La CAN et ses petits

Sortie aérienne du gardien soudanais, Mahgoub, ça promet pour la CAN

La Libye, le Soudan, le Botswana, la Zambie, le Niger… la CAN 2012 a sa liste d’invités surprise et d’absents. En plus de l’Egypte , le Cameroun, le Nigeria et l’Afrique du Sud regarderont la compet’ dans leurs canapés.

Didier Deschamps peut être content. L’entraîneur de l’OM pourra nous aligner une charnière Mbia-Nkoulou sur les terrains gelés de la Coupe de France début février. Les deux Lions et tous les Camerounais subissent l’affront  de ne pas se qualifier pour la CAN pour la première fois depuis 1994. Malgré un succès en RDC 3-2, il était déjà trop tard. Suite logique de la crise de “melonite” qui touche l’équipe depuis un bon paquet d’années. D’ailleurs, l’édition 2012 se passera de pas mal de poids lourds du continent.

Lire la suite…

lire le billet

L’Egypte n’est pas en CAN

Ahmed Ali peut avoir honte et regarder ses babouches

Pendant que les éliminatoires pour l’Euro polono-ukrainien suivent paisiblement leur cours, ceux pour la CAN 2012 battent leur plein. Grosse surprise: l’Egypte, triple tenante du titre, ne sera pas au Gabon et en Guinée équatoriale entre le 21 janvier et le 12 février.

Les éliminatoires, c’est onze poules: les premiers sont qualifiés, avec les deux meilleurs deuxièmes. Plus le deuxième du groupe K qui compte cinq équipes (et non quatre). On fait un point où il est aussi question d’éléphants, de zèbres et d’une kyrielle de lions.

Lire la suite…

lire le billet

La CAN attise le foyer

TeddyBertinAvatarLes stars ivoiriennes contre l’équipe algérienne. Coach Vahid contre maître Saâdane. Plat du Pied Sécurité est allé suivre le quart de la CAN au foyer de travailleurs de la rue Bisson, à Paris. Au programme: réunion de délégués syndicaux, combo streaming+radio et vie politique guinéenne.

Foyer

Échauffement

Rendez-vous est pris dimanche après-midi. Au bout du fil, Brahim Camara, délégué du foyer de travailleurs migrants du 15 rue Bisson, dans le quartier de Belleville: “On ne parlera pas que de foot ? On discutera aussi des problèmes du foyer?” “Bien sûr”. Il est 20h quand on arrive sur place. Les cafés alentours sont déjà remplis de supporters Algériens qui se chauffent avant le quart contre la Côte d’Ivoire.

Dans la salle commune, on prépare un autre rendez-vous, de taille lui aussi: une réunion, mardi, avec l’Aftam, l’association chargée de la gestion du foyer. Aux commandes, Brahim et son boubou, Wagui et ses tongs. Ce sont les délégués des 146 travailleurs (en majorité Guinéens, Sénégalais, Mauritaniens et Maliens) qui crèchent ici. Des historiques. Le premier est arrivé en 1981, le second en 1983.

Lire la suite…

lire le billet