Vive la Ligue 1!

Armand, exclu de la farandole

Regarder la Ligue 1 est plus enthousiasmant que regarder l’équipe de France. Parallèlement à une équipe nationale en déclin depuis 2006, le championnat domestique reprend des couleurs, surtout cette année, et offre de belles perspectives d’évolution.

Des buts, des gestes techniques, du suspens, des héros déclinant, des nouvelles stars montantes et un grand méchant à abattre. Cette ligue 1 a vraiment tout pour plaire aux spectateurs – quand ils sont autorisés à entrer dans le stade.

L’amateur de foot se prend d’ailleurs à regretter les trêves internationales qui le forcent à mater les matchs poussifs d’une sélection en reconstruction permanente depuis 2004 et la première retraite de Thuram, Makelele et Zidane.

La dernière journée de ce week-end a encore vu une moyenne assez folle de 2,9 buts par matchs. Et on ne parle pas, comme en Angleterre ou en Espagne, de quelques gros infligeant des 4-0 affligeants à leurs adversaires tous les week-ends. Chez nous, le 4ème, Rennes, gagne 3-2 contre le 12ème, Evian, à l’issue d’un chassé-croisé haletant pour les spectateurs (évolution du score: 1-0,1-1, 1-2, 2-2, 3-2).

Ces belles joutes sportives ont lieu entre des adversaires aux profils très différents et plutôt intéressants. Lille, Rennes, Montpellier, des clubs avec de vrais projets à long terme et des progrès constants. Ils proposent tous les trois un jeu ouvert, porté vers l’avant et plutôt rafraîchissant en Ligue 1. De plus, ils concurrencent (enfin) Marseille pour le coté “club de province”, chose que Lyon et Bordeaux ont été incapables de faire.

Les vieilles gloires OL, Girondins et OM luttent avec leurs plus ou moins beaux restes pour ne pas descendre trop vite mais sont toujours capables de venir titiller les nouveaux leaders (comme Marseille dimanche face au PSG). Leurs querelles internes remplissent régulièrement les gazettes et nous rappellent le football d’il y a dix ans avec ses “crises” à répétition.

Enfin Paris, le héros ou le vilain, c’est fonction. Le club des nouveaux riches, le club de la capitale, le club bourré de thunes, de talents individuels et parfois individualistes. Le club claquant 42 millions pour Pastore mais mégotant sur le salaire de Luyindula. L’incarnation du capitalisme sans tête. Tout le monde a un avis sur le PSG

Ce spectacle retrouvé s’explique aussi par la fin de l’ère Aulas. Le président de l’OL, lors de sa décennie en haut de classement, s’est toujours vanté de réinvestir en France en achetant les meilleurs joueurs de clubs français. S’il enrichissait certes les clubs financièrement, il les appauvrissait en terme de talent.

Plus personne n’adopte cette stratégie de construction de nos jours et Montpellier peut garder Belhanda et Giroud, Rennes M’Vila, Sochaux Martin et Boudebouz. Notre bonheur serait parfait si nos clubs nationaux ne s’amusaient pas à “balancer” les matchs d’Europa League. Même si cette compétition rapporte moins que la coupe de la Ligue, elle donne une dimension européenne à une équipe et surtout habitue nos jeunes pousses aux joutes continentales. Sans parler des points UEFA qu’elle rapporte et grâce auxquels les Portugais vont nous dépasser à l’indice continental. Quand on méprise ainsi l’étage inférieur, il n’est pas surprenant de se rater en Ligue des Champions. Quand en 2004 le FC Porto, club aux moyens comparables voir inférieurs à ceux des cadors français, soulève la coupe aux grandes oreilles, on oublie qu’il a l’année précédente remporté la Ligue Europa.

Espérons que cette année, l’appétit d’Aulas pour un titre européen pousse l’OL à faire un parcours dans cette compétition. Cela soulagerait notre indice UEFA et cette Ligue 1 mérite bien cela!

Olivier Monod

Suivez-nous aussi sur Facebook et sur Twitter

C Photo REUTERS/Jean-Paul Pelissier

7 commentaires pour “Vive la Ligue 1!”

