Petit à petit Vincent Bolloré rachète Vincent Bolloré

Cela fait maintenant deux ans que Vincent Bolloré rachète sur le marché des titres de la Financière de l’Odet. L’homme d’affaire a consacré 87 millions d’euros à ramasser des actions de la principale holding du groupe qui porte son nom. L’opération rachat démarre le 4 janvier 2008. Ce jour là, la Sofibol, comprenez la Société Financière Bolloré, rachéte pour 429.533€ des actions de la Financière de l’Odet. Avant cette date, rien, pas un mouvement en 2007, pas un en 2006, pas un en 2005. Le calme plat si l’on en croît les communiqués publiés sur le site de l’Autorité des Marchés Financiers, l’AMF. Ensuite, c’est la grande tourmente. Quatre-vingt cinq opérations réalisées en vingt-cinq mois, de janvier 2008 à janvier 2010. Tous les 10 jours l’AMF publie un rachat d’actions de la Financière par “une personne morale liée à Vincent Bolloré, Administrateur, Président du Conseil d’Administrat ion” selon une formule immuablement reprise. Parfois, les sommes sont ridiculement faibles. Un jour c’est 5060€, l’autre 6370€. D’autre fois, les choses deviennent très sérieuses 1 million, 2 millions, jusqu’à 18,6 millions d’euros.

Le plus intéressant, ou le plus curieux, est de regarder qui rachète les actions. Vincent Bolloré utilise six sociétés financières qui détenaient ensemble 80% du capital de la Financière de l’Odet, au 31 mars 2009. Ajoutons les 10% d’Orfimar, la société de Sébastien Picciotto, l’allié de toujours, et l’on arrive à 90%. Certains noms  des holdings ramènent aux plantations d’hévéa de l’époque coloniale. Il y a Nord Sumatra Investissement, elle ne réalisera que 4 opérations mais signera la plus importante, celle à 18,6 M€, il y a aussi la Compagnie du Cambodge (18 rachats) ou l’Imperial Mediterranean (1 seul rachat à 5,5 millions d’euros). La Compagnie de Guénolé (24 rachats) ramène, comme la Financière de l’Odet, en Bretagne, le berceau de l’entreprise. Il y a enfin des noms qui sente les livres comptables comme la Foncière Moncey (5 rachats dont le plus petit à 5.060€), la Sofibol (8 rachats), La Société Industrielle et financière de l’Artois (23 rachats).

Les entreprises intervenaient par vagues successives, en bon ordre.  La Sofibol et la Foncière Moncey ont commencé le travail en janvier 2008, suivies de Nord Sumatra et de la Financière de l’Artois, de la Cie. du Cambodge et de l’Imperial. Ces dernières semaines la Compagnie de Guénolé a pris le relai avec une dernière opération réalisée le 21 janvier pour un montant de 373.399,59€. Il faut avoir vu une démonstration de Vincent Bolloré, avant l’Internet, aux temps préhistoriques du Minitel, pour comprendre que l’homme aime chasser lui même. Il avait alors lancé une OPA et rachetait tout de temps à autre ce qui passait.

Répète-t-il la même opération sur lui-même? Possible. Pour quelle raison vient-il sur le marché pour ramasser les titres de la Financière de l’Odet? Nous avons sollicité le porte-parole de Vincent Bolloré, à de multiples reprises, par mail et par téléphone, sans obtenir de réponse, jusqu’à présent. Une hypothèse tient la route: sortir de la cote. Pourquoi s’ennuyer avec des minoritaires quand cela ne se justifie plus? Un article paru dans les Echos, en mars 2009, soulignait que les “sorties de la cote se multipliaient” et évoquait explicitement le cas de Bolloré. Avant Bolloré c’est peut-être la Financière de l’Odet qui montre le chemin de la sortie. A suivre.

PhDx

5 commentaires pour “Petit à petit Vincent Bolloré rachète Vincent Bolloré”

  1. Très bonne étude. Volià du vrai journalisme

  2. […] Lire aussi : Petit à petit Vincent Bolloré rachète Vincent Bolloré (09/02/2010) et Vincent Bolloré contrôle 90 % de Bolloré […]

  3. […] Lire aussi : Petit à petit Vincent Bolloré rachète Vincent Bolloré (09/02/2010) et Vincent Bolloré contrôle 90 % de Bolloré […]

  4. PhDx » Petit à petit Vincent Bolloré rachète Vincent Bolloré…

    I found your entry interesting do I’ve added a Trackback to it on my weblog :)…

  5. PhDx » Petit à petit Vincent Bolloré rachète Vincent Bolloré…

    Here at World Spinner we are debating the same thing……

« »