Un scientifique russe prédit un refroidissement du climat

Les climatosceptiques ne désarment pas. Tandis qu’ils féraillent toujours aux Etats-Unis, voici qu’un renfort leur parvient… de Russie. Nikolaï Dobretsov, président du Conseil unifié des sciences sur la Terre (section sibérienne de l’Académie des sciences de Russie) a ainsi déclaré le 26 mars 2012 que la prévision d’un réchauffement climatique ininterrompu ne se justifie pas. A l’appui de sa thèse, il avance l’évolution de la calotte polaire de l’Arctique. Nikolaï Dobretsov estime que, pendant le 21ème siècle, les glaces du pôle Nord subiront des phases successives de décroissance et de croissance sous l’effet de périodes de réchauffement et de refroidissement. « Vers la fin de ce siècle, un refroidissement climatique aura lieu et non pas un réchauffement, telle est la prévision actualisée », a-t-il affirmé. Pour affiner cette prévision, il estime nécessaire de développer le réseau des stations météorologiques en Arctique telle que celle qui doit être implantée en août 2012 sur l’île de Samoïlovski dans l’embouchure de la Léna.

Nikolaï Dobretsov, par ailleurs président honoraire de l’Académie des sciences en Asie et bardé de distinctions et de postes prestigieux, est géologue. Et cela nous rappelle la spécialité des deux plus médiatiques climatosceptiques français; Claude Allegre et Vincent Courtillot. Eux plaident pour des fluctuations climatiques liées à celles de l’activité du soleil.

Sa déclaration concernant la calotte polaire arctique est d’autant plus surprenante qu’il s’agit de la zone où le réchauffement progresse à une vitesse très supérieure aux prévisions des climatologues du GIEC.

Dans un contexte d’affrontement de lobbies, il est difficile de ne pas remarquer que la Russie fait partie des pays qui ont d’importants intérêts économiques liés au réchauffement climatique: l’ouverture du passage du Nord qui pourrait concurrencer le canal de Suez mais également sa production de pétrole et de gaz, parmi les deux premières du monde, et dont l’utilisation contribue à accroître les émissions de gaz à effet de serre contribuant au réchauffement planétaire.

Si un tel soupçon était fondé, cela signifierait la Russie met la réputation de certains de ses scientifiques au service de causes politiques et économiques, ce qui ne grandirait pas le régime de Vladimir Poutine. Si Nikolaï Dobretsov est sincère et s’il étaye son analyse, son avis pourrait relancer le débat sur le réchauffement climatique un temps éclipsé par la crise économique.

Michel Alberganti

11 commentaires pour “Un scientifique russe prédit un refroidissement du climat”

  1. Le climato-sceptique de base critique tout modèle et toute prévision. Or là ce monsieur réinvente l’eau chaude : que le réchauffement lié aux GES se sera pas linéa

  2. Vous ne semblez pas vous rendre compte que les scientifiques les plus réputés désertent peu à peu les thèses du GIEC, ou se font tout petits après avoir proféré tant d’énormités chaque jour contredites par les faits.
    consulter le site “pensée unique pour les scientifiques” vous ferait grand bien !

  3. oupsss…
    linéaire mais constitué d’alternance réchauffement/refroidissement. Par contre, il a lu dans la tourbe de Sibérie qu’on aurait au final un refroidissement, on aimerait avoir plus d’explication.
    Sinon je ne comprend pas trop Mr Albertganti veut en venir dans sa conclusion, si ce monsieur prévoit un refroidissement et donc une banquise plus étendue, cela ne va pas dans les intérêts de la Russie…
    Mais de toute façon tout cela n’est que de la com, on arrive à la fin du siècle avec un refroidissement puis après quoi ? La fin du monde, une glaciation, un re-réchauffement, les petits hommes verts ?

  4. Youpie!
    C’est reparti….
    C’est à la fois lassant et désespérant :(
    Évidemment que tout discours fait par un scientifique, même s’il s’engage contre sa déontologie dans un domaine qui n’est pas le sien, est immanquablement écouté d’une autre oreille parce que c’est un scientifique.
    La crédulité dont nous parlions au sujet du hollandais volant trouve ici une illustration parfaite.
    Nous aimons entendre ce qui nous rassure sans nous préoccuper du bien fondé du discours qui en l’occurence est tenu par un non-spécialiste du sujet et dont on peut douter de l’intégrité vu les méthodes du régime qui l’emploie.
    La meilleure chose à faire est de s’en tenir au faits et de continuer les observations qui ne semblent pas présager d’un refroidissement de l’atmosphère terrestre.

