Avec Robin, on est tous des copains

Psg-Sainté

Plat du pied était au Parc samedi soir, pas Germain le Lynx. Compte rendu d’un ex abonné de retour au théâtre des non-rêves.

Il fallait le mériter ce premier match du PSG nouveau, dans un Parc des Princes redevenu “familial” où on serait tous des copains – que l’on soit un skin, une kaïra, ou une fillette de 5 ans. Depuis le dernier match de la saison – une obscure défaite contre Montpellier – aucune nouvelle du PSG. Pas une lettre, pas un texto de Robin Leproux, le président, pour m’expliquer ce qu’on allait devenir, moi et mon abonnement. J’avais simplement appris par voie de presse que cette année, je ne pourrai pas me réabonner. Comme les 13 000 autres habitués des tribune G, Auteuil et Boulogne, tous sacrifiés sur l’autel de la pacification des travées.

Lire la suite…

lire le billet