Montpellier remporte la Ligue 1 de l’efficacité devant les buts (MàJ)

L’heure des comptes a sonné. La Ligue 1 terminée, il est temps de tirer un trait et de voir qui a gagné qui a perdu. Sportivement, Marseille, Lyon et Auxerre joueront en Ligue des champions, Le Mans, Boulogne et Grenoble descendent en Ligue 2. En dépit des apparences, il n’était pas nécessaire d’être riche cette année pour figurer en bonne place.

Montpellier (5°, 69 points) et Auxerre (3° au classement avec 71 points) démontrent qu’il est possible de rivaliser avec Lyon (2°, 72 points) ou Marseille (1°, 78 points). En termes d’efficacité économique, les petits budgets l’emportent très largement sur les gros.

Bien sûr, ce classement est contestable, comme tous les classements. Il ne prend pas en compte la Coupe de France et la Coupe de la Ligue ou les coupes européennes. Il n’empêche, il donne un certain vertige et rappelle que les 192 millions d’€ de Lyon ne garantissent rien.

Montpellier a dépensé 391.304 euros/point pour obtenir sa 5° place (69 points). Il vole la vedette à Auxerre qui termine 3° avec 71 points, soit 442.535 euros/point. A l’autre bout de la hiérarchie Lyon affiche 72 points pour 192 millions d’euros de budget. Cela revient à dépenser 2.666.666 euros pour chaque point engrangé. En termes d’efficacité économique, on fait mieux.

Les clubs les plus économes de Ligue 1 (2009-2010): Montpellier, Auxerre et Lorient

point_im

Pour le prix de la victoire, c’est encore Montpellier qui l’emporte (20 victoires, soit 1.135.000€ la victoire) devant Auxerre (1.150.000€/victoire). Lyon, qui compte également 20 victoires, ferme la marche avec 9.600.000€ le match gagné!

Source pour les budgets : Sportune

La victoire la plus chère: Lyon, Paris et Grenoble.

victoire_im

Source pour les budgets : Sportune

Combien ça coûte de marquer un but en Ligue 1? 192 millions d’€ de budget pour marquer 64 buts, cela donne  une moyenne de 3millions d’€/but à l’Olympique Lyonnais qui enlève le prix du but le plus cher de la saison 2009-2010. A l’autre bout de la hiérarchie, toujours Montpellier, qui a dépensé 27 millions pour marquer 50 buts et obtient la palme du but le moins cher (540.000€).

but_im

Source pour les budgets : Sportune

PhDx

24 commentaires pour “Montpellier remporte la Ligue 1 de l’efficacité devant les buts (MàJ)”

  1. Bonsoir,

    Pourquoi Nancy et Rennes n’apparaissent pas?

    Merci

  2. rennais, pas de bol, le stade rennais n’est pas dans le classement

  3. Et où sont passés Nancy et Rennes?

  4. C’est moi ou le budget du PSG est… démoniaque!

  5. […] Ce billet était mentionné sur Twitter par thierrys 76. thierrys 76 a dit: http://bit.ly/bR0aWA des sommes énormes en L1 petit budget rime aussi avec succés […]

  6. J’aime cette façon de de donner des statistiques qui ne riment à rien finalement…..

    Le calcul du prix d’un point est basé sur l’idée que chaque point à la meme prix….ce qui est fort discutable à mon sens : les 78 points de Marseille n’ont pas la meme “valeurs” que les 23 de Grenoble. En Gros, 55 points, c’est la différence entre un titre et une relégation.
    Et en terme de surplus (des joueurs, des dirigeants, des supporters), les quelques points supplémentaires qui apportent un titre, une place européenne, ou juste un maintien sont certainement ceux qui ont le plus de valeurs !

    De plus, si les points de championnat coute si cher comme vous le montrez, ne faudrait-il pas les mettre en comparaison avec les récompenses de la fédération, ou meme les revenues générés par un titre ou une place Européenne (et les retombés en terme de merchandising, forcement…). Car dans ce cas, les resultats de votre classement serait tout autre….
    Les revenus générés par Marseille par exemple ne seraient-ils pas à prendre en compte quelquepart quand meme ?
    Car au final, meme si les budget sont différents au départ, une chose est sure: c’est qu’ils sont tous à l’équilibre en debut de saison, non ?
    et, mais ça n’engage que moi, le déséquilibre généré par Marseille ou Lyon est nettement plus confortable que celui généré par Grenoble, non ?

