Aux Etats-Unis, la presse pèse 3 fois plus lourd et coûte moins de 2€/Kg (MàJ3)

En matière de presse, deux questions fondamentales se posent dans un pays démocratique: combien pèse la presse quotidienne? Et combien elle coûte? Réponse à une question pas si vulgaire et pas si anecdotique.
The Washington Post
1,39€/Kg
(Etats-Unis)
0.89 lb ou 404 gr à $0.75 ou 0,56€
(jeudi 25 février 2010)
Diffusion: 700.000 exemplaires**.

The Washington Post Weekend 1,75€/Kg
(Etats-Unis)
1.87lb ou 848gr à $2.00 ou 1,48€
(dimanche 21 février, 2010)

The Daily Mail 2€/Kg
(Grande Bretagne)
250gr à 50 cent£ ou 50cent€
(jeudi 11 mars 2010)

The Independent 4,25€
(Grande Bretagne)
235gr à 1£ ou 1€
(jeudi 11 mars 2010)

The New York Times* 4,93€/Kg
(Etats-Unis)
0,66lb ou 300gr à $2.00 ou 1,48€
(vendredi 26 février)

The New York Times Weekend 6.10€/Kg
(Etats-Unis)
1.59lb ou 721gr à $6.00 ou 4,44€
(dimanche 21 février 2010)

El Pais 7,06/Kg
(Espagne)
170gr à 1,2€
(lundi 1er mars)
Diff. 392.000 ex.

El Pais Semanal 4.31€/Kg
(Espagne)
510gr à 2,3€
(dimanche 28 février)
Diff. 777.000 ex.

France Soir 5,32€/Kg
(France)
94gr à 0,5€
(jeudi 18 mars)

La Republica 5,74€/Kg
(Italie)

174gr à 1€
(jeudi 18 mars)

El Mundo 6,62€/Kg
166gr à 1,10€
(jeudi 18 mars)

Le Figaro 7,98€/Kg

Francfurter Allgmeine Zeitung (FAZ) 7,78€/Kg
(Allemagne)

244gr à 1,9€
(jeudi 18 mars)

Le Figaro
(France)

163 gr à 1,30€
(Lundi 1er mars)
Diff.: 401.400 ex.

Le Figaro Week-end 3,75€/Kg
(France)
1.200gr à 4,50€
(samedi 6 et dimanche 7 mars)
Diff.: 528.400 ex.

Le Parisien 8,62€/Kg
(France)
116gr à 1€
(jeudi 4 mars)
Diff. Le Parisien et Aujourd’hui en France: 658.500 ex.

Corriere della Sera 8,63€/Kg
(Italie)
139gr à 1,2€
(jeudi 18 mars)

La Repubblica 8,77€/Kg
(Italie)

114gr à 1€
(lundi 1er mars)

La Tribune 11,71€/Kg
(France)
111gr à 1,30€
(Vendredi 26 février 2010)
Diff.: 94.600 ex.

L’Equipe 12,18€/Kg
(France)
78gr à 0,95€
(jeudi 4 mars)
Diff.: 435.400 ex. 464.700 ex. le dimanche

Le Monde 12,28€/Kg
(France)
114gr à 1,40€
(Mardi 2 mars)
Diff.: 412.300 ex.

Le Monde et Le Monde Magazine 9,73€/Kg
(France)
257gr à  2,50€
(samedi 6 mars)
Diff. du Monde2: 340.900 ex.

Libération 14,44€/Kg
(France)
90gr à 1,3€
(lundi 1er mars)
Diff.: 160.700 ex.

Libération et Next 7,90€/Kg
(France)
291gr à 2,30€
(samedi 6 et dimanche 7 mars)

Les Echos 14,70€/Kg
(France)
102gr à 1,5€
(mardi 2 mars)
Diff.: 167.400 ex.

Aux Etats-Unis, la presse quotidienne pèse en moyenne 350gr et coûte 3,43€/Kg.
En France, les journaux quotidiens pèsent 111gr et coûte 1.25€ en moyenne et 11,30€/Kg.

Conclusion, la presse quotidienne aux Etats-Unis pèse trois fois plus lourd et coûte 3,5 fois moins cher au kg. Les lecteurs du Figaro, du Monde, des Echos, de La Tribune sont beaucoup plus méritant que leurs homologues américains. Des chiffres pas si anecdotiques qu’il y paraît.

PhDx

*The New York Times coûte $2, mais son prix peut varier d’un Etat à l’autre. Acheté en Virginie, il coûte $2.1 puisqu’il supporte une taxe de $0.1 prélevée par l’Etat de Virginie. Les cours appliqué sont ceux du 1er mars 2010 1€=1,35$.
** Les diffusions sont celles livrées par Courrier International pour les journaux étrangers. Pour les journaux français la source est le relevé OJD 2009.

Nous compléterons ce post avec d’autres journaux au fur et à mesure que nous recueillerons le poids et le prix des quotidiens. Avis aux internautes.

Image: Start diet today / alancleaver via FlickrCC

27 commentaires pour “Aux Etats-Unis, la presse pèse 3 fois plus lourd et coûte moins de 2€/Kg (MàJ3)”

  1. Pour l’Equipe:
    Mardi 23 février 65g pour 0,95€
    Vendredi 19 février 61g pour 0,95€
    Soit 15,08€/kg pour la moyenne de ces deux éditions, ce qui en fait le journal le plus cher…!

