Torah Hebdo

   

Personnellement, de mon lointain Canada, je pensais que Charlie Hebdo avait depuis longtemps mis la clé sous le paillasson. Jusqu’à ce que ce matin, la nouvelle de l’incendie de ses locaux ne me rappelle qu’il sévissait encore. Ce qui ne change rien à ma vie, puisque je le confesse bien bas, je n’ai jamais acheté ce journal de ma vie. Pire, je crains même ne l’avoir jamais lu. Et j’ai beau fouiller dans ma mémoire, je ne me souviens même pas l’avoir tenu un jour entre mes mains. Je pourrais dire la même chose de 30 millions d’amis, 60 millions de consommateurs, 10 millions d’onanistes, le tripoteur magazine, témoignage crétin, ok podium, télé 3 jours, Madame Figaro et sa tripotée d’enfants non désirés : fig mag, fig maison, fig déco, fig divorcés, fig en chaleur.

Quoiqu’il en soit, je tenais à adresser mes félicitations à la direction de ces petits farceurs de Charlie Hebdo. Convenons-en, le coup a été magistralement joué. Mourinho n’aurait pas fait mieux. Lundi, je mets une odieuse et infâme caricature de Mahomet en une, mardi je me fais refaire une beauté aux frais de l’émir, mercredi j’investis les locaux de Libé, et jeudi, ni vu ni connu, comme à la parade, je me retrouve propulsé en une de Libération. Impeccable et imparable.

Avec un peu de chance, leur compagnie d’assurance ira jusqu’à remplacer leurs vieilles bécanes d’ordinateurs, datant des années soixante-dix, par des Asus flambant neufs ; d’anonymes bienfaiteurs leur enverront des bons gratuits pour festoyer, aux frais de la princesse, aux restos du cœur ; Emmaüs leur refourguera une cargaison de vêtements chauds bien pelucheux pour passer l’hiver sans encombre, et des veuves désœuvrées viendront offrir leurs services pour réchauffer gracieusement leur membre transi.

Et en attendant, au lieu de moisir dans un coin fétide du XXème arrondissement de la capitale, les voilà calfeutrés bien au chaud, à deux pas de la place de la République, avec une table attitrée Chez Léon, un usage illimité de la photocopieuse et des pin’s de François Hollande à ramener à leurs bambins. Chapeau bas. Et en plus, ils pourront désormais papoter autour de la machine à cafter avec Nicolas Demorand. Ce qui n’est pas donné à tout le monde.

 

Trêve de conneries et retour à la réalité.

Chacun pourra comprendre que certains musulmans n’apprécient que modérément de voir Mahomet faire le mariole en une d’un journal, satirique ou pas. Encore que. Personnellement, je connais très mal ce Mahomet, si ce n’est qu’un jour, il s’est envolé dans le ciel et que depuis il est porté disparu, et en général, j’ai beaucoup de mal à m’entendre avec les prophètes. Les portes-paroles du Fils de Dieu, avec leurs sermons rigides et austères comme des noyaux de prunes congelés, m’assomment d’ennui ; je ne comprends rien aux palabres entortillés de Bouddha et de Vishnu, n’ayant aucune envie de me retrouver métamorphosé, dans une vie prochaine, en une branche de saule pleureur dépressif ou en escargot, fut-il de Bourgogne. Quant aux prophètes juifs, leurs litanies infinies et leurs suppliques pathétiques adressées à un Dieu obtus et maniaco-dépressif me font méchamment sourire.

Autant dire que le geste de s’en aller brûler le local d’un journal, sous prétexte d’avoir été offensé dans sa foi par une simple caricature, m’est aussi difficile à comprendre et à admettre que de se prétendre être un supporter de l’Olympique Lyonnais, de préférer Robbie Williams à Morrissey, ou de s’enticher des romans de Katherine Pancol.

Pour autant, afin de ne pas me voiler la face de ma burqua personnelle, je me dois, en conscience, de me demander quelle tête j’aurais, si d’aventure demain, un petit plaisantin de dessinateur s’amusait à dessiner Moïse, figure pour qui, je l’avoue, j’éprouve comme une certaine tendresse, en train de jouer au frisbee avec les tables de la loi, être occupé à uriner sur un buisson ardent ou boire la tasse lors de la traversée de la mer rouge.

Franchement ?

Franchement, je pense que je rirais. Jaune.

Franchement, je ne me priverais pas pour taxer le dessinateur d’antisémite primaire, remarque qui s’applique tout autant à mon postier quand il ne prend pas la peine de me monter mon colissimo ou à ma boulangère quand elle n’a plus de baguette moulée.

Franchement, je crois que je serais embêté.

Comme si mon petit cousin, lors du repas de Pessah, se mettait à péter à table.

