Comment survivre à un été sans foot


L’été, c’est cool. Les terrasses, les plages, les filles en jupe tout ça tout ça. Manque de bol, c’est aussi la saison morte du foot. Et autant les années de Mondial ou d’Euro, on se fait un dernier shoot de pure, autant quand on finit sur la relégation de Monaco, c’est quand même plus dur. Que faire alors ? PDPS a de quoi occuper votre farniente.

Voilà, c’était jeudi soir. L’équipe de France battait la Pologne 1-0. Là-bas, à l’Est. L’histoire ne dit pas si les joueurs y ont trouvé leur Marie Walewska mais une chose est certaine: ils nous laissent seuls, jusqu’au mois d’août. Prenons la semaine ordinaire d’un honnête citoyen (ou citoyenne) aimant le football. Le lundi, Ligue 2. Les mardi et mercredi, Ligue des Champions. Le jeudi, Ligue Europa. Le vendredi, re-Ligue 2, suivi d’un samedi soir animé par Messaoud Benterki et sa fine équipe. Conclusion en apothéose le dimanche avec le CFC et un 0-0 hyper-animé pour clore la semaine. Sans oublier les championnats étrangers les après-midi du week-end. Et là, d’un coup d’un seul, plus rien, ou presque. Et comme vous n’avez pas envie de parler à nouveau à votre copain (copine) ou de vous occuper de vos gosses, PDPS vous propose quelques solutions pour passer les deux pires mois de l’année.

Le mercato

Chaque article sur les transferts devrait être remboursé par la sécurité sociale puisqu’il lutte très efficacement conte l’ennui et la dépression en période de creux. Chaque rumeur est une bouffée d’endorphine pour supporter l’état de manque. L’important n’est pas que la rumeur devienne une info, mais d’y croire jusqu’au 31 août. Pour cela, une seule solution: consulter avidement les sites les plus spécialisés. Mercato 365 doit devenir votre page d’accueil! Prenons l’exemple de ce week-end. En Une du site, “Nasri à l’Inter de Milan,  Trémoulinas, Mathieu ou Cissokho à Marseille”… Chez Foot Mercato, on envoie un jeune du Red Star au FC Séville et Mahamadou Diarra à l’OM. Mais comme c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures confitures, Mercato 365 consacre de son côté un 73ème sondage à Gilardino qui n’ira pas sur la Canebière. De la bonne on vous dit.

Bonus Track: Où joue Recoba maintenant?

La tentation de l’exotisme

Tous les championnats ne sont pas terminés. Il est temps de se passionner pour la Russie, l’Ukraine, le Japon ou les Etats-Unis. Et puis cela vous permettra de briller devant vos amis dans les bars au moment de la reprise. Vous pourrez vanter les dribbles chaloupés de Thierry Henry devant une foule en furie, le but stratosphérique d’Eric Hassli en MLS, la passion pour le foot des Thaïlandais ou encore la grandeur des Japonais qui continuent de jouer la tête haute malgré le tsunami et Fukushima.


But de l’année pour Eric Hassli par buzzensport

La Copa America

Coup de bol, c’est une année de Copa America. L’édition se déroule en Argentine, du 1er au 24 juillet, et c’est autre chose que la Guadeloupe à la Gold Cup (enfin on espère). Manque de pot, avec le décalage horaire, il faudra se lever tôt le matin pour voir des matchs. Parfait en rentrant bourré toutefois. Ça va encore se palucher sur Messi qui n’égale pas (ou égale enfin) les performances de Maradona en équipe nationale. Ça va dégouliner partout, ça va être moche. Et puis, putain, Fred dans la sélection du Brésil et Neymar tous les matins sur Youtube.

Les sélections de jeunes

Comme chaque année, vous avez eu droit au festival espoir de Toulon. Pratique pour pouvoir dire dans deux ans que vous aviez lu un entrefilet élogieux sur tel joueur dans la Provence. Et que cette année, la mode est au Colombien, selon So Foot.

Lectures de vacances

Le programme est parfois si chargé pendant l’année qu’on passe à côté de petites merveilles. Notamment au rayon littérature de footballeurs. Alors, n’hésitez pas, rattrapez votre retard sur la plage. Notre sélection.

Les canards ne savent pas tacler, de Robert Pirès. Enfant, le petit Rob marchait comme un palmipède. Mais un jour, écrit-il, “j’ai tué mon complexe, et mes palmes se sont peu à peu transformées en palmarès”. Huhu. Suite des confessions: “C’est avec les blacks que j’ai un feeling particulier. Je découvre que je suis un bounty à l’envers : noir dedans et blanc à l’extérieur.” Attention, un épisode pourrait faire pleurer les plus sensibles: la dernière sélection de Robby, remplacé à la mi-temps d’un Chypre-France par Daniel Moreira.

