Liez-moi tout ça: Google, Murdoch, et les blogueurs

Après avoir annoncé au détour d’une interview qu’il comptait ne plus faire référencer ses sites par Google, Rupert Murdoch en serait au stade des négociations avec Microsoft pour être exclusivement référencé par Bing. (Financial Times)

Techcrunch Europe s’énerve de ne pas avoir été cité par le Financial Times alors que le site avait sorti cette info dix jours plus tôt, et voit dans cette attitude le futur de Bing: un moteur de recherche pour «slow news».

La semaine dernière, Murdoch lui-même n’était pas certain que Bing pouvait se permettre de payer les sites d’information.

Cinq mois après son lancement, Bing possède 10% des parts du marché des moteurs de recherche aux Etats-Unis. (Techcrunch U.S)

Google a plus besoin des sites de contenus que les sites de contenus ont besoin de Google, et Murdoch pourrait réussir a faire payer le moteur de recherche. (Silicon Valley insider)

Murdoch ne comprend rien a la logique de liens qui sous-tend Internet. (Jeff Jarvis)

Conseillez-moi des articles ou des sites dans les commentaires, sur Twitter (@sayseal), ou par mail à cecile.dehesdin (@) slate.fr.

lire le billet