# Suite # La Société Générale renflouée par le contribuable américain, la BNP accusée en Irak

Selon une enquête de Hugh Son, journaliste de Bloomberg à New York, Timothy Geithner, alors président de la Reserve Federal Bank de New York, devenu secrétaire d’Etat au Trésor de l’administration Obama, aurait demandé à AIG, de ne pas divulguer au public les détails des remboursements aux banques durant son sauvetage en novembre dernier.

La Fed de New York lâchait dans l’urgence 27 milliards de dollars à AIG qui reversait 7 milliards d’argent public à la Société Générale et 10 milliards de sa poche. Le CALyon, filiale du Crédit Agricole, recevait se son côté 1 milliard d’argent public et 2 milliards d’AIG (phdxleblog).

La BNP se retrouve accusée d’avoir été au cœur d’un réseau de corruption en Irak, du fait de son rôle dans la gestion du programme Pétrole contre nourriture piloté par l’ONU. A lire dans Libération (07/01/10).

PhDx

Les commentaires sont fermés !

« »