Lénine, réveille-toi, François est devenu foot

Quelle mouche a donc piqué l’autre soir François Hollande lorsqu’à brûle-pourpoint, sans avoir consulté personne pas même Madame Royale, il a décidé, sur un coup de tête, de taxer le pauvre travailleur qui cravache comme un damné pour péniblement arriver à disposer en fin d’année  d’un misérable petit million d’euros ? A-t-il seulement réalisé ce gougnafier bolchevique qu’en édictant cette proposition grotesque, il allait mettre à bas le football hexagonal, ce trésor national que nous envient les peuples du monde entier ?

Et de se demander si l’ancien premier secrétaire du parti socialiste a déjà été condamné à se farcir en entier un match de ligue 1 ? A-t-il déjà eu à subir, par un dimanche soir pluvieux, sur l’écran de son téléviseur déprimé, cette avalanche d’occasions avortées, ces transversales qui arrivent dans les tribunes, ces coups francs qui terrorisent les ramasseurs de balle, ces tirs qui martyrisent les panneaux publicitaires, cette litanie de passes manquées, de dribbles morts-nés, de contre-attaques qui, à peine déclenchées, s’enterrent déja au niveau de la ligne médiane ?

Hein, Monsieur Hollande, il est facile de s’ériger en pourfendeur intraitable des hauts salaires, mais avez-vous déjà posé votre séant dans un stade désolé de ligue 1 pour assister à une rencontre de notre championnat avec ces équipes qui mettent une bonne mi-temps à s’observer avant de pencher au final pour un armistice généralisé, ces rencontres mortifères aussi réjouissantes à regarder qu’une échappée de moineaux anorexiques dans la campagne sarthoise, ces matchs étriqués et poussifs, aux occasions de but si rares et éparses qu’elles semblent obéir à une loi scélérate visant à rationner les tentatives de déranger dans sa sieste dominicale le gardien de but adverse, cette litanie de matchs qui déroulent un football monotone et moribond aussi grisant à contempler qu’une étape de repos du Tour de France ?

On se le demande.

Parce qu’avec votre scandaleuse mesurette qui va priver nos méritants  footballeurs du neuf dixième de leur revenu déjà maigrichon, les condamnant à mener une vie sans relief, les obligeant même à prendre un deuxième boulot pour boucler leurs périlleuses fins de mois, à jongler avec les traites impayées de leurs châteaux en Espagne, on va assister à un exode comparable à la fuite des cerveaux allemands lors de l’âge d’or du troisième Reich.

Bientôt, accompagnés de passeurs aguerris, comme de vulgaires travailleurs clandestins, on les verra franchir de nuit les Pyrénées, transis de froids,emmitouflés dans leurs cardigans de chez Fauchon, avec femmes et enfants et maîtresses et escort girls, emportant avec eux leur carriole de Ferrari, leur carnaval de Bentley, leur ribambelles de Rolls.

Et ils ne reviendront pas.

Et alors que restera-t-il au peuple de France à mater comme football ? Des footballeurs aux pieds encore plus carrés pas foutus de déclencher un une-deux sans se percuter de plein fouet avec l’arbitre, dispensant des passes postales qui n’arrivent jamais à destination, des bourrins mal dégrossis qui passeront leur temps à courir après un ballon insaisissable, des clones de Brandao s’égayant sur une pelouse hostile à la recherche d’un paradis même pas perdu puisque jamais connu.

C’est pourquoi je vous en conjure Monsieur Hollande de revenir sur cette proposition qui ne vous honore pas. Il est encore temps. Entendez ce cri de désespoir qui monte des vestiaires de ligue 1, cette plainte gémissante de footballeurs qui ont tout sacrifié, leur adolescence, leur jeunesse, leurs nuits, pour vivre le rêve éveillé d’une vie passée à mater des films pornos sur des écrans géants, à disposer d’une bibliothèque lambrissée garnie des seuls films de Bruce Lee en version originale, à posséder un garage grand comme le petit palais.

