du début, on ne connait que l’origine du commencement, le début après le rien, le big bang quoi, mais avant…? j’en suis au même point que vous

  84. Je comprends mieux, merci Hannah… Je n’ai jamais eu d’bol aux jeux de hasard…
    Une chose est sûre, Dieu m’est infiniment plus sympathique depuis que je ne crois plus en Lui… Comme un copain imaginaire qu’on n’est pas obligé de rembourser… ça tombe bien, je suis un peu à court en ce moment.

  85. http://marclev.canalblog.com/archives/2012/04/15/24015525.html

    Enfin une réaction intelligente! On pourrait en outre faire lire à ces pro-palestiniens les livres scolaires emplis de haine pour Israel, leur faire projeter des Vidéos de Memri TV, leur traduire en francais et en anglais les discours arabes de Mahmoud Abbas ou il déclare vouloir tout Israel pour les palestiniens, leur montrer les cartes ou Israel est remplacé par un état palestiniens, leur faire entendre les discours du Hamas… Lors des marches de palestiniens sur Israel (marches de la terre) on pourraient les asperger aver des canon à purin (au lieu de canons à eau) ou au moins soutenir Philippe Karsenty dans l´affaire Al-Dura…et j´en passe et des meilleures!
    Ce que je déplore c´est l´inexistence d´un bureau israelien de „propagande politique“ qui centraliserait et coordonnerait les initiatives et les actions pour contrer la propagande palestinienne avec des idées intelligentes, novatrices, créatives et mettant les rieurs de notre coté. Quand je pense à la flotille du Marmara, je suis ahuri par le bêtise du gouvernement israelien de l´époque…
    Il faut se dire que les palestiniens ont d´ores et déjà GAGNÈ LA BATAILLE DE L`INFORMATION!!!
    Je viens de voir un débat à la télévision allemande à propos de Gunther grass. Des propos tendancieux contre Israel étaient chaudement applaudis…Et qu´on ne vienne pas me dire que c´étaient des antisémites. C´est trop facile à la fin de tout mettre sur le compte de l´antisémitisme quand on a nous mêmes lamentablement failli à notre tâche la plus fondamentale: gagner la bataille des idées.
    Israel et nous tous, avons été terriblement négligents, imbéciles et arrogants en croyant que puisque nous avions raison le monde entier en conviendrait.
    La situation est dramatique, IL FAUT QU´ISRAEL SE RESSAISISSE
    ET NOUS TOUS AVEC!
    Il faut faire des collectes (comme pour le “Keren Kayemeth Leisrael”), il faut qu´Israel crée un bureau de relations exterieures, il faut embaucher les meilleurs talents, il faut lancer un concours d´idées et il faut démarrer de suite avec des actions neuves, innovatrices et ridiculatrices (mot que je viens de créer). Merde, on a les meilleurs esprits du monde et nous serions incapables de gagner la bataille des esprits? Mais qu´est ce que c´est que cette abominable paresse de l´esprit, ces lamentables
    geignements sur l´antisémitisme, cette victimisation sans pareille… Y´EN A MARRE! Le prochain qui se plaint devant moi de l´antisémitisme ambiant, je lui fous ma main sur la gueule, ca l´incitera peut.être à réagir!!! AAAH, si vous saviez ce que j´en ai marre…
    Day, maspik vekadima
    Edmond Richter

Laissez un commentaire

« »