Tee-shirts intelligents en graphène ?

Une représentation du graphène

Son nom ne vous dit peut-être rien. Pourtant, d’ici quelques années, il pourrait devenir aussi célèbre que le plastique ou le silicium. Il s’agit du graphène. On discerne une parenté avec le graphite et on a raison. Il s’agit d’un matériau absolument révolutionnaire, un cristal constitué par une seule couche d’atomes de carbone. Oui, vous avez bien lu. Une seule couche d’atomes, ce qui en fait le matériau le plus fin possible. On exprime aussi cette finesse ultime en parlant de premier matériau en deux dimensions (2D). Cela peut paraître abusif mais, bon, une hauteur d’un seul atome, soit environ 0,14 nanomètre (10-9 m), ce n’est vraiment pas grand chose.

Un sandwich très conducteur

Les caractéristiques du graphène sont extrêmement nombreuses et toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Dernière en date à être exploitée, au stade du laboratoire pour l’instant, sa conductivité. Si elle est bonne, deux chercheurs de l’université d’Exeter ont trouvé le moyen de l’améliorer encore. Monica Craciun et Saverio Russo ont mis au point un sandwich composé de deux couches de graphène entre lesquelles ils ont inserré une couche de molécules de chlorure de fer. Le résultat, baptisé GraphExeter est une alternative à l’oxyde d’indium-étain, matériau conducteur très utilisé en électronique mais qui devient fort coûteux à cause de sa raréfaction. Son approvisionnement pourrait de tarir en 2017. En prime, le GraphExeter est… transparent et flexible.

Electronique “portable”

Le GraphExeter pourrait ainsi servir dans une multitude d’application: des panneaux solaires dont ils pourraient augmenter l’efficacité de 30% à l’électronique “portable” (wearable, en anglais) au sens où elle pourrait s’intégrer aux vêtements. Demain, la grande mode sera peut-être le tee-shirt intelligent qui affiche des messages ou l’heure… Ou qui intègre un ordinateur, des écouteurs et des lecteurs MP3. Le portable qui devient vraiment portable et libère les poches… Déjà, les scientifiques de l’université d’Exeter ont mis au point une version du GraphExeter qui peut se pulvériser sur des tissus, des miroirs ou des vitres. Ainsi, le graphène pourrait changer notre vie. Au moins celle des geeks…

Michel Alberganti

9 commentaires pour “Tee-shirts intelligents en graphène ?”

  1. Cela semble ouvrir des perspectives intéressantes.
    En revanche je n’ai pas bien compris comment est fabriqué ce matériaux? Dans la vidéo il est suggéré qu’il est récupéré sur la face d’un scotch???
    Bien à vous.

  2. Extra cet article, encore une révolution technologique majeure qu’il va falloir suivre de près.

  3. Article intéressant, mais qui manque pronfondément de l’information la plus basique : de quoi est issu le graphène ? Est-ce un résidu de graphite (des expériences du vendredi soir. C’est ainsi qu’ils ont découvert aussi que les spaghettis ne se coupaient JAMAIS en deux morceaux, mais au minimum en trois).

    D’un autre côté : au vu des propriétés, quel est son prix ?
    Qui a déposé le brevet ?
    S’il est fait à partir de graphite, à qui appartiennent les mines ?
    Les conditations des extracteurs de graphite n’étant pas les meilleures au monde, quel impact celà va-t-il avoir sur le long terme ET sur l’environnement ?

    Tant de questions, et si peu de réponses (sur les fortunes de demain…)

    Cordialement,

  4. Le graphène c’est simplement du carbone avec un agencement particulier. Le processus de fabrication est encore expérimental mais engros on utilise principalement du grphite, autrement dit de la mine de crayon, c’est un matériau très abondant, et quasi inépuisable (charbon par exemple, pétrole, CO2, …).

    Son prix est encore inconnu car seule les universités et les centres de recherche en synthétisent, et il ne sera pas prêt à la commercialisation avant plusieurs décennies, le temps de parfaire les techniques de production (extrèmement complexe), et aussi de prouver qu’il ne représente aucun danger pour notre organisme (l’amiante est bien plus gros que ces fragments de graphène et pourtant extrèmement dangereux).

    Tout dépendra des études sur la toxicité ou non de ces matériaux. S’ils le sont on pourra dire au-revoir au t-shirt intelligents, mais les applications dans l’électronique elles seront probalement maintenues vu les limites actuelles des semiconducteurs à base de silicium dont on atteindra les limites dans la décennie, et quant aux autres alliages ils sont composé d’éléments très rare (appelé terres rares) qui ne rempleceront jamais l’électronique grand publique.

  5. Merci pour ces précisions. Nous reviendrons prochainement sur le graphène avec un article plus détaillé.

  6. Elle est où l’intelligence du matériau ou du tee-shirt ? J’ai déjà bien trop souvent du mal à la trouver dans un ordinateur, qui est un système complexe, alors là…

  7. Vous avez raison… Le terme intelligent désigne abusivement un objet capable de faire plus que sa fonction originelle.

  8. ) faire plus que sa fonction originelle

    un peu comme une casserole derrière une voiture de mariés ou entre les mains de supporters vainqueurs… :-))

  9. […] équipe de l’université anglaise d’Exeter, dont nous avons récemment rapporté les travaux sur le graphène, vient de publier un article qui laisse légèrement perplexe. Il s’agit en effet d’une […]

« »