M. Hollande quand on possède un patronyme comme le vôtre, on ne peut pas considérer le football comme un simple divertissement destiné à divertir les masses. On possède aussi  des droits et des devoirs. Quand on peut se targuer d’avoir la chance d’être affublé d’un nom de famille qui pour tous les amateurs de ballon résonne encore et toujours des noms enchanteurs de football total, de l’Ajax Amsterdam, de Johan Cruyff, de Rensenbrik, de Neeskens, de Rudy Krol, de Johnny Reep, de Marco Van Basten, de Dennis Bergkamp, on respecte ce sport, on le révère, et au lieu de l’assassiner lâchement, on le salue bien bas et on le laisse tranquillement prospérer.

89 commentaires pour “Lénine, réveille-toi, François est devenu foot”

  1. Cette attaque sournoise en direction de notre Premier Ministre ( la campagne Sarthoise) ne vous honore pas, mon cher..
    Sinon, cette évocation de l’ Ajax des années 70 me ravit…Et n’ oublions pas Arie Haan, seul joueur à avoir marqué des buts de 40 mètres, Wim Surbier, défenseur redoutable qui passait 80 % du temps dans la surface adverse.
    Ah c’ est sur, que se fader Dijon-Evian Thonon après ça…

  2. Je n’ai qu’un mot à dire à M. Hollande, merci.

  3. Et, si au contraire, cela pouvait, dans plusieurs générations, donner une catégorie de joueurs à nouveau motivés par la qualité de jeu et non une bande de branleurs démunis qui se rêvent en parvenus et qui ne voient dans ce sport qu’un moyen de devenir riche (et encore, est-on riche à 1 ou 5M€ par an, laissez-moi rire…ca y est, c’est fait). Imaginez-vous dans une vingtaine d’années refuser d’aller à la bar mitzvah de votre neveu préféré à cause d’un Poitiers-Bourg-en-bresse qui s’annonce comme encore meilleur que le Caen-Nancy de la semaine dernière.

  4. je voterai pour celui qui s’engagera à ce que dans les équipes de France il n’y ait que des joueurs qui ne jouent que dans des clubs français !

  5. Au delà du foot, j’ai une petite tendance à penser que la France de l’après “Sarkozy – Hollande : 5 partout” ressemblera un peu, question sport, entreprises et arts, à ceci :

    http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/8543/le-corniaud-1965-8543-2005910954.jpg

  6. @ Sophie K : Vous savez quoi ? J’ ai le sentiment qu’Hollande corrigera le tir assez rapidement-sans doute après son élection- et trouvera un moyen d’ exonerer en partie les Artistes et les Sportifs qui ne sont pas particulièrement dans le viseur.
    Je note également que parmi les sportifs ce sont plutot les Dirigeants ( quel terme…) qui s’insurgent. Les joueurs sont beaucoup plus mesurés dans leurs réactions ( Gomis de Lyon) voire favorables même ( Dhorasso). Exception faite, bien sur des minus habens du PSG…
    Johann Cruyff et ses babas cools supersoniques à rouflaquettes, sous-pull orange et pattes d’eph, auraient sans aucun doute applaudi à cette mesure. Mais Christophe Jallet du PSG n’ est pas et ne sera jamais Johann Cruyff…..

  7. “… aussi réjouissantes à regarder qu’… aussi grisant à contempler qu’…” C’est bien, on voit qu’il y a la souci de varier…

  8. on se moque ?

  9. @ Vinnie Jones : Vous pensez qu’un gars muni d’un bazooka dernier modèle l’échangera ensuite volontiers contre un lance-pierres ? :)
    (S’il n’a pas de munitions, éventuellement. Mais j’ai des doutes, quand même…)

  10. PS : Dans sa frénésie actuelle, Hollande ressemble un peu à Samson arcbouté contre les colonnes du Temple. C’est beau comme de l’Antique au début, mais très écrabouillant (et relativement poussiéreux) sur la fin.

  11. et voilà, j’ai plusieurs billets de retard… pour cause de vacances. un blog c’est un peu comme un animal domestique encombrant ? il faut le nourrir constamment et impossible de le confier au voisin
    très drôle ce calculateur…http://www.slate.fr/story/50859/riberyche-ribery-salaire

  12. faites gaffe, il y a une certaine sophie qu’a débarqué. Pas une lumiere, entre nous mais bon, ca vous fait de la concurrence.