  2. Merci. Je viens d’ajouter l’Equipe du 4 mars. Mais je vois qu’il faudra que je fasse le calcul sur une semaine complète…

  3. Conclusion, on ferait bien de regarder la pagination et le poids du papier au m² pour comparer ce qui est comparable.

  4. Utilité de votre article sur une échelle de 1 à 10 :

    0

  5. Je travaille depuis 30 ans dans la presse papier. Je lis et j’achète la presse papier Libé, Le Monde, l’Equipe, Le Parisien depuis plus longtemps encore et je peux vous dire que ce petit ratio ridicule est un problème crucial pour la presse. Nous pouvons en reparler. Cordialement.

  6. La faute au Syndicat du Livre ?

  7. Ce qui serait intéressant, c’est de déduire le poids de la pub de chaque journal et de refaire le calcul, non ?

  8. Je vais essayer. Merci.

  9. Pour que ce calcul puisse avoir une quelconque signification, il faudrait enlever le poids des pages de pub des journaux américains.
    Ce sont de vrais catalogues de La Redoute contrairement à nos journaux français.

  10. et qu’en est-il de ces prix quand on enlève tout ce qui ne relève pas stricto sensu de l’information, notamment publicités etc

  11. Vu les changements continuels de parité euro-dollar, cette comparaison n’a, à mon sens, que peu d’intérêt.

  12. Il me semble que le seul critère de poids n’est pas significatif. Le canard enchaîné doit à ce titre être hors de prix… .
    Si l’on disposait de la quantité de texte et surtout du ratio publicité / photo / texte, on aurait déjà une idée plus précise du coût de l’information.
    Il reste ensuite à comparer la “date de fraîcheur” des informations, la qualité des articles, les investigations, et le sérieux de l’article. Ces derniers points sont en général difficiles à évaluer, je vous l’accorde.

  13. J’incluerais le Canard Enchaîné dans mon échantillon. Il représente le business model modèle si j’ose dire avec plus de 150 millions d’euros en banque, soit la possibilité de perdre 15 millions d’euros par an pendant 10 ans.

  14. Et pourquoi ne pas ôter de ce rapport ce qui est du domaine de l’information de ce qui est du domaine de la communication ?

  15. Pensez-vous sérieusement que des journaux comme le Washington Post ou le New York Times donnent moins de place à l’information que Libé ou Le Monde?

  16. Et combien pesent-ils ces journaux americains une fois que vous avez enleve tous les encarts publicitaires qui representent le plus souvent la moitie du volume d’un journal? Je suis sur que les journaux francais/europeens resteraient plus chers mais l’ecart serait peut-etre moins impressionnant.

  17. Vous avez raison. Mais la pub permet à des jourtnaux de qualité de vivre et de payer des reportages. Le NYT payait récemment 3M$/an pour financer son bureau de Bagdad. Cela suppose des moyens.

  18. ce n’est peut-être pas un hasard compte tenu que la population des états-unis est environ 4 fois celle de la france…
    les économies d’échelle ont leur importance !
    sans en tenir compte, ces chiffres n’ont aucune valeur.

  19. La diffusion des journaux est très locale et les tirages ne sont pas différents dans la proportion que vous indiquez. Mais votre remarque a du sens, j’indiquerai le tirage des journaux dans la prochaine reprise de mon post.
    Philippe Douroux

  20. Entièrement d’accord avec Choux_et_carottes, le nombre de mots ou de ligne de contenu seraient bien plus représentatifs. Payer de la pub ou du papier plus épais, non merci !

  21. J’ai pris soin de comparer des journaux comparable. On peut ergoter sur le papier, la pub, la qualité de l’information. Mais, qui soutiendra une seconde que le Washington Post et moins sérieux que Le Monde ou Libération?

  22. Il serait tout aussi intéressant de regarder le nombre de mots contenus dans un journal par euro dépensé.

  23. Là, cela dépasse mes moyens.

  24. […] Washington Poste coûte 1.39 €/kg. Le Monde vaut 12.28€/kg. Aux USA, la presse est plus lourde et moins […]

  25. […] Au menu : une très bonne visualisation d’Esa Secco, des explications sur sa réalisation et quelques mots d’éditorialisation. La visualisation d’abord, réalisée par Elsa Secco, à partir des données fournies par Philippe Douroux dans son très bon article « Aux Etats-Unis, la presse pèse 3 fois plus lourd et coûte moins de 2€/Kg« . […]

  26. […] Au menu : une très bonne visualisation d’Elsa Secco, des explications sur sa réalisation et quelques mots d’éditorialisation. La visualisation d’abord, réalisée par Elsa Secco, à partir des données fournies par Philippe Douroux dans son très bon article « Aux Etats-Unis, la presse pèse 3 fois plus lourd et coûte moins de 2€/Kg« . […]

  27. […] phrase. La presse, en France, a des coûts de fabrication supérieurs à ses recettes malgré des prix de vente supérieurs à tous les autres pays développés. Résultat : les ventes baissent. On ne peut pas dire que l’État n’intervient pas […]

« »