La Ligue des équipes (extra)ordinaires, le retour

PippoAvatar copyEnfin ! She’s back baby ! La Ligue des Champions, la seule vraie raison de ne pas supprimer le mois le plus pourri de l’année: février. Pendant les poules, on a bien rigolé avec Kazan, Marseille, Unirea Urziceni et autres clubs de provinces lointaines. Des équipes qui n’ont aucune chance de voir un jour les huitièmes mais qui y croient tellement qu’on a presque envie de les aimer. La glorieuse incertitude du sport, on appelle ça, même si certains chercheurs essayent d’y mettre fin.

De toute façon, en LDC, cette glorieuse incertitude, tout le monde sait que c’est des foutaises. Les plus riches passent, et pis c’est tout. Sur les dix équipes avec les revenus les plus importants d’Europe, on en retrouvera huit à partir de demain. Sans l’échec de ces boulets de Liverpool, c’eût été un perfect puisque la Roma ne s’était pas qualifiée en LDC cette année. Tous les clubs présents viennent des pays européens les plus riches (Italie, Allemagne, France, Angleterre, Espagne), exceptés le CSKA Moscou, où les roubles coulent à flots, Porto qui est toujours là et l’Olympiakos, seul représentant d’un pays du tiers-monde.

Lire la suite…

lire le billet