  13. je n’aurai pas le temps pas le temps d’explorer les blogs de vos visiteurs mais ce sont des lecteurs parfois contradicteurs mais qui ne manifestent ni mépris ni antipathie et de toute façon je ne vois pas mes semblables comme des rivaux;)

  14. @ Vinnie : Un énarque est forcément infaillible, pourquoi voulez-vous qu’il corrige quoi que ce soit ? L’énarque SAIT.

    Et juste pour rire, j’établirais une petite différence entre le sportif, à la carrière courte, et l’artiste, qui, comme Pierre Arditi, peut toucher les dividendes de sa médiocrité jusqu’à 70 balais à l’aise. Pourquoi croyez-vous que Noah est passé du tennis à la World Music ?

  15. ca va pas mon bernard de vous attaquer à Monsieur Hollande ? Savez pas que c’est interdit. On doit se prosterner parce que c’est un humaniste.

  16. Hahaha ! Je m’sens dans la peau d’une loupiote de frigo, soudain. (Les dernières à fonctionner avec des filaments, et à tenir 5 ans les doigts dans l’nez, n’empêche, hein.)

  17. et bientôt il va nous traiter de led^^
    eh bien que toutes les non-lumières s’éteignent ici! pas sûr qu’il reste grand monde;)

  18. ah ben si les gonzesses commencent à caqueter entre elles, on n’est pas sorti de l’auberge

  19. Ahah!! Bravo !
    (un fidèle lecteur qui n’a jamais osé commenter)

  20. bienvenue et faut pas être timide comme cela! Il existe certes quelques cas sociaux qui sévissent par ici mais ils ne sont pas bien méchants ( à part Bernard, méfiez vous)

  21. Caramba, I am joued !

  22. @Bernard : Si on commence à attaquer Arditi, c’est la fin du consensus… Personne ne sait dire “lamentable” comme lui, reconnaissez lui ça au moins

  23. Je n’aurais jamais cru reprendre ce slogan mais…la France, on l’aime ou on la quitte !
    Non mais franchement, le gros défaut de ce projet de loi, c’est que Marc Lévy pourra toujours inonder la France de ses navets depuis l’étranger…

  24. mais personne n’a obligation de les acheter. Ce sont les lecteurs les ” coupables “!

  25. @ Superflic : J’en conviens ! Et je dois reconnaître qu’il est criant de vérité, émouvant de justesse dans son meilleur rôle à ce jour, la publicité pour Le Crédit Lyonnais.

    @ Bille : je suis à peu près persuadé que les fiscalistes, avocats d’affaires, experts en montages juridiques de Bernard Arnault, Pierre Bergé, Laurent Fabius, Pinault, Badinter (10% du capital de Publicis, quand même, rien qu’en dividende, ça pèse son quintal de millions) eu autres Anne Sinclair rient déjà grassement de ce projet de FH. Tout comme l’ami de monsieur FH, Mathieu Pigasse, qui, en ancien de la banque Lazard, grande dépeceuse d’entreprises s’il en est et amie des évadés fiscaux, connaît toutes les ficelles !

    Bon, je viens de flinguer mes dernières chances d’avoir un papier au Inrocks (Les Insoumis”, haha), chez Libé, etc. moi ! :-)

  26. Je propose de remplacer la totalité des joueurs de ligue 1 par des joueurs Africains francophones,eux au moins savent jouer au foot!
    Actuellement,le foot est le somnifère le plus cher au monde,du moins sur la télé et dans les stades car rien n’est plus réjouissant que de voir des gamins s’amuser dans la rue

  27. en même temps on peut pas vraiment dire que la can ait atteint des niveaux stratophériques

  28. @Bernard : moi j’aime bien Arditi, il a une tronche, une voix et il joue juste ; c’est tout ce qu’on demande à un comédien. Et c’est quoi cette histoire de dividendes ? Il touche une rente sur ses prestations passées ? Je ne vois pas très en quoi il représente une sorte de fumiste ayant réussi à faire passer sa médiocrité pour du talent ? Et pourquoi serait-il indigne comme vous le sous-entendez d’avoir eu une longue carrière et de continuer à vivre de son métier à 70 balais ?

