L’Homme est l’avenir du foot

 La Coupe du monde de football des gonzesses en culote courte s’est enfin terminée. Pas trop tôt. Que n’a-t-on pas lu ces derniers jours sur les vertus et les qualités de ces prétendues footballeuses qui seraient devenues, en l’espace d’une compétition, tout bonnement l’avenir du foot. Ainsi donc, nos footballeuses hexagonales seraient simples et abordables comme des marchandes de quatre saisons, pas m’as-tu vu pour un sou, souriantes jusqu’au bout des ongles, affables comme des otaries au zoo,  au moment de la distribution de poisson, et ne parlons mêmes pas de leurs qualités footballistiques puisqu’on les a consacré comme des tripoteuses de ballon hors pair, des manieuses de cuir redoutables, des gazelles élancées gambadant sur le pré vert de leurs exploits retentissants.

Visiblement l’équipe de communication de DSK, en panne de leur poulain, retenu à New York pour affaires, a retrouvé bien vite du boulot pour meubler leurs longues soirées d’été. Engagé pour l’occasion par une bande de féministes enragées, bien décidées à nous ravir, à nous les hommes, notre dernière chasse gardée, l’ultime domaine où l’on pouvait encore parader en toute tranquillité, sans être emmerdé par une escouade de demoiselles, carburant au Perrier, avec une rondelle de citron, vert le citron s’il te plait. C’est tout juste si désormais, il ne va pas falloir patienter à la porte de la salle de bain, pour attendre que madame ait fini de de décortiquer les pages consacrées au foot dans l’Equipe, ou de patienter jusqu’au mercredi matin, pour avoir enfin le droit de consulter France Football.

Pourtant franchement, en regardant un match de foot de ces grandes gigasses épanouies, il n’y a vraiment pas de quoi fouetter un Ribery. Quelle lenteur dans les gestes, quelle manque de puissance et de vélocité, quelle absence de volonté. Evidemment, comme ces dames sont bien plus intelligentes et perspicaces que nous, en l’espace de quelques semaines, elles ont déjà tout assimilé d’un sport plus que centenaire, au point qu’elles n’écoutent même pas la voix autorisée de leurs mâles entraineurs, et, fortes d’une arrogance insupportables, n’en font qu’à leur têtes. Résultat, les lignes sont distendues comme jamais, les joueuses éparpillées aux quatre coins du terrain comme si on les avait lâché dans un magasin de chaussures au moment des soldes, aucun repli défensif, aucun sens tactique, aucun liant dans les passes. Apprenez, mesdames, mesdemoiselles que le football n’est pas un jeu de plage. On n’est pas au Beach volley là. Un siècle d’histoire vous regarde. Pendant des décennies, des hommes ont pensé le football. Le 4-2-4, le 4-4-2, le 5-3-2 ne sont pas des tailles de jupes vichy. Et puis cette manie des plus agaçantes que vous avez de respecter l’arbitre comme si c’était Dieu le père, de ne jamais discuter ces décisions, d’aller fayoter auprès de  lui, comme si vous étiez encore à l’école élémentaire. Quoique vu qu’elles ne commettent jamais de fautes, on ne voit pas trop la différence. Le tacle par derrière vous savez ce que c’est au moins ? Car voyez-vous, mesdames, mesdemoiselles, ne vous en déplaisent, mais le foot est aussi et surtout et avant tout un sport de contact et de duel à gagner. Sinon autant jouer au baby-foot, en talons aiguilles, dans son salon, en sirotant un cocktail sans alcool, dans son déshabillé vaporeux. Le jour où on verra un Roy Keane ou un Van Bommel sur un terrain, on commencera peut-être à vous prendre au sérieux. Pas avant. Et puis, de grâce, apprenez à cracher aussi, à vous rouler par terre pour un rien, à tricher, à grappiller des précieuses minutes en prétextant une triple facture du péroné avant de vous remettre à courir comme des dératées.

Ne vous détrompez pas, votre popularité passagère n’est que le résultat inévitable d’un sevrage commencé après la finale de la Ligue des Champions. Depuis l’Homme n’a pas eu un ballon à se mettre sous la dent. Pas un. Pas étonnant que lorsqu’il finit par en choper un sur son écran de télé, il succombe à son charme et vous trouve des qualités imaginaires. C’est un peu comme le taulard qui, après avoir purgé sa peine, se contente de la première jouvencelle pour satisfaire ses besoins primitifs, et trouve la première Cunégonde rencontrée, aussi bandante que ses nymphettes entrevues dans des magazines de charme. C’est juste l’effet de manque. Exactement le même qui fait dire à celui qui n’a pas les moyens de se payer un abonnement à Canal, que finalement le match du lundi soir sur Eurosport, entre Vannes et Châteauroux, ça a quand même de la gueule.