Il se pourrait aussi que je trouve cela drôle mais je n’en suis pas si certain.

En fait, je ne sais pas trop.

Si derrière ce dessin, je ne décèle aucune intention malhonnête de stigmatiser les travers supposés d’un peuple, si ce dessin n’a d’autre visée que de déclencher le rire, je ne m’en formaliserais pas. Je ne prétends pas que je rirais à m’en fendre mes hémorroïdes mais je jure que jamais, jamais, je n’irai me plaindre au Crif ou à la Licra, et que jamais, il ne me viendrait l’idée de demander à mon neveu de se renseigner sur l’art de composer des explosifs.

 

Maintenant, si le dessinateur se trouve être un fils Benhamou ou Cohen, je lui dirais, fais moi plaisir, viens à la maison, couche avec ma femme et donne moi un fils à ton image….

.

 

9 commentaires pour “Torah Hebdo”

  1. “j’ai beaucoup de mal à m’entendre avec les prophètes”
    “Moïse, figure pour qui, je l’avoue, j’éprouve comme une certaine tendresse”
    Vous seriez pas agnostique vous?

    Les journaux satiriques font partie d’une culture séculaire en France. Et moi je suis français.
    http://imageshack.us/photo/my-images/230/screenshot475.jpg/

  2. Alors cela ne vous a pas suffit, la fronde des joueurs de cartes? Vous en voulez toujours plus? Maintenant les fans armés de Charlton Heston contre ceux de la Petite Mosquée dans la Prairie? Toujours à jeter du houmous sur le feu. Vous voulez faire exploser le serveur de Slate pour profiter d’un RTT?
    J’ai des souvenirs de pub américaine où Moïse brisait les tables de la loi pour du poulet, et d’une série québecoise très drôle sur les préjugés d’un directeur d’université envers ses éléves étrangers, leur préconisant d’aller plutôt mettre une bombe à l’université de vancouver…
    Je prédis un record d’affluence sur cet article, même si l’on sent que vous vous êtes retenu.

    http://www.youtube.com/watch?v=o8j_13iX0QI&feature=related

    http://www.youtube.com/watch?v=EkylRhHG1vA

    http://www.youtube.com/watch?v=peJPXwye-dE

  3. c’est pas moi qui ai commencé. Et oui je me suis retenu… De l’humour quebecois? Vous en êtes à ce point?

  4. Vous devriez jeter un oeil à la page Facebook dudit journal (Qui amha, n’a pas de vielles bécanes type Amstrad pour composer le canard si j’en crois les dividendes distribués aux actionnaires tel que les a dévoilé “Le Monde”, mais bref) et franchement ça fait peur, même quand on rigole assez facilement de tout. Et encore, je ne lis pas l’Arabe, mais pour ceux qui s’expriment en français, ouais, ça fait peur cette multitude de débiles sortis d’on ne sait où, qui promettent tant de belles choses invasives et ou mutilatrices à ceux qui manqueraient de respect à qui vous savez. Du coup, je ne m’étais pas rasé de la semaine, et je l’ai fait ce matin, des fois que la barbe rende méchant. C’est facile d’émiger chez vous, au fait ?

  5. je crains que leur quota d’écrivains desespéres de leur pays natal ne soit déja plein… Attendez encore un peu et vous pourrez demander l’asile politique

  6. Je peux faire des petits boulots, vous savez :-) et je sais faire la Pizza, mon père est Italien !

  7. http://www.iconovox.com/blog/wp-content/uploads/2009/06/wolinski-la-france-se-tate.jpg

  8. le niveau baisse. c’est mou, tout ça.

    tiens sinon j’en profite pour rappeler qu’en tant que pastafariste, j’interdis catégoriquement toute représentation du monstre en spaghetti volant. La prochaine fois que je le vois représenté sur internet, je vous préviens je lance un cocktail molotov sur mon ecran

    Inch’ Pasta we trust

  9. L’envie (et la nécessité) de caricaturer est peut-être proportionnelle à l’intensité du fanatisme…
    Or s’il existe effectivement des intégristes juifs et chrétiens, ils ne sont pas encore allés jusqu’à égorger un enfant de trois mois dans son berceau, comme dans le massacre d’Itamar ; ni exécuter une femme adultère comme un spectacle publique.
    C’est pourquoi les caricatures anti-intégristes juives et chrétiennes me font moins rire que les caricatures anti-islamistes.
    Caricaturer précisément les fanatiques islamistes sans écorcher les Musulmans qui doivent être respectés autant que les Juifs et les Chrétiens, est un métier très difficile.
    Je comprends vos états d’âme… mais, si je suis sincère, j’avoue me sentir moins de délicatesse que vous.

Laissez un commentaire

« »