  29. @Zat. Vous avez raison, je n’aurais pas du m’emporter. Ce doit être le climat électoral. Je n’aime pas Arditi pour autant, et je ne me rappelle d’aucun de ses rôles. La dernière fois que je l’ai vu, il donnait un cours d’économie sur France 2. Le voir vitupérer les banques d’un air suffisant et satisfait, tout en vendant son image au Crédit Lyonnais m’a quelque peu agacé. Mais c’est sans importance.

  30. Ah oui, j’ai vu la même émission… Ce soir-là, quoique très bien coiffé/laqué, Arditi a fort remarquablement interprété les différentes phases du principe de Peter.
    (Comme moi avec le foot, quoi.) :0)

  31. c’est plus un cabotin qu’un acteur… ( remarque trés pertinente laurent, allez, je retourne voir manchester)

  32. Remarque très pertinente, Laurent (malgré Manchester).

  33. fayote!

  34. Hihihi.
    (Non, je me gausse. Un chouïa.)

  35. Triste république où une campagne présidentielle se fait d’annonces “réfléchies” au moment du digestif.

    Loin de moi l’idée de ne pas imposer les hauts revenus frôlant le ridicule qu’ils soient issus du sport, de l’artisanat médiatique ou du monde de l’entreprise, ce qui devrait rapporter environ 300M si l’on garde l’idée de mon candidat sur une base de 75%.

    Pendant ce temps là on ne parle pas de réformer les niches fiscales ce qui pourrait rapporter rapidement au minimum 15-20 milliards selon la cour des comptes qui n’a pas la réputation d’être une organisation Trotskyste.

    Pour en revenir au sport, il faudrait mieux refuser d’organiser l’euro 2016 qui sera financé sous forme de PPP qui couteront 1.6 milliards si l’on garde en mémoire le cas du club du mans qui a choisi ce mode de financement.

    bonne continuation dans la société du spectacle.

  36. Merci, et bonne continuation à vous.

  37. @ Sophie K : Le Principe de Peter, mais c’est un truc des années 80, au moins… :-)

    Et Pierre Arditi… Ah non, je vais encore dire une connerie.

  38. @ Bernard : Oui, c’est l’une des dernière découvertes majeures de l’humanité avant la fameuse mise en hibernation des cerveaux dans les années 1980. :0)

  39. d’accord avec Burt, c’est surtout sa voix qu’on mémorise non? si Arditi avait commenté les jeux de ballon peut être que j’aurais regardé, dans une autre vie bien sûr

  40. Il est pas mort Bob Denard ? Et il vote Hollande ? J’ aurais pas du partir deux jours, j’ ai raté un truc..
    @ Hannah : J’ adore l’ image du blog/anima

  41. animal domestique, pardon..

  42. J’lai vu chez Taddei Arditi. Il est totalement lénifiant, c’est horrible.

  43. Franchement, il a des côtés agaçants, mais après 5 ans de Jean Reno et Christian Clavier, deux penseurs reconnus, moi Arditi, ça me va très bien…

  44. @ Vinnie : la seule différence à mon sens c’est que ni JR ni CC ne prétendent donner de leçons de morale, et je ne les ai jamais vus prétendre animer une quelconque emission de pédagogie sociale et populaire à la télévision. Pierre Arditi + Cohen ( Conseiller d’une grande banque française avant la crise) pour démonter les banques, c’est ridicule, voire humiliant pour le téléspectateur, quand on voit la pauvreté du contenu (Sans doute parce que dans l’esprit de ces gens-là, faut faire simple, le peuple est quand même foncièrement con). Vous qui êtes dans la haute finance, si vous avez vu cette émission, vous le savez très bien.

  45. si mr hollande estime que le salaire dr mr ancelotti n’est pas en rapport avec les résultats du psg, il devrait commencer par demander le remboursement des salaires et autres avantages de tous les incapables – et ceux issu de sa mouvance ne sont pas en reste – qui nous ont gouverné ces 30 dernières années et mené le pays dans la triste situation où il se trouve. au moins ceux qui réussissent dans le football le doivent – le plus souvent – à leur talent. contrairement à tous ces profiteurs qui arrivent au pouvoir en s’appuyant sur leurs réseaux d’élites tous issu du même moule d’où le citoyen lambda est exclu dès sa naissance.

