“Emmenez-moi” d’Aznavour, nouvel hymne de l’équipe de France

aznavour

SteveSavidanAvatar1

Il n’y a pas eu de match. Dans le grand sondage organisé par PDPS, Charles Aznavour a cartonné Rohff et Booba. Avec 40 voix sur 130 (soit 31% des suffrages), l’auteur d’Emmenez-moi est plébiscité. La célèbre chanson, qui devance Comme elle vient de Noir Désir et Sexe, accordéon et alcool de Java,  devient ainsi l’hymne officieux de l’équipe de France pour la coupe du monde en AfSud.

Reste désormais à rendre officiel ce choix parfaitement démocratique. Nous avons donc contacté la Fédération française de football, Raymond Domenech, Charles Aznavour et bien sûr Clément d’Antibes pour qu’ils acceptent le verdict populaire et s’associent à notre démarche.

En attentant leur réponse (que nous vous ferons suivre), nous publions ci-dessous les paroles d’Emmenez-moi, qu’à la rédaction de PDPS, nous répétons déjà pour juin prochain. C’est un peu plus difficile à retenir que “Allez les Bleus” et “La lala la-la” (I will survive), mais bon, ça devrait aller. Les plus paresseux peuvent se contenter d’apprendre le refrain, s’ils ne le connaissent pas déjà.

Vers les docks où le poids et l’ennui / Me courbent le dos
Ils arrivent le ventre alourdi / De fruits les bateaux

Ils viennent du bout du monde / Apportant avec eux
Des idées vagabondes / Aux reflets de ciels bleus / De mirages

Traînant un parfum poivré / De pays inconnus
Et d’éternels étés / Où l’on vit presque nus / Sur les plages

Moi qui n’ai connu toute ma vie / Que le ciel du nord
J’aimerais débarbouiller ce gris / En virant de bord

(Refrain)
Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil

Dans les bars à la tombée du jour / Avec les marins
Quand on parle de filles et d’amour / Un verre à la main

Je perds la notion des choses / Et soudain ma pensée
M’enlève et me dépose / Un merveilleux été / Sur la grève

Où je vois tendant les bras / L’amour qui comme un fou
Court au devant de moi / Et je me pends au cou / De mon rêve

Quand les bars ferment, que les marins / Rejoignent leur bord
Moi je rêve encore jusqu’au matin / Debout sur le port

Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil

Un beau jour sur un rafiot craquant / De la coque au pont
Pour partir je travaillerais dans / La soute à charbon

Prenant la route qui mène / A mes rêves d’enfant
Sur des îles lointaines / Où rien n’est important / Que de vivre

Où les filles alanguies / Vous ravissent le cœur
En tressant m’a-t-on dit / De ces colliers de fleurs / Qui enivrent

Je fuirai laissant là mon passé / Sans aucun remords
Sans bagage et le cœur libéré / En chantant très fort

Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles
Il me semble que la misère
Serait moins pénible au soleil…

Merci à tous d’avoir participé au scrutin, et surtout d’avoir évité que Quand j’étais chanteur de Michel Delpech (0 vote) ou I’m Blue d’Eiffel 65 (4 votes) devienne le nouvel hymne de l’équipe de France.

Jérôme Lefilliâtre

(crédit photo : © PanARMENIAN Photo / Vahan Stepanyan)

3 commentaires pour ““Emmenez-moi” d’Aznavour, nouvel hymne de l’équipe de France”

  1. AZNAVOUR est un homme de bien .
    Avec l’âge ,il est devenu l’image d’un sage .
    J’ai apprécié sa contribution pour aider HAÏTI.
    Merci !

  2. Sinon il y a aussi le nouvel hymne des supporters marseillais en l’honneur de Brandao El Magnifico :

    http://transversales.over-blog.com/article-un-b-qui-veut-dire-brandao-en-chanson-44272587.html

    Mais je ne suis plus très sûr des paroles… :)

  3. […] sud-africain. Celle qui devait immanquablement les conduire à la victoire le 11 juillet.  Un vote massif et innocent de nos lecteurs désignait quelques semaines plus tard la célèbre chanson du […]

« »