  1. Je pense qu’il y a une coquille où “Coupe de la Ligue” devrait être remplacé par “Ligue des Champions” dans le dernier paragraphe?
    Si c’est pas une coquille et que la Moustache’s Cup rapporte plus que la C3 on est mal barrés…

  2. “Notre bonheur serait parfait si nos clubs nationaux ne s’amusaient pas à “balancer” les matchs d’Europa League. Même si cette compétition rapporte moins que la coupe de la Ligue”

    => que la Ligue des Champions et non la coupe de la Ligue.

    Sinon, Montpellier incarne cet enthousiasme, du beau jeu, de jolis buts, bref une équipe séduisante qui est à sa place en tête de la Ligue 1 !

  3. C’est vrai que la L1 est plaisante à voir car pleine de suspense contrairement à ce que veulent toujours nous faire croire les journalistes qui, dès qu’il y a une journée moins prolifique en buts, comparent au nombre de buts marqués dans les autres championnats (ce qui n’a jamais lieu dans l’autre sens et comment comparer avec l’Espagne par exemple ou à eux seuls les matchs du barça et le real amènent une dizaine de buts par journée).

    Par contre il faudrait arrêter de comparer les ambitions européennes des clubs français avec celles de Porto.
    Porto est une équipe forte dans un championnat faible, elle survole son championnat est peut très bien se permettre de faire jouer son équipe B après un match d’UEFA.

  4. Merci à tous pour vos commentaires et vos remarques.
    Mais je maintiens, financièrement, un bon parcours en coup de la ligue (oui oui la coupe de Monsieur moustache) est plus rentable qu’un bon parcours en Europa League. Je vous invite à vous reporter à un précédent article de PDPS: https://blog.slate.fr/plat-du-pied-securite/2011/03/17/pauvre-europa-league/ Les rémunérations sont quasiment les mêmes pour beaucoup moins de matchs en Coupe de la Ligue!

    Quant à la comparaison avec Porto, certes, la qualité du championnat n’est pas la même, mais je voulais simplement signifier que l’Europa League est un pallier intermédiaire intéressant dans la progression d’un joueur ou d’un club. La jouer permet d’éviter de trop subir le fossé énorme entre Ligue 1 et Champion’s league…

  5. Marrant, il suffit que le PSG revienne sur le devant de la scène et squatte les manchettes des journaux pour que, comme par magie, les journalistes trouvent la L1 beaucoup plus intéressante.

    Eh bien, moi, je pense l’inverse de l’auteur de l’article. La L1 est dans l’ensemble dans le déclin.

    Marseille et Bordeaux ratent leurs saisons, Lyon est sur le déclin, St E est empêtré dans le ventre mou, Lens, Monaco et Nantes croupissent en D2, Strasbourg a disparu.

    Et lorsque l’on voit que pas mal de stades sonnent beaucoup plus creux qu’il y a 5-6 ans (Sochaux, Caen, Nancy), je ne pense pas être le seul à le penser.

    France Football se casse la gueule, Europe 1 réduit la place du foot sur son antenne, les gamins se baladent tous avec des maillots du Barça ou de Chelsea et TF1 préfère passer The Mentalist au lieu de l’OM ou de l’OL.

    La seule éclaircie, c’est que les clubs français se sont tellement fait piller par les clubs étrangers ces dernières saisons que l’on ne risque plus de voir beaucoup d’hémorragie. Il ne reste plus que des joueurs moyens. La L1 est finalement le paradis du moyen, du ventre mou. Toutes les équipes sont moyennes hormis 4-5 équipes qui gagnent un peu plus souvent et 1 ou 2 équipes qui sont larguées au bout de 2 mois (cette année, c’est Ajaccio qui a repris le rôle).

    C’est clair que ce n’est pas en jouant contre des équipes moyennes tous les week-ends que les clubs français brilleront en Coupe d’Europe. Il faut s’aguerrir dans des matches couperets tous les week-ends pour pouvoir briller au niveau européen.

  6. @blurb, s’il vous plaît, épargnez-moi le cliché du journaliste parisien. Aucun membre de PDPS ne supporte le PSG. Je suis pour ma part lyonnais de naissance et de coeur.

  7. Je n’ai jamais prétendu que vous étiez supporter parisien mais que vous étiez basé à Paris. Nuance.
    Et les journalistes sont comme tout le monde : ils préfèrent parler de ce qui est à leur porte, surtout à une époque où le journalisme de bureau prend le pas sur le journalisme ” de terrain”.

    Et pour apporter de l’eau à mon moulin :
    http://www.lequipe.fr/Football/breves2011/20111123_183238_titre.html

« »