  46. D’accord avec Bernard.
    Il y a eu pire, pourtant (toujours chez Taddéi) : la crise expliquée (en boucle et en tonneaux) par Franz-Olivier Giesbert. Face à l’oeil ultra critique et à l’érudition de Jacques Sapir, ça valait son pesant de cacahuètes…

  47. @Sophie : Si vous commencez avec Giesbert, va falloir créer un autre blog !

  48. @Sophie (j’adore votre prénom), je crois que je l’ai aperçu, la semaine dernière, non ?
    L’explication des phénomènes de crises boursières a été faite définitivement dans un excellent petit livre, fort drôle et bien écrit, il y a 20 ans, par JK Galbraith, qui fut entre autre chose le conseiller de JFK. Ca s’appelle ” Brêve Histoire de l’Euphorie Financière”, chez Seuil Economica. Ca commence avec la spéculation sur les tulipes au XVIeme siècle, et finit avec le krach de 87. Instructif, poilant, et écrit dans un style très littéraire. L’oeuvre maîtresse de Schumpeter, “Capitalisme, Socialisme et Democratie” aborde aussi ce sujet sous l’angle de la dialectique des crises internes qui loin de le détruire (au moins jusqu’à un certain point) renforce un capitalisme qui sait à merveille se nourrir de ses contradictions et se fortifier à travers elle…
    A ce propos, une boutique de mon quartier vend une ligne de grille-pain “Che Guevara”, avec une image warholisée dudit Che sur une face, et hasta la vittoria siempre (Enfin ce truc célèbre en espagnol) sur l’autre face. Rouge révolution, le grille-pain, of course… (A quand la version verte pour le modèle “developpement durable” 100% recyclable du même article ???)

    Bon, ça ne vous donne pas envie de filer au fin fond de l’océan à la recherche d’un endroit désert, parfois ? :-)

  49. Bernard, si vous avez enfin de faire de la plongée, vous embetez pas à le justifier, trouvez vous un club et éclatez-vous !! 😉

  50. @ Superflic : je me suis mal exprimé, le capitaine Nemo, 20 000 lieues sous les mers, très peu pour moi… je voulais dire un coin paumé, quoi.

    Lorsque Mars aura été terraformée et doté d’une atmosphère, je pense m’acheter un lopin du coté du grand canyon (Ils ont un grand canyon, là-bas, j’ai oublié le nom).

  51. Y avait un film porno soft dans les années 70 qui s’ appelait ” 20 000 vieux sous mémère”
    Jamais réussi à le voir…

  52. @Bernard: non mais je plaisantais, c’était très clair.
    @Vinnie: Vous ratez pas grand chose…

  53. @ Burt : Hahaha ! (Voui, pardon pour cette évocation du Super Fuligineux.)

    @ Bernard : Si. Une île. Ou une forteresse paumée. J’y pense souvent (…ce qui me rappelle “Malevil”, tiens, soudain.)
    Merci pour ces pistes érudites (le Galbraith est plus que tentant.)

  54. PS Bernard : Déjà, le Che, inconsidérément sanctifié, puis imprimé sur des tee-shirts, ça illustrait parfaitement les théories de Debord. Le “Blob” digère tout très bien.

  55. @ Sophie : Malevil, avec cette scène dans la cave, où les bocaux de bouffe se mettent à trembler, les bouchons des bouteilles à sauter tous seuls, et puis soudain la lueur aveuglante par le soupirail ? je m’en souviens encore, collé au fauteuil le Bernard…

  56. @ Bernard : Rhâ oui. J’avais lu le livre avant de voir le film (d’où une légère déception, comme toujours) mais qu’est-ce que c’était bien.

