Trogloraptor, l’extraordinaire araignée aux griffes de rapace

Découvrir une nouvelle espèce d’insectes ou d’arachnides est monnaie courante. Les scientifiques en connaissent un million et ils suspectent qu’il pourrait en exister 5 millions. C’est dire… En revanche, le nombre de familles, la catégorie qui se situe au dessus du genre et de l’espèce, est beaucoup plus faible. Or, un groupe de “scientifiques citoyens” (expression utilisée récemment pour la découverte d’une espèce d’insectes sur… Flickr) et d’arachnologistes de l’Académie des sciences de Californie a bien découvert une nouvelle famille d’araignées… dans des grottes du sud-ouest de l’Oregon. Le lieu, a priori, semble moins se prêter à ce type d’exploration que les forêts inhospitalières de lointaines contrées. Et pourtant !

La nouvelle venue, baptisée Trogloraptor, première représentante de la nouvelle famille des Trogloraptoridae, dispose de tous les attributs pouvant permettre de comprendre l’arachnophobie. En particulier, ses griffes fourchues rappellent fortement celles d’un rapace, d’où le nom de raptor. Difficile de ne pas penser aux Vélociraptors de Michael Crichton popularisés par  Steven Spielberg dans Jurassic Park. Seule sa taille, 4 centimètres de large, n’aurait pu lui permettre de prétendre au casting des dinosaures réincarnés. Mais grâce au microscope électronique, le spectacle est à la hauteur.

Les auteurs de l’article publié dans la revue en ligne ZooKeys le 17 août 2012, Charles E. Griswold, Tracy Audisio et Joel M. Ledford, notent que l’Amérique du Nord est une région riche en matière de diversité des araignées qui la peuplent. On y trouvent 68 familles, 569 genres et 3700 espèces différentes. La Trogloraptor s’inscrit dans la catégorie (clade) des Haplogynes et se rapproche de la famille des Dysderoidea.

Les chercheurs considèrent que la nouvelle famille qu’ils viennent de découvrir, Trogloraptoridae, est la plus primitive vivant aujourd’hui dans ce groupe. L’analyse de ses caractéristiques pourrait remettre en question leur compréhension de l’évolution des araignées au cours du temps. Pour l’instant, la géographie des lieux dans lesquels on trouve la Trogloraptor reste inconnue. Les chercheurs notent que cette découverte stimule la curiosité vis à vis de lieux dans lesquels les araignées sont plus souvent détruites qu’étudiées.

“Si une aussi grosse et étrange araignée a pu rester inconnue pendant si longtemps, qui sait ce qui peut rester tapi dans cette remarquable partie du monde”, concluent-ils. Ah! Ces Américains ! Toujours prompts à considérer leur pays comme la seule merveille de la planète. Mais, après tout, ce sont eux qui ont inventé Spiderman, il y a exactement 50 ans…

Michel Alberganti

7 commentaires pour “Trogloraptor, l’extraordinaire araignée aux griffes de rapace”

  1. Les araignées sont des insectes, maintenant ? Première nouvelle !

  2. @Ookami91. Non, bien sûr, ce sont des arachnides. C’est désormais précisé dans le billet. Merci pour l’alerte !

  3. Découvertes dans les caves… ou les grottes ?
    “cave” en anglais est un faux ami…

  4. @Sagu. Exact ! je suis tombé dans le panneau. C’est corrigé. Merci !

  5. Reste à savoir ce qu’elle mange dans ces grottes, la bêbête…

  6. pfff + tsss = mais oui c’est ça, genre l’Amerique est la plus belle merveille de la planète. ca c’est le genre de propos qui m’agacent vraiment. Ces americains ont tendance à trop souvent se prendre pour les rois du monde, pour les meilleurs, et que leur pays est le plus beau pays du monde… Ils ont inventé spiderman mais ils ont aussi inventé la bombe atomique, l’hamburger, la bêtise et la connerie, et c’est probablement voir incontestablement le seul pays au monde à avoir fait la guerre sur tous les continents, à quasi chaque peuple de ce monde. La guerre ça ils connaissent c’est sûr ils savent faire !!! tsss

  7. Ray31, je suppose que tu méprises aussi les allemands, les français, les anglais, les espagnols, les portugais… Tous ont aussi fait la guerre sur tous les continents, dans l’objectif de coloniser, pardon, civiliser à leur manière le monde. En remontant un chouïa plus loin, méprisons donc les vikings et les chinois qui sont allés aussi loin qu’ils ont pu, là aussi dans des missions militaires, il y a quelques centaines d’années.
    Et puis prétendre que les américains ont inventé la “bêtise et la connerie”, là t’atteins des sommets.
    Moi, je méprise les islamistes, qui n’ont jamais rien inventé, qui portent encore aujourd’hui leur guerre religieuse moisie partout sur toute la planète, de préférence par des attentats au milieu des civils, et qui pourrissent la vie de centaines de millions de femmes de part le monde. J’allais oublier qu’ils détruisent tous les vestiges archéologiques des civilisations qui les ont précédés mais c’est une broutille par comparaison à toute la souffrance humaine qu’ils génèrent partout.

« »