La folle histoire du PSG. A force de lire Damien Degorre dans l’Equipe, vous avez craqué. Vous l’avez commandé, il arrivera dans votre boite aux lettres le 1er juillet. Supporters parisiens, vous avez bien profité de votre saison, tant mieux, parce qu’en novembre prochain, c’est la merde.

Je ne pensais pas aller si loin, de Sidney Govou. Nous non plus, on ne pensait pas que tu irais jusqu’en Grèce, Sidney, surtout en sortant de boîte de nuit. Un livre de haute volée où le Ponot envoie de la lentille en compagnie d’Edward Jay de RMC. Vous saurez enfin tout sur ses coupes de cheveux peroxydées, ses spots préférés pour prendre une caisse à Lyon, et la nature de sa relation avec Raymond Domenech.

Arrêt de jeu, de Grégory Coupet. Pour enfin savoir pourquoi, lui, il l’aurait arrêtée.

Mon année foot 2010/2011, de Pierre Ménès. Si vous voulez quelques blagues bien nazes niveau CM2, reportez vous au nouveau Pierre Ménès. Vous trouverez sûrement votre bonheur.

Sans oublier le compagnon de vacances de tout bon footeux qui se respecte. “L’Alchimiste” de Paulo Coelho. Ça vous fera au moins un point commun avec les 500 joueurs de Ligue 1.

Football Manager

Vous la voyez tous les matins, cette boîte, sur votre bureau. Elle contient un CD auquel vous n’avez pas touché depuis des années: Football Manager saison 99-00. Vous avez changé, vous dites-vous. Plus question de passer 156 heures de jeu à construire un club hégémonique du côté de Louhans-Cuiseaux. Mais franchement, ça ne serait pas tentant de retenter l’expérience? Un ordi portable, une piscine en Ardèche, et hop, roulez jeunesse. D’autant que vous connaissez déjà tous les bons plans: Shiva-Star N’Zigou en pointe, alimenté par Daniel Montenegro. A la récupération, un grand black costaud devrait faire l’affaire. Et William Prunier pour encadrer tout ça et former Jean-Alain Boumsong.

Suivez-nous aussi sur Facebook et sur Twitter

Clément Noël, François Mazet et Sydney Maréval

14 commentaires pour “Comment survivre à un été sans foot”

  1. Magique la référence à FM 99-00. Par contre, je serais plutot 98-99, ou Okocha etait le joueur le plus cher du jeu (avec Ze Roberto), ah la belle epoque.

  2. […] Slate.fr […]

  3. Rigolo, mais on n’est pas loin de la vérité, tant on s’ennuie durant les vacances. Même la NBA n’arrive pas à nous contenter avec la consécration de son germanique.

  4. Yes, les nostalgiques de football manager 98-99! Je ne résiste pas à poster chers blogueurs devant une telle référence..
    Un jeu d’une simplicité limpide, graphisme de babyfoot, bruits de stade improbables, cela ne nous rajeunit pas!

  5. Et la coupe du monde de football féminin ???

  6. Et Robert Pirès avait des super-stats dans FM 98-99 !

  7. […] en parlions dans notre article précédent, l’été commence, et, avec lui, sa longue période d’abstinence. Heureusement, le mercato est là pour nous occuper. C’est le moment d’aller sur […]

  8. ne pas oublier la coupe du monde féminine !! après la victoire en LDC de L’OL pourquoi pas regarder la france ??

  9. Amusant… J’ai créé un article sur le meme sujet il y a quelques jours sur mon blog, les plus interessés peuvent venir consulter :

    http://horizon-football.over-blog.com/article-football-addicts-quel-football-en-attendant-la-reprise-76632810.html

    Sinon, belle reference a FM!!!

  10. Sinon moi je me suis inscrit sur footook.com, c’est un réseau social qui permet d’organiser des matchs de football à partir d’internet. c’est très pratique, on peut jouer avec des joueurs de sa ville n’importe où et n’importe quand.
    par contre il n’y a pas beaucoup d’inscrits en france et c’est dommage !!!

  11. Si seulement ça pouvait être toute l’année sans foot.

  12. goodloop: Je plussoie.

  13. super article et pas loin du tout de la vérité. bravo!!

  14. […] de foot féminin s’intercale parfaitement pour occuper vos longues journées pré-vacances, privé(e)s de foot que vous êtes. Des chocs dès le premier tour, une compétition au calendrier resserré, voire des matchs sur la […]

« »