    Et idem pour le prix d’un but: car finalement ce qui importe plus, c’est de marquer le “but de plus” que son adversaire. Une victoire 18-0 couterait donc selon vous plus cher qu’une victoire 2-1 ? (là je vais dans l’extreme histoire de bien comprendre, mais 18 primes de but n’illustreront peut etre pas mon propos…)

    Donc c’est mignon de vouloir rendre tout ça très formel avec plein de jolis chiffres qui vont encore faire passer le foot pour un gouffre à fric, et encore une fois faire pointer du doigt les grosses machines tel que Lyon ou Marseille face à tous les autres clubs plus modeste (enfin, modeste…..), mais sur le fond, ça ne présente aucun interet…..ou alors en le faisant un peu plus rigoureusement….histoire d’apprendre vraiment quelque chose
    En plus ce genre de stats ressort tous les ans, donc innovez un peu…

  7. Comparez Auxerre et Montpellier à Lyon et Marseille ne me paraît pas absurde. Après, il est possible d’appronfondir les choses, je ne suis pas certain que cela apporte grand chose. Cela permet juste de mesurer sur une compétition centrale les sommes mises en jeu et les résultats obtenus. Ph Dx

  8. Pourquoi il n’y a pas les 20 clubs de ligue 1 ?

  9. Je cherche les budgets de Nancy et de Rennes pour compléter les tableaux.

  10. Ce classement est ridicule et ne sert à rien si on enlève la bonne dizaine de match supplémentaires qu’ont effectué les lyonnais, bordelais et marseillais.
    Car sans les coupes d’europe et les coupes de france, alors l’OM, Lyon et bordeaux auraient fini bcp plus haut que montpellier ce qui aurait réduit le prix/point..

  11. Le championnat reste la base pour tous les clubs de L1. On peut sophistiquer les calculs. On peut.

  12. Très intéressant, mais quand même… ne pas tenir compte de la Ligue des Champions ça fausse le raisonnement.
    La LDC c’est le principal moyen de renflouer les caisses, c’est un but pour toutes equipes ambitieuses.
    Seulement voilà, pour jouer en LDC il faut quasiment doubler l’effectif au niveau qualité. D’où l’écart important entre les budget des petites equipes qui réussissent en L1 et des grosses qui réussissent en L1 et en LDC.

    Il serait intéressant de faire le même classement avec les orti (le budget) mais aussi les entrées (les primes, LDC, positionnement au classement, match gagner etc…) ainsi on verrait qui est le plus efficace dans sa gestion du club.
    La Ligue 1, financièrement, est presque marginale.

  13. Ou sont passés Rennes et Nancy?

  14. Je cherche à valider leurs budgets…

  15. Un article très instructif !!!!
    Notre saison résumée en un seul mot : EFFICACITE !!

  16. quel est intérêt ou l’objet d’un tel calcul?

  17. 1/ L’efficacité économique est-il une notion sans intérêt pour des clubs professionnels? 2/ Il est amusant de constater que la mise en oeuvre de sommes parfois colossale ne fait rien à l’affaire. 3/ Regarder de biais des infos que tout le monde regarde en face. Cordialement. Ph Dx

  18. […] L’article du jour : Montpellier remporte la Ligue 1 de l’efficacité devant les buts […]

  19. Question: Pourquoi n’y a-t-il que 18 clubs dans vos classements?

  20. Impossible mettra la main sur leur budget.. je cherche.

  21. sauf que comme vous le dites vous meme, et comme cela est dit dans les commentaires, cette ‘compétition centrale” n’est pas l’unique objectif de tous les clubs (pour certains, oui).
    Les depenses de Lyon serait-elles les meme s’il ne visait pas la Champions league ?
    Donc à partir de là, votre notion de l’efficacité économique est biaisé dès le départ !

    A vouloir regarder de biais des infos que tout le monde regarde en face, vous en arrivez à des conclusions biaisées elles aussi

  22. pas inintéressant, mais pas objectif non plus.
    Le budget n’est pas fait exclusivement pour le championnat.
    un club comme Lyon possède un budget pour jouer sur deux tableaux au minimum. Il faudrait prendre tous les matches disputés dans les compétitions européennes par toutes les équipes concernées pour que cela devienne plus intéressant.
    Mais alors se poserait un autre problème : pourrait-on comparer des compétitions incomparables avec ce que rapportent les points dans chaque compétition.
    Et quid des bons parcours en coupe?
    Bref, comparer les budgets en se limitant à la L1 est un caclul biaisé. Mais intégrer les autres compétitions n’est pas non plus fidèle, sauf à comparer l’argent raporté par chaque point

  23. Avec un peu de courage nous construirons un tableau qui évoluera tout au long de la saison prochaine en intégrant peu à peu les match joués. Intégrer les budget que cela génère se fera “automatiquement” l’année suivante, si j’ose dire.

  24. I really find that interesting. I’ve been following your blog for a few days now and I truly like what I see. Keep up the good work!

« »