  57. “Le super fuligineux” !! C’est, bizarrement, évocateur

  58. @ Burt : C’est déjà rude d’être surnommé “Brouillard”, en plus… (Ce qu’on est vachards…)

  59. @ Sophie : moi jai vu le film sans même savoir de quoi ça parlait, d’où le choc, quand les bocaux de magret s’ouvrent… Ca l’a rappelé “Ravage” de Barjavel, dans le genre fin du monde… Dans le registre du Che, j’ai croisé, une fois dans un coin paumé du Tarn, un village en haut d’un pic, j’ai oublié le nom, une bande de randoneurs, des sexagénaires bruyants du Comité d’Entreprise d’EDF (A ce qu’ils disaient), le senior type en chaussures de marche, blouses fluos illustrant toute la gamme de chez Stabilo… Le chef de cette bande d’électriciens, un barbu à la mine renfrognée de baroudeur Henri de Monfredienne, arborait en ces altitudes où le cri de la corneille renvoie cet écho si particulier aux grands espaces inviolés, un T Shirt rouge vif à la gloire du président Mao.

  60. @ Vinnie,

    Chacun provoque à sa manière, soit en utilisant le nom d’un équarrisseur des surfaces soit avec avec le nom de ce triste sire, symbole de la Françafrique avec Foccart & Co.

    L’essentiel n’étant pas de provoquer une réaction?

    @Bernard

    lequel des Cohen?
    Daniel est très différent d’Elie.

  61. Malevil, Ravage, vous faites une belle bande d’optimistes… Pour la journée de la femme il vous faudra lire “Les Hommes protégés”.

  62. continuez vos commentaires aussi précieux qu’inutiles! Votre record est de 91. Un petit effort et on passe la barre des 100 et non je n’offre rien pourle centieme commentaire

  63. @ Bob D : Merci d’ avoir salué la mémoire de l’ inoubliable Vinnie J, aujourd’hui reconverti dans des films improbables, et qui ne sortent qu’en DVD en promotion a 5 euros chez Leclerc ( mais je n’ en rate pas un, dernier vu: Hell Ride)
    Quand à Bob Denard, un type né à Libourne, ne pouvait pas être totalement mauvais…Donc excellent choix de pseudo.

  64. @ Laurent : l’inutilité étant un luxe absolu, je vote pour. :0)

    @ Bernard : pas lu “Ravage”, mais finalement, j’aimais mieux cette SF qui montrait les hommes aux prises avec eux-mêmes, plutôt que celle d’aujourd’hui, bourrée d’invasions d’Aliens insectoïdes qu’il faut abattre par paquets de vingt comme dans les jeux vidéo. C’était sombre, certes, mais aujourd’hui c’est devenu horriblement binaire.
    (Pour vos tordants “baroudeurs EDF”, ce vieux faussaire opiomane de Monfreid était un aussi un assez bon modèle, finalement…)

    @ Nico Pedia : Ça existe encore, la journée de la femme ? (Ah, ces fichues journées à thème !) :)

  65. ah non pas de sf sur mon blog, ma vie étant déja une science fiction à elle toute seule! Allez voir celui de Bernard l’italo bordelais il en parle surement trés bien.

  66. Saga,
    en même temps il n’y a pas grand chose à dire. C’est un exercice de démagogue pur et dur que nous propose Hollande. Un “machin” qui de doute façon ne sera jamais mis en place, un pur procédé de com. Il tire une fois à droite (cf ces déclarations anglaises…), un coup à gauche.
    Quand à Arditi c’est le champion du monde! Môsieur se veut détenteur de la vérité absolue parce que lui sait ce qu’est la justice social, l’économie (soutenue par le docteur en économie j’ai nommé M.Alévèque) ses interlocuteurs (en l’occurrence économiste libéral et communicant dans l’émission de Taddei) ne peuvent pas en placer une, le débat est inexistant . A mort le libéralisme, à mort le capitalisme, à mort les banquiers, à mort les communi(stes)cants, à mort Sarko! http://www.youtube.com/watch?v=88TWA4n_nNM Si ça c’est pas d’la com partisane…moi j’me fais curé! Ils feraient tous bien de balayer devant leur porte avant de venir dégueuler leur leçon à la téloche!
    Tout ceci est totalement lénifiant, la titraille est bien trouvée.
    Sujet suivant.