Camarades, ne nous voilons pas la face, un monde s’est effondré. Le dernier verrou a sauté. Nous sommes foutus. Nous ne servons plus à rien désormais. Les femmes ont tout gagné. L’homme, ou ce qu’il en restait, est mort. Nous ne sommes plus bons qu’à servir à la reproduction. Et encore, jusqu’à quand ? A  se demander, in fine, si l’islamiste pur et dur qui condamne sa femme à écosser les petits pois en burqua, pendant que lui mate son téléviseur, n’aurait pas un peu raison ?

15 commentaires pour “L’Homme est l’avenir du foot”

  1. Incroyable. Tu as réussi à rassembler en un seul article un monceau de conneries et de clichés sexistes, je suis franchement impressionnée. Et je suis tellement philanthrope que je me dis qu’il s’agit forcément de second degré, car il n’est pas possible d’être aussi con, et de se ridiculiser autant soi-même dans un seul article.
    Cela dit, tu m’as bien fait rire.
    Quand je vois les hordes masculines de supporters gras et beaufs, je me dis que le football féminin a de l’espoir.

  2. merci!!!!c’est le plus beau des compliments qu’on puisse me faire!

  3. Pas de souci Lolo, comme convenu “tout est déjà pardonné”.

    Bien sûr qu’on s’est tapé le FF parce qu’on avait rien d’autre à foutre/voir. Et puis ça téléscopait pas le TdF alors… pourquoi pas hein?

    Pour ma part, j’adore leur façon “cours primaire” d’être à 5 sur un ballon.

    Et mention spéciale pour les corners qui partent directement en petit filet exté.

  4. oui pour les corners j’avais remarqué…

  5. c’est juste, elles sont ridicules et c’est pas le cerveau qui pointe… mais au moins autant que les gugusses qui courent après la baballe,
    comment ont elles osé ces footeuses de m… : venir courir sur les plates bandes de ces héros modernes -il faut juste veiller à ne pas les faire parler

  6. mais si vous nous piquez le foot qu’est qui va nous rester à nous pauvres mâles???? Les films de c… et encore!

  7. ah oui tiens c’est encore un domaine “préservé”
    je bande donc je suis. ah l’homme ! :)

  8. I don’t know why…

  9. house of love?

  10. Mon Dieu Seigneur.. Je crois que même lui en ce moment doit être en train de ce payer ta gueule.
    Mais voyons voyons, Arrêtons la blague maintenant :) mais Surtout, Arrete donc de te prendre pour un être supérieur que tu n’est pas 😉 Parce que Génétiquement tu as plus de testostérone, soudainement, tel un primitif, tu te donne le droit de marché sur ton allié à la survie ? Si les sociétés anciennes n’avaient pas oppréssées les femmes de telle manière, aujourd’hui elles t’offriraient des matchs de football de manière aussi expérimentée que les hommes. Hélas, pauvre vous, les joueuses sont exactement comme les joueurs au commencement du sport, 100 ans plus tard. Avouons-le, vous êtes les vraies victimes de cette histoire. Permettez moi de rire, je croyais être en 2011.

  11. j’en doute! Faut pas exagerer, le football ne demande pas que du muscle:)

  12. Biidon !!!
    Viens prendre un tacle de Laura Georges tu verras si elle y va pas au contact !
    Ou une frappe de Boussaglia dans des pauvres chico de macho .. tu vas les ramasser et encore pas toutes yen a 2 ou 3 qui finiront dans les tribunes !

    Ah ca fait mal qaund on marche sur vos plates bandes hein ?!
    Et ouai et tu sais quoi on joue aussi bien au foot que vous et ya pas si longtemps on a eu le droit de vote aussi et on fait des études !!! Et ouii on est plus en 1930 on comprend tout à vos pauvres débats tactique !

    De quoi tu parles la ?! de lenteur de manque de vélocité ? Mais apprend la physiologie et tu comprendra qu’une femme c’est pas fait comme un homme … ya des choses qui s’expliquent ! Mais elles compensent .

    Et oui on joue au foot on est classe jusqu’au bout du crampons et respectueuse des règles et de l’arbitre et on t’enmerde.

    Allez cro magnon retourne dans ta grotte avec ta bierre ton slip troué et ta pizza et cherche pas ta femme elle est à l’entrainement !!!

  13. même pas peur!

  14. Your website is beautiful, which is popular among customers. I’ll come to visit again. Thank you very much!

  15. Ce que j’aime encore plus, c’est quand l’humour des articles échappent totalement aux lecteurs. Ça fait des commentaires juste magnifiques.
    Putain, ce site est génial.

Laissez un commentaire

« »