  5. Tout ça pour dire qu’une prévision à long terme, vu tous les paramètres à prendre en compte, c’est pas gagné !
    Et pour M. Alberganti, peut-être que les russes “utilisent” leurs scientifiques à des fins politiques, je n’en sais rien, vous non plus d’ailleurs et je trouve ça assez méprisant pour les scientifiques en question, mais il est vrai qu’il sont russes et que tout est permis, heureusement qu’ils ne sont pas arabes… Par contre, les équipes du GIEC ne seraient-elles pas désignées par des politiques ? Il serait peut-être intéressant de se poser la question de l’interpénétration de la politique et de l’activité scientifique, surtout à l’heure où la LRU et les IDEX sont faits pour mettre la recherche et l’enseignement supérieur à la solde du medef…

  6. @Michel
    Que des scientifiques réputés ou non se tirent la bourre pour défendre leur chapelle ou bien celle de leur employeur, actionnaires ou autres, on s’en cogne royalement. Que chaque clan se plante au gré du temps et des “faits”, ça fait aussi partie du spectacle. Ici, ce n’est que de l’agitation pour chercher l’adhésion, que ce soit du vulgum pecum ou bien du petit grouillot dans son labo, bref, tout ceux qui ne se font pas de nom en sortant n’importe quel papier dans une revue scientifique, afin d’asseoir plus confortablement leur chaire.

    Par contre, en tant qu’individu qui se préoccupe quand même de l’environnement dans lequel il vit, parce que je ne voudrai pas m’agiter dans une vaste poubelle miteuse avec une chaleur à faire fondre le bitume 365jours par an : est-ce que cela enlève quoique ce soit à la pertinence de limiter nos émissions de GES et toute sorte de pollution, d’éviter d’éventrer le sol pour y extraire je ne sais quoi pour une gabegie consommatrice, rechercher d’autres sources d’énergie renouvelables et moins dangereuses et de réduire en même temps cette consommation d’énergie, et bien d’autres sujets à connotation écologiques dont beaucoup trop encore se foutent éperdument ?

  7. “Sinon je ne comprend pas trop Mr Albertganti veut en venir dans sa conclusion”

    Tout simplement qu’en émettant un avis contraire au GIEC, il contribue à ralentir les prises de décisions concernant la lutte contre le réchauffement climatique. Ce qui entraînera une ouverture plus rapide de l’ocean arctique, et maintiendra l’achat d’hydrocarbures russes. Donc la désinformation (supposée) va dans les intérêts de la Russie.

    @ Michel de Lastelle:

    le site “pensée unique” est effectivement très complet (voire exubérant) concernant les thèses alternatives, et les erreurs du GIEC
    Malheureusement, quand on s’intéresse à la biographie de son auteur (unique, lui aussi, comme la pensée qu’il attaque…) on s’aperçoit qu’il n’est pas aussi objectif et indépendant que ce qu’il voudrais faire croire 😉

  8. Quand on parle de rechauffement climatique on dit surtout que les activité humaine ont un impact sur le climat et cela peut se traduire au bout du compte par un refroidissement. Cest un peu tout le monde a raison.

  9. @Michel : “chaque jour contredites par les faits.”
    oui, Il suffit de sortir dehors et de voir comme ça caille depuis qu’on est dans cette période glaciaire, mais comment oh grand comment les bigots réchauffistes peuvent-ils encore croire à ces thèses bidon, et en plus le CO2 est bon pour la santé, regardez les plantes, et puis de toute façon il a déjà fait plus chaud avant alors vraiment n’importe quoi ! Les écolos bobo sont vraiment une plaie pour l’humanité ! Les scientifiques sont tous devenus des adorateurs d’Allègre et de Duran, la blogosphère vaincra contre la mauvaise science !

  10. […] blog.slate.fr – Today, 12:14 PM […]

  11. il est vrait qu’il a eu lieu un refroidissement depuis 1998
    ou la temperature de la terre baise légèrement
    la fonte des calotte glaciaires est ralentis depuis 2008
    il faut attendre la fin d l’ètè 2012 au mois de septembre et debut
    du mois d’octobre ou avoir le resultat
    si ls calotte glaciaire cessent de fondre alors on aura des hivier rigoureux
    un pic en 2030
    nous aurons beaucouq de catastrophe naturel à compter de hivier 2012 edt 2013

« »