  67. @ Nico Pedia

    Nous sommes en pleine “société du spectacle” dans une version 3.0 tellement médiatisée que l’auteur de ce chef-d’œuvre prémonitoire se serait tiré une balle sans même l’écrire.

    Arditi est le digne représentant d’une élite (porte feuille droite et Cœur à gôche) que je n’écoute même plus, des analyses digne d’un concours de Miss France.

  68. je crains de ma cabane au canada avoir manqué un épisode concernant Arditi: il est venu faire son Montand dans vive la crise, c’est ca ?

  69. En gros, oui. C’était assez pathétique, tout comme l’a décrit Nico Pedia.

  70. Je ne sais pas, j’ai plutôt l’impression que c’est spontané.

  71. @ Bob : C’était Elie.
    @ Sophie : En fait, Ravage, c’est un bouquin de la même époque, où l’auteur prend comme base de départ une disparition brutale de l’éectricité sur la surface de la terre. l’ordre social se défait plus vite qu’une bretelle de soutien gorge sous les doigts avides d’un directeur du FMI, et hop.
    @ Laurent. Oui, c’est ça, ça remonte à l’année dernière, Arditi en costume Paul Smith chemise blanche et tableau noir nous a expliqué la mécanique du monde.

  72. Le gros défaut de Taddéi, c’est de toujours mêler des gusses plus connus par le grand public à ses invités, tout ça par peur de perdre de l’audience. Du coup, tous les débats un peu intéressants sur la politique et l’économie sont rabotés par la bien-pensance et le politiquement correct des-dits gusses – et ce même si c’était probablement spontané de la part d’Arditi, oui.

  73. @ Bernard : Hahaha ! Oui, ça y est, ça me dit quelque chose (Ravage, pas le dirlo libidineux du FMI)

  74. Bob,
    je suis moi même prestataire technique dans l’événementiel (je fais court) actuellement je travail sur les défilés de mode, mais aussi pour la fête de l’Huma, le Web ou la foire à l’oignon de Trifouillie les Oies.
    “La société du spectacle” ça ne veut rien dire. Vous tentez une imitation Arditiesque?

  75. j’ai manqué Arditi. physiquement, je lui trouverais bien quelque chose de newtonien, peut être un futur rôle. il a une belle voix off mais je m’aperçois que je l’ai rarement vu comme interprète (alors que Clavier est un des piliers de la comédie à la française…)

  76. un conseil d’ami à Mr christophe Jallet parait-il défenseur du PSG,et aussi du droit à s’en mettre plein le compte en banque sans être le meilleur dans sa catégorie (soit-dit en passant, j’ai appris son existence en même temps que son salaire. ça fait un choc): la prochaine fois qu’il se rendra au stade de France, en passant sur l’autoroute A1, qu’il jette un œil par la vite de son Hummer juste avant le stade, et qu’il se demande ce que pourrait représenter pour les gens qui vivent là, 1% de ses 100 000 euros mensuel.
    D’accord pour une équipe de France composée uniquement de joueurs du championnat français. Idem pour les autres sports, puisque tous les joueurs de l’équipe de France de tennis, entraîneur compris, résident en Suisse.
    pour ce qui est de regarder des matches de foot, j’irais même plus loin que le rédacteur de l’article, rien à foutre de savoir qui gagne. comme le dit Albert Jacquard, “je comprend qu’ils soient contents quand ils marquent des buts, ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi ils les comptent.

  77. en même temps il ne l’a pas volé cet argent. Ce n’est pas de l’argent public!

  78. @ Cher Jean Claude : Il s’en met plein les poches parce que quelqu’un le lui donne. Quelqu’un qui a dépensé 150 Millions (Vous avez bien lu) pour une poignée de footballeurs. Il faudrait en parler à l’émir du Qatar. En même temps, comme dit Laurent, c’est de l’argent privé.

  79. Par contre, il faudrait juste éradiquer les primes de match quand ces messieurs viennent jouer en équipe de france. Là franchement ca me depasse

  80. ahurissante justification de l’argent “privé”…

  81. délibéré le “s’égayant” pour “s’égaillant”,
    alors vous remplacez la solitude de l’occupation du terrain par la gaieté des joueurs jouant ?

  82. désolé mais cela va tomber sur vous. Je me contrefous des fautes d’orthographe et autres problemes syntaxiques. Il existe une profession qui s’appele sécrétaire de rédaction. En tant que blogger solitaire, je n’ai pas le droit à ce genre de service. Alors libre à vous de pinailler sur ce gene de détails mais je m’en contrefous royalement.
    Cordialement et néanmoins amicalement

  83. désolée mais cela va tomber sur vous. Il y a aussi des fautes de goût et cela on en parle jamais.

  84. dévellopez mon vieux sinon à quoi bon!

  85. désole jm c’est mon chat qui s’occupe des commentaires. Il était de mauvais poil

  86. @Nico Pedia

    L’expression “société du spectacle” fait référence au livre de de Guy Debord qui décrivait en 1967 les dérives d’un système où l’on regarde plutôt la forme que le fond, je ne pense que son livre n’intégrait pas les moyens actuels de communication (même dans ses pire cauchemar et pourtant il s’est suicidé) sinon il aurait été surement encore plus dur.

    Donc aucune tentative de joueur le bobos coeur à gauche portefeuille à droite comme ce benêt d’Arditi qui surjoue en permanence sur son enfance pauvre pour essayer de justifier qu’il est proche du peuple.

    Je ne porte pas un avis (pas de jugement) sur votre activité professionnelle sauf si vous étiez un inutile total comme un trader.

    @ Sophie K
    je pense qu’actuellement, on ne peux plus parler d’économie sans se restreindre au niveau des biens pensant car on part du principe de la capitalisme c’est mal en faisant référence uniquement aux pires dérives de l’école de Chicago du triste sire que fut Milton Friedman.

    @jean claude

    Je pense que Jallet n’avait pas tout compris sur le projet d’Hollande et le fait que les 75% s’applique au-dessus d’un million de revenu.

    Loin de moi l’idée de supposer qu’il est inculte, il ne faut juste pas demander à un footeux de base surpayé de disserter sur la fiscalité ou de faire une analyse sur l’oeuvre de Friedrich Nietzsche, même si certains ont l’air de savoir se servir de leurs neurones pour autre chose que de taper dans un ballon.

    @Bernard
    je n’aime pas beaucoup Elie qui est plus proche d’une gauche à la M.Pigasse, alors de Daniel démontre que peux parler de macro économie tout en gardant un minimum d’idéologie socialiste.

  87. Taxer les footeux à 75% serait en effet une incroyable non-reconnaissance de leur talent et de leur travail acharné pour que notre pays brille au firmament; témoin l’épopée héroïque des quenelles en LDC, conclue non moins héroïquement hier soir, au terme d’une lutte acharnée, avant au final de mettre glorieusement un genou à terre façe à la redoutable équipe de l’Apoël Nicosie.

    Non, franchement, en France on aime pas les gens qui réussissent.

  88. Bob,
    votre critique de Arditi est bizarre, “le bobos coeur à gauche portefeuille à droite”, c’est quoi ce machin Ad Hominen? Pour quelqu’un qui prétend s’intéresser au fond plutôt qu’a la forme c’est assez paradoxal. Ce qu’est ou qu’a fait Arditi ne m’intéresse pas, je me focalise uniquement sur ce qui a été dit lors de l’émission de Taddei. Je crois tout de même que dans un sens notre critique converge, Arditti m’a fait penser à cette citation de la douce Emma Goldman, “« l’une des femmes les plus dangereuses d’Amérique » et qui me vaudrait sans doute quelques points guéant…
    “L’idée même que l’on doit s’enquérir de la position de ses adversaires politiques avant de les descendre en flammes est considérée comme une hérésie par la hiérarchie communiste. »

    Et merci pour le lien : http://dumauvaiscote.pagesperso-orange.fr/la_societe_du_spectacle/societespectacle.htm

  89. @ Bob : oui, d’où le fait que je suive, pour ma part, le blog de Jorion, assez pointu mais assez objectif – en tout cas loin du simplisme télévisuel.

Laissez un commentaire

« »