La CAN et ses petits

Sortie aérienne du gardien soudanais, Mahgoub, ça promet pour la CAN

La Libye, le Soudan, le Botswana, la Zambie, le Niger… la CAN 2012 a sa liste d’invités surprise et d’absents. En plus de l’Egypte , le Cameroun, le Nigeria et l’Afrique du Sud regarderont la compet’ dans leurs canapés.

Didier Deschamps peut être content. L’entraîneur de l’OM pourra nous aligner une charnière Mbia-Nkoulou sur les terrains gelés de la Coupe de France début février. Les deux Lions et tous les Camerounais subissent l’affront  de ne pas se qualifier pour la CAN pour la première fois depuis 1994. Malgré un succès en RDC 3-2, il était déjà trop tard. Suite logique de la crise de “melonite” qui touche l’équipe depuis un bon paquet d’années. D’ailleurs, l’édition 2012 se passera de pas mal de poids lourds du continent.

L’Egypte, triple tenante du titre et l’Algérie étaient déjà out. Le Nigeria et l’Afrique du Sud ont aussi foiré. A Lagos, les Super Eagles se sont fait rejoindre à la dernière minute par le Silly national guinéen, dans une sorte de France-Bulgarie 93 à la sauce yoruba. Avec Ibrahima Traoré, du VFB Stuttgart, en Kostadinov local. Fin du match, début d’émeutes et d’attaques sur les joueurs. C’est sûr que perdre contre Bobo Baldé et Feindouno en déambulateur, c’est dur.

Un fiasco incomparable avec celui qu’a connu le football sud-africain. Certains qu’un nul les qualifierait après la raclée reçue par le Niger en Egypte (3-0), les officiels bafana bafana ont intimé à leurs joueurs d’assurer le 0-0 à la maison contre la Sierra Leone. Un résultat qui, pour eux, leur permettait de finir en tête de leur groupe grâce à une meilleure différence de but générale. Les joueurs ont même levé les bras à la fin du match pour se congratuler. Sauf que c’est la différence particulière qui compte… Et les Nigériens, à ce jeu-là, étaient meilleurs. La fédé sud-africaine a bien sûr porté réclamation mais pourra bien se mordre les doigts (pour rester poli) tandis que la Mena participera à sa première phase finale de la CAN. Les Sud-Africains auront deux ans de plus pour lire le règlement de la Confédération africaine.

Première aussi pour le Botswana. La Zambie revient deux ans après sa bonne perf’ mais sans Hervé Renard, le Bolo Zenden du pauvre. Il y aura aussi le Soudan et la Libye, meilleurs deuxièmes. De quoi apporter un peu de joie. Plus la Guinée équatoriale et le Gabon, qualifiés d’office mais quand même plutôt faibles. Cette Coupe d’Afrique s’annonce donc comme un boulevard pour la Côte d’Ivoire et le Ghana, qui seront les immenses favoris, avec peut-être le Maroc de Gerets et le Sénégal de Sow, Niang et Papiss Cissé.  L’Angola, le Mali, la Tunisie, la Guinée et le Burkina Faso seront aussi du voyage, à condition que la réserve émise par l’équipe de Namibie sur le défenseur burkinabè Hervé Zengue, d’origine camerounaise,  soit repoussée.

Tous les résultats à consulter ici. Tirage au sort le 29 octobre à Malabo, Guinée équatoriale (pour votre culture G géographique).

François Mazet

Suivez-nous sur Twitter et Facebook, et faites nous part de vos envies !

Un commentaire pour “La CAN et ses petits”

  1. Il ressemble plus a Fabio qu’a quiconque d’autre le